Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

"Excommunication" d'une religieuse
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 322
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 07:40 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

J'oubliais!


"Surtout ne se scandaliser de rien!" (le même inénarrable Pflüger aux frères de Flavigny....
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Jan - 07:40 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 08:05 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Excellent Parvulus !
 
Ce n'est que trop vrai, tout ce que vous dites ! 


Juste une petite correction : "Le train est en marche " est  de l'abbé Nély .. Pas de l'abbé Pfluger ( qui collectionne aussi les perles !) 


Revenir en haut
Julienne


Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2014
Messages: 22

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 22:20 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

A Brignoles, "la loi du plus fort, est toujours la meilleure"

Les deux religieuses, dont Sœur Marie-Laetitia, ont dit explicitement la raison de leur désaccord. Elles l'ont aussi écrit dans leur lettre du 12 septembre dernier. Il s'agit de raisons doctrinales. Il s'agit de questions qui touchent à la Foi.

Comment réagit la Supérieure? La Supérieure les renvoie, les punit en les relevant de leurs vœux et les calomnie en les qualifiant de parjures. Cela dans un premier temps. Dans un second temps, la Supérieure s'acharne sur sa victime en la poursuivant jusque dans la paroisse fréquentée par Sœur Marie-Laetitia.

En réalité, la Supérieure refuse de reconnaître et d'admettre les raisons qui motivent les deux religieuses à émettre de sérieuses réserves qui sont fondées. A-t-elle seulement écouté leurs arguments? A-t-elle seulement réfuté leurs arguments? A-t-elle seulement pris la peine de répondre à la lettre des deux religieuses? Pas que je sache!

Ce qui est fort antipathique, c'est que la Supérieure, par sa réaction, essaie manifestement de faire passer leur renvoi pour d'autres motifs que doctrinaux. "Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose."

D'ailleurs, il n'est pas demandé à la Supérieure si elle est, oui ou non, d'accord avec la religieuse. Il suffirait que la Supérieure reconnaisse et accepte que la religieuse a un grave cas de conscience. Cela seul donnerait du crédit à la Supérieure.

Voyons le bon côté des choses: la Supérieure a réagit publiquement. Cela est une bonne chose dans le sens que cela rend publique la pensée de la Supérieure: ou est son soucis des âmes de ces deux religieuses? Et l'attitude de la Supérieure est aussi éloquente en soi: cela dénote chez la Supérieure un grand manque de Charité. Une telle lacune chez une Supérieure liée à une telle dureté donne le vertige!

Elle est aux antipodes de la Bonté, de la Douceur et de la Fermeté de Monseigneur Lefebvre.


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 7 Jan - 19:56 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Qui fait l'ange fait la bête ?

Revenir en haut
Catharina T.O.P.


Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2014
Messages: 268
Localisation: République Tchèque

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 20:47 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Je cite :

(...) Monsieur l’abbé de La Rocque se fâche, indigné : « Depuis quarante ans, tous les religieux et religieuses de la Tradition jouissent de la juridiction de suppléance, mais quand on a un différend avec ses supérieurs, on ne reconnaît plus cette juridiction ! »

IMHO selon mon « sensus fidei » excomunier quelqu'un(e) est hors de la juridiction de suppléance. Excomunier peut seulement le Pape et S. E. Mgr Bernard Fellay FSSPX n'est pas (encore) le Pape de l' eglise postconciliaire.

S.v.p., prions pour cette Soeur qui porte si lourde croix. Merci beaucoup.


Arrow
Litanies des Bienheureux Martyrs d'Avrillé (PDF)
 

_________________
+Christus vincit!+Christus regnat!+Christus imperat!+


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 22:28 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Personne n'a encore souligné un fait incroyable dans cette histoire : Menzingen excommunie une religieuse dominicaine (qui a quitté son couvent pour des motifs de conscience) mais n'excommunie pas les dominicains qui ont quitté le couvent d'Avrillé sans motif légitime et, pour le coup, ces religieux sont dans un état absolument irrégulier et grave moralement.

Et non seulement, ils ne sont pas sanctionnés mais Menzingen les encourage même à se regrouper et à faire de l'apostolat dans toutes les maisons de la FSSPX, ainsi qu'à assurer la direction spirituelle des jeunes du MJCF ou à prêcher des retraites aux filles des pensions dominicaines.

On piétine le bon sens (Menzingen ne perçoit même plus les contradictions de sa politique), on détruit le sens des vœux (en rassemblant des religieux fugitifs sous une autre juridiction : on peut désormais parler des dominicains de Menzingen); on écrase de censures imaginaires ceux qui ont de véritables cas de conscience comme cette brave soeur ... Comment le Bon Dieu ne peut-Il pas ne pas maudire toute cette hypocrisie ?


Revenir en haut
AVE-MARIA


Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2014
Messages: 118

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 08:21 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Ils sont frappés d'aveuglement!
Et ils se conduisent de plus en plus comme "une petite église" avec leur petit pape et leurs petits dictateurs!
C'est gravissime!


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 322
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 12:02 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Mgr Lefebvre avait le "sensum" aussi bien "fidei", que celui de la "justitia" et de la "juridictio"!


Tout se tient!


Avant d'être "Sacré-Coeur",  NSJC est le Verbe.


Faire de la "charité" sans vérité, c'est-à-dire sans haïr l'erreur, c'est faire la charité du diable: d'où l'aveuglement de la "charité" :
- de Menzigen pour "Rome", sans dire à cette Rome qu'elle est hors de l'Eglise, ce qui ne faisait aucun doute pour Mgr Lefebvre, mais qu'en conclure que la personne physique du pape n'est pas notre pape est un sophisme,
- de la Supérieure générale pour Menzingen , au détriment de la vérité, quand Menzigen est dans l'erreur et l'inquité,
- des prêtres "résistants" de l'intérieur pour leurs supérieurs, alors qu'ils les emmènent dans l'erreur et l'iniquité, au détriment de tous les fidèles auxquels on cache la vérité!


On retrouve donc le "catholicisme libéral" chez les supérieurs, qui, faute d'argument vrai, n'ont plus à leur disposition que le seul qui leur reste, le plus faible qui soit en réalité: l'argument d'autorité, mais arbitraire et inique!


Si encore leur charité était vraie! Ils ^pourraient laisser libre cours aux "résistants" et autres "partis"....


Mais non: le libéral est un sectaire hargneux!
Tout homme ou femme dans la vérité leur est un reproche vivant.
Ils n'en dorment pas la nuit.... et ne s'occupent plus "en paix" de leurs basses oeuvres, sans avoir "détruit" le reproche vivant....


C'est pourquoi ils les poursuivent sans relâche...


"Deux amours ont fait deux cités":
pour "compléter absolument St Augustin, l'Eglise est l'amour de la vérité, "avant" d'être la charité.
L'église dite conciliaire est l'amour du mensonge, et donc de la fausse autorité, "au service" d'une fausse charité, celle de l'erreur confondue avec la charité pour l'errant...


"Normalement", tout supérieur doit rétablir l'équité, celle de reconnaître au moins qu'une désobéissance n'est pas forcément séditieuse!
Ce "sensum justitiae" est toujours l'effet du "sensum veritatis" et du sensum caritatis": Mgr Lefebvre laissait partir les inférieurs qui ne reconnaissaient plus sa "juridiction subjective de suppléance", objectivement catholique!
Par contre il a exclu ceux qui auraient aimé et voulaient que sa "juridiction subjective" , personnelle, ne soit plus celle "objective" de la Rome de toujours, mais précisément une juridiction uniquement subjective, "lefebvriste", pour une "église de Mgr Lefebvre"!


Actuellement Mgr Fellay fait de la FSSPX non plus une "oeuvre d'Eglise", avec une juridiction subjective de suppléance (évêques catholiques), mais une oeuvre dont la juridiction objective est la "doxa" de Menzingen: parce que les sujets de juridiction de Rome sont aussi les sujets de juridiction ordinaire de l'Eglise, alors la juridiction objective conciliaire est aussi la juridiction objective de l'Eglise!


C'est faire de l'Eglise de NSJC, l'église du pape,  et donc quand le pape est dans l'erreur et l'iniquité, alors c'est quand même l'Eglise qui est dans l'erreur et l'iniquité!


C'est d'ailleurs la nouvelle ecclésiologie de l'abbé Gleize! 
Même cette "grosse tête" de la FSSPX ne distingue plus entre mal toléré par NSJC en vue d'un bien, et le bien et le droit objectif!


Ils appellent cela la "volonté de Dieu"! Autrement dit "Inch'Allah"....
Ils poussent la "ligne de crête" de la volonté divine jusqu'à vouloir le mal: l'église conciliaire serait à leurs yeux "conforme" à la volonté de Dieu, puisque Dieu tolère que nos papes et évêques soient apostats, schismatiques de l'Eglise de St Pierre à Pie XII, enseignent l'hérésie"!


Ils ne voient plus où est le clivage droit/tolérance.


L'ecclésiologiste patenté de la FSSPX lui-même, l'abbé Gleize, "suit la voix de son nouveau maître" Mgr Fellay, et quitte St Thomas d'Aquin.


Nul doute que de même que pour le magistère, St Thomas d'Aquin distinguerait la juridiction subjective et objective de toute société.


Toute société a une juridiction subjective, qui en est partie de sa forme apparente: les sujets de juridiction ayant autorité "naturelle" et qui sont la tête visible, aux yeux de la chair, d'un "corps social" dont la forme toujours apparente a pour cause "formelle" l'obéissance l'obéissance à la juridiction subjective, les "chefs" visibles...


Mais la forme substantielle d'une société est "formée" par "son âme": sa juridiction objective ("non serviam", "quis ut Deus", "credo in unam, sanctam, catholicam, apostolicam Ecclesiam", "credo in pluriam, immanentiam, maçonnicam, conciliariam ecclésiam", etc...).


Par conséquent, la vraie unité qui maintient toute société en vie durable, est l'obéissance à une juridiction objective vraie, qui a pour nom la Tradition immuable, à l'exclusion de toute nouveauté substantielle.


Ce n'est que lorsque la "juridiction subjective" (papes, évêques, supérieurs de communauté, prêtres et curés de paroisses!) se soumettent elles-même à cette "juridiction objective (la Tradition objective, "Quis ut Deus", le Verbe!), qu'elles ont "droit" à obéissance "aveugle", due à la seule "juridiction objectivement vraie et juste"!


Ce qui n'empêche nullement la "patience des saints" dont parle l'Apocalypse!


A chacun d'y être fidèle, les uns par "obéissance" non sans rappeler aux supérieurs la vérité entière, jusqu'à rupture si le supérieur prolonge le mensonge et l'iniquité (Athanase, Mgr Lefebvre et de Castro-Mayer, la FSSPX jusqu'au chapitre 2012 exclu).
Les autres en rompant illico presto, ce que nous espérons du plus grand nombre de prêtres de la FSSPX, le plus rapidement possible!


Kyrie eleison, 
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Suzanne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2014
Messages: 153
Localisation: Brisbane, Australie

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 22:42 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Bien dit Parvulus!


A propos de "resister de l'interieur", auriez-vous vu le dernier numero du Combat de La Foi par l'Abbe Castelain? Surprenant!!! 
Resiste-t-il, ou est encore pure supercherie?? 


Les mots sont forts: se rallier a la Rome conciliaire serait pour la FSSPX etre une branche de gui sur un arbre mourant... tout le bulletin est parseme de commentaires semblables, qui commentent la declaration de 1974 et condamnent le nouveau code.
_________________
Viva Cristo Rey!


Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 22:51 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Les mots sont "apparemment" forts... car pour l'être il ne faut pas seulement dénoncer les erreurs théoriques mais aussi les personnes qui les véhiculent (Mgr Fellay et toute sa bande).
Ce bulletin est donc du vent ....

Voici comment parle Dom Sarda y Salvani ...

Citation:
Convient-il en combattant l'erreur de combattre et de discréditer la personne qui la soutient ?

Passe encore la guerre contre les doctrines abstraites, diront quelques-uns. Mais convient-il de combattre l'erreur, si évidente qu'elle soit, en s'abattant et s'acharnant sur la personne de ceux qui la soutiennent ? »

Voici notre réponse. Oui, très souvent il convient et non seulement il convient, mais encore il est indispensable et méritoire devant Dieu et devant la société, qu'il en soit ainsi. Cette affirmation ressort de ce qui a été précédemment exposé, néanmoins nous voulons la traiter ici ex professo tant est grande son importance.

L'accusation de commettre des personnalités n'est point ménagée aux apologistes catholiques, et, lorsque les libéraux entachés de libéralisme ont jeté cette accusation à la tête d'un des nôtres, il leur semble qu'il ne reste plus rien à apurer pour sa condamnation. Ils se trompent cependant, oui, en vérité, ils se trompent. Il faut combattre et discréditer les idées malsaines, et de plus il faut en inspirer la haine, le mépris et l'horreur à la multitude qu'elles cherchent à séduire et à embaucher.

De même que les idées ne se soutiennent en aucun cas par elles-mêmes, elles ne se répandent ni ne se propagent de leur seul fait ; elles ne pourraient, réduites à elles seules, produire tout le mal dont souffre la société. Elles sont semblables aux flèches et aux balles qui ne causeraient de blessure à personne, si on ne les lançait avec l'arc ou le fusil.

C'est donc à l'archer et au fusilier que doit s'en prendre d'abord celui qui veut mettre fin à leur tir meurtrier. Toute autre façon de guerroyer sera libérale, tant qu'on voudra, mais elle n'aura pas le sens commun.

Les auteurs et les propagateurs de doctrines hérétiques sont des soldats aux armes chargées de projectiles empoisonnés. Leurs armes sont le livre, le journal, le discours public, l'influence personnelle. Suffit-il de se porter à droite ou à gauche pour éviter les coups ? Non, la première chose à faire, la plus efficace, c'est de démonter le tireur.

Ainsi donc il convient d'enlever toute autorité et tout crédit au livre, au journal et au discours de l'ennemi, mais il convient aussi, en certains cas, d'en faire autant pour sa personne, oui, pour sa personne qui est incontestablement l'élément principal du combat, comme l'artilleur est l'élément principal de l'artillerie et non la bombe, la poudre et le canon. Il est donc licite en certains cas de révéler au public ses infamies, de ridiculiser ses habitudes, de traîner son nom dans la boue. Oui, lecteur, cela est permis, permis en prose, en vers, en caricature, sur un ton sérieux ou badin, par tous les moyens et procédés que l'avenir pourra inventer. Il importe seulement de ne pas mettre le mensonge au service de la justice. Cela non, sous aucun prétexte il ne peut être porté atteinte à la vérité, même d'un iota. Mais sans sortir de ses strictes limites on peut se souvenir de cette parole de Crétineau-Joly et la mettre à profit : La vérité est la seule charité permise à l'histoire, on pourrait même ajouter : et à la défense religieuse et sociale.

Les Pères que nous avons déjà cités fournissent la preuve de cette thèse. Les titres mêmes de leurs ouvrages disent hautement que dans leurs luttes avec les hérésies, leurs premiers coups furent dirigés contre les hérésiarques. Les œuvres de saint Augustin portent presque toutes en tête le nom de l'auteur de l'hérésie qu'elles combattent : Contra Fortunatum Manichœum ; Adversus Adamanctum ; Contra Felicem ; Contra Secundinum ; Quis fuerit Petilianus ; De gestis Pelagii ; Quis fuerit Julianus, etc. De telle sorte que la majeure partie de la polémique du grand Docteur fut personnelle, agressive, biographique, pour ainsi dire, autant que doctrinale, luttant corps à corps avec l'hérétique non moins qu'avec l'hérésie. Ce que nous disons de saint Augustin, nous pourrions le dire de tous les saints Pères.

D'où le libéralisme a-t-il donc tiré l'obligation nouvelle de ne combattre l'erreur qu'en faisant abstraction des personnes et en leur prodiguant des sourires et des flatteries ? Qu'ils s'en tiennent là-dessus à la tradition chrétienne et qu'ils nous laissent, nous les ultramontains, défendre la foi comme elle a toujours été défendue dans l'Église de Dieu.

Que l'épée du polémiste catholique blesse, qu'elle blesse, qu'elle aille droit au cœur ! C'est là l'unique manière réelle et efficace de combattre.


Revenir en haut
Suzanne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2014
Messages: 153
Localisation: Brisbane, Australie

MessagePosté le: Ven 9 Jan - 11:36 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Maunoir a écrit:
Les mots sont "apparemment" forts... car pour l'être il ne faut pas seulement dénoncer les erreurs théoriques mais aussi les personnes qui les véhiculent (Mgr Fellay et toute sa bande).
Ce bulletin est donc du vent ....

Voici comment parle Dom Sarda y Salvani ...

Citation:
Convient-il en combattant l'erreur de combattre et de discréditer la personne qui la soutient ?

Passe encore la guerre contre les doctrines abstraites, diront quelques-uns. Mais convient-il de combattre l'erreur, si évidente qu'elle soit, en s'abattant et s'acharnant sur la personne de ceux qui la soutiennent ? »

Voici notre réponse. Oui, très souvent il convient et non seulement il convient, mais encore il est indispensable et méritoire devant Dieu et devant la société, qu'il en soit ainsi. Cette affirmation ressort de ce qui a été précédemment exposé, néanmoins nous voulons la traiter ici ex professo tant est grande son importance.

L'accusation de commettre des personnalités n'est point ménagée aux apologistes catholiques, et, lorsque les libéraux entachés de libéralisme ont jeté cette accusation à la tête d'un des nôtres, il leur semble qu'il ne reste plus rien à apurer pour sa condamnation. Ils se trompent cependant, oui, en vérité, ils se trompent. Il faut combattre et discréditer les idées malsaines, et de plus il faut en inspirer la haine, le mépris et l'horreur à la multitude qu'elles cherchent à séduire et à embaucher.

De même que les idées ne se soutiennent en aucun cas par elles-mêmes, elles ne se répandent ni ne se propagent de leur seul fait ; elles ne pourraient, réduites à elles seules, produire tout le mal dont souffre la société. Elles sont semblables aux flèches et aux balles qui ne causeraient de blessure à personne, si on ne les lançait avec l'arc ou le fusil.

C'est donc à l'archer et au fusilier que doit s'en prendre d'abord celui qui veut mettre fin à leur tir meurtrier. Toute autre façon de guerroyer sera libérale, tant qu'on voudra, mais elle n'aura pas le sens commun.

Les auteurs et les propagateurs de doctrines hérétiques sont des soldats aux armes chargées de projectiles empoisonnés. Leurs armes sont le livre, le journal, le discours public, l'influence personnelle. Suffit-il de se porter à droite ou à gauche pour éviter les coups ? Non, la première chose à faire, la plus efficace, c'est de démonter le tireur.

Ainsi donc il convient d'enlever toute autorité et tout crédit au livre, au journal et au discours de l'ennemi, mais il convient aussi, en certains cas, d'en faire autant pour sa personne, oui, pour sa personne qui est incontestablement l'élément principal du combat, comme l'artilleur est l'élément principal de l'artillerie et non la bombe, la poudre et le canon. Il est donc licite en certains cas de révéler au public ses infamies, de ridiculiser ses habitudes, de traîner son nom dans la boue. Oui, lecteur, cela est permis, permis en prose, en vers, en caricature, sur un ton sérieux ou badin, par tous les moyens et procédés que l'avenir pourra inventer. Il importe seulement de ne pas mettre le mensonge au service de la justice. Cela non, sous aucun prétexte il ne peut être porté atteinte à la vérité, même d'un iota. Mais sans sortir de ses strictes limites on peut se souvenir de cette parole de Crétineau-Joly et la mettre à profit : La vérité est la seule charité permise à l'histoire, on pourrait même ajouter : et à la défense religieuse et sociale.

Les Pères que nous avons déjà cités fournissent la preuve de cette thèse. Les titres mêmes de leurs ouvrages disent hautement que dans leurs luttes avec les hérésies, leurs premiers coups furent dirigés contre les hérésiarques. Les œuvres de saint Augustin portent presque toutes en tête le nom de l'auteur de l'hérésie qu'elles combattent : Contra Fortunatum Manichœum ; Adversus Adamanctum ; Contra Felicem ; Contra Secundinum ; Quis fuerit Petilianus ; De gestis Pelagii ; Quis fuerit Julianus, etc. De telle sorte que la majeure partie de la polémique du grand Docteur fut personnelle, agressive, biographique, pour ainsi dire, autant que doctrinale, luttant corps à corps avec l'hérétique non moins qu'avec l'hérésie. Ce que nous disons de saint Augustin, nous pourrions le dire de tous les saints Pères.

D'où le libéralisme a-t-il donc tiré l'obligation nouvelle de ne combattre l'erreur qu'en faisant abstraction des personnes et en leur prodiguant des sourires et des flatteries ? Qu'ils s'en tiennent là-dessus à la tradition chrétienne et qu'ils nous laissent, nous les ultramontains, défendre la foi comme elle a toujours été défendue dans l'Église de Dieu.

Que l'épée du polémiste catholique blesse, qu'elle blesse, qu'elle aille droit au cœur ! C'est là l'unique manière réelle et efficace de combattre.




Oui, c'est vrai...
C'est peut etre un debut en tous cas?? On peut rever... ;-)
_________________
Viva Cristo Rey!


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 322
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 12:55 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Suzanne, on peut rêver , oui, que:


- sans dire "en chaire, en sermons et lettres", que Menzingen se et nous trompe, de plus en plus de prêtres osent préciser en quoi: "Si les hommes d'Eglise le sont de juridiction ordinaire la Nôtre (je dis bien "SI", sans même décrire en quoi le doute est permis!), leur nouvelle "église codifiée 1983" n'est pas l'Eglise!,


- de "laisser" leurs fidèles en tirer les conclusions logiques, (Menzingen est dans l'erreur!),


- et de se faire "excommunier" , et garder leurs fidèles les meilleurs!


Que les "tradis conciliaires" quittent l'Eglise pour l'autre, quoi de plus normal????


Mais il faudra bien que cela se fasse,


Deo gratias!
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
François


Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2013
Messages: 82

MessagePosté le: Dim 11 Jan - 20:57 (2015)    Sujet du message: Reconquista et St Nicolas suite.... Répondre en citant

Bonsoir,


Pour faire suite aux excommunications prononcés par le district de France, il semble qu'il est de plus en plus évident de voir quel côté ils ont choisis  : Il n'y a plus de différence entre une communauté "Ecclésia Déï" et la FSSPX", 


Reconquista : 


"Il ne semble pas répugner à M. l'abbé de la Rocque d'excommunier une religieuse qui a du quitter sa communauté pour rester fidèle. Il ne lui répugne pas non plus de refuser aux dominicains d'Avrillé de passage à Paris, de pouvoir dire la messe non St Nicolas -contrairement à son prédecesseur- mais à l'oratoire du prieuré de rue Galande.  
Mais cela est réservé à ceux qui s'opposent à la nouvelle ligne de la FSSPX...  

 
Pour entrer et être reçu au choeur de Saint Nicolas, il suffit d'être membre d'une communauté reconnue par Rome, comme le sont les bénédictins de l'Immaculée (qui sont, reconnaissons le, le plus "tradi" possible, tout en acceptant la nouvelle Rome... voir leur site

 
Lors de la messe du Congrès du Courrier de Rome, célébrée par Mgr Fellay à St Nicolas, le Père Jehan de Belleville, fondateur des Bénédictins de l'Immaculée, et deux frères, ont été reçus en habit de choeur, dans celui de St Nicolas. " 


Revenir en haut
Suzanne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2014
Messages: 153
Localisation: Brisbane, Australie

MessagePosté le: Mer 14 Jan - 01:27 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Cher Maunoir, 


Je voulais poster une partie d'un email de Mr l'Abbe Pivert qui repond a la question du dernier numero du Combat de la Foi, pour donner plus de poids a votre argumentation (Mr l'Abbe a precise que nous pouvions utiliser son email a des fins educatives...): 


"Mais la plus grosse faute de M. l’abbé du Châtelet, c’est qu’après avoir dénoncé le mal et plus ou moins indiqué la route normale, il omet de dire que cette route n’est pas suivie. Il omet d’avertir les fidèles que, malgré qu’on devrait les soumettre au code traditionnel, c’est le code moderniste qui leur est appliqué. Il sait pourtant, étant informé de toutes les affaires canoniques que j’ai traitées, que Menzingen applique le code moderniste – sauf quelques exceptions – et quelles en sont les conséquences. C’est la ruine des familles, et il ne les en avertit pas, c’est la ruine du sacerdoce, c’est la ruine de la cohésion dans la Tradition, c’est la ruine même du droit, et il n’avertit pas ceux qui lui font confiance!"


et plus loin "Peut-on faire un discours sur la patrie sans dénoncer les traîtres? Ils me font penser à l’amiral Querville et à tant d’autres en Algérie : d’accord pour l’Algérie Française, certains d’accord avec le putsch, mais pas un n’a levé le petit doigt !"
_________________
Viva Cristo Rey!


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 18:05 (2015)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse Répondre en citant

Concernant l'abbé de la Roque, j'ai lu, sur un site qui ne nous apprécie pas trop, un sermon qu'il aurait donné à Saint Nicolas le 9 novembre dernier.

On y trouve en particulier ceci :

Sous l’autre mode, mais dans le fond la même, la sainte Vierge l’a eue au pied de la Croix, elle était tentée, comme divisée dans son intelligence ; un glaive, lui avait dit Siméon, te transpercera le cœur, le « psyché » dans le grec si pur de saint Luc, c’est-à-dire l’intelligence en fait, l’intelligence divisée au pied de la Croix. D’un côté, elle le sait, l’ange lui a dit, Il est Fils de Dieu, Il est Dieu, Il l’est et donc Il ne peut pas mourir, et donc Il ne peut pas souffrir. De l’autre côté, la même parole de Dieu, à travers l’Écriture Sainte, lui dit (c’est le Livre des Nombres) : « Il est maudit de Dieu celui qui meurt sur le bois ». Maudit de Dieu. fils de dieu, vrai dieu ou maudit de dieu ? Il y a là un mystère, un mystère immense qui dépassait complètement l’intelligence de la Vierge. A-t-elle tranché ? A-t-elle jugé ? Elle a respecté le mystère. Stabat mater dolorosa. Elle est restée là, fidèle au pied de la Croix jusque dans cette contradiction apparente, et sa foi ne saisissait pas, ne comprenait pas, ne tranchait pas en tout cela.

Je prends des précautions car je sais les auteurs de ce site pas toujours très scrupuleux dans les informations divulguées.

Est ce que quelqu'un d'autre aurait confirmation de ces propos qui, si ils sont réels, montrent le naufrage qui s'accélère ?


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:46 (2016)    Sujet du message: "Excommunication" d'une religieuse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com