Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quand Deux Évêques Sont d’Accord, Accrochez-Vous! (02 mars 2014)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 302

MessagePosté le: Dim 2 Mar - 16:14 (2014)    Sujet du message: Quand Deux Évêques Sont d’Accord, Accrochez-Vous! (02 mars 2014) Répondre en citant

http://www.sacrificium.org/fr/article/quand-deux-évêques-sont-d’accord-accr…


Quand Deux Évêques Sont d’Accord, Accrochez-Vous! (02 mars 2014).



Éditorial
 
Quand Deux Évêques Sont d’Accord, Accrochez-Vous!
 
Par M. l’abbé P. Girouard, de l’Ancienne FSSPX
 
                                          

Mgr

Peter J Elliott
(Photo: catholic.org)
Mgr
Bernard Fellay
(Photo: catholicnewsagency.com)
Deux faces d’Évêques qui vous sourient, n’est-ce pas là une façon merveilleuse de commencer votre journée? Peut-être bien, à condition de n’avoir pas encore bu votre première tasse de café et d’avoir l’esprit encore lent et embrouillé! Mais un regard plus appuyé sur ces faces épiscopales pourrait bien vous réveiller plus rapidement que votre café et vous faire frémir de tout votre corps! Et vous vous demanderiez alors : Qu’est-ce qui se passe? S’agit-il d’une farce? Et d’abord, qui est celui à gauche?

 
Le mieux est que je réponde à cela avant de continuer mon article, car il vous faut savoir avec qui on a affaire ici : Mgr Peter John Elliott est né d’une famille Anglicane de Melbourne, Australie, en 1943. Il fut reçu au sein de l’Église Catholique lors de ses études à Oxford dans les années soixante. De retour à Melbourne en 1969, il poursuivit des études en vue de la prêtrise et il fut ordonné prêtre en 1973. Il devint Docteur en Théologie en 1986 à Rome, puis fut consacré évêque en 2007. Il est actuellement Évêque auxiliaire de Melbourne, et membre de la Commission de Liturgie des Évêques. (Pour une biographie plus complète, appuyez ICI). Comme nous connaissons bien Mgr Fellay, inutile que je vous donne sa biographie. Je retourne donc à votre autre question : S’agit-il d’une farce?
 
Mais non, mes chers lecteurs, ceci n’est pas une farce! En effet, ces deux évêques se connaissent bien, et ils ont quelque chose en commun, au moins de l’avis de Mgr Elliott. Alors que partagent-ils? Eh, bien ils sont d’ACCORD sur la façon de célébrer le saint sacrifice de la Messe! WOW! Vous me direz peut-être que c’est là une nouvelle merveilleuse, puisque ça veut sûrement dire que l’Évêque du Novus Ordo s’est converti et a rejoint la Tradition, comme ce fut le cas de Mgr Lazo aux Philippines! Hélas, que nenni, mes chers amis! On pourrait plutôt dire que c’est l’inverse qui s’est produit et que c’est Mgr Fellay qui a rejoint le Novus Ordo! Bon, ce n’est peut-être pas encore fait complètement, mais il s’agit d’un pas de plus dans cette direction… En effet, Mgr Elliott a affirmé, le 24 février dernier, que Mgr Fellay, (ou un de ses prêtres en sa présence, ce n’est pas clair) lui a dit que la Messe Tridentine pourrait être dite ou chantée en langue vernaculaire! Mais voici les mots de Mgr Elliott lui-même (je traduis de l’anglais):
 
« Soyons réalistes. Si vous voulez que la Forme Extraordinaire devienne la Forme Ordinaire, pensez aux millions de gens qui viennent aux Messes vernaculaires dans nos paroisses du monde entier, dans tant de pays et de cultures. Accepteraient-ils une Messe basse en latin avec simplement un servant pour faire les réponses? Et n’oublions pas les prêtres. C’est pourquoi une mesure de réalisme pastoral est requise. Mais laissez-moi vous soumettre un défi – une réforme de la Forme Extraordinaire serait d’abord requise – et je note que cela avait été suggéré dans les mots du Concile Vatican II au sujet d’une ‘participation pleine, active, et consciente. ‘ (…) Dans le contexte de l’Église dans son ensemble, il y a une autre question qui surgit inévitablement : Est-ce que la Forme Extraordinaire pourrait être dite ou chantée en vernaculaire? Il y a plusieurs années je fus surpris d’entendre cela être proposé lors d’un dîner avec Mgr Fellay et les Prêtres Australiens de la Fraternité St-Pie X. » (L’emphase est de moi). (Pour une version complète de cet article, appuyez ICI).
 
Maintenant, si Mgr Fellay a vraiment dit cela, (ou s’il ne s’est pas objecté à une telle proposition d’un de ses prêtres lors de ce repas avec un Évêque de l’Église officielle), cela nous donne une nouvelle preuve de l’ancienneté de son libéralisme! En effet, le Concile de Trente, combattant les nouveautés introduites par le Protestantisme, a interdit la célébration de la Messe en vernaculaire et a demandé que soient gardées les pratiques liturgiques traditionnelles (Session 22, Chapitre 8). S’appuyant sur cela et sur d’autres documents des Papes subséquents, le Code de Droit Canon (le vrai, celui de 1917) stipule que le sacrifice de la Messe doit être célébré dans la langue de son rite propre tel qu’approuvé par l’Église (Canon 819). Or le fait est que, jusqu’au Concile Vatican II, la langue du Rite Latin était, précisément, le Latin! Or voici qu’on nous apprend que Mgr Fellay est favorable à une pratique qui serait contraire à la coutume et aux lois de l’Église! C’est ÉNORME!
 
Bien sûr, nous aimerions bien savoir QUAND une telle proposition fut soumise à Mgr Elliott. Celui-ci reste vague : « Il y a plusieurs années ». Mais il se pourrait – je le répète, se pourrait – que je puisse vous fournir une précision à ce sujet. En effet, alors que je préparais cet article, je reçus de mon cher et distingué confrère, M. l’abbé Juan Ortiz, un lien vers un article écrit par M. Anthony Barich en 2009 pour « The Record », et qui dit : « Mgr Peter Elliott, Évêque Auxiliaire de Melbourne, qui a une paroisse Lefebvriste dans sa région, et qui a participé à un Rosaire et à un souper avec des prêtres de la Fraternité Pie X (sic) à l’église Ste Agathe, Cranboune, Victoria, (une paroisse Novus Ordo. Note de sacrificium) le 29 octobre dernier, a dit que la fraternisation avec le groupe traditionnaliste est la clef de l’unité. (…) Mgr Elliott, qui a eu une rencontre privée avec le Supérieur Général de la Fraternité St-Pie X, Mgr Bernard Fellay, en août, a dit que la clef de l’unité avec les Lefebvristes est que l’Église entière ‘réfléchisse de façon à comprendre la tradition comme un processus vivant et dynamique, mais toujours basé sur le fondement des anciens enseignements des Papes et des Conciles’. Au cours de la rencontre privée, qui eut lieu au chef-lieu de la Fraternité à Tynong, Victoria, Mgr Elliott a dit qu’il a souligné à Mgr Fellay que (…) ‘Au contraire, l’herméneutique de rupture présente le Concile et les changements qui l’ont suivi comme une cassure radicale avec le passé (…) Mais le Cardinal Ratzinger a pris comme argument qu’il s’agit là d’une fausse interprétation du Concile; et je pense qu’il faut abandonner cette interprétation’. »(Pour l’article au complet, appuyez ICI ). Cela voudrait-il dire que Mgr Fellay, ou un de ses prêtres avec son consentement (« qui ne dit mot, consent »), aurait fait la proposition de célébrer la Messe traditionnelle en langue vernaculaire lors de la rencontre d’août 2009? Je ne saurais l’affirmer avec certitude, mais cela correspondrait bien avec ce qu’affirmait Mgr Elliott il y a quelques jours.
 
J’ai cité un peu longuement l’article de M. Barich parce qu’il nous révèle que ce que Mgr Elliott a dit à Mgr Fellay en août 2009 a eu un grand impact sur le Supérieur Général de la Fraternité. En effet, les phrases que j’ai soulignées dans cet article semblent être ce qui a inspiré Mgr Fellay quand il a rédigé sa honteuse Déclaration Doctrinale du 15 avril 2012, par exemple lorsqu’il y affirme : « L’entière Tradition de la foi catholique doit être le critère et le guide de la compréhension des enseignements du Concile Vatican II, lequel à son tour éclaire – c’est-à-dire approfondit et explicite ultérieurement – certains aspects de la vie et de la doctrine de l’Église, implicitement présents en elle ou non encore formulés conceptuellement. » (Par. 4) Que Mgr Elliott semble avoir influencé Mgr Fellay, on le voit aussi dans l’interview de ce dernier sur CNS le 11 mai 2012 (je traduis de l’anglais): « Beaucoup de gens ont une compréhension du Concile qui est une compréhension fausse. Et nous avons maintenant des personnes en autorité à Rome qui le disent aussi. Nous, je puis bien le dire, par les discussions(entre la FSSPX et Rome, 2009-2011. Note de sacrificium), je pense que nous voyons que plusieurs choses que nous aurions condamnées comme venant du Concile, ne sont pas en fait du Concile. Mais de la compréhension commune qu’on en a… La Liberté Religieuse est utilisée de tant de manières et en y regardant de plus près j’ai réellement l’impression qu’il n’y en a pas beaucoup qui savent réellement ce que le Concile a dit à ce sujet. Le Concile présente une liberté religieuse qui en fait en est une vraiment, vraiment limitée. Vraiment limitée. » (Pour la vidéo d’où ces lignes sont tirées, appuyez ICI).
 
Mes chers lecteurs je crois que nous avons ici un autre exemple du danger dans lequel on se met quand on fréquente la hiérarchie du Novus Ordo. Ils vont vous rencontrer, ils mangeront même avec vous, et plus ils seront gentils, plus vite vous vous direz : « Allons, ils ne sont pas si mauvais après tout! Ils sont même amicaux et ouverts à la Tradition! Ils sont contre les abus! Peut-être les avons-nous mal jugés! Peut-être étions-nous trop rigides! Comment s’attendre à ce qu’ils changent si nous ne leur donnons pas quelques preuves de bonne volonté? Et peut-être n’avons-nous jamais vraiment compris le Concile! » Vous verrez que ça ne sera pas long avant que vous commenciez à vraiment aimer à être bien reçu, comme un ami, par des Évêques, des Cardinaux, des Papes, et vous ne voudrez pas que ça cesse. Et ce ne sera qu’une question de temps avant que vous proposiez (ou que vous ne vous opposiez pas à la proposition) que la Messe de toujours pourrait être célébrée en vernaculaire, et avant que vous écriviez et disiez des choses qui ne seront que des échos de ce qu’ils vous auront eux-mêmes dit! Bien sûr, à partir de là vous vous mettrez à écraser impitoyablement tout ce qui fera obstacle à votre « reconnaissance » par la hiérarchie.
 
Voilà ce qui arrive quand on s’approche de trop près de ceux qui souffrent de la Peste : Vous vous accoutumez à l’odeur, vous en oubliez le danger, et vous en devenez infecté vous aussi! Alors, mes chers lecteurs : Attention! Ne risquez pas d’attraper ce dont Mgr Fellay et sa Néo-FSSPX ont été infectés : La Peste du Libéralisme!
 



Abbé Patrick Girouard


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Mar - 16:14 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com