Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Benoît XVI... super prophète ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 21:49 (2014)    Sujet du message: Benoît XVI... super prophète ? Répondre en citant


Mgr Fellay nous surprendra tous les jours, comme le Pape François.


Aujourd'hui nous avons le droit de lire sous sa (?) plume dans la dernière lettre aux amis et bienfaiteurs, les prophéties que le futur Benoît XVI fit au sujet de l'Eglise (conciliaire).  Aucune restriction sur ce pape qui fut, en tant que préfet du Saint Office, le plus grand adversaire de Mgr Lefebvre.  Mgr Fellay admire toujours et encore ce grand ennemi de la Foi.



Mais Mgr Fellay n'est pas Mgr Lefebvre : pour Mgr Lefebvre, il était clair que cette "église conciliaire que lui présentait le cardinal n'était pas l'Eglise Catholique... Pour Mgr Fellay, c'est l'Eglise malade qu'il faut guérir en allant à son secours jusqu'à se soumettre éventuellement à ses sectateurs.


Non, l'église conciliaire n'est pas un malade... C'est un monstre, une organisation totalitaire, une secte bien organisée qui dévore celui qui veut s'en approcher...


Citation:
Il y a déjà dix-sept ans, le futur Benoît XVI présentait la vision qu’il avait de l’avenir de l’Eglise ; celle-ci paraissait alors très pessimiste. Il prévoyait une telle fragmentation du Corps mystique qu’il le réduisait à un ensemble de petits groupes encore vivaces, mais au milieu d’une décadence généralisée :

« Peut-être devons-nous dire adieu à l’idée d’une Eglise rassemblant tous les peuples. Il est possible que nous soyons au seuil d’une nouvelle ère, constituée tout autrement, de l’histoire de l’Eglise, où le christianisme existera plutôt sous le signe du grain de sénevé, en petits groupes apparemment sans importance, mais qui vivent intensément pour lutter contre le mal et implantent le bien dans le monde… »

« Elle ressemblera moins aux grandes sociétés, elle sera davantage l’Eglise des minorités, elle se perpétuera dans de petits cercles vivants, où des gens convaincus et croyants agiront selon leur foi. Mais c’est précisément ainsi qu’elle redeviendra, comme le dit la Bible “le sel de la terre ”. »

Vision désastreuse de l’avenir de l’Eglise

Cette vision est-elle le fruit de la sagacité personnelle du cardinal Josef Ratzinger, ou s’inspire-t-elle d’une autre source, comme le secret de Fatima ? Lui seul peut nous le dire. Quoi qu’il en soit, graduellement et tout particulièrement depuis le Concile, nous assistons à la lente disparition de l’Eglise telle qu’elle s’est présentée pendant au moins 1500 ans [.......] Elle est désormais à peu près réduite à la sacristie. Pire, dans les pays où l’Eglise avait prodigué ses bienfaits, dans ces pays qu’autrefois on appelait chrétiens, même les églises et les sacristies sont vides… Nous ne sommes plus très loin de la vision quasi prophétique du cardinal Ratzinger.

Mais à ces éléments extérieurs s’en ajoutent d’autres, propres à la vie interne de l’Eglise ; ils sont les indices d’une faiblesse devant un ennemi non plus extérieur, mais désormais intérieur. De plus en plus nettement se dissolvent l’unité de la foi et l’unité du gouvernement dans la sainte Eglise ; quant à l’unité liturgique, avec les ouvertures opérées par la nouvelle messe en direction de la « créativité », avec notamment la multiplication des prières eucharistiques, il y a déjà longtemps qu’elle a volé en éclats. Quant à la morale, le dernier Synode sur la famille est une tragique indication de la prolifération des opinions contradictoires qui règnent en ce domaine, et que l’autorité ne semble plus à même d’endiguer, lorsqu’elle ne les favorise pas elle-même…




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Nov - 21:49 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com