Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lettres de l'abbé Pinaud à Mgr Fellay et réponses de S.E.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> Archives -> Archives - Documents importants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 302

MessagePosté le: Jeu 19 Déc - 23:57 (2013)    Sujet du message: Lettres de l'abbé Pinaud à Mgr Fellay et réponses de S.E. Répondre en citant

M. l’abbé Pinaud a subi huit mois d’isolement et de privation de tout ministère pour s’entendre dire qu’il ne pourrait plus dorénavant offrir le saint sacrifice de la messe. On lui reproche d’avoir corrigé les fautes d’orthographe d’une lettre, d’avoir donné un avis en privé à un confrère qui lui avait demandé conseil et d’avoir pensé qu’on pouvait s’opposer à une autorité qui mettait la foi en péril même si cette autorité s’appelait Mgr Fellay.


Le 15 novembre 2013, la veille de quitter Jaidhof, sa prison ecclésiastique en Autriche, M. l’abbé Pinaud a écrit la lettre qui suit au Supérieur Général.


Lettre de M. l’abbé Pinaud à Mgr Fellay




Monseigneur,
La sentence du 28 octobre 2013 qui me condamne m’a été remise le 8 novembre 2013 par M. l’abbé Frey.
J’en appelle par la présente pour les raisons suivantes :


1° - L’avocat que j’avais choisi a été révoqué sans motif suffisant.


2° - L’action canonique que vous avez entreprise à mon encontre, ainsi que le procès qui a suivi, reposent de façon exclusive sur des courriers privés, sans parler des usurpations d’identité dont j’ai été victime.


3° - L’acte du tribunal me condamnant ne répond que partiellement à ma défense.


4° - La sentence portée est disproportionnée par rapport aux actes incriminés. Si l’on ajoute la circonstance que le Supérieur Général est à la fois juge et partie, elle va scandaliser bien des confrères et des fidèles.


5° - Le point 6 montre que je suis condamné pour avoir tenu les propos suivants lors de ma comparution le 19 octobre 2013 : « En raison des nombreuses concessions qu’elle fait au Concile et aux réformes conciliaires inacceptables, à elle seule, la Déclaration doctrinale du 15 avril 2012 constitue un péril pour la foi qui légitime la révolte, car cette Déclaration doctrinale n’est pas ‘un texte minimaliste’, comme l’écrit Mgr Fellay dans l’éditorial de Cor Unum N° 102. »


La privation de mon avocat m’ayant laissé échapper quelques maladresses, je souhaiterais remplacer le terme « révolte » par celui de « résistance », qui est plus conforme à ma pensée ; mais comment pourrais-je éprouver du regret pour avoir estimé que ce qui favorisait un accord pratique sans accord doctrinal serait un grand malheur pour la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X ?
Avec vous je rends grâce « de ce que nous avons été préservés de toute sorte d’accord l’an dernier ». Mais je ne peux m’empêcher de penser, encore aujourd’hui, que les causes principales qui nous conduisaient au malheur sont d’une part le non-respect des prescriptions du Chapitre de juillet 2006 qui excluaient un accord pratique sans accord doctrinal, et d’autre part le refus de tenir compte des nombreux avis sages et légitimes de ceux qui vous suppliaient de ne pas persister dans cette voie d’un accord pratique. Seule l’opinion favorable à un accord pratique était exposée dans nos publications. Les confrères qui ont manifesté, d’une manière ou d’une autre, leur désaccord ont été repris ou sanctionnés.


De plus, les jugements très défavorables émis par des supérieurs majeurs, qui avaient eu connaissance confidentiellement du contenu de la Déclaration doctrinale du 15 avril 2012, favorisaient de graves soupçons au sujet de concessions inacceptables qui auraient été faites. La publication de cette Déclaration, au printemps 2013, a confirmé ces soupçons. Mgr Tissier de Mallerais m’écrivait le 20 mai 2013 : « Je ne m’étendrai pas sur le contenu du dernier N° de Cor Unum, trop déplorable pour être commenté, trop évidemment insatisfaisant pour être approuvé, trop choquant pour ne pas faire honte à qui de droit. »


Il est clair que toute cette affaire tourne autour des positions doctrinales qui sont exprimées par cette Déclaration du 15 avril 2012, non rétractées lors du Chapitre. Vos
déclarations subséquentes, tout en retirant ce texte, ne renient pas son contenu et n’apportent pas les corrections doctrinales nécessaires.


- Maintenez-vous votre acceptation de la nouvelle formule de la Profession de foi et du Serment de fidélité pour assumer une charge exercée au nom de l’Église (DD II, note 1) ?
- Maintenez-vous que la nouvelle messe et les nouveaux sacrements ont été légitimement promulgués par les papes Paul VI et Jean-Paul II (DD III, § 7) ?
- Maintenez-vous que Mgr Lefebvre a accepté en 1988 « la légitimité ou légalité de la promulgation du NOM » (votre note de présentation de la DD publiée dans Cor unum 104) ?
- Maintenez-vous votre acceptation du nouveau Code de 1983 (DD III, § 8) ?


Le fait d’avoir mentionné la Constitution dogmatique Pastor æternus en DD III ne supprime pas l’acceptation de la nouvelle Profession de foi qui a été faite au paragraphe précédent, ni ne lève l’ambiguïté des autres affirmations mentionnées ci-dessus, puisque aussi bien il n’y a aucune ambiguïté dans ces affirmations.


En vous assurant de ma prière, je vous prie d’agréer, Monseigneur, mes respectueuses salutations.




Réponse de Mgr Fellay




Menzingen, le 25 novembre 2013


Monsieur l’abbé,


Votre courrier du 15 novembre par lequel vous faites recours contre la décision du tribunal du 28 octobre m’est bien parvenu. Vous serez informé ultérieurement de la suite qui sera donnée à votre recours.


Comme je vous l’écrivais dans le fax que mon secrétaire vous a fait parvenir le 15 octobre, je vous autorise à prendre deux semaines de vacances dans votre famille. A l’issue de ces deux semaines, je vous demande de vous rendre à Montgardin.


L’exécution de la peine prévue par le jugement du 28 octobre est suspendue de par votre recours. En revanche, ce que je vous signifiais dans le fax du 15 octobre dernier demeure, à savoir que, lors du séjour en famille, vous êtes censé éviter de passer dans nos prieurés et vous contenter de célébrer votre messe en privé.


Soyez assuré de ma prière à vos intentions.
+ Bernard Fellay.




Ultime réponse de M. l’abbé Pinaud




Le 8 décembre 2013


Monseigneur,


Votre réponse à ma lettre du 15 octobre m’est bien parvenue et je vous en remercie.
Les mesures que vous m’imposez n’étant nullement nécessaires à titre conservatoire, je constate qu’elles ont un caractère de peine, ce que va contre la présomption d’innocence.
Je suis condamné avant d’avoir été jugé.
Dans ces conditions arbitraires, mon recours n’a plus d’objet et je m’en désiste.
Vous assurant de ma prière, je vous prie d’agréer, Monseigneur, mes respectueuses salutations.
*




Depuis, Mgr Fellay a appliqué, par contumace, la peine décrétée par M. l’abbé Wuilloud. Mgr Fellay a fait savoir à M. l’abbé Pinaud que ses vacances en famille était finies, qu’il était bien suspens a divinis, qu’il devrait déjà être à Mongardin et qu’il devait donc s’y rendre pour y subir sa peine pour un temps indéterminé…




M. l’abbé Pinaud n’est pas en ce moment à Mongardin et célèbre quotidiennement la messe en privé comme en public.




















Posté le: 14/01/2014 05:37:02    Sujet du message: Réponse finale de M. l'Abbé Pinaud à Mgr Fellay le 14 janvier 2014



 
 
 





















Le 14 janvier 2014 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Monsieur le Supérieur Général, 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Dans le prolongement de mon procès, votre réponse du 12 décembre 2013 à mon courrier posté le 9 du même mois, m’est bien parvenue. 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Vous prenez acte du retrait de mon recours. Vous confirmez « l’entrée en force de la sentence prononcée à mon encontre par M. l’abbé Wuilloud dans le précepte pénal du 28 octobre 2013 », et vous me demandez « de me rendre quam primum à Montgardin,… » 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Après les huit mois d’attente incompréhensible de mon procès… j’ai apprécié l’efficacité soudaine de votre secrétaire personnel qui appelait l’un de mes frères dès le 10 décembre 2013, s’impatientant au point de lui reprocher de ne pas connaître mon numéro de téléphone ! Le même jour à 21h30, il appelait aussi mes parents pour savoir si j’étais présent et obtenir mon numéro de portable. Un numéro qui ne semble pas avoir été utile jusqu’à ce jour. 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Lorsque l’on consulte le dictionnaire aux mots ‘mascarade’, ‘parodie’ et ‘simulacre’, on constate qu’ils font référence à la notion de procès… Cette mascarade a été longue mais enfin elle touche à son terme. 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Si j’ai accepté de subir cette parodie de procès ce n’est pas dans l’espoir d’obtenir justice, car personnellement, je n’ai plus de doute sur votre mépris de la parole donnée, au moins depuis août 2011, date de mon retour du Gabon. 


  
 
 
 
 
Je n’ai accepté de le subir, ce simulacre de justice, que pour donner une nouvelle occasion aux confrères de constater votre malhonnêteté intellectuelle. 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Maintenant ça suffit ! 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
La disproportion exorbitante de la sentence, prouve, s’il en était besoin, que cette mise en scène « burlesque et ridicule » ne correspond pas à la réalité… elle cache une volonté inavouée. 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
A la suite de la publication sur Austremoine.org de l’article du 11 novembre 2013 : « La condamnation-justification de monsieur l’abbé Nicolas Pinaud », vous avez voulu rencontrer son auteur le mercredi 20 novembre à Zurich et vous lui avez confié qu’il ne savait pas tout. Vous lui avez affirmé notamment qu’il ignorait que j’étais un « grand manipulateur » et que ce procès, en ce qui me concerne, n’était que « la pointe de l’iceberg ». 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
La sentence sanctionne donc un iceberg et une manipulation qui n’ont pas été précisés par l’acte d’accusation… Quel est cet iceberg et quelle est cette manipulation ? 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
De votre part, ne seraient-ce pas insinuations purement manipulatrices comme vous savez si bien le faire, vous et vos proches collaborateurs ? 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Vous connaissez le jugement que porte Mgr Tissier de Mallerais sur ma sentence : elle est nulle, parce qu’entre autres choses, la collaboration formelle qui m’est reprochée est inexistante… 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Dans de telles conditions, vous m’obligez à refuser de continuer sur cette voie hypocrite. Me soumettre une nouvelle fois à un énième abus de pouvoir nuirait au bien commun de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X. 
  
 
 
 
 
Il n’est donc ni raisonnable ni vertueux de prolonger cette comédie. 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Votre affligeante et cruelle attitude me rappelle ces paroles de Jeanne à son bourreau : « Évêque, c’est par toi que je meurs. » 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Votre aveuglement et votre obstination à détruire l’identité de notre Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X me consternent. Vous méprisez tout conseil, vous poursuivez avec acharnement votre but subversif en marchant sur les cadavres de vos prêtres. 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Rien ne semble pouvoir vous arrêter. Que faire, sinon vous répétez ces paroles du divin Maître à son traître disciple : « Ce que tu as à faire fais-le vite. » 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Maintenant ça suffit ! 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
En la fête de saint Hilaire de Poitiers 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Abbé Nicolas Pinaud, 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
suspens a divinis, sous votre juridiction. 
  
 
 
 
 
Pièce Jointe : Image-souvenir de ma condamnation du 28 octobre 2013 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 



Dernière édition par Louis le Ven 24 Jan - 04:30 (2014); édité 7 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Déc - 23:57 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Avila


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 168
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 22 Déc - 18:33 (2013)    Sujet du message: Merci monsieur l'abbé pour votre courage ! Répondre en citant

A la lecture de ces différents courriers, on remarque combien Mgr Fellay évite de répondre sur le fond de la question et se comporte en despote plus qu'en évêque bon, miséricordieux et juste. Sa réponse froide et administrative est indigne d'un pasteur d'âmes et du Supérieur d'une congrégation religieuse !

On comprend que dans ces conditions, sans aucune garantie de temps, "condamné avant d'avoir été jugé", et privé d'apostolat et de ministère sacerdotal, l'abbé Pinaud est décidé de mettre fin à cette parodie de procès, à ce simulacre de justice qui ne faisait honneur ni à son Excellence, ni à la Fraternité ni aux prêtres. Bien au contraire tout cela est tellement pitoyable et un tel mauvais exemple que nous pouvons remercier monsieur l’abbé Pinaud d'avoir mis fin à cette mascarade indigne des prêtres et à ce scandale pour les âmes. Il est un moment où se soumettre à l'iniquité et à l'injustice des supérieurs est un péché à cause du scandale que cela entraîne dans les âmes et des péchés d'injustice commis par l'autorité.

On peut aussi remercier monsieur l'abbé d'avoir été si loin dans l'acceptation de ce procès inique, ce qui a permis de démasquer les Supérieurs de la Fraternité qui ne souhaitent pas la justice mais imposer, par la tyrannie et les tribunaux politiques, leur politique nouvelle de réconciliation avec Rome aux membres de la Fraternité et aux fidèles.

On peut aussi remercier monsieur l'abbé pour son courage actuel car il va devoir faire face à l'incompréhension si ce n'est aux moqueries de ses confrères et à la délusion et piques assassines et malsonnantes des "résistants" qui croient - juges infaillibles qu'ils sont - qu'il aurait du rester et attendre indéfiniment le bon plaisir de Mgr Fellay et cela juste pour ne pas montrer publiquement que les choses ne vont pas mieux "au royaume du Danemark", et qu'il va devoir faire face également aux difficultés matérielles et à la solitude.
Chapeau monsieur l'abbé, car le courage se mesure à l'aune du détachement matériel, affectif et à la perte de tout respect humain pour soi !

Merci monsieur l'abbé. Soyez assuré de nos prières, de notre reconnaissance et de notre aide pour votre apostolat.


Revenir en haut
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 302

MessagePosté le: Dim 22 Déc - 20:58 (2013)    Sujet du message: Lettres de l'abbé Pinaud à Mgr Fellay et réponses de S.E. Répondre en citant

Vous avez raison Avilla, l'abbé Pinaud a été le plus loin possible, même plus loin que le possible, mais il fallait que ça prenne fin un jour.
La suite des événements sera intéressante  Okay


Revenir en haut
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 302

MessagePosté le: Lun 23 Déc - 05:54 (2013)    Sujet du message: Lettres de l'abbé Pinaud à Mgr Fellay et réponses de S.E. Répondre en citant

Un petit résumé intéressant venant d'un forum anglophone pour expliquer la situation juridique des évêques et des prêtres de la FSSPX, trop souvent méconnue dans le monde francophone:


"La juridiction de suppléance des évêques et des prêtres de la FSSPX leur donne la possibilité d'entendre les confessions et d'officier lors des mariages, rien de plus. La consécration épiscopale reçu de Mgr Lefebvre confère aux évêques la plénitude du sacerdoce afin qu'ils puissent ordonner et confirmer, rien de plus. Si Mgr Lefebvre avait tenté de leur donner une juridiction territoriale ou de les rendre " Ordinaires " d'un lieu, ça aurait été un acte schismatique, et il a toujours été très clair qu'il ne le faisait pas. La pratique des évêques (généralement) d’ordonner et de confirmer dans les pays qui ne sont pas les leurs est une démonstration pratique de cette non juridiction.


La position de Mgr Fellay comme Supérieur général est simplement le résultat d'un accord mutuel entre les membres de la Fraternité Saint Pie X, un groupe de prêtres qui travaillent ensemble pour préserver la foi. Mgr Fellay n'a pas de statut canonique dans l'Église, et il n'est certainement pas un ordinaire d'aucune sorte.


La  juridiction de suppléance pour les confessions et les mariages ( par Ecclesia supplet ) ne dure que tant qu'il y a une crise dans l'Eglise . En reconnaissant leurs absolutions et assistances aux mariages valides , Rome se met dans une position intéressante - elle admet qu'il y a une crise dans l'Église !"
http://abplefebvreforums.proboards.com/thread/1027/father-pinaud-condemned-…


J'ajouterai que les fidèles ne sont pas membres de la FSSPX qui n'est qu'une union de prêtres avec un statut équivalent à une ligue du Sacré-Coeur ou quelque chose du genre. 


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 23:10 (2014)    Sujet du message: Lettres de l'abbé Pinaud à Mgr Fellay et réponses de S.E. Répondre en citant

Concernant le pouvoir de juridiction, le seul que peut avoir Mgr Fellay n'est-il pas celui de Supérieur de la FSSPX, dont les statuts sont approuvés canoniquement malgré les sanctions considérées  invalides par Mgr Lefebvre?

Autrement dit, Mgr Fellay n(at-il pas un pouvoir de juridiction défini par les statuts de la FSSPX, pouvoir limité par ces statuts?

Question subsidiaire: Mgr Fellay n'a-t-il pas opéré une modification des statuts votée au chapitre 2012? Et quelle modification des pouvoirs cela lui apporte-t-il?
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:37 (2016)    Sujet du message: Lettres de l'abbé Pinaud à Mgr Fellay et réponses de S.E.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> Archives -> Archives - Documents importants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com