Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La ville d'Ys

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 31 Oct - 13:30 (2014)    Sujet du message: La ville d'Ys Répondre en citant

La légende de la ville d'Ys est un conte breton très connu.



Tous les contes ont une leçon; celui de la ville d'Ys est l'image d'une réalité que nous vivons actuellement.
Cette ville, qui était fortifiée contre les assauts de la mer, représente l'ancienne FSSPX.  Le démon (libéral) vient la visiter et profite de la faiblesse de la princesse pour lui suggérer de devenir maître des lieux en s'appropriant la clé et pouvoir ouvrir les portes de la ville ("N'ayez pas peur!") . 2012 , les portes de la FSSPX s'ouvrent ... un seul rescapé: le roi ( un évêque, Mgr Williamson) qui a le temps de fuir avec son cheval ( la doctrine antilibérale ) mais il doit abandonner sa fille (les libéraux de tout crin) et laisser ses anciens concitoyens noyés dans les flots (du monde et du mensonge) ... Terrifiant et vrai .

Le roi Gradlon fondera une nouvelle cité.





Malgven, Reine du Nord

Voici l'histoire du Roi Gradlon et de la ville d'Ys. Le Roi Gradlon habitait en Cornouaille. Il possédait une flotte de nombreux bateaux qu'il aimait opposer à ses ennemis, souvent dans des pays lointains où il faisait très froid.  Il était excellent marin et stratège et gagnait souvent ses combats, pillant alors les navires ennemis et remplissant ainsi ses coffres d'or et de trophées.

Le Roi épousa Malgven qui était une fille du Nord. Elle l'accompagnait dans ses combats.



La naissance de Dahut

Gradlon et Malgven restèrent une année entière sur la mer. Un jour, sur un bateau, Malgven donna naissance a un enfant, une fille qu'ils appelèrent Dahut. Malgven, la reine tomba malade et mourut. Le Roi Gradlon et sa fille Dahut rentrèrent en Cornouaille. Mais le roi était si triste qu'il ne sortait plus jamais de son château. Dahut grandissait, elle était très belle, comme sa mère Malgven. Le Roi Gradlon aimait jouer avec les boucles de ses longs cheveux blonds. Dahut aimait beaucoup la mer. Un jour, elle demanda a son père qu'il lui construise une ville, une ville au bord de la mer.

La ville construite contre la mer

Gradlon adorait sa fille et accepta. Plusieurs milliers d'ouvriers furent mis au travail et construisirent une ville qui semblait sortir de la mer. Pour la défendre des hautes vagues et des tempêtes, il fut construit une très haute digue encerclant la ville, avec une unique porte de bronze qui y donnait accès. Le Roi Gradlon seul en possédait la clé. On l'appela ville d'Ys.


Les fiançailles de Dahut avec l'océan

Les pêcheurs, chaque soir, voyaient sur la plage un femme qui chantait très fort, peignant ses longs cheveux blonds. C’était la princesse Dahut. Elle disait "Océan, bel Océan bleu, roule moi sur le sable, je suis ta fiancée, Océan, bel Océan bleu. Je suis née sur la mer, dans les vagues et l'écume, quand j'étais enfants je jouais avec toi. Océan, bel Océan bleu, roule moi sur le sable, je suis ta fiancée, Océan, bel Océan bleu. Océan, toi qui retourne comme tu le veux bateaux et hommes, donne-moi les navires somptueux des naufrages et leurs richesses, or et trésors. Fais venir dans ma ville de beaux marins que je pourrai regarder.  Ne sois pas jaloux, je te les rendrai l'un après l'autre. Océan, bel Océan bleu, roule-moi sur le sable, je suis ta fiancée, Océan, bel Océan bleu."
La ville d'Ys devint alors un endroit où l'on s'amusait, la ville s'emplit de marins. Chaque jour voyait de nouveaux festins, des jeux, des danses.

Le masque magique

Chaque jour, la princesse Dahut avait un nouveau fiancé. Le soir, elle lui mettait un masque noir sur le visage; il restait avec elle jusqu'au matin. Dès que le chant de l'alouette se faisait entendre, le masque se resserrait sur la gorge du jeune homme et étouffait le fiancé de la nuit. Un cavalier prenait alors le corps sur son cheval pour aller le jeter dans l'Océan, au-delà de la baie de Trépasses. Ainsi, tous les fiancés de Dahut mouraient au matin et étaient jetés à la mer.
Un jour de printemps, un chevalier étrange arriva dans la ville d'Ys. Il était habillé de rouge, ses mains étaient longues et fines, ses ongles pointus et recourbés. Dahut lui sourit, le chevalier ne la regarda pas. Un soir cependant, il accepta de venir auprès d'elle. Il passa longuement ses longues mains aux ongles pointus dans les beaux cheveux blonds de la princesse. Soudain, un grand bruit s'éleva du côté de la mer et un terrible coup de vent heurta les murailles de la ville d'Ys. "Que la tempête rugisse, les portes de la ville sont solide et c'est le Roi Gradlon, mon père, qui en possède l'unique clé, attachée a son cou", dit Dahut. "Ton père, le roi, dort, tu peux maintenant t'emparer facilement de cette clé", répliqua le chevalier.

La submersion de la ville

La princesse Dahut entra dans la chambre de son père, s'approcha doucement de lui et prit la clé, attaché à une chaîne autour de son cou. Aussitôt, une énorme vague, plus haute qu'une montagne, s'écroula sur Dahut. Son père se réveilla et elle lui dit: "Père, vite, prenons le cheval Morvarc'h, la mer a renversé les digues".  Le roi prit sa fille sur le cheval, la mer était déchaînée.  Le cheval se cabrait sur l'eau qui montait à gros bouillons. Dahut se serrait contre son père et lui dit: "Sauvez-moi, mon père!" Il y eut alors un grand éclair dans la tempête et on entendit une voix qui allait de rocher en rocher et disait : "Gradlon, lâche la princesse".

Saint Guénolé, le missionnaire de Dieu

Une forme mystérieuse apparut, enveloppée dans un grand vêtement brun. C'était Saint Guénolé, qui dit à la princesse: "Malheur à toi, tu as voulu voler la clé de la ville d'Ys!" Dahut répondait: "Sauvez-moi, emportez-moi au bout du monde!" Mais le cheval Morvarc'h ne bougeait plus et les eaux en furie gagnaient sur eux. Saint Guenolé répéta son ordre à Gradlon : "Lâche la princesse!", les vagues énormes étaient à leurs pieds. Dahut glissa à terre et le Roi Gradlon, furieux, poussa sa fille dans la mer.  Les vagues se refermèrent sur la princesse.  La mer engloutit alors la ville d'Ys, dont tous les habitants périrent noyés.


Le cheval du roi repartit, bondissant sur les plages puis au travers des prés et des collines, galopant toute la nuit.  Gradlon arriva enfin dans la ville où deux rivières se rejoignent entre sept collines, Quimper. Il décida d'en faire sa capitale et y vécut le restant de ses jours. A sa mort, on sculpta sa statue dans du granit. Cette statue est aujourd'hui élevée entre les deux tours de la cathédrale Saint Corentin à Quimper.  Elle représente le Roi Gradlon, à cheval, regardant en direction de la ville disparue.

Certains racontent que Dahut, après sa mort, devint une sirène et qu'elle apparaît aux pêcheurs les soirs de lune, peignant sa longue chevelure d'or. Ils disent aussi que par temps très calme, on peut entendre sonner les cloches de la cité disparue.

Gwelas-te morverc'h, pesketour
O kriban en bleo melen aour
Dre an heol splann, e ribl an dour ?
Gwelous a ris ar morverc'h venn,
M'he c'hlevis o kanann zoken
Klemvanus tonn ha kanaouenn.
As-tu vu, pêcheur, la fille de la mer,
peignant ses cheveux blonds dorés
au grand soleil sur le bord de l'eau ?
J'ai vu la blanche fille de la mer,
je l'ai même entendu chanter,
plaintifs étaient l'air et la chanson.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 31 Oct - 13:30 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com