Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lettre posthume de Mgr Lefebvre au chapitre 2012

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Sam 25 Oct - 13:55 (2014)    Sujet du message: Lettre posthume de Mgr Lefebvre au chapitre 2012 Répondre en citant

LETTRE POSTHUME de Mgr LEFEBVRE à la FSSPX du CHAPITRE 2012
POUR LE CHRIST-ROI, à Lourdes le 25/10/2014


Mes chers fils dans l'Episcopat, mes chers prêtres,


Si vous ouvrez ma tombe, vous m'y trouverez tout retourné!
Qu'entends-je du haut du Ciel depuis bien avant 2012? Vos inepties et incohérences doctrinales et pastorales, signe d'une seconde désorientation diabolique, pire que la première, celle du Concile et de l'église qui en est sortie, telle la seconde bête de l'apocalypse! Voici en gras ce que vous me dites, et en normal mes réponses:
« Nous sommes le bon samaritain, qui veut soigner le malade! »
Sauf que vous confondez tout, le malade, l'auberge, et l'assaillant! Le malade est certes n'importe quel « catholique » qui n'est pas en état de grâce, du pape au moindre de ses fidèles, en tant qu'hommes atteints non seulement du cancer du naturalisme, du sida du libéralisme, mais maintenant d'Alzheimer du modernisme. L'auberge est la Tradition dans laquelle il faut les ramener. Mais par Rome conciliaire, il faut entendre l'assaillant, qui met à bas aussi bien la papauté que ses fidèles! Cet assaillant n'est plus un simple esprit, mais un corps parfaitement constitué, une nouvelle église, « canonisée » par un code de 1983.
De même pour le corps mystique ! Si l'Eglise est le corps mystique du Christ, crucifié et même mis au tombeau, par Rome conciliaire vous devez entendre le nouveau Sanhédrin qui crucifie et assassine NSJC continué dans les âmes. Autrement dit démasquer ce corps mystique de persécuteurs qu'est l'église conciliaire ! L'Eglise n'est pas plus sado-masochiste que ne le fut NSJC : c'est bien une autre «contr' église » qui persécute l'Eglise !
« Nos dialogues doctrinaux à Rome sont un acte de charité envers eux »
Oui, mais professer la foi ne requiert pas le secret! Quand Rome vous a dit « avoir dialogué, c'est bien, maintenant fermons le dossier », vous avez fermé le dossier, mis la vérité sous le boisseau! C'est là votre apostasie silencieuse, source de votre chapitre 2012 véritable capitulation, apostasie pratique!
« Nous sommes inaudibles! »
Evidemment, vous ne dites pas la vérité, qui est que la Rome conciliaire n'est pas l'Église! Clamez-le et vous verrez que, comme Zemmour, tout le monde médiatique vous jettera en enfer! Tous les missionnaires martyrs ont été audibles et sont morts pour avoir voulu renverser les idoles. Démasquez ce bébé monstrueux né du Concile couronné à la place de NSJC dans son temple même, et vous serez martyrs dans l'honneur, et non suicidaires dans le déshonneur du Christ! Hypocrites, vous vous taisez par crainte, celle d'être accusés faussement de sédévacantisme. Ce n'est que pour vous justifier que vous dites ensuite:
« Mais c'est notre Église, visible, humaine, concrète! »
Non, comme dit plus haut de l'Église malade! La Rome conciliaire n'est pas l'Église, malade certes, car c'est confondre le corps malade, et l'organe qui pourrit le corps! Ce bon Père Calmel est à l'origine de ma déclaration de Novembre 1974: il n'a même pas connu mon suspens a divinis par Paul VI. Il a prophétisé de cet appareil des modernistes, le pandemonium de l'antéchrist, qui est cette église officielle sur le siège de Rome. Toute société a une cause efficiente qui détermine les 3 autres causes, matérielle, formelle, et finale. Par Rome conciliaire il faut bien entendre cette réalité stupéfiante que les sujets de juridiction de Notre Église, réellement nos papes et évêques, ont par suite de leur apostasie, substitué à NSJC un Concile, couronné à sa place, idolâtré!
Confondre cette église avec l'Église, est passer du réalisme thomiste au subjectivisme, c'est confondre ce qui détermine une société, avec ce qui la spécifie! Ce qui détermine une société est sa cause efficiente, sa juridiction subjective, ses sujets de juridiction. Ils déterminent les 3 autres causes, matérielle, finale et formelle. Mais la société ainsi déterminée, est spécifiée par les 3 causes matérielle, finale et formelle. Notre Église malade est donc celle dont la juridiction subjective est en continuité des sujets de juridiction valides, mais atteints soit du cancer du naturalisme (immanentisme), soit du sida du libéralisme, soit d'Alzheimer du modernisme (ignorance, disait St Pie X)), mais en rupture de juridiction objective (Non conserviam), laquelle détermine une cause efficiente suprême, le Concile idolâtré, au service de la Démocratie mondiale; une cause finale nouvelle, la paix sur terre sans NSJC ou avec lui mais au rang des deux larrons; une cause formelle, l'obéissance à cette nouvelle juridiction, au moins subjective pour les ralliés (qui obéissent aux papes et évêques conciliaires), au pire à leur juridiction objective (dictio: leur magistère, doxa et leur code de 1983) pour les progressistes.
« C'est du sédé-vacantisme ou de l'ecclésio-vacantisme: là où est le pape là est l'Eglise ». l'Église est une société surnaturelle, d'hommes soumis au Saint-Esprit: elle est donc là où le pape est soumis au Saint-Esprit, lui aussi! Mais tout pape est faillible, hormis des conditions particulières d'assistance définies au concile Vatican 1. Un pape conciliaire est, par définition, soumis au Concile et à son esprit, il se met lui-même hors de l'Église qui seule lui confère son infaillibilité. L'église conciliaire n'a pas de pape en elle-même, elle utilise comme chef la personne désignée comme successeur de Pierre, mais dévoyée, déplacée dans une autre église, humaine certes, mais pas divine! Ainsi d'une famille recomposée: le père reste le père aussi bien légitime que d'une famille illégitime! Condamnant sa conduite, sa famille légitime est mise à la rue: voilà l'iniquité de cette église conciliaire! Faut-il revenir au sein de ses turpitudes? Faut-il s'abstenir de démasquer ce « mariage pour tous »? En un mot, le pape l'est de deux églises mortellement opposées l'une à l'autre !
Dès lors il n'y a ni sédé- ni ecclésio-vacantisme, au contraire: le (ou les) même(s) sujet(s) détenant le pouvoir pontifical dans Notre Église, sont aux abonnés absents dans Notre Église, car partis dans une autre... Le seul sédévacantisme pratique n'est pas celui des fidèles, mais de l'évêque de la Rome conciliaire! C'est un sédé-absentéisme pontifical, pire, le Pontife qui doit transmettre la foi la détruit! Notons que la cause formelle d'obéissance à la juridiction subjective fait et conserve l'unité de la société de deux façons: par consentement « heureux » comme au ciel, par consentement forcé comme en enfer. La juridiction objective de l'Église est la Tradition, prononcée par des sujets de juridiction non seulement valides, mais soumis au Saint-Esprit. La juridiction conciliaire objective est un « Non conserviam », prononcée par des sujets de juridiction (juridiction subjective) de Notre Église, mais comme Lucifer a prononcé son « Non Serviam », sa juridiction objective. La cause formelle de l'église conciliaire est bien l'obéissance à sa juridiction ordinaire, cette « Rome ». A ce jour, la juridiction conciliaire ordinaire est au « Non serviam », ce que la Tradition est au « Quis ut Deus »! St Michel combattit, et a pour reine la Mère humaine de Dieu : si vous sortez du cénacle, considérez bien cette église comme soumise à un nouveau César-Auguste, sous-couvert de démocratie « universelle, catholique ». Appeler cela « l'Eglise » est donc une supercherie catastrophique, c'est une véritable caution morale d'autorité reconnue à cette Rome démoniaque! Résultat: Benoît XVI démissionne pour excellents résultats, la « Frat » est dans la poche, et en avant pour la révolution par François! Les hommes changent, la révolution continue! Enfin, ce mensonge a pour effets des iniquités on ne peut plus « conciliaires » dans la FSSPX: ceux qui disent la vérité en sont réprouvés, découragés, ou exclus! Le chapitre 2012 est le concile dans ma FSSPX.
« Mais nous ne pouvons attendre! »
Ai-je attendu pour sacrer des évêques hors juridiction de cette église-là, mais pas hors juridiction de Notre Église, qui prévoit le cas de nécessité? Ce cas n'est plus le cas? Avons-nous attendu pour « omnia instaurare in Xto », mais à condition de bâtir la Cité sur ces fondements naturels et divins, soit des familles, paroisses, écoles, vocations, séminaires, ordinations et prieurés, œuvres religieuses amies encouragées et non persécutées, pour le Christ-Roi et l'honneur de Sa Mère? Tout cela hors et loin de toute juridiction diabolique, car comme le dit encore le P. Calmel dans les mystères du Royaume de la grâce, sur les grandeurs de Marie, cette grandeur de l'Église est inséparable du souci d'en protéger le trésor des profanations et blasphèmes! Voilà pourquoi la nécessité de tourner le dos à cette «Rome», sans lui accorder ou reconnaître aucune autorité!
« Monseigneur, il faut nous sacrifier! ». Oui, mais pas vous suicider: les fous d'Allah aussi se sacrifient! Sous quelle bannière sera vu votre martyre, celle de l'église conciliaire que vous dites être la vôtre, ou celle du Christ-Roi, persécuté et mis au tombeau dans ses membres par cette « église-là »???
Nous ne sommes pas l'Église seuls, mais avec et dans la communion des saints (la vraie), mais les conciliaires sont en dehors de cette communion-là. La preuve : leur « pleine communion » avec de nouveaux « saints conciliaires »! Un comble, cette église a changé non seulement l'objet du 9e article de notre Credo, mais déjà le 10e! La fausse résurrection de la chair, celle de l'antéchrist, ne doit plus être très longue à venir...
Quant à rechercher d'abord la conversion de Rome, celle-ci n'est pas objet de foi, mais d'espérance: il faut donc l'attendre de Dieu, si telle est Sa volonté! Mais être sage et pasteur prudent, c'est prévoir non pas le meilleur mais le pire et s'y préparer! L'homme de paix est au pacifiste, ce que la justice est à l'iniquité, et le pasteur au mercenaire. L'homme de paix bâtit une clôture, autour de la bergerie, le pacifiste livre sa propre famille à l'ennemi. L'histoire de l'Église est pleine de ces hommes de paix, le monde est une fourmilière de pacifistes. Par conséquent, écrivez ceci en lettres d'or:
  • la fin immédiate intrinsèque de la FSSPX est la sainteté sacerdotale, ayant pour fin immédiate extrinsèque nullement la conversion de Rome, mais le salut des âmes hors de cette Rome,
  • la conversion de Rome n'est pas une fin, mais un moyen, privilégié certes, comme la conversion d'un roi entraîne la conversion de ses sujets. Mais 3 siècles de familles en catacombes ont été nécessaires pour cela avant Constantin, 4 avant Clovis, et 8 pour la Reconquista espagnole! Alors ceux qui disent : « la crise arienne s'est terminé en 60 ans, donc il faut croire au miracle », oublient que le peuple et ses rois de ce temps-là était plus catholiques que leurs propres évêques! Est-ce le cas présentement? Quels fidèles pour la Rome convertie ???? « il faut croire au miracle » dites-vous. Hypocrites, vous demandez un miracle à venir, c'est ce que les juifs demandaient au Christ en croix!
  • on ne convertit pas une «fausse  église »: on lui arrache ses fidèles qui passent d'une église fausse à la seule vraie! Et on n'arrache pas les fidèles d'une fausse église en leur disant que leur église est quand même la vraie! Pie XII avertissait déjà les clercs de son temps face aux nombreuses conversions de protestants: ne pas leur laisser entendre qu'ils « apportent qqchose » à l'Église, mais que c'est Elle qui leur apporte tout! C'est vrai aussi de la Tradition contre cette Rome !
  • Pas de conversion d'un non-catholique sans abjuration de sa fausse religion. Le prévôt François de Sales en Chablais avait des conversions sans abjurations, mais n'attendait que ces dernières : la Genève calviniste ne trembla qu'au su des premières abjurations de notables, qui furent le début de la résurrection catholique du Chablais... Tout conciliaire doit, pour se convertir, abjurer le Concile, et cela vaut pour le pape !
  • La messe rachète mais ne sauve, pas plus que la croix, les damnés qui en refusent la juste (re)connaissance! Engranger des conciliaires par diplomatie dans nos chapelles, c'est non seulement les corrompre, mais donner des perles aux pourceaux: combien de communions sacrilèges ne risquez-vous pas de multiplier, c'est-à-dire de recrucifier littéralement et non sacramentellement NSJC sur l'autel? Mgr Cardinal Barbarin ne vient-il pas de dire que la communion pouvait être donnée aux divorcés remariés « désirant seulement être soumis à l'Eglise »? De qui se moque-t-on, sinon de Dieu? Mgr Barbarin ignore complètement ce qu'est la transubstantiation, c'est évident dans toute sa réponse. La messe commence par celle des catéchumènes, qui n'assistent pas au sacrifice sans avoir donné des preuves de conversion, soit pour un catholique sa connaissance du catéchisme, soir pour un hérétique l'abjuration de sa religion antérieure ! La charité pastorale ne l'est pas si elle n'est pas d'abord au service de la pureté doctrinale. Cela, les fidèles l'entendent mieux que vous ne le pensez! Car leurs oreilles reconnaissent la voix du Bon Pasteur, pas celles du mercenaire.

« la conversion de Rome sera de nous garantir la liberté! » Malheureux! Mais c'est l'église de Maritain, fasciné par la démocratie libérale de l'american way of live, la fameuse église libre dans l'état libre! Vous ne voyez donc pas que c'est la justice des hommes au-dessus de la justice de Dieu, le Christ-Roi assujetti à l'homme libre? Et vous vous étonnez des réponses de la colère de Dieu? N'avez-vous pas trompé les meilleurs de vos fidèles sur vos intentions de croisades du Rosaire? Et vous croyez ainsi na pas avoir outragé Notre-Dame???


Mes chers fils, vous ne me serez fidèles et donc à Dieu, que si vous avez mon horreur de cette église. D'autorité, ils n'en ont que pour la vérité, pas pour l'erreur. C'est aussi valable pour vous! Je ne vous cacherai point que celui en qui je me reconnais le plus est ce bon abbé Chazal. Soucieux de sauvegarder les ouailles que la Providence lui confie, il a le sens exact de la flêche à suivre: leur désigner leur pire ennemi spirituel et temporel, cette église-là à fuir comme son père, qui est le père du mensonge... Et il ne craint nullement de le clamer urbi et orbi, comme le doit tout esclave de Marie!


Priez donc à Lourdes Notre-Dame, qu'elle vous donne sa sainte horreur de cette église-là, et que par suite :
  • vous abjuriez vos inepties, pour sauver ce qui reste de mon œuvre,
  • vous convoquiez un chapitre révoquant celui funeste et délirant de 2012, pour réhabiliter ceux que vous avez iniquement sanctionnés, et qui reprend mes résolutions jusqu'à ma mort, à commencer par la vraie définition de la Rome actuelle comme seconde bête de l'apocalypse, la spirituelle au service de la temporelle,
  • qu'il sanctionne les suppôts (crypto- ou manifestement) pro-conciliaires, à commencer par Mgr Fellay reclus dans un studio de Londres, l'abbé Pflüger comme vicaire de l'abbé Chazal, ou l'abbé Troadec qui s'auto-publie saintement dans ses LAB, comme vicaire de l'abbé Pivert à Flavigny, etc, etc....



Que NSJC - Roi vous épargne une inondation du sanctuaire, pour venger l'honneur de sa Mère, qui ne peut plus retenir Son bras, Kyrie eleison. (copyright : Parvulus taissytus)
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 25 Oct - 13:55 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Occam


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2013
Messages: 25
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Sam 25 Oct - 22:32 (2014)    Sujet du message: Lettre posthume de Mgr Lefebvre au chapitre 2012 Répondre en citant

Quelle magnifique lettre, tout y est : le ton et le propos ! Merci Parvulus

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:06 (2016)    Sujet du message: Lettre posthume de Mgr Lefebvre au chapitre 2012

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com