Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 17:14 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

Un lecteur assidu du forum a eu l'occasion de lire le dernier article de M. l'abbé Gaudray. Il nous permet de diffuser sa lettre sur le forum.


Citation:
M. l'abbé ,

Je viens de finir la lecture de votre article sur l'obéissance et je vous en remercie car une première lecture pourrait laisser penser qu'il s'agirait d'une attaque frontale, brutale et sans cœur contre les prêtres, religieux et évêque (et fidèles) qui se sont retrouvés exilés ( de plein gré ou contre leur gré) en raison de leur opposition à la nouvelle direction donnée à la FSSPX depuis le chapitre de 2012. Or je pense que vous avez trop d'amitié, d'estime et d'intelligence sacerdotales envers ces religieux et prêtres exclus pour inviter ces derniers à faire repentance comme des serpillières et à obéir scrupuleusement à des traîtres de la première espèce .

Non ! Votre éditorial est bien plus fin qu'il n'y paraît à la première lecture : vous glissez adroitement et délicatement une correction fraternelle vis-à-vis de supérieurs qui semblent sourds, aveugles et comme possédés par une sorte de démon. Et, plutôt que d'exciter la colère teutonique et moderniste d'un abbé Pfluger ou de faire enrager l'orgueil caché de Mgr Fellay en leur reprochant leur pertinacité diabolique à vouloir se rallier coûte que coûte à la Rome moderniste, vous glissez ce petit reproche de "défaillances", "de fléchissement" ou de simples "hésitations ".  Tout le monde aura compris que ces expressions ( défaillances, hésitations ) sont de "doux euphémismes" pour cacher l'affreuse réalité d'une trahison programmée de longue date comme l'avoue M. l'abbé Pfluger dans son dernier interview et le prouvent toutes les études sérieuses à ce sujet ( sur le GREC, l'impossible réconciliation etc...)

En outre l'invitation que vous faites à vos fidèles du prieuré de Lille d'obéir à Mgr Fellay de la même façon que les catholiques le firent en restant dans une Eglise infestée de libéraux sous-entend clairement qu'ils peuvent désobéir sans scrupules si l'autorité en vient à son tour à être atteinte par ce mal.... puisque c'est ainsi que fit Mgr Lefebvre en 1970 en désobéissant à Paul VI alors qu'il ne l'aurait pas fait sous Pie XII malgré l'affluence de modernistes autour de lui...

Car nous savons tous que telle n'est pas chez vous cette conception de l'obéissance qui en vient à trahir le combat de la Foi sous couvert d'obéissance à l'autorité officielle.

Cher M. l'abbé, le lecteur intelligent aura compris le message subliminal que vous lui adressez et nous prions de tout cœur pour que votre message parvienne ainsi aux oreilles.

Un lecteur bienveillant.





Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 17:14 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 19:53 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

C'est beau le subliminal ! 

Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 427
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 21:47 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

L'abbé Gaudray parle de "fléchissement" et "d'hésitations" chez les supérieurs :

Citation:
Que fera un subordonné qui croirait percevoir une hésitation ou un fléchissement chez ses supérieurs sans que la profession de la foi soit remise en cause ? Dans son for intérieur et sous le regard de Dieu il demeurera vigilant.



Quant à l'abbé Pfluger, il parle "d'efforts déployés" : ça ne ressemble en rien à une hésitation !

Citation:
"Je n’établirais toutefois pas un lien entre ce phénomène et celui de la « Résistance ». Il s’agit d’un problème général qui nous touche tous. Cela explique certainement le scepticisme qu’inspirent les efforts déployés en vue d’une régularisation de la Fraternité"



Voici la solution miracle préconisée par l'abbé Gaudray :
Citation:
"Il redoublera d’esprit d’obéissance. Il fera pénitence pour obtenir de Dieu de bons supérieurs. Il pourra s’ouvrir de ses inquiétudes en privé et à des personnes choisies, ne serait-ce que pour empêcher son propre esprit de s’échauffer."



Tout ce qu'il faut pour qu'un bon prêtre tombe dans la dépression, comme tous ces cardinaux et évêques conservateurs qui sont morts de tristesse tout en obéissant aux nouvelles directives conciliaires.

Heureusement que Mgr Lefebvre avait une conception plus Thomiste de l'obéissance et de la prudence sans quoi nous n'aurions jamais eu de séminaires, de sacres et de combat contre la Rome moderniste !

"L'obéissance n'est pas au service de l'obéissance mais de la Foi" (proverbe espagnol)


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 08:42 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

Ah! Ces prêtres bourgeois gentilshommes, quand ils se mettent à faire de la prose! Rolling Eyes


Cetipabo? Wink
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
glori


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 95

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 19:32 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

euh, il s'agit de quel article svp? publié où?

Revenir en haut
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 20:21 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

C'est sur La Porte Latine 


http://laportelatine.org/district/prieure/stecroix/bulletin_carillon_du_nord/bulletin_carillon_du_nord_01_1412.pdf


Citation:


De l’obéissance à des supérieurs faillibles (Abbé Thierry Gaudray)


 Le mystère que le bon Dieu veut faire resplendir en notre époque est celui de son Église. Elle est une société humaine vivifiée par son Esprit-Saint. Elle est l’Épouse que son Fils s’est acquise par son Sang et Elle ne forme avec Lui qu’un seul Corps mystique. Elle est susceptible d’accueillir tous les pécheurs qui en effet ne trouveront qu’en Elle les moyens ordinaires de salut. 


 Société surnaturelle, Elle a pour origine la prédication du Christ. Sa mission première est de transmettre inviolé le dépôt révélé afin de nourrir les âmes qu’Elle engendre par le baptême. Il n’est pas besoin de répéter ici que les vertus théologales étant supérieures à l’obéissance, les chrétiens doivent savoir résister aux supérieurs, même légitimes, qui ne leur offriraient pas une prédication intégrale de la foi ou qui prétendraient les contraindre à offenser Dieu.


 Le point sur lequel il faut insister aujourd’hui est que cette résistance a des limites. Elle ne légitimera jamais l’anarchie et le mépris de l’autorité. L’obéissance aux pasteurs légitimes, pour subordonnée qu’elle soit, est néanmoins un élément essentiel de toute société et donc de l’Église. Les supérieurs sont des êtres faillibles qui doivent être entourés de respect même dans leurs faiblesses. Il y va de l’honneur de Dieu et du bien de la société dont ils ont la charge. C’est aussi une question de justice à leur égard puisqu’en recevant cette participation à l’autorité de Dieu ils n’ont jamais prétendu jouir de son impeccabilité. Ils ont promis de conduire au bien commun, et ainsi d’assurer la cohésion de la société dont ils ont la charge, mais avec les lumières limitées dont ils jouiront.


 Que fera un subordonné qui croirait percevoir une hésitation ou un fléchissement chez ses supérieurs sans que la profession de la foi soit remise en cause ? Dans son for intérieur et sous le regard de Dieu il demeurera vigilant. Il veillera à bien distinguer la foi de la prudence avec laquelle il faut défendre la foi. Il redoublera d’esprit d’obéissance. Il fera pénitence pour obtenir de Dieu de bons supérieurs. Il pourra s’ouvrir de ses inquiétudes en privé et à des personnes choisies, ne serait-ce que pour empêcher son propre esprit de s’échauffer. Il aura certainement le droit de rappeler, à tous, les grands principes qu’il croit être menacés mais sans allusions déplacées et injustes. En tout cela il veillera à rester humble et il se souviendra qu’il ne jouit pas des connaissances et des grâces des supérieurs. Jamais il ne lancera des mises en garde au grand public qui ne connaît pas l’art des distinctions.


 Si nous avions vécu sous le pontificat du pape saint Pie X, aurions-nous mesuré la grâce qui nous aurait été faite ? Et si nous l’avions mesurée, aurions-nous été aussi heureux à l’avènement de son successeur ? Dans sa première encyclique, le pape Benoît XV rappelait ce grave devoir du respect de l’autorité : « Un souffle effréné d'indépendance, accompagné d'un orgueil obstiné, a pénétré peu à peu dans tous les esprits, sans épargner même la société domestique, où la puissance paternelle dé- coule si clairement de la nature elle-même ; et, ce qui est plus déplorable encore, le sanctuaire lui-même n'a pas été à l'abri de cette pernicieuse influence » (encyclique Ad beatissimi apostolorum principis du 1er novembre 1914). Mais, dans ce même texte, il interdisait aux catholiques de condamner les autres : « que chacun soutienne son avis librement, mais qu'il le fasse avec modération, et ne croie pas pouvoir décerner aux tenants d'une opinion contraire, rien que pour ce motif, le reproche de Foi suspecte ». Pourtant saint Pie X avait bien avoué qu’il n’avait pas réussi à éradiquer le modernisme de l’Église. Benoît XV dit encore « Nous voulons aussi que les nôtres s'abstiennent de certaines appellations dont on a commencé depuis peu à faire usage, pour distinguer les catholiques des catholiques ». Plusieurs ont dû éprouver une certaine gêne puisque déjà Pie IX considérait que les pires ennemis de l’Église étaient les catholiques « libéraux ». Est-ce à dire que Benoît XV (pour ne pas parler de Pie VII, Léon XIII ou Pie XI) a préparé le concile Vatican II ? Même avec un siècle de recul, pourrions-nous affirmer une telle chose ? En vérité l’Église est un mystère qu’il nous faut recevoir comme Notre-Seigneur l’a institué. Ce n’est pas parce que la vie n’est pas de tout repos dans l’Arche d’alliance qu’il faut la saborder. Certains, au nom de la vérité, doutent qu’une hiérarchie puisse exister en ce début de XXIème siècle et s’excluent ainsi eux-mêmes de toute vie vraiment catholique.


 Notre-Seigneur, qui a dit : « Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez ! » (Marc XIII, 37), a aussi averti : « Celui qui vous écoute m'écoute, et celui qui vous méprise me méprise ; or celui qui me méprise, méprise celui qui m'a envoyé. » (Luc X, 16)









Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 7 Fév - 08:28 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

Ou comment lessiver son cerveau pour ne pas se rebeller au Monde ?

Y a-t'il besoin de constater un fléchissement pour être vigilant ? L'Eglise n'enseigne-t'elle pas qu'il faut veiller ? Pour preuve : Ne nous sommes nous pas laissé endormir par les sirènes de la libéralisation de la Messe ? Pendant trois ans ne nous sommes pas tenus dans le silence pour permettre des discussions sereines avec Rome ? Et quand on s'endors l'ennemi continu son oeuvre !


Mais mieux : On perçoit un fléchissement : alors nous devons dire qu'on a cru percevoir ou que peut-être on n'a pas perçu ou qu'en fait on n'a rien vu
Il a perçu ou il n'a rien perçu notre abbé ? Il allait percevoir mais en fait il s'est aperçu que c'est un fléchissement qui ne remets pas en cause la profession de foi ! Donc le fléchissement de la FSSPX n'est pas inquiétant, on peu se rendormir.


Le reste de ce chapitre n'est pas moins déconcertant, et notre abbé doit avoir de gros problèmes de conscience : Il y a des hésitations ? Obéissez et prier ! Et... TAISEZ-VOUS ou ne parlez qu'a des personnes qui vous administrerons un somnifère. Mais de grâce ne parlez pas au public qui est grossier, idiot, et qui lui arrive souvent de prendre un mercenaire pour un pasteur (ça c'est une réalité ; combien reste-t'il de mercenaires dans la FSSPX ?).


Encore un drame, prions bien pour ce brave et brillant prêtre que j'ai côtoyé. Il a pris la pente de l'obéissance, il est rentré dans le rang. Silence !


Revenir en haut
Fidelis servus


Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2013
Messages: 100
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 12:38 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

parvulus a écrit:
Ah! Ces prêtres bourgeois gentilshommes, quand ils se mettent à faire de la prose! Rolling Eyes


Cetipabo? Wink


Pour ceux qui connaissent rien qu'un peu l'abbé Gaudray, l'accuser d'être bourgeois est complètement hors sujet. 
Je pense plutôt que son défaut est un légalisme extrême, sans doute scrupuleux... mais ce n'est pas le goût du confort qui le fait rester dans la FSSPX... 
_________________
Ut In Omnibus Glorificetur Deus
http://cristiadatradicinalista.blogspot.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 15:19 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

D'accord Fidelis!
D'autant que j'ai bien connu l'abbé Gaudray et le prend pour un saint homme, un ascète!


Hélas, le reformatage des cerveaux par Menzingen marche à merveille!


D'après certaines sources crédibles, l'abbé Gaudray aurait posé une question fort pertinente en voiture à un retour de "stage de Flavigny":


"Mais qu'est-ce qu'on appelle conversion de Rome?"
A cela aucune des deux bonnes réponses n'a été donnée!


Car les bnnes réponses se trouvent déjà chez Mgr Lefebvre!
1- ce n'est pas une question primordiale: car la priorité est non la conversion de Rome, mais le salut des âmes hors juridiction ordinaire romaine!
2- lorsque j'étais en Afrique, je n'ai pas cherché à convertir les musulmans, farouchement ennemis du christianisme! J'ai converti les animistes, dont la religion est "naturelle", mais ouverte à l'autorité d'hommes de religion! Sans cela d'animistes ils seraient devenus musulmans, ce qui n'a pas tardé avec le Concile!
3- Mon rêve de DAKAR n'a jamais été la conversion de Rome, inimaginable sous Pie XII! Dieu m'a permis de résister à la Rome moderniste uniquement parce que la sanctification du Prêtre par le Saint Sacrifice de la messe doit le préserver de toute compromission avec cette Rome nouvelle! "Credidimus caritati" s a pour objet certes la charité, mais pas celle du diable! Ici la Charité est celle du Verbum caro factum, "plein de grâce et de vérité", St Jean n'a jamais dit plein de grâce et de charité! Il aurait pu le dire, mais ce n'est pas ce qu'il a écrit! 
4- Seul Dieu et nos prières et sacrifices pour les papes et évêques ont une "chance" d'obtenir la conversion de Rome, mais certainement pas une diplomatie apostate, qui croit pouvoir "dire la vérité une fois dans la place": c'est le piège de Satan!
5- Satan focalise la FSSPX sur "Rome", pour détourner les prêtres de leur devoir d'état: sanctifier leurs fidèles en les protégeant de toute influence nauséabonde de l'église conciliaire!
6- L'Eglise est devenue conciliaire en ouvrant ses portes à tout ce qui n'est pas catholique: C'est ce qui va arriver à la néo-FSSPX, qui laisse les Brandmuller et autres "Schneider" déverser leurs venins libéraux et moderniste dans les séminaires! 


Et ils s'étonneront de voir partir prêtres et fidèles dans tous les sens???


Kyrie eleison!
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 16:21 (2015)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray Répondre en citant

"qui ouvre ses portes à tout ce qui est conciliaire", 
mais les ferme à ce qui en est l'antidote!
Sel de la Terre, abbés Rioult et Pivert, etc....
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:55 (2016)    Sujet du message: Réponse amicale à M. l'abbé Gaudray

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com