Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Entretien de Mgr Williamson à Non Possumus novembre 2014

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 1 Jan - 10:04 (2015)    Sujet du message: Entretien de Mgr Williamson à Non Possumus novembre 2014 Répondre en citant

Source espagnole: Non Possumus
Traduction réalisée pour le blog Reconquista 

 
 

 

 
Excellence, votre expulsion date maintenant de deux ans, comment vous sentez vous aujourd’hui? 

 
Dans le fond, je me sens bien, car je me suis libéré du venin qui empoisonne toute la Fraternité menée par des dirigeants qui veulent à tous prix arriver à un accord pour se soumettre aux romains apostats, et donc je me suis libéré ou plutôt Mgr Fellay m’a libéré par mon expulsion de la Fraternité. Je pense que ce fut providentiel. Je me sens bien mais je suis un peu déçu par le manque relatif de réaction de la part de beaucoup de bons prêtres de la Fraternité. Cela est vrai aussi pour les laïcs, mais la déception est moindre pour les laïcs que pour les prêtres. 

 
Je comprends assez bien, d’un point de vue humain, que les prêtres préfèrent rester à l’intérieur de la Fraternité. C’est humainement compréhensible, mais du point de vue de la foi, c’est dommage qu’ils ne voient pas la nécessité de la foi et la nécessité de se protéger de ce poison universel qui se trouve actuellement dans la Fraternité et il est terrible que les prêtres ne voient pas cela. Car s’ils ne réagissent pas, ils vont tomber petit à petit. Par exemple, j’ai écouté depuis Chicago aux Etats-Unis, là ou Mgr Tissier est en quelque sorte emprisonné, il ne l’est pas de façon absolue, mais on peut quand même dire qu’il est emprisonné de façon relative. J’ai entendu que ses positions se fragilisent. C’est-à-dire, il est un homme bon, un évêque bon, qui a une bonne doctrine, mais s’il insiste pour rester à l’intérieur de la Fraternité et comme sujet « loyal » de Mgr Fellay, il va s’empoisonner de plus en plus. C’est ce qu’observent ceux qui sont dans son entourage. 

 
Le Chapitre de 2012 a-t’il eu une grande influence sur le glissement de la Fraternité? 

 
Peu après le Chapitre de 2012, l’abbé Chazal a parlé avec Mgr Tissier et ce dernier a dit que le Chapitre fut un désastre. Quand l’abbé Chazal a publié cela, Monseigeur, sous la pression des dirigeants, a dû nier qu’il l’ait dit. Quoiqu’il en soit, il est vrai que le Chapitre de 2012 fut un désastre. Parce que en entrant dans la salle ou devait se tenir le Chapitre, il y avait plusieurs prêtres et évêques qui étaient résolus à résister à cette trahison de Mgr Fellay, de l’abbé Nély, de l’abbé Pfluger, de l’abbé Lorans, de l’abbé Du Chalard, de tous les dirigeants. Ils étaient résolus à résister mais, en sortant de ce même Chapitre, Mgr Fellay avait réussi à les empoisonner, et en sortant ils avaient perdu leur clairvoyance, leur courage, leur volonté de résister. C’est incroyable. Ce Chapitre fut un chef-d’œuvre d’enchantement de la part de Mgr Fellay. Il est un maitre en matière de confusion, pour semer la confusion dans les esprits et il est incroyablement doué pour convaincre de le suivre dans une direction mauvaise. Je qualifierais cela même de démoniaque. Je ne crois pas qu’il soit un agent conscient du diable, mais un agent inconscient oui, cela me parait évident quand on regarde les fruits. Ses fruits sont la destruction de l’œuvre de Mgr Lefebvre. Mais il faut dire qu’il n’est pas seul, qu’il a des collaborateurs qui constituent ensemble une direction qui domine et falsifie toute l’œuvre de Mgr Lefebvre. C’est incroyable. 

 
Et la formation des séminaristes est aussi un élément clé pour le succès des dirigeants, n’est-ce pas ? 

 
Mgr Lefebvre, après les consécrations de 1988 et avant de mourir en 1991, a lu le libre du Père Emmanuel Barbier, un livre très bon, antilibéral qui étudie toute l’histoire du combat depuis le 19ème siècle, entre les libéraux et les anti-libéraux. Après l’avoir lu, Mgr Lefebvre a dit (j’ai deux sources qui me permettent d’avoir la certitude qu’il l’a dit) : « si j’avais lu ces livres plus tôt, j’aurais donné une autre formation à mes séminaristes». Et, comme il l’a dit lors de retraite durant les deux dernières années de sa vie, il est fort possible qu’à la lecture du livre de l’abbé Barbier, il a compris que la lutte entre les libéraux et les semi-libéraux du 19ème siècle, était exactement le même combat que celui d’Ecône contre Rome. En d’autres termes, les bons papes antilibéraux du XIXème siècle, par exemple Pie IX qui lutta contre les libéraux maudits de ce même siècle, il s’agit du même combat sauf que, de leur temps, c’étaient les bons qui étaient au pouvoir et les mauvais qui étaient mis dehors, alors qu’au 20ème siècle, après Vatican II, les mauvais tiennent le pouvoir et les bons furent mis à la porte. Pour cette raison, il est vraisemblable qu’il ait dis qu’il aurait mieux formé ses séminaristes, c’est-à-dire, les rendre de plus solides antilibéraux, avec plus de connaissance sur la Révolution pour savoir et pouvoir y résister. Mgr Lefebvre insistait toujours sur la sainteté du prêtre, ce qui est une chose excellente, inattaquable, mais c’est une formation un peu comme celle des séminaristes des années 30 ou 50, c’est-à-dire, une formation classique mais sous Vatican II. Tout cela suggère que peut être, Mgr Lefebvre n’avait sans doute pas assez pris en considération, n’avait pas compris au début toute la profondeur du mal du concile. Je ne sais pas. Vers la fin de sa vie, Mgr Lefebvre a dit que plus on lit les documents de Vatican II, plus on se rend compte qu’il s’agit d’une perversion profonde de l’esprit. Il ne s’agit pas seulement d’erreurs particulières, telle que la liberté religieuse, l’œcuménisme, etc., même si déjà ces erreurs sont immenses ; mais il s’agit de quelque chose de plus profond et de plus universel : une perversion totale de l’esprit. C’est une citation très intéressante et justement représentative des derniers moments de la vie de l’Archevêque, et je crois qu’à la fin de sa vie quand il a procédé aux consécrations de 1988 – action entièrement justifiée – il a compris qu’étaient nécessaires des actions plus profondes dans les esprits, dans les âmes, dans la religion ; et pour contrer ce mal très profond qu’est la perversion libérale chaque fois plus forte dans les esprits, à cause du monde moderne. 

 
En plus, il a réaffirmé, à la fin de sa vie, qu’il ne pouvait se rapprocher de Rome tant que Rome ne se soit converti … 

 
En effet, très clairement, et nous avons cette citation très importante que voici : “ce sera moi qui poserai les conditions et ma condition sera qu’ils acceptent Pascendi, Quanta Cura, le Syllabus, les grands documents antilibéraux des Papes du XIXème siècle et de la première moitié du XXème. Mgr s’était rendu compte qu’il n’y avait pas moyen de discuter avec les romains. S’il n’y a pas de fondamentaux ni de principes en commun entre ceux qui discutent, la discussion est impossible. C’est ainsi dans la réalité, et pauvre Mgr Fellay, il n’a pas la moindre idée du mal auquel il est confronté quand il est à Rome. Il est tellement ingénu, il est aveugle, complètement ignorant du problème. Et donc il cherche la solution d’un accord avec Rome qui est complètement faux du point de vue de la foi. Il ne voit rien, il est aveugle. Et ce qui est décevant, c’est qu’il y a tant de prêtres de la Fraternité qui ne voient pas ou bien qui voient mais ne réagissent pas, parce que le problème ne peut être plus grave, c’est la perversion totale de l’homme moderne, il s’agit d’une perversion en profondeur. Il se pourrait qu’ils soient sincères, mais précisément, la sincérité est parfaitement compatible avec cette perversion de l’esprit, la bonté subjective ne change pas le mal objectif d’être dans l’erreur, d’être dans la fantaisie, et ces romains et quasi tout le monde moderne sont dans la fantaisie, et je crois que seul un châtiment de Dieu pourra corriger, mettre fin à cette fantaisie. Les hommes préfèrent le mensonge des hommes à la vérité de Dieu. Seul Dieu pourra changer cela. 

 
Et Mgr Fellay affirmait qu’il n’y avait pas de discussion avec Rome, au moment où Mgr Pozzo disait que les discussions ne furent jamais suspendues. 

 
Bien sûr et c’est parce que Mgr Fellay vit dans l’illusion, ou pour le dire d’une manière plus directe, nous dirions qu’il ment. Est-il conscient du degré de son mensonge ? Il ment constamment. C’est incroyable, absolument incroyable. Mais il est un homme moderne et pour un homme moderne, la fantaisie justifie tout. On peut dire n’importe quoi et si cela est en harmonie avec la fantaisie ; alors c’est accepté. Cela est une mentalité inconcevable. Mais c’est la mentalité dans les têtes des dirigeants, les dirigeants sont objectivement fous … Et subjectivement ? Il pourrait y avoir de la bonne volonté mais c’est difficile à croire parce que Dieu donne constamment des grâces pour qu’ils sortent de leur fantaisie et retournent à la réalité et à la vérité de Lui-même, afin qu’ils conduisent les âmes pour aller au Ciel vrai et pour éviter l’enfer vrai. Mais ils repoussent cette aide de Dieu parce qu’ils n’agissent pas selon la réalité de Dieu. Ils continuent à agir suivant la fantaisie, le mensonge … c’est incroyable. 

 
Que pensez-vous d’une « reconnaissance de tolérance » ou de « nous reconnaitre » tels que nous sommes ? 

 
C’est un piège. Parce que les romains sont devenus les agents du diable et Mgr Fellay par exemple, dans sa réponse aux trois évêques en avril 2012, nous disait « vous n’êtes pas réalistes, vous n’avez pas l’esprit surnaturel, il est possible de convertir Rome, cela n’est pas impossible ». Cher ami, c’est impossible ! Le Père Vallet disait : « un libéral ne se convertit pas ». Ils ne se convertissent pas ! Sauf par une grâce exceptionnelle de Dieu. Le libéralisme est un système de pensée et de vie selon lequel on s’enferme dans la réalité de sa fantaisie. Et on ne peut pas en sortir parce que c’est trop beau et confortable d’être dans la fantaisie. Il est quasiment impossible d’en sortir car quasi le monde entier est libéral et pour être libéral, je peux compter sur tous les amis, pour être anti-libéral, je me retrouve dans l’isolement, dans les difficultés, dans l’opposition, dans les contrariétés. Cela explique que quasi tous les prêtres de la Fraternité apparemment suivent la fantaisie de Mgr Fellay car c’est plus commode. 

 
Un accord avec ces romains tels qu’ils sont est impossible; tout aussi impossible que réconcilier Satan et le Christ. C’est ridicule. Voici le nœud de la fantaisie de Mgr Fellay: nous allons réconcilier le Concile de Satan avec la Tradition du Christ, ce qui revient à la même chose que vouloir réconcilier Satan et le Christ. C’est impossible. C’est irréconciliable. On ne le voit pas soit parce qu’on est aveugle, soit parce qu’on ne veut pas le voir. 

 
Le Cardinal Ouellet a dit qu’il fallait considérer la Fraternité d’un point de vue œcuménique. 

 
C’est bien cela! C’est l’œcuménisme. Les romains ne peuvent accepter la Fraternité de Mgr Lefebvre parce que c’est le vrai catholicisme, parce que c’est la vérité de Dieu, vérité à laquelle Mgr Lefebvre est resté fidèle. En un mot, Mgr Lefebvre est resté fidèle jusqu’à la fin: Tradidi Quod Accepti, j’ai transmis ce que j’ai reçu. Transmettre la vérité est inacceptable pour les agents de la fantaisie. C’est la réalité de Dieu contre la fantaisie des hommes. Et les deux sont inconciliables. 

 
Ce que dit le Cardinal Quellet est une perversion, car il parle d’un point de vue œcuménique, c’est à dire, ce que fait la Fraternité est bon, mais il faut l’incorporer dans l’œcuménisme de l’église officielle. En d’autres termes, il faut concilier la Tradition avec le Concile. C’est impossible. 

 
Mgr Fellay est probablement satisfait de cette citation de Mgr Quellet car c’est sa propre position à lui. Les romains disent qu’il faut concilier le Concile avec la Tradition et Mgr Fellay dit qu’il faut concilier la Tradition avec le Concile. Les deux côtés se rejoignent dans le même centre. Un point de vue œcuménique signifie que la Fraternité doit changer selon les désirs de Rome. C’est une erreur terrible. Les romains prisonniers de leur système, sont incapables de comprendre la Tradition. Ils ne peuvent pas comprendre. Ils ont un esprit tellement faussé, ils ont dans leurs têtes des principes tellement faux qu’ils ne peuvent pas comprendre qu’il y a un Dieu qui a des exigences absolues et qui ne peut céder à la volonté des hommes.  

 
L’affirmation qu’a faite Mgr Fellay à Lourdes, il y a quelques jours de “ne pas se replier sur soi-même” n’est-ce pas un langage moderniste? 

 
Bien sûr que c’est un langage moderniste ! Parce que ce dont il s’agit, c’est la Doctrine de Dieu qui ne peut pas changer. Se replier, s’enfermer dans la Doctrine de Dieu, c’est s’enfermer dans la Vérité de Dieu. La Vérité de Dieu est infiniment ouverte mais ouverte à la réalité de Dieu, et cette ouverture à la réalité de Dieu exclut les mensonges et les bêtises de Mgr Fellay et des romains et de tous les idiots du monde moderne. Donc nous sommes fermés à tout ce qui est mal et sommes infiniment ouverts à ce qui est bon, mais cela, Mgr Fellay ne le comprend déjà plus. C’est la volonté des hommes contre la volonté de Dieu. Et il semble comprendre de moins en moins ce qu’est la volonté de Dieu. Et il conduit la Fraternité de pire en pire, il empoisonne de plus en plus les esprits des prêtres qui n’ont pas le courage de se séparer de sa mauvaise direction 

 
Après avoir lu le faible communiqué sur la supposée « béatification » de Paul VI, comment pensez-vous que Mgr Lefebvre aurait agi. 

 
D’une manière complètement différente de celle de Mgr Fellay. Pauvre Mgr Lefebvre, il est sans aucun doute au Ciel, mais si cela était possible, son corps se retournerait dans son cercueil à Ecône. C’est la trahison de son œuvre. C’est la dissolution de son œuvre. 

 
Mgr a fait tout ce qu’il a pu en son temps. Il a remercié Dieu, Dieu l’a remercié de ce qu’il a fait, et le monde d’aujourd’hui étant ce qu’il est, il était inévitable que la Fraternité tomberait après sa mort. Les choses sont ainsi. Le monde d’aujourd’hui a tant de force de corruption, de pression, de confusion, de mensonges et de tromperies … Mgr Lefebvre doit être très déçu de ce qui se passe dans la Fraternité. 

 
La Fraternité ressemble de plus en plus à une communauté Ecclesia Dei, qu’en Pensez-vous? 

 
Oui, c’est le poison. C’est le poison de Mgr Fellay, de Mgr de Galaretta, de l’abbé Pflugger, de l’abbé Nély, de l’abbé du Chalard, de l’abbé Lorans, de l’abbé Schmidberger, de ces chefs libéraux. Mais le chef du groupe est Mgr Fellay et il porte une responsabilité épouvantable de cette chute de la Fraternité dans cette pensée du monde moderne. Certains romains seront satisfaits mais pas tous. Et ce que Mgr Fellay ne voit pas est que, s’il réussit à conduire la Fraternité dans l’église officielle, lui ne restera pas longtemps comme chef de la Fraternité. Ils le déposeront comme ils ont déposés l’abbé Bisig de la Fraternité Saint Pierre. Car, qui a confiance dans un traître ? Un traître peut toujours trahir une deuxième fois. Et puisqu’ils n’ont pas confiance en lui, il sera bientôt remplacé par un pauvre membre de la Fraternité qui a encore plus d’illusions que lui. Mais lui ne voit pas cela et il ne veut pas le voir. Quelle est la force qui le pousse ? Quelle est sa motivation ? Dieu le sait, mais quelle qu’elle soit, c’est du poison et elle empoisonne. Il transmet ce qu’il a reçu, c’est-à-dire du poison. Poison du libéralisme, du modernisme, de la dissolution de la pensée, de ce qui est vrai, bon et juste. 

 
A propos de la consécration de la Russie, pensez-vous que Menzingen croit encore à la nécessité de l’accomplir ? 

 
Je ne sais pas. Il est probable qu’ils y croient de moins en moins. Probablement. Il est possible qu’ils aient cru, dans le passé, dans la consécration de la Russie suite à la demande qu’a faite la Sainte Vierge de Fatima. Mais quand on adopte une position contre cette consécration, alors il y a un affrontement, il y a une tension et la tension doit se résoudre dans un sens ou dans un autre. Et si les dirigeants de la Fraternité insistent pour suivre Rome, Rome rejette Fatima, c’est l’évidence (Cardinal Ratzinger en l’an 2000, etc) Rome rejette Fatima parce qu’elle rejette la solution du Ciel, parce que les maçons à Rome ne veulent évidemment pas de la solution divine, ils ne veulent pas de Dieu, ils ne veulent rien de ce qui est de Dieu, ils ne veulent pas de la Sainte Vierge ; ils font semblant que si, mais les faits prouvent qu’ils n’en veulent pas ; donc ils rejettent la solution de Notre Dame de Fatima et les déments veulent plaire aux romains, veulent faire plaisir aux romains, donc il y a cette pression de prendre de moins en moins en considération les moyens de la Sainte Vierge. Ils finiront par ne plus croire en ces moyens, en la solution de la Très Sainte Vierge. Et en cessant de croire en cette solution, ils cherchent des solutions fausses qui ne peuvent pas aider. La Fraternité est finie, effectivement finie. Si elle n’est pas morte, elle est en train de mourir, c’est très triste. Il y a encore de bons prêtres dans la Fraternité, mais la bonté de ces prêtres ne suffit pas. Cette crise est très exigeante, cette crise ne prend pas de prisonniers, soit on se sauve, soit on meurt. Il n’y a pas d’alternative. Soit on garde la foi et on s’éloigne de ce évêque très dangereux qu’est Mgr Fellay, ou alors on reste sous sa coupe et on se fait empoisonner. C’est ainsi que les choses se passent avec ces bons prêtres. Et cela explique que beaucoup de prêtres tombent, en glissant petit à petit, à leur tête il y a Mgr Tissier, qui lui est bon. Mgr de Galarreta a glissé il y a déjà deux ans, en octobre 2012 lors de sa conférence à Villepreux, lors de laquelle il annonça qu’il était du côté des dirigeants de la Fraternité (peut être veut il en faire partie). Bon, que le Bon Dieu le bénisse, c’est ce que je dis. Mais son utilité pour la Tradition a pris fin. Ils ne peuvent déjà plus défendre la Tradition. Parce qu’ils ne comprennent pas. Parce qu’à partir du moment où quelqu’un dit : la Tradition est incompatible avec les maçons de Rome, eux ils rétorquent : la Tradition est compatible avec ces romains. Ces derniers ont un autre concept de la Tradition que nous. Et un concept réduit de la Tradition parce qu’ils la conçoivent comme étant compatible avec ces ennemis subjectifs de Dieu que sont les romains. 

 
Est-ce que cela serait dû au fait que les dirigeants ne font déjà plus la distinction entre Eglise Catholique et église conciliaire ? 

 
En effet, on peut voir les choses de cette façon-là. Oui. C’est-à-dire qu’ils prétendent que ces hommes, qui sont objectivement des agents du démon, seraient de fait des agents du Christ. C’est faux. Mgr Lefebvre a dit maintes et maintes fois que l’Eglise Catholique et l’église conciliaire ne sont pas la même chose. 

 
Que signifie église conciliaire ? Cela décrit les nombreux hommes d’église qui occupent les positions dans la vraie église. Ces derniers ont la tête remplie d’idées et de principes éloignés de la vérité catholique. En d’autres mots, les idées anticatholiques occupent l’autorité catholique de l’Eglise. L’autorité existe toujours. Nous ne nions pas l’autorité de ces positions ni la fausseté des idées de ceux qui occupent ces positions. Cela est la force de ces gens maudits, qui occupent le quartier général de Notre Seigneur Jésus-Christ. Ils n’ont aucune autre force. Ils gèrent une autorité qu’ils n’ont pas le droit de gérer. Ils donnent des ordres dans un sens complètement faux, et donc ils ne sont pas catholiques, ils ne sont en rien catholiques, sauf qu’ils occupent les positions catholiques. Mystère de Dieu, mais aussi un châtiment pour l’humanité qui ne veut déjà plus aller au Ciel, qui ne veut déjà plus la 
vérité de Dieu et qui préfère les mensonges de l’homme. Il ne reste plus qu’à Dieu qu’à intervenir par un châtiment épouvantable, et cela Il le fera, cela je le crois vraiment.  

 
La consécration de la Russie se fera, mais tardivement, a dit Notre Seigneur à sœur Lucie. Il y aura d’abord le châtiment et seulement après le châtiment, l’humanité sera saine. 

 
Au milieu de cette situation terrible, que pouvons-nous faire, nous les fidèles ? 

 
Prier le Rosaire. Le Rosaire est un gilet de sauvetage, Notre Seigneur l’a dit, avec le Rosaire et le Scapulaire, Il sauvera les hommes. Les fidèles donc doivent porter leur Scapulaire et doivent prier le Rosaire. Je recommande fréquemment de réciter les 15 mystères chaque jour. C’est plus facile à faire qu’on ne le pense. Cela semble beaucoup mais cela n’est pas beaucoup. Et c’est très puissant. Si aujourd’hui je pense encore selon la Vérité, je l’attribue au Rosaire. Dieu m’a donné la grâce de prier une moyenne de 15 mystères chaque jour depuis des dizaines d’années. Dans mon agenda, je tiens le compte de ce que j’ai prié, et cela est ce que je recommande. C’est simple, c’est pratique, ce n’est pas très exigeant mais c’est exactement ce que la Très Sainte Vierge a demandé et si Elle le demande, c’est que cela sera efficace. Tout simplement. Si elle le demande c’est parce que le Ciel le veut, et si le Ciel 
le veut, c’est que cela sera utile pour arriver au Ciel. Les inondations, les bombes … quelle importance pourvu que j’arrive au Ciel ? Si j’arrive au Ciel, peu importe la manière de mourir. C’est le Ciel qui compte. 

 
Donc, le Rosaire, les Sacrements si possible, bien sûr, quoiqu’il se puisse qu’ils deviennent chaque fois moins accessibles par manque de prêtres. Aujourd’hui dans la Fraternité, il y a encore beaucoup de prêtres qui donnent la bonne doctrine et les Sacrements. C’est la raison pour laquelle, je ne crois pas qu’il faille dire déjà qu’il faut s’éloigner complètement de la Fraternité, je crois qu’il y a encore des moyens surnaturels dispensés par les prêtres de la FSSPX pour aider à aller au Ciel, mais il est certain qu’il y a un danger dans la Fraternité, un danger d’empoisonnement chaque fois plus fort. Donc, les sacrements chaque fois que possible, la bonne lecture, se tenir informé pour ne pas se laisser tromper. Lire pour s’orienter. Sans oublier le devoir d’état. S’occuper correctement de sa famille. Obéir aux dix commandements. 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 1 Jan - 10:04 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 427
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 23:40 (2015)    Sujet du message: Entretien de Mgr Williamson à Non Possumus novembre 2014 Répondre en citant

Pas de doute... Mgr Williamson est bien le digne successeur spirituel de Mgr Lefebvre.  Ferme et doux en même temps. On sent bien la sainte et violente indignation de ce prélat face aux graves dérives de la FSSPX,  mais en même temps sa douceur et prudence en ne poussant pas les fidèles à s'éloigner complètement de la FSSPX.  Certains fidèles anglais ( un peu moins d'une dizaine d'après nos informations ) ne semblent pas comprendre cette tolérance de Mgr Williamson et le trouve trop "libéral" ! D'où l'empressement des libéraux pour crier à la division dans la réaction catholique.


La crise que traverse la FSSPX est essentiellement à sa tête même si les effets se font de plus en plus sentir dans les prieurés (telle l'excommunication d'une religieuse...) et la déprime des bons prêtres devant tant d’incohérences et d'injustices.  Il reste donc à la réaction à imiter son chef : douceur avec les victimes de la crise dans la FSSPX et fermeté envers les quelques fauteurs de trouble (Menzingen et ses agents).


Dernière édition par Maunoir le Mer 7 Jan - 09:46 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 07:51 (2015)    Sujet du message: Entretien de Mgr Williamson à Non Possumus novembre 2014 Répondre en citant

Monseigneur Lefebvre a, lui aussi, subi cette tentation de dérive vers le sédévacantisme et perdu des prêtres et des fidèles pour cette raison, on peut comprendre qu'il est difficile de considérer cet individu qui nous sert de pape comme le successeur de Pierre, mais sans conteste nous devons faire confiance, et , puisque nous sommes d'accord pour lutter contre toute dérive et continuer l'oeuvre du Fondateur, nous devons soutenir le grand prélat qui le remplace et lui obéir.

Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 427
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 17:55 (2015)    Sujet du message: Entretien de Mgr Williamson à Non Possumus novembre 2014 Répondre en citant

Mgr Williamson a cette patience et bonté parce que nous pensons qu'il a tout simplement la largeur d'esprit d'un véritable évêque catholique... ce qui ne lui retire pas quelques petits défauts...

Il est d'ailleurs important de souligner l'esprit de la réaction catholique qui entre dans le sillage de cet évêque.

La réaction n'a pas pour but principal ou essentiel de résister à tout changement rencontré au sein de la FSSPX, mais de résister à tout changement que quiconque prétendrait faire à l'immuable doctrine catholique.  La fin poursuivie par la réaction catholique dans le monde est de défendre la Vérité catholique contre n'importe quel ennemi. C'est pourquoi la réaction est constituée de tous les catholiques voulant maintenir la foi et les mœurs intègres, sans contaminations libérales, modernistes ou de quelque autre hérésie ou erreur.
La réaction suit exactement la ligne de conduite tracée par Mgr Lefebvre. La néo-FSSPX s'est détournée de cette ligne et a quitté le chemin pour sa ruine, non la nôtre.

La réaction n'existe pas en fonction de la néo-FSSPX, elle n'en est que le révélateur.  Elle est l'authentique héritière et continuatrice de l'œuvre de Mgr Lefebvre.  Ce dont il s'agit, c'est d'attirer le plus d'âmes à la Vérité pour qu'elles se sauvent.

La fin est le salut des âmes et non celui de la FSSPX. Dès lors, nous devons continuer de faire ce que l'Église a toujours fait.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:39 (2016)    Sujet du message: Entretien de Mgr Williamson à Non Possumus novembre 2014

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com