Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Et le chapitre de 2006 ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Sam 11 Oct - 20:35 (2014)    Sujet du message: Et le chapitre de 2006 ? Répondre en citant

Un nouveau membre d'un forum bien connu, Sens commun, fait une analyse très pertinente de la crise qui secoue actuellement la FSSPX.  Les causes ne sont-elles pas à trouver déjà dans la chapitre de 2006 où la demande des préalables fait passer la pratique avant la doctrine ?"


Je voudrais vous inviter à aller encore plus loin et approfondir encore les conséquences de la crise actuelle dont, humainement parlant, la Fraternité n'a pratiquement plus aucune chance de se remettre, sauf à revenir aux fondamentaux de son fondateur (je listerai ces éléments à la fin) et encore cela sera juste bon à préserver son unité.

Vous dites que la Sainte Messe, dont la légitimité a été rétablie avec le Motu, a permis a des fidèles et des communautés de cheminer vers la Tradition (les Franciscains de l'Immaculée par exemple). 

Je vous cite :


Citer :
Le Motu n'a pas seulement donné de l'urticaire aux prélats modernistes, il en a donné à Benoît XVI et à François... Ce n'est pas sans signification. Cela prouve que même sans le support de la rigueur doctrinale, cette messe les dérange souverainement et qu'en plus elle a séduit des religieux qui avançaient vers la Tradition grâce à elle.


En clair, le Motu porterait donc de bons fruits.

À cela, je répondrai que c'est parfaitement exact, l'ayant moi-même vécu personnellement dans mon propre cheminement vers la Tradition, puisque je suis passé par des paroisses Motu avant de vraiment me convertir à la Tradition et devenir paroissien d'une chapelle FSSPX.

Pourquoi ? Tout simplement parce que la messe tridentine est parfaite et contient la vraie doctrine catholique. Les bons fruits proviennent donc de ce qu'elle est bonne en elle-même (intrinsèquement), et par là, permet aux fidèles qui y assistent de recevoir de nombreuses grâces. 

La déclaration du Chapitre de 2006 le reconnait en disant : 


Citer :
Dans les échanges qu'elle a eus en ces dernières années avec Rome, la Fraternité a pu constater le bien-fondé et la nécessité des deux préalables (1) qu'elle a réclamés, qui procureraient un très grand bien à l'Eglise en restituant à celle-ci au moins une partie de ses droits à sa propre Tradition. Non seulement le trésor de grâces dont jouit la Fraternité serait sorti de dessous le boisseau, mais il apporterait ainsi le remède dont le Corps mystique a tant besoin pour guérir.


La conséquence de cette observation toute simple, c'est qu'il est extrêmement délicat, lorsqu'on veut agir en bon catholique (tendance FSSPX par exemple), d'empêcher un autre catholique de bonne volonté d'assister à la Sainte Messe dite par n'importe quel prêtre. Il faut des raisons très graves et proportionnées à une situation ou l'assistance à cette Sainte Messe dans un contexte particulier serait dangereuse pour la Foi du fidèle. 

Quelles sont les conditions pour que ce genre de situation soit susceptible de se produire ?

La principale est clairement l'enseignement d'une doctrine fausse en chaire, lors du sermon. Mgr Lefebvre complète cette analyse avec la prise en compte du risque de devenir conciliaire : 


Citer :
à la Messe il n’y a pas seulement la Messe mais il y a aussi le sermon, l’atmosphère, l’ambiance, les conversations avant et après la Messe, et ainsi de suite. Toutes ces choses font que petit à petit on change d’idées. C’est un climat d’ambigüité. On se retrouve dans une atmosphère de soumission au Vatican, soumission en fin de compte au Concile, et l’on finit par se faire œcuménique.


Ainsi, enjoignait-il à la fin de sa vie aux fidèles qui le suivaient de se montrer prudent et de ne pas fréquenter des lieux ou la Sainte Messe est dite au milieu de ces mauvaises choses.


(...)



La décision totalement incohérente et gravissime de la Fraternité a été de demander pour les autres (c'est-à-dire les fidèles catholiques non FSSPX) le Motu Proprio et la libéralisation de la Sainte Messe tout en continuant de dissuader ses propres fidèles de s'y rendre !!!! Comme si l'on supposait la chose suivante : 


Citer :
"en clair, grâce à notre puissante congrégation (plus de 500 prêtres à l'époque) on fait du lobbying pour que vous puissiez obtenir la Sainte Messe de la part de vos évêques dans le monde entier, mais on ne vous y suivra pas car la situation ne sera pas assez parfaite pour nous autres, les "purs" sur le plan doctrinal. Attendez que Rome se convertisse à la vraie doctrine, et alors nous serons tous réunis".


Mais quelle outrance ! Sérieusement qui pourrait accepter une chose pareille à la base de l'Eglise ? C'est tout simplement se moquer du monde (bien sur cela n'était pas l'intention de la Fraternité de faire penser cela, malheureusement son incohérence dans les actes conduit un fidèle non-FSSPX à partir sur cette analyse puisque la Fraternité a simultanément demandé la libéralisation de la messe tridentine tout en continuant a être extrêmement virulente à l'égard des ED). Or, soit on est cohérent entre sa doctrine et ses actes, soit on ne l'est pas. Si on ne l'est pas, on commence par changer de doctrine et non l'inverse (si ce n'est accidentellement). Le risque le plus gros, et qui s'est de fait révélé, c'était que, suivant l'exemple du Barroux en 1988, un nombre croissant de fidèles et de communautés rejoignent la doctrine de l'herméneutique de la continuité de BXVI pour sauvegarder la Revolution autant de temps que possible. Ainsi, certains ED (IBP par exemple) affirment apporter une critique légitime et constructive de VII et du Novus Ordo, mais sans les remettre radicalement en cause, donc au final en confortant cette nouvelle Réforme.

Vu que l'herméneutique de la continuité nous a conduit tout droit de Benoit XVI au tandem Pape François + Benoit XVI "Pape émérite" avec la canonisation presque achevée de tous les Papes destructeurs de la Foi depuis Vatican II, on peut dire qu'avec BXVI, la Révolution satanique qui détruit de l'intérieur l'Eglise s'est accélérée dans des proportions inimaginables (même si on peut penser que c'est malgré lui et qu'il était plein de bonnes intentions). Le plus dramatique, c'est qu'on le voit très clairement aujourd'hui, mais que les supérieurs de la FSSPX ne l'ont pas vu entre 2005 et 2009 (ou pas assez dans le cas de Mgr Williamson, et trop tard dans les cas de Mgr Tissier de Mallerai et Mgr de Galarreta), alors que de surcroit la crise n'avait pas cessé de s'aggraver entre 1991 (décès de Mgr) et 2005 (nouveau catéchisme, poursuite de l'oecuménisme, etc.). 

Revenons au Motu, qui était une demande de la FSSPX. Quand il est promulgué en 2007, on peut donc devenir ED de bonne foi et sans que l'incohérence doctrinale de ces Instituts ne soient trop dérangeantes pour des fidèles de base qui n'ont pas la formation suffisante. Après tout, la messe est bonne, le catéchisme aussi, alors pourquoi s'embarrasser de problèmes doctrinaux manifestement réservés à une petite élite d'intellectuels de haut vol, peuvent-ils se dire en toute simplicité (et en étant largement trompés par la bonne intention visible de BXVI qui était alors durement attaqué). 

Mais à partir de 2013, le piège se referme totalement. BXVI a préparé sa sortie et les canonisations qu'il pense être justes. Le Pape François parachève son oeuvre tout en portant la Révolution beaucoup plus loin. La Révolution fonctionne bien selon le mode "Deux pas en avant, un pas en arrière" et ainsi de suite. Situation inouïe, il y a maintenant des milliers de catholiques dans toute l'Eglise qui, tout en assistant à la Sainte Messe, vénèrent des Papes anti-Christ sur les autels et les prennent en modèle de sainteté. Le Motu révèle en pleine lumière l'origine satanique dont il est issu (promulgué le 777). Dans la demande qui a précédé cet acte, la FSSPX et Mgr Fellay en particulier portent une responsabilité immense. 

Pourquoi ? Parce qu'ils ont radicalement décrédibilisé aux yeux du monde entier l'importance capitale de la vraie doctrine catholique dont la Sainte Messe selon le rite tridentin était la conséquence, et l'incompatibilité radicale de la Tradition catholique avec le Concile VIILa FSSPX a fait passer la pratique avant la doctrine dans un domaine qui n'était pas facultatif


http://forum.lefebvristes.fr/viewtopic.php?f=6&t=847


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Oct - 20:35 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Dim 12 Oct - 18:49 (2014)    Sujet du message: Et le chapitre de 2006 ? Répondre en citant

Cette analyse apporte de l'eau au moulin de "LA DOCTRINE D'ABORD!", qui fut toujours le principal motif de tous les actes de Mgr Lefebvre.


Les prêtres de la FSSPX sont tombés dans le piège diabolique de la messe à tout prix, voire à n'importe quel prix....


Or la messe elle-même se subdivise en deux: celle des catéchumènes, qui pendant longtemps n'assistaient pas à la seconde, le saint sacrifice et la communion à ce saint sacrifice...


La messe des ralliés fut dissuadée par Mgr Lefebvre pour cette raison: d'une part la prédication libérale prêche contre la royauté de celui qui s'immole sur l'autel. D'autre part, il peut s'y commettre nombre de communions sacrilèges de par le manque de sensum fidei véritable des fidèles, manque de conscience de leurs actes. Même si un fidèle mal formé ne commet pas subjectivement de péché par ignorance, le prêtre lui en commet un grave par négligence et risque de profanation du culte par acceptation libérale de certains de ses fidèles ou nouveaux paroissiens...


C'est ce qui va se passer avec la "diplomatie" actuelle de Menzingen: tout miser sur les bienfaits de la messe , loin de convertir les fidèles par manque de doctrine et par laxisme, par cette voie large de la facilité, de l'ouverture de la messe tridentine à tous,  c'est bien la "banalisation" de la messe pour tous qui va arriver, comme c'est le cas de la messe peopol6. 


La messe des ralliés cautionne bien la nouvelle église conciliaire, celle du code 1983, qui canonise l'église de J23, JP2, et demain pol6 comme la nouvelle communion des saints.... C'est l'église de l'antéchrist.


Le nouveau "jumelage" de la FSSPX avec cette nouvelle église n'aboutit à rien d'autre que ceci: des prêtres tradis et une messe sainte, mais pour une église officiellement antéchristique, que l'on accepte et avalise un temps en espérant la transformer de l'intérieur. 


Mgr Lefebvre s'est retourné dans sa tombe: car cela c'est non seulement exposer toute son oeuvre à la dissolution totale, mais c'est aussi attirer la colère de Dieu, sur des prêtres et évêques qui abusent de leurs pouvoirs sacerdotaux pour ne se faire qu'une clientèle de chapelles, au détriment du salut par la doctrine d'abord...


Kyrie eleison!
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Avila


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 168
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 15 Oct - 16:18 (2014)    Sujet du message: Et le chapitre de 2006 ? Répondre en citant

A l'appui de l'analyse de Sens Commun, François, sur un autre fil intitulé Vers la réconciliation liturgique, a posté ce texte de l'abbé Knittel concernant le Motu Proprio dont il semble faire, à travers la thèse de doctorat qu'il résume, la louange.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:11 (2016)    Sujet du message: Et le chapitre de 2006 ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com