Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vincent


Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2013
Messages: 12
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 5 Fév - 23:00 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Cher François
Vous avez écrit :
"à Vincent : pour le sédévacantisme : les prêtres que vous citez s'interrogent et réfléchissent au sujet : cela ne veut pas dire qu'ils adhèrent forcément complètement à cette thèse (qui en regroupe plusieurs). Je pense que rien ne sert de s'écharper sur ces sujets. "
Je crois que le problème réside dans le fait que l'on ne s'entend pas sur les mots. Pour beaucoup d'entre nous le mot sédévacantisme évoque le mouvement non una cum qui a fait de son opinion un dogme. C'est cette étiquette qu'essaient de nous faire porter les ralliéristes de Menzingen pour nous disqualifier.
Cependant il y a toujours eu des sédévacantistes discrets. D'autres le sont devenus petit à petit, sans pour autant se durcir. Je pense à l'Abbé Rioult dont la position m'a paru la mieux adaptée à l'époque de confusion que nous traversons.
S'entendre sur les mots pourrait peut-être essayer de clarifier le problème ; mais c'est un simple avis, je ne suis qu'un petit laïc.
Par ailleurs, pardonnez-moi de vous faire une remarque : vous écrivez que rien ne sert de s'écharper au sujet du sédévacantisme. A qui cela s'adresse-t-il ? Pas à l'Abbé Ceriani, je pense, puisqu'il ne s'est pas encore prononcé sur le sujet. 
A moi ? Dans ce cas le mot est beaucoup trop fort par rapport à ce que j'ai écrit et ne correspond pas du tout au ton de mon message, ni, je vous l'assure, à mon intention. 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 5 Fév - 23:00 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 302

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 00:38 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

M. l'abbé Ceriani m'a communiqué ce texte. Certaines personnes peuvent avoir de bonnes raisons d'être en résistance à Menzingen et à la Rome moderniste sans pour autant vouloir faire parti du groupe de la Résistance en tant que tel. Tant que le débat est civilisé et courtois, il n'y aura pas de problème.


"Dans un paragraphe de sa lettre du 3 Février dernier, le Père Chazal a écrit :

J'aimerais compter les abbés Grosso, Ceriani, Méramo, Turco, Maessen, Weinzel,
Riedl... que Dieu les garde, qu'il les aime et les protège, mais je crois qu'ils sont
sédévacantistes, amers pour certains, farouchement antiwilliamsonistes pour d'autres.

D’après cette phrase, il y aurait des obstacles ou des empêchements pour ces prêtres sus-nommés à faire
partie du groupe invité à plonger dans l'inconnu, avec les cow-boys.

À première vue, il semblerait que les obstacles soient au nombre de trois:

a) le sédévacantisme,
b) l'amertume,
c) l’antiwillamsonisme farouche.

Mais, dans la liste de l’Abbé Chazal, il y a justement des sédévacantistes ! Certains d'entre eux sont connus en
tant que tels ; d’autres sont des crypto-sédévacantistes (pourquoi en serait-il autrement ? Il y en a toujours eu
dans la FSSPX).

Par conséquent le sédévacantisme en soi ne devrait pas être un obstacle pour la plongée ; il ne resterait donc
que deux obstacles majeurs :

a) le sédévacantisme amer,
b) le sédévacantisme antiwillamsoniste farouche.

Ainsi pourrraient faire partie de l’équipe de plongée dans l'inconnu :

a) le sédévacantiste doux et gai.
b) le sédévacantiste antiwillamsoniste paisible, doux, on dirait aujourd’hui « light » ; à l’image d’une célèbre
boisson américaine, il aurait moins de calories, ce qui veut dire, dans notre cas, des caractéristiques
sédévacantistes et antiwilliamsonistes moins marquées. Ces caractéristiques pourraient s’appliquer, bien sûr,
soit à l’antiwillamsonisme (le système en lui-même), soit à l’antiwillamsoniste (la personne qui le pratique).
c) le sédévacantiste prowillamsoniste, qui à son tour pourrait être farouche ou light.
d) le non-sédévacantiste avec quatre options : amer ou doux, light ou farouche.
e) enfin le non-sédévacantiste antiwillamsoniste doux et léger.

Quel gâchis, n’est pas ? Et on pourrait continuer longtemps encore à diviser et subdiviser.

Cher lecteur, je ne vais pas vous obliger à faire ce tri, cette classification si difficile de tous les immergés dans
l'inconnu...

Mais je pense que le Père Chazal, lui, a l'obligation de le faire, car nous avons le droit de savoir à qui nous
avons à faire, avant de plonger.

Je souhaite, par conséquent, que le Père Chazal le fasse.

Auparavant, il devra bien préciser ses paramètres de distinction et de classification.

Mais, s'il vous plaît, qu’il le fasse sans amertume et sans férocité.

Pour ma part, je vais vous donner les motifs pour lesquels, aujourd’hui, je ne veux pas suivre Mgr
Williamson.

Abbé Juan Carlos Ceriani"


Revenir en haut
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 302

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 06:14 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Certaines personnes doivent se demander pourquoi certains prêtres ont signé la lettre des 45, d'autres ne l'ont pas signé même s'ils collaborent localement avec les prêtres de la Résistance. Il faut toujours se rappeler que nous sommes dans la pire crise de l'histoire de l'Église et qu'il ne pourra y avoir une autre FSSPX, personne n'ayant le charisme et l'expérience de l'Église que Mgr Lefebvre avait.  Donc il y a et il y aura des divergences. La Résistance sera avant tout locale.

Je ne suis pas toujours tout à fait d'accord avec tous les textes publiés, mais je ne veux pas faire de censure, seulement dans les cas grave. Je ne suis pas Menzingen ni l'Union Soviétique.

Voici un texte des abbés Ceriani, Turco et Grosso expliquant leurs raisons pour ne pas suivre Mgr Williamson.


Revenir en haut
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 302

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 06:20 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

"Cher Louis,

Voici le texte signé avec les Abbés Turco et Grosso pour mettre dans le forum.

Un grand merci pour tout

Avec ma bénédiction"


Pourquoi nous ne suivons pas Monseigneur Williamson
 
Beaucoup de personnes nous ont demandé pourquoi nous ne sommes pas, et ne voulons pas être, avec ceux qui suivent Monseigneur Williamson.
 
Pour quelles raisons ne sommes-nous pas avec Mgr Williamson ? Question d’actualité, ô combien brûlante…
 
Puisse notre réponse ouvrir les yeux de ceux qui suivent le Prélat anglais.
 
---
 
Mgr Williamson lui-même s’est bien chargé de nous (et pas seulement nous) faire perdre la confiance que nous aurions pu avoir en lui précédemment.
 
En effet :
 
* Dès avant le Motu Proprio, comme l’a dit l’un d’entre nous (le Père Ceriani) : “Mgr Williamson met le clignotant à droite pour tourner à gauche ”. Que chacun réfléchisse bien à ce sujet.
 
* Il a justifié le Motu Proprio, et a essayé de convaincre ceux qui étaient préoccupés à ce sujet, leur disant de ne pas s’inquiéter. Il a eu avec l’un d’entre nous un échange épistolaire qui n’est pas présentable.
 
* Dans un document officiel envoyé à Rome avec les trois autres évêques de la FSSPX, il a accepté la validité de « l’excommunication », remerciant Benoît XVI « pour l’acte de Sa paternelle bonté [sic] et de Son courage apostolique [sic sic] par lequel il a rendu inopérante la mesure qui nous a frappés [sic sic sic] il y a vingt ans”.
Dans le cas où il viendrait à sacrer un nouvel évêque, comment pourra-t-il envisager sa propre situation face à la réaction de Rome dont il dit que la juridiction est nécessaire (Voir Commentaire Eleison du 1er juin 2013, l’Autorité paralysée).
 
* Il a justifié les discussions doctrinales avec Rome, en leur supposant quelques avantages secondaires alors même que ces « discussions » étaient un canular. En juillet 2010, voir les Commentaires Eleison 156 et 159.
 
* Il a essayé de justifier Mgr Fellay jusqu’en 2011. Il a aussi essayé de soutenir l’Abbé Schmidberger en septembre 2009 (Eleison 116).
 
* Il a essayé de faire croire que Benoît XVI est bon, qu’il aurait « un cœur traditionnel », comme l’a dit Mgr Fellay. Mgr Williamson, est-il devenu subjectiviste ? Au Brésil il a tenté de faire la même chose lors d’une conférence et Dom Toma a dû l’arrêter.
 
* Il a conseillé aux prêtres de rester à l’intérieur de la FSSPX. Rester dans la néo-FSSPX qui affirmait déjà officiellement des choses inacceptables ? Rester dans la néo-FSSPX pour y subir un lavage de cerveau ?
 
* Est-il vrai ou non que Mgr Williamson a dit que « la FSSPX devra abandonner ses principes » (Eleison 276) ou qu’il faut demander la «précieuse régularisation que seule Rome a l'autorité de donner » (Eleison 165) ?
 
* Dans la lettre qu’il a envoyée à Mgr Fellay quand il a été expulsé de la FSSPX, Mgr Williamson a cyniquement écrit (ouvrez les yeux, s’il vous plaît !) « demain, si Dieu n’intervient pas d’ici là, des chefs de la Résistance catholique chercheront à la réconcilier avec la Tradition désormais conciliaire ». C’est-à-dire qu’il va lui-même porter la résistance vers le modernisme. Selon ce qu’il affirme dans le Commentaire Eleison 165, Mgr Williamson ira-t-il demain à Rome demander la régularisation de la « Résistance » ?

* A quel moment Mgr Williamson a-t-il eu connaissance de l’existence du GREC ? L’a-t-il signalé immédiatement ou seulement après que cela ait été rendu public ? Poser la question c’est déjà y répondre…

* Tout ceci sans chercher à élucider la curieuse phrase de Mgr Fellay : « Je sais que vous allez rire mais les quatre évêques sont d’accord ». Et cela n’a jamais été démenti par Mgr Williamson.
 
* Tout ceci en nous limitant aux sujets de la résistance à Mgr Fellay.

* Tout ceci sans entrer dans le sujet des fausses apparitions modernistes d’Akita dont Mgr Williamson fait la promotion. Notez que c’est la même chose dans la néo-FSSPX, il y a eu des précédents. À Akita il y a eu de manifestations... C’est-à-dire : celui qui se trouve derrière cette « apparition » est le diable. Mgr Williamson propage une apparition « diabolique ».
 
* Tout ceci sans insister sur le fait qu’il recommande la lecture de Marie Valtorta.

* Tout ceci sans aborder le sujet de la restauration qu’il espère avant la venue de l’Antéchrist.

* Tout ceci sans chercher à savoir s’il est ou non Rose-Croix. A Nova Friburgo il a dit savoir qu’au moins un prêtre de la FSSPX est franc-maçon, mais il n’a pas dit son nom… Cela peut être n’importe qui, … ou lui-même… Ces paroles nous rappellent le « Est-ce que ce sera moi, Seigneur ?» de l’évêque d’Iscariot.

En considérant tout ceci, on peut dire que Mgr Williamson, même depuis sa sortie de la FSSPX (et d’autant plus avant) a collaboré à la trahison de Mgr Fellay et a tenté de la justifier.
 
Mgr Williamson n’est pas n’importe qui : c’est un évêque, et par conséquent il est au courant de tous les événements…
 
Et on voudrait nous le présenter maintenant comme le grand chef de la « résistance » ?
 
Remarquez que, pour ne pas trop allonger notre texte, nous n’énumérons pas tout ce que nous pouvons mentionner. Pour plus de détails, on peut se reporter à ce qui fut publié par nous sur Radio Cristiandad au sujet des fautes de cet évêque, fils de la perfide Albion.
 
Si après tout cela vous ne voulez pas voir, c’est qu’il y a de votre côté un problème.
 
Nous en profitons pour ajouter un conseil : l’allégresse des premiers instants est désormais passée.
Alors, laissez-vous désormais griser par les nombres : « Nous sommes 180, 200 ou 250 »…
 
Voici qu’apparaît une ardeur démocratique…
 
Si nous voulons nous en tenir aux nombres, c’est Mgr Fellay qui gagne ; parce que 30 prêtres sont sortis de la FSSPX, mais il en reste plus de 500…
 
Ou pire encore le gagnant est Mgr de Galarreta avec cette déclaration pour le moins originale : « Même en cas d’erreur, il faut faire ce que la majorité décide. »
 
Ou pire encore : celui qui gagne est Bergoglio parce que les fidèles de la « résistance » (est-ce une vraie « résistance ? ») sont face à plus de 1.000.000.000 de « catholiques » modernistes.
 
Chacun doit savoir où il va.
 
En conscience nous ne pouvons pas nous joindre à cette "résistance" dirigée par Mgr Williamson.
 
Et d’autant moins qu’il attend une « restauration ».
 
Prudence ! Cette prétendue « restauration » pourrait bien masquer la véritable, celle qui doit se faire DANS le Christ et POUR le Christ, et être l’œuvre même de l’Antéchrist.
 
Prêtres, fidèles de cette supposée « résistance » : réfléchissez bien à tout ceci.
 
Il en est de même pour les « résistants » qui prétendent récupérer l’irrécupérable, c’est-à-dire l’actuelle FSSPX.
 
Non que nous n’appréciions Mgr Lefebvre et son œuvre.
 
Mais à l’heure actuelle, nous assistons impuissants, à la transformation potentielle de la Fraternité en une congrégation ECCLESIA DEI de plus.
 
 
Car en ce moment la position officielle et la mentalité générale dans la FSSPX sont identiques à celles de n’importe quel groupe « ecclésiadéiste » : acceptation de la doctrine moderniste et désir d’aller à Rome, tout en dissimulant (ou ne cherchant pas à voir comme l’autruche) ce qu’est réellement la Rome apostate.
 
Le problème est aussi que Mgr Williamson :
 
* a fait des fautes doctrinales (il a justifié le Motu Proprio et les discussions doctrinales),
 
* a manifesté son désir d’aller à Rome (puisque ce n’est pas un mal d’obtenir « la précieuse régularisation que seule Rome a l’autorité de donner »),
 
* et n’a jamais dit clairement que cette Rome actuelle N’EST pas la Rome catholique (par exemple dans le Commentaire Eleison 281).
 
On peut craindre pour l’avenir de ceux qui suivront Mgr Williamson.
 
Ils seront virtuellement détruits par le même virus que celui qui détruit la FSSPX.
 
Qu’il soit donc bien clair pour tous, et spécialement pour les personnes qui suivent l’évêque anglais que les objections que nous avons à son sujet ne viennent pas de la rancœur, de l’orgueil ou de quelque raison personnelle, mais bien du fait que celui-ci a donné la preuve que l’on ne peut lui faire confiance.

Nous espérons sincèrement que les “résistants” regroupés autour de Mgr Williamson ouvriront les yeux et verront le danger.

Ceux qui décideront alors de rejoindre la vraie résistance peuvent compter sur nous.

En attendant, ils ont part à nos prières et à notre bénédiction.
 
 
Padre Juan Carlos Ceriani
 
Padre Juan José Turco
 
Padre Gabriel Grosso


Revenir en haut
Vincent


Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2013
Messages: 12
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 08:44 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Je remercie Louis qui nous a fait découvrir tous ces textes de l’Abbé Ceriani et j’ajouterai que je partage sa vision de la résistance en îlots séparés, car les temps ne sont plus aux grandes structures. Ce sera sans doute douloureux, mais nous aurons tous notre petite part de la crise de l’Église à porter.
A Avila :
Madame,
Si M. l’abbé Chazal a lu vos messages, il a dû vous trouver « farouchement » anti-cerianiste !
M’étant intéressé à l’article de l’Abbé Ceriani en candidat libre, je voulais recueillir le plus grand nombre de renseignements possibles et j’ai été déconcerté par le ton passionné de vos messages, même après l’intervention de François. Cela nuit à la qualité de vos arguments.
Vous parlez de l’Abbé Ceriani en termes qui déshonorent la charité. De grâce, Madame ! C’est un prêtre. Quelque soient ses défauts (que je ne connais pas), n’oubliez pas qu’il est un « alter christus ». Relisez bien ce que disait le Curé d’Ars sur les prêtres.
Votre émotion vous a fait écrire aussi que c’est un sédévacantiste dogmatique. Or c’est faux. Il est facile de se renseigner :
a) Sur Radio Cristiandad, à la date du 28 mars, c’est-à-dire quelques jours après l’élection de « qui vous savez », l’Abbé Ceriani a publié une déclaration pour informer les fidèles qu’il dirait désormais (c’est-à-dire en raison de cette élection) sa messe non una cum. Et il a ajouté que personne n’était obligé de le suivre dans cette voie. Je cite de mémoire, mais comme vous paraissez familiarisée avec l’espagnol, vous ne devriez pas avoir de problème pour consulter le site.
b) Toujours sur la question du sédévacantisme de l’Abbé Ceriani, vous paraissez ignorer qu’en 1993 il a présidé une session de théologie aux séminaristes de Flavigny au sujet de la bulle du pape Paul IV CUM EX APOSTOLATUS OFFICIO. Ce travail a été repris en 2011dans une émission spéciale de Radio Cristiandad. Or la bulle de Paul IV est un des principaux arguments dont se servent les sédévacantistes pour justifier leur position.

Enfin, je regrette d’avoir lu : « Et si l'abbé Ceriani n'a pas été soutenu dans ses démarches en 2009 c'était peut-être pour des raisons que nous ne connaissons pas... ». Voilà un sous-entendu qui m’a rappelé quelque chose : il y a quelque temps, Mgr Fellay a fait lui aussi un sous-entendu à Austremoine pour dévaloriser l’Abbé Pinaud. C’est dommage de suivre un pareil exemple.
Je vous assure, Madame, de mes prières et compte sur les vôtres.
Respectueusement,
Vincent.


Revenir en haut
Avila


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 168
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 09:55 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Cher Vincent,

Pour le sous-entendu, ce n'était pas mon intention, j'en suis désolée. Dans les rapports humains, il y a toujours, même si cela est malheureux, des considérations de personnes, des antipathies et sympathies. J'ai relu la lettre de l’abbé Cériani et une chose m'a frappée : il lui avait été demandé d'attendre 1 mois pour que certaines choses soient réglées ou expliquées, il a estimé, lui, qu'il n'accorderait qu'une semaine à ses supérieurs ! Pour moi, cela démontre le caractère de la personne. Et comme sous-entendu il y a mieux, vous ne croyez pas, juste un peu au-dessus, dans la lettre Pourquoi nous ne suivons pas Monseigneur Williamson  des abbés Turco, Grosso et Ceriani, et non pas sur un simple prêtre mais un évêque :
 
Citation:




 Tout ceci sans chercher à savoir s’il [Mgr Williamson] est ou non Rose-Croix. A Nova Friburgo il a dit savoir qu’au moins un prêtre de la FSSPX est franc-maçon, mais il n’a pas dit son nom… Cela peut être n’importe qui, … ou lui-même… Ces paroles nous rappellent le « Est-ce que ce sera moi, Seigneur ?» de l’évêque d’Iscariot.





Regrettez-vous d'avoir lu cela ? Je reprend vos mots : "Voilà un sous-entendu qui m’a rappelé quelque chose : il y a quelque temps, Mgr Fellay a fait lui aussi un sous-entendu à Austremoine pour dévaloriser l’Abbé Pinaud. C’est dommage de suivre un pareil exemple." Mais le problème c'est que ce sous-entendu abject, qui n'a jamais été prouvé, tourne sur la toile depuis des décennies et il est autrement plus grave que le mien.

L'autre chose qui me gène énormément avec l’abbé Cériani : je ne sais pas s'il est ou pas sédévacantiste "dogmatique" ou autre, je dirais que cela ne m'intéresse pas outre mesure : je regarde ses fréquentations qui le sont très ouvertement et je me pose des questions :
 
quand un prêtre demande, sur un Forum ouvertement pour la Résistance (abbé Chazal, Mgr Williamson and Co), un droit de réponse pour une phrase somme toute anodine, celle de l’abbé Chazal, phrase qui par ailleurs énonçait des vérités, (il en donne lui-même la preuve par le document posté ci-dessus) et qui donc ne nécessitait pas de droit de réponse, mais qu'il laisse son nom être cité de façon élogieuse, ses articles publiés sur des sites tels que Virgo-Maria ou Catholicopédia, égout collecteur de toutes les calomnies les plus inimaginables sur les uns et les autres prêtres de la Tradition, Mgr Lefbvre y compris qui est traité d'apostat, les Dominicains d'Avrillé d'hérétiques, ne parlons pas de la façon dont est traité l'actuel Prieur de Dominicains, le Père Pierre-Marie etc. je suis en droit de me demander en quoi consiste sa démarche auprès de Louis, d'être étonnée. Pour être entièrement honnête, je m'attendais, depuis le début, à une démarche comme celle ci-dessus : ils ont juste, ces prêtres, trouvé le moyen de se faire de la pub et de publier leurs sempiternelles attaques ou sous-entendus calomnieux contre Mgr Williamson !

L'abbé Chazal n'a pas signalé qui est quoi, certainement pas soucis de charité  : mais l’abbé Céraini nous confirme qu'il peut mettre une croix dans les trois cases : il est sédévacantiste, antiwilliamsonniste, et amer ! Et il n'a pas voulu ou n'aurait pas voulu pas signer cette adresse aux fidèles.

Vous parlez de charité : si j'en ai manqué, je m'en excuse. Mais pourriez-vous me montrer quels sont les termes que j’emploie sur l’abbé Cériani qui déshonorent la charité ?  Je ne pense pas en revanche que le St Curé d'Ars aurait trouvé bon de remplacer le nom de l'actuel pape par "Vous savez qui". Cela ne semble ni respectueux ni charitable, selon votre propre idée de la charité et du respect, n'est-ce pas ?

Et trouvez-vous respectueux et charitables les attaques, vignettes, moqueries etc de ces prêtres Ceriani and Co sur les prêtres, alter-christus, de ce que l'on appelle la Résistance à la Neo-Fraternité ? Je pense qu’elles doivent vous choquer profondément, n'est-ce pas ?

Dans la crise que nous vivons aujourd'hui dans l'Eglise et dans la Fraternité, prêtres et fidèles, pour ne pas être vagus, ont la nécessité d'être reliés à l'Eglise : et ce lien se fait à travers l'évêque. Ce n'est pas moi qui le dit mais un moine capucin de Morgon. Or dans l'état actuel des choses, si l'on est pas ouvertement sédévacantiste, le seul évêque que les prêtres et les fidèles en résistance contre les dérives de la Fraternité ont est Mgr Williamson, quels que puissent être les différents personnels avec lui, les antipathies ou sympathies pour il est vrai une personnalité plutôt originale et certainement, parfois, déroutante. Dieu ne laisse pas ses brebis sans pasteur ! Et ces prêtres signataires l'ont bien compris.

Je me demande bien quel évêque relie les abbés Ceriani and Co à l'Eglise ?


Revenir en haut
François


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2013
Messages: 82

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 21:58 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Bonsoir


La lecture de "pourquoi nous ne suivons pas Mgr Williamson" est édifiante et inquiétante : comment peut-on arriver à donner foi à tous les ragots contre cet évêque ?


Je crois que malhereusement certains se croix mieux informé parce qu'ils ont trouvé tel ou tel ragot sur internet : l'histoire des rosecroix, c'est risible : la preuve, c'est qu'il y a une rose et une croix sur son blason ! On est pas très loin de Paul VI dans les caves du Vatican en étudiant de mauvaises photos trouvées sur l'internet... Tout comme dire qu'il est FM parcequ'il a déclaré qu'il en connait un dans la FSSPX...


Il faudrait que certain ne passe pas leur temps à décortiquer chaque mot écrit pour essayer de déterminer la pensée cachée de l'auteur : il y a des personnes qui s'exprime de façons très précise, en pesant la signification de chaque mot, et d'autre, comme Mgr W pour ceux qui le connaisse un peu, qu'il ne faut pas toujours prendre au pied de la lettre, surtout quand il s'agit de la version française de ses propos.... ou de conférences.


Après Mgr W n'est sans doute pas infaillible, surtout quand il s'exprime sur des sujets de sociétés ou des apparitions privées. Mais qui est infaillible ?


Revenir en haut
Vincent


Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2013
Messages: 12
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 22:55 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Chère Avila,
Merci pour votre réponse. Je vous dois maintenant des excuses. Je vous ai piégée… En effet, si j’étais sur le forum en candidat libre, désireux de me documenter sur l’Abbé Ceriani, que m’importait alors votre manque de charité du moment que vos commentaires pouvaient éclairer ma lanterne ? Or ils n’éclairaient rien du tout à cause de votre ton passionné. Alors je vous ai joué du violon : "vous n’êtes pas charitable avec l’Abbé Ceriani" , et vous, vous êtes tombée dans le panneau : " l’Abbé Ceriani n’est pas charitable avec Mgr Williamson ".
Vous avez été amenée à évoquer vous-même le problème dont je veux maintenant vous entretenir :
"Tout ceci sans chercher à savoir s’il [Mgr Williamson] est ou non Rose-Croix. A Nova Friburgo il a dit savoir qu’au moins un prêtre de la FSSPX est franc-maçon, mais il n’a pas dit son nom… Cela peut être n’importe qui, … ou lui-même… Ces paroles nous rappellent le "Est-ce que ce sera moi, Seigneur ? " de l’évêque d’Iscariot."
Et vous avez ajouté : " Mais le problème c'est que ce sous-entendu abject, qui n'a jamais été prouvé, tourne sur la toile depuis des décennies et il est autrement plus grave que le mien."
Donc l’Abbé Ceriani manque cruellement de charité chrétienne ? Réfléchissons au problème :
Aujourd’hui ceux qui le veulent bien reconnaissent que l’Abbé Ceriani a été clairvoyant et "que c’est tout à son honneur".
Cependant on lui reproche son farouche antiwilliamsonisme.
Or, s’il s’est déjà montré clairvoyant, il importe de savoir si son antiwilliamsonisme est vraiment farouche ou si, au contraire, c’est un antiwilliamsonisme clairvoyant, c’est-à-dire raisonnable et fondé sur des faits précis.
Laissons de côté la question du Motu proprio, de la levée des excommunications, les discussions doctrinales avec Rome, "la précieuse régularisation que seule Rome a l’autorité de donner"...
Allons directement à ce soupçon jeté sur Mgr Williamson d’appartenir à la franc-maçonnerie.
En août 2012, à Nova Friburgo, en présence de Dom Thomas d’Aquin, c’est Mgr Williamson lui-même qui a déclaré publiquement savoir qu’au moins un prêtre de la FSSPX est franc-maçon.
Toutefois, il n’a jamais révélé publiquement son nom.
Ce pourrait être n’importe qui… ou lui-même…
Si ce n'est pas lui-même, Mgr Williamson, par ses paroles, a, du coup, jeté l'infamie sur l’ensemble des membres de la FSSPX.
C'est-à-dire que tout prêtre, religieux, religieuse ou simple fidèle qui s’adresse à un prêtre de la FSSPX peut légitimement se demander s’il n’est pas en présence d’un franc-maçon. Cette situation nous rappelle la dernière Cène, d’où cette citation : " Est-ce que ce sera moi, Seigneur ? "
En outre : comment Mgr Williamson peut-il être au courant de cela ? On sait bien qu’habituellement la FM garde jalousement ses secrets…
Ce franc-maçon, est-il encore dans la FSSPX ?
Fait-il partie de la Résistance, pour la démolir comme il l’a certainement fait avant, avec la FSSPX ?
On pourrait se poser encore bon nombre de questions…
Par conséquent, il est absolument nécessaire, et ce ne sera pas un manque de charité, que Mgr Williamson dénonce ce personnage.
Sinon, attention ! Si, une fois de plus, on reconnaît tardivement la clairvoyance de l'Abbé Ceriani, si, comme en 2000, 2004, 2007, 2009, 2010, 2011..., et même aujourd'hui... on refuse de l'écouter, il sera peut-être un jour trop tard.

Vincent.



 


Revenir en haut
Vincent


Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2013
Messages: 12
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 01:41 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

François prend un coup de sang. Il y a de quoi… 
En effet, quelle semaine ! 
     
  • L’Abbé Chazal qui fait une pub’ énorme à un sédévacantiste antiwilliamsoniste amer : on n’avait jamais autant entendu parler de l’Abbé Ceriani sur les fora et blogs francophones avant cette semaine.
     
  • Et si encore il se contentait d’être sédévacantiste antiwilliamsoniste amer, mais non, en plus il accuse Mgr Williamson d’être un franc-maçon !
     
  • Du coup, des questions se posent : est-ce que l’Abbé Chazal, après une histoire pareille, ne va pas être viré de la résistance et obligé de résister contre la résistance ? Mais évidemment ce ne sont que des ragots, et il ne faut pas écouter les ragots.
     
  • Et ce n’est pas fini : parce que si l’Abbé Chazal n’est pas viré de la résistance, l’Abbé Lashing, lui, l’a quittée. Était-il sédévacantiste antiwilliamsoniste amer ? On ne le saura jamais pour la bonne raison qu’il n’a jamais existé…
     
  • L’Abbé Riedl, lui, de sédévacantiste antiwilliamsoniste amer qu’il était dans la lettre de l’Abbé Chazal est devenu non sédévacantiste williamsoniste doux.
     
  • Et pour faire bonne mesure l’Abbé Abrahamowicz qui, soit dit en passant, était déjà sédévacantiste, mais avait quand même signé l’appel des 43 prêtres, et qui, de plus, dans la lettre de l’Abbé Chazal était répertorié comme williamsoniste doux est passé à la case antiwilliamsoniste amer. Il tire à boulets rouges sur les commentaires Eleison 341 et 342.
Avouez quand même que ça fait désordre. On me répondra sans doute que tout le monde peut se tromper. C'est vrai, mais quand on publie des noms propres, il faut quand même faire attention. A voir les couacs et les dissensions entre fora, les divisions sur la question una cum, les prêtres qui signent ou ne signent pas les appels, on dirait bien que la résistance a du mal à prendre ses marques. 
Il y a vraiment de quoi être inquiet. 
Évidemment il y en a toujours qui passent leur temps à décortiquer chaque mot écrit pour essayer de déterminer la pensée cachée de l’auteur.  
Comme l’Abbé Ceriani par exemple. A force de décortiquer, il avait quand même découvert le pot-aux-roses bien avant 2012.  
 Courage, François, encore cinq ans et vous pourrez publier sur votre site que, tout compte fait, en 2014, l’Abbé Ceriani avait raison. 
 
  
  
  


Revenir en haut
Avila


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 168
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 09:54 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Cher Vincent,

Oh vous m'avez piégée ! Pauvre de moi ! j'en pleure de rage et de désespoir : j'ai été piégiée par Vincent ! Dame, il a fait preuve de tellement de subtilité pour obtenir cette grande victoire. Enfin si cette victoire le fait frémir d'aises j'en suis sincèrement ravie pour lui. Mais je suis bien attristée, il ne répond à aucune de mes interrogations : il ne me dit quand même pas où j'ai manqué à la charité ! Mais il est doublement heureux : il peut maintenant m'entretenir,nous entretenir d'un grave problème.

Je connais une vieille dame qui a passé sa vie à tirer des conclusions irraisonnées, passionnées et perfides à partir de phrases prononcées par ses connaissances. Ses conclusions l’amenaient toujours, la pauvre femme, à calomnier et à médire de plus grand qu'elle ou de ses amis. Jalousie, médiocrité personnelle, méchanceté, manque d'intelligence et du sens du ridicule...Cela ne l’empêchait pas d'avoir certaines lumières et d'être clairvoyante parfois sur d'autres sujets. Mais toute sa clairvoyance et ses bons gestes, car elle pouvait aussi être capable de générosité et amitié, n'ont pas compensé le vide qu'elle a fait autour d'elle avec ses calomnies de bonne femme.

Voilà à qui et à quoi les calomnies des sédévacantistes aigris ou de certains argentins qui n'ont peut-être pas encore tout-à-fait digéré leur défaite aux Malouines devant l'armée britannique me font penser.

Et appréciant bien Dom Thomas d'Aquin tant pour son sens de l'humour que pour son courage je suivrai plutôt son exemple : il n'a pas tiré de conclusions hâtives, dépourvues de preuves, d'une phrase qui énonçait certainement une vérité mais qui préservait aussi la charité. Il ne s'est pas insurgé non plus parce que le nom de la bête immonde n'était pas révélé aux quatre coins du monde, il n'est pas Arno Klarsfeld !!!  Je pense qu'il a du se rappeler, fort heureusement, qu'on agit différemment dans l'Eglise catholique que dans la religion hébraïque (on n'est pas des lapidateurs !) et que Saint Pie X n'a pas dénoncé à tous les catholiques les francs-maçons qu'il connaissait dans l'Eglise ce qui ne l'a pas empêché de reconnaître qu'il y en avait ni de sévir quand il le pouvait. Ou encore Notre-Seigneur a-t-il jeté l'infamie sur l'ensemble des apôtres le jeudi au Cénacle en révélant qu'il y avait un traître parmi eux sans donner de nom ?


Revenir en haut
Vincent


Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2013
Messages: 12
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 8 Fév - 08:07 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Chère Avila, 
 
Décidément vous ne lisez pas ce qu’on vous écrit : je vous ai joué du violon ; par conséquent, vos manquements à la charité envers l’Abbé Ceriani ne m’intéressent pas : c’est votre problème, c’est à vous de voir. 
 
Maintenant, si vous voulez bien lire ceci : 
Est-ce charitable de dire publiquement qu’au moins un prêtre de la FSSPX est franc-maçon ? De deux choses l’une, quand on est supérieur majeur de la Fraternité : 
     
  • ou bien on ne dit rien publiquement et on agit de concert avec les autres autorités de la Fraternité pour mettre cet infiltré hors d’état de nuire,
     
  • ou bien, si l’on rencontre l’incompréhension et le refus de collaborer de la part de ces autorités, il reste la possibilité de le dénoncer publiquement pour le bien des âmes. La charité ne fait pas l’économie de la vérité.
Mais en dénonçant la présence d’un franc-maçon dans la Fraternité, et en taisant son nom, on jette une suspicion injuste sur tous les autres membres de la Fraternité, c'est tout sauf charitable.  
Vous n’avez pas compris cela. 
 
Vous me répondrez certainement ; pour ma part, je considère que cet échange stérile est terminé car je me perds dans vos arguments confus et passionnés. Je vous laisse avec les vieilles dames et les Malouines. 
 
Vincent. 
 


Revenir en haut
Archet de Jeanne


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 147

MessagePosté le: Sam 8 Fév - 08:52 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Monsieur Vincent est venu en mission commandée sur ce forum pour servir de faire-valoir à l'abbé Ceriani, lequel a profité d'avoir été cité pour faire son apologie. J'apprécie qu'il puisse s'exprimer mais je rejoins Avila. D'abord, faut-il s'offusquer d'être un inconnu? Surtout un inconnu des cow-boys !!!


Vincent joue les naïfs et s'emploie à exaspérer. Mais il n'est pas juste.


Il n'est certes pas passionné mais fort délicat : il s'offusque des jugements selon lui catégoriques de l'abbé Chazal, alors que ce que dit celui-ci n'est qu'une tentative d'explication du fait que ces abbés n'aient pas signé. Poourquoi enlever le "je crois" de l'abbé Chazal? Il dit: "mais je crois qu'ils sont sédévacantistes, amers pour certains, antiwilliamsonistes pour d'autres".


Cela s'interprète tout simplement comme une tentative d'explication, et de plus ces trois points sont vérifiés, comme le fait remarquer Avila, sans aucun doute grâce au violon si bien joué par Vincent.


Rien de plus donc.
De toute façon la discussion est maintenant close par Vincent car sa mission est terminée.


Revenir en haut
Shamus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 123
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 8 Fév - 09:33 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Archet de Jeanne a écrit:
Monsieur Vincent est venu en mission commandée sur ce forum .


Monsieur Vincent revenait d'un meeting politique à Marseille...


Revenir en haut
Samuel


Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2014
Messages: 6

MessagePosté le: Sam 8 Fév - 15:41 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Dites les enfants, ce n'est pas bientôt fini ?
Jésus-Christ n'a-t-il pas dénoncé aussitôt comme traître celui qui allait mettre sa main dans le plat ?
Demandez-vous ou demandez-lui une bonne fois pour toute :
Pourquoi Mgr W. a-t-il modifié son blason épiscopal ?
Pourquoi la principale modification est une stupéfiante accentuation d'un pentagramme inversé ?


Revenir en haut
Shamus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 123
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 19:19 (2014)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal Répondre en citant

Samuel a écrit:
Dites les enfants, ce n'est pas bientôt fini ?
Jésus-Christ n'a-t-il pas dénoncé aussitôt comme traître celui qui allait mettre sa main dans le plat ?
Demandez-vous ou demandez-lui une bonne fois pour toute :
Pourquoi Mgr W. a-t-il modifié son blason épiscopal ?
Pourquoi la principale modification est une stupéfiante accentuation d'un pentagramme inversé ?



Cher Samuel,
Si vous êtes troublé par le blason épiscopal de +W, c'est vous qui devez lui demander des explications. En attendant ne suggérez pas, et n'en tirez surtout pas, des conclusions des plus sinistres; vous risqueriez de vous tromper fâcheusement.


Dernière édition par Shamus le Dim 9 Fév - 20:59 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:47 (2016)    Sujet du message: Lettre à un soldat inconnu de la résistance interne par l'abbé Chazal

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com