Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La crise doctrinale et prudentielle dans la néo-Fsspx...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 10:47 (2015)    Sujet du message: La crise doctrinale et prudentielle dans la néo-Fsspx... Répondre en citant

L E T T R E      O U V E R T E   A   M O N   P R I E U R le 21 février 2015


Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, ainsi soit-il.


Monsieur l'abbé,


La fin indigne de votre sermon m'a fort affecté. Vous y avez fait pleinement vôtre la ligne de crête de Mgr Fellay et du chapitre 2012, dont l'inexistence réelle en démontre la fausseté, le mensonge et la trahison de celle de 2006 et de Mgr Lefebvre. Je ne doute pas que vous soyiez un bon et saint prêtre, mais je ne voudrais pas que vous soyez « martyre » pour des mensonges d'un abbé Pfluger, agitateur-propagandiste sectaire car libéral, autorisé par son SG à accuser librement la Tradition de « sédévacantisme pratique », et de fanatiques dévôts aux dernières nouvelles d'Allemagne (le Rhin épuré se rejetterait-il dans le Tibre pollué?). La dernière conférence à Reims de l'abbé Gleize vient confirmer mon propos. Sans pouvoir hélas éviter tout jugement de personnes, dont les bonnes intentions (convertir Rome?) pavent l'enfer, je veux rappeller ici une synthèse doctrinale et prudentielle de ma position, et la publie pour « valoir ce que vaut droit de réponse public»!


Au risque de vous surprendre, je ne nie pas ce qu'il y a de vrai dans certains reproches faits à la Tradition, manque de vigueur, de ferveur, in fine de sainteté, et je ne demande pas aux quatre évêques d'être Mgr Lefebvre. Même chez l'ignoble abbé Pfluger, je reconnais un peu de l'abbé Laurençon quand il nous aiguillonnait et nous remontait les bretelles! Je suis aussi « pour aller à Rome », mais pas le pantalon aux chevilles à la façon Menzingen, courbettes et bisous aux prélats soi-disant conservateurs, mais révolutionnaires dans l'âme!


Par contre, les défauts et « négligences sans nombre » de vos fidèles ne vous autorisent pas à vous tromper de cibles, de remèdes, encore moins à falsifier la doctrine pour justifier l'injustifiable, enfoncer la Tradition, lui donner un complexe de culpabilité déplacé (scrupule diabolique) en interne, dans le but clair et avoué de la ramener dans l'église conciliaire, et une image de scélératesse en externe, comme je le prouve infra. Quand, fier comme Artaban, vous répétez Mgr Lefebvre disant: « On les aura! », encore faudrait-il garder de Mgr Lefebvre et sa méthode et sa doctrine! Abandonner et sa méthode (douceur paternelle ad intra) et sa doctrine (fermeté paternelle ad extra) est courir à l'échec, au suicide. C'est confondre le martyre, qui ne tue personne pour témoigner de la vérité, et le kamykase qui meurt mais en tuant bien d'autres pour des mensonges!


Le chapitre 2012 « in solidum » est un second mini-concile Vatican 2 dans la Tradition, second coup de maître de Satan dans la « Frat ». « In solidum » car une majorité de « francs » s'est fait posséder par la trahison d'une secte d'abbés conciliaires, qui n'ont jamais compris ou accepté la doctrine de Mgr Lefebvre, ont reçu l'aval du SG pour subvertir le chapitre, et l'ont amené à renier et sa méthode et sa doctrine. Mgr Fellay, retourné comme une crêpe par ses fréquentations volontaires de Benoit XVI, a au moins laissé sinon poussé les libéraux exercer leur sectarisme et leur tyrannie, comme le prouvent toutes les révolutions, dont la dernière en date, celle du chapitre 2012. Au for externe, les actes des 6 premiers mois de 2012 me rappellent étrangement tout à la fois Roncalli, Montini, Wojtyla et Ratzinger, en attendant Bergoglio. Les dernières trahisons en cours sont des prédications de prélats conciliaires dans nos séminaires, en vue d'une « évaluation » pour « aplanir nos différences par paliers », avant « notre régularisation canonique» qui ne peut être que conciliaire !


La méthode?
On prend tout ce qui a été chez Mgr Lefebvre ses faiblesses humaines, et on jette à la poubelle de l'histoire tout ce qui a fait sa force. Sont devenus interdits face à Rome, en chaire et sur nos tables de presse :
  • « Nous refusons par contre la Rome néo-protestante et néo-moderniste qui s'est manifestée lors du Concile, et toutes les réformes qui en sont issues, qui viennent de l'hérésie et mènent à l'hérésie ».
  • « Plus qu'Assise comme évènement médiatique scandaleux, c'est sa justification doctrinale par Jean Paul II qui est diabolique », « Le code de 1983 est pire que le Novus ordo », « Nous avons affaire à une contre-façon d'Eglise, Nullam partem ! », « Aller aux messes ralliées est cautionner une autre église que l'Eglise, non possumus »,
  • « les papes conciliaires sont-ils papes? Sauf preuves incontestables du contraire ils le sont, mais comment ne pas en douter quand ils détruisent la foi? » (le doute est permis! L'affirmer, non!), « J'ai voulu que le pape utilise sa juridiction ordinaire normale pour protéger la Tradition. J'ai été trop loin! En signant et ne retirant pas ma signature, je faisais l'opération suicide! »,
  • « Rome a perdu la foi, Rome est dans l'apostasie. Ce ne sont pas des mots en l'air, c'est la vérité. Ils ont quitté l'Église, c'est sûr, sûr, sûr. ».
  • « Le lien officiel à la Rome moderniste n'est rien à côté de la préservation de la foi ».

DOCTRINE D'ABORD!
La FSSPX ne sortira pas de son auto-démolition et de sa dissolution (Solve et coagula) dans l'église conciliaire par le bas (la grossière diplomatie de Menzingen), mais par le haut, en revenant aux fondamentaux de l'Église. Je propose donc une « ecclésiologie de Mgrs Lefebvre et de Castro-Mayer », que je soumets au jugement de l'Église sous forme d'axiomes en annexe jointe : en clair, la désorientation diabolique de Soeur Lucie n'est rien d'autre que ce que Mgr Lefebvre appelle le coup de maître de Satan, faire prendre l'église conciliaire pour l'Eglise, par obéissance à une juridiction « ordinaire », Rome, détournée de sa fin. J'y démontre tour à tour :
  • la justesse de vue théologique et scolastique des deux Romes irréconciliables de Mgr Lefebvre,
  • la confusion entre Eglise et hommes d'Eglise, et la falsification doctrinale par Menzingen (corruptio optimi pessima) en vue de sa « diplomatie »,
  • le détournement de la sanctification du prêtre par la messe, non vers le salut des humbles, mais vers un leurre diabolique, la « conversion » de Rome, réduite à des « garanties de libertés » dans une « église de la Liberté »,
  • l'épuration de la FSSPX non de ses pires éléments, mais des meilleurs, par une secte libérale ayant l'aval du SG, pour subvertir le Chapitre en 2012, et ré(dés)orienter la Tradition vers une « obéissance au pape via une obéissance aveugle à Mgr Fellay » !



Mes conclusions pratiques et résolutions de Carême, Monsieur l'abbé?
J'ai plus besoin de vous que vous n'avez besoin de moi, besoin certes de vos sacrements, prier et être en état de grâce. Mais aussi et avant tout besoin de vérité, sans « omissions diplomatiques » préjudiciables pour la foi, à une époque riche en fraudes et mensonges de toutes sortes, religieusement correct(e)s. Le Concile Vatican 2 et à sa suite le chapitre 2012 sont tous deux des chantages à l'obéissance aveugle à des clercs dévoyés ayant pris le pouvoir de « juridiction », deux coups de maître de Satan. La crise vient encore non des fidèles, mais de la tête, clercs et certains laïcs « autorisés » à abuser les fidèles, même sous logo frauduleux « Credidimus caritati », falsifiant Mgr Lefebvre par omissions volontaires, a-postates.
1- Rétablir la vérité (« Veritas liberavit vos! ») : le but de la présente (Dieu m'en soit témoin) est d'aider à sortir de la crise par le haut, la doctrine d'abord: d'où mes axiomes, se résumant à la « naissance ex Concilio d'une contre-façon de l'Église », église maçonnique que nous devons refuser et combattre, et non avaliser comme le font doctrinalement ceux qui ont pris le pouvoir dans la néo-FSSPX du chapitre 2012.
2- Redemander justice non pour moi, mais pour les prêtres innocents, mis sur la paille : et prier pour éviter les anathèmes par procès d'intention, si chers à nos abbés Pfluger, Rostand, Laisney et autres Simoulin. Si la Pucelle était ici, elle appellerait « Bourguignons et Cauchon » les accordistes, vendus à une « Rome » qui est pour l'Église, ce que le Roi d'Angleterre a été pour la France: on imagine mal Mgr Lefebvre laisser faire les bourguignons et Cauchon dans son camp! Que de nombreux prêtres aient le courage de dire en chaire, que papes et évêques sont nos hommes d'Eglise, mais partis dans une autre qui n'est pas l'Église, et que nos gouvernants soucieux de la Tradition avant tout, épurent l'Eglise des libéraux en les envoyant en mission loin des vanités de mitres et pourpres. Pour remettre sur nos tables de presse les publications anti-libérales, interdites par Menzingen, telles que le Sel de la Terre et les écrits des abbés Pivert et Rioult. Pour demander et obtenir du Ciel un nouveau Chapitre général exceptionnel refusant le Codex 1983, rétablissant la priorité de la doctrine et un apostolat cohérent avec elle, tant vers les fidèles que vers Rome, sans double langage (en suggérant que le SG soit un prêtre, les quatre évêques faisant partie obligatoire du Conseil général, pour éviter au SG de se prendre pour un anti-pape, faisant de la FSSPX une église parallèle, avec dominicains FSSPX, etc...). Pour la réhabilitation de tous les exclus au faux prétexte pflugerien de sédévacantisme pratique, alors que l'Eglise souffre d'un véritable sédé-absentéisme pratique des papes eux-mêmes, partis dans une « église recomposée pour tous », hors les lois de NSJC, Lui-même étant mis hors la loi.
3- Inviter tout lecteur de la présente à s'informer sur les sites Reconquista et autres recommandés, de l'existence d'une secte d'abbés et laïcs accordistes dirigeant en occulte la FSSPX, sous la houlette d'un SG acquis à leur cause. Soutenir au moins financièrement « la pseudo-résistance qui empêche l'abbé Pfluger de dormir ». Régler son denier du culte par chèque à l'ordre personnel de ses prêtres, et non à l'ordre de la FSSPX ou du Prieuré. En effet, si « l'église conciliaire EST l'Église », je devrais « normalement » le régler à l'ordre de mon ci-devant évêque du lieu, et non à l'ordre de la FSSPX. Y répugnant, je rémunère votre ministère sacerdotal personnel et discrétionnaire (Codex 1917), mais aucune autre personne morale se recommandant peu ou prou de la Rome refusée par Mgr Lefebvre, surtout si c'est pour Herr Krah (cf Reconquista). Logique et honnête! J'en soustrais une part personnelle, puisque si ma famille ne me suit pas encore, je « partage » votre ministère le plus possible avec celui de la « pseudo-résistance qui empêche l'abbé Pfluger de dormir ».


Avis aux catholiques fidèles, nous recherchons sur X un lieu de culte pour y faire venir tout clerc fidèle au chapitre 2006, opposé publiquement en chaire au Codex 1983, au chapitre 2012 qui l'accepte, et à une « Constitution conciliaire du clergé » par « évaluation et régularisation », label d'une église humaine, non divine, incapable par elle-même de catholicité.
En priant le Ciel que vous en preniez le bon parti ou côté de votre pseudo-ligne de crête qui n'est qu'une lame de rasoir (veritas non est in medio), auquel cas je redeviendrai votre plus dévoué serviteur, veuillez croire, Monsieur l'abbé, en mes sentiments catholiques in Christo Rege et veritati, per purissimam semper virginem Mariam,
Anonymus


PS : La dernière fois que j'ai quitté le Père Jean « Do » Favre, il m'a recommandé de « ne faire que mon devoir d'état ». Tout bien considéré, celui d'un père et grand-père n'est-il pas de protéger sa famille de toute pénétration ou infestation « d'erreur et de corruption »? C'est aussi le vôtre pour vos ouailles ! Que Dieu vous en éclaire !
PJ : Annexes doctrinales et prudentielles, pour abbés et laïcs un tant soit peu vertébrés de doctrine.  
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 27 Fév - 10:47 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 19:35 (2015)    Sujet du message: La crise doctrinale et prudentielle dans la néo-Fsspx... Répondre en citant

Cher Parvulus, la devinette du jour.


Qui a écrit :


La première assemblée du Synode des évêques consacré aux « Défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation », du 5 au 19 octobre dernier, n’a pu que créer une profonde inquiétude dans tous les cœurs catholiques profondément attachés à la foi et à l’Église. 
Il est évident que la famille chrétienne subit actuellement de très vives attaques, tant externes qu’internes. Une législation civile sur la famille qui s’éloigne toujours davantage de la simple loi naturelle la plus évidente contribue largement à brouiller les repères, tandis que pour tout prêtre qui prépare au mariage, la distance qui sépare souvent l’état d’esprit des futurs époux des réalités objectives du mariage naturel, et à fortiori sacramentel, ne peut être qu’inquiétante. 
L’idée d’un synode consacré à un examen approfondi de ces difficultés est donc en soi parfaitement utile et opportune. Mais comment ne pas être effrayé en voyant comment, de fait, s’est déroulé le synode d’octobre ? 
D’abord, la discussion a semblé se focaliser exclusivement sur le cas des divorcés-remariés, ainsi que sur les fameuses « unions homosexuelles ». Or, en tant que telles, les « unions homosexuelles » n’ont strictement rien à faire dans un synode sur la famille, dans la mesure où jamais, et sous aucune forme, ces unions ne seront conjugales. 
Quant aux divorcés-remariés, il faut d’abord et avant tout avoir une pastorale du mariage sérieuse et solide, de façon à éviter, autant que faire se peut, les ruptures de la vie conjugale qui amènent à ces situations. Or, au lieu de cela, on s’efforce de faire croire qu’il va bientôt être possible de changer la doctrine catholique du mariage. On crée ainsi de faux espoirs pour ceux qui se trouvent engagés dans ces unions illicites, on trouble ceux qui s’efforce de vivre chaque jour dans le mariage chrétien, on trompe le monde en lui faisant croire que l’Église peut à son gré modifier la Révélation. 
Le résultat ne s’est pas fait attendre : les cardinaux et évêques se sont profondément divisés, phénomène amplifié par les « magouilles » du secrétariat du synode, essayant de passer en force en publiant un rapport non approuvé. Et les « rétropédalages » des experts en communication de la Curie romaine n’ont guère réussi à ôter l’impression d’une forme préoccupante de chaos au sommet de l’Église. 
Comment ne pas trembler en pensant que ce synode va continuer avec un questionnaire (rempli par qui ? on connaît les biais que représentent ces prétendus sondages), lequel sera suivi d’une nouvelle assemblée ?  
Prions le Saint-Esprit, afin qu’il préserve l’Église de déchirures plus graves, elle qui n’en a vraiment pas besoin aujourd’hui. 



Cherchons un peu :
Un arrière petit goût de conciliaire conservateur pleurnichant sur "son" église.
A qui pensons-nous ? Mgr Schneider ? Mge Burke ? Mgr Müller ? un dignitaire ED ?????


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 11:08 (2015)    Sujet du message: La crise doctrinale et prudentielle dans la néo-Fsspx... Répondre en citant

Volmar,


certainement un membre éminent de la néo_FSSPX?


Je ne suis plus abonné au Courrier de Rome, mais le reçois toujours gratis, probablement pour mon "reformatage" à l'"église romaine" si chère à l'abbé Gleize (et tant pis si elle n'est pas catholique!).


Le dernier numéro parle de ce problème.


"Une question disputée" est le titre!


Or la question ne se dispute pas dans l'Eglise!


C'est dire si l'abbé Knittel, l'auteur, a déjà "changé d'église"....


Semper idem: à quoi bon discuter avec des clercs tant qu'ils ne sont plus dans l'Eglise, puisque pour eux l'église conciliaire "est quand même" l'Eglise?


Jusqu'où les hommes d'Eglise devront aller pour qu'ils ne les suivent plus sur leur terrain? Pour qu'ils se rendent compte que l'église conciliaire fabrique des non-catholiques? Que c'est dans sa "nature"? Que la communion aux pervers est "non réversible" dans cette "église"?




Kyrie eleison
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 11:44 (2015)    Sujet du message: La crise doctrinale et prudentielle dans la néo-Fsspx... Répondre en citant

Gagné : éditorial de l'abbé Bouchacourt sur la Porte Latine.


Le titre : amplifier le désordre dans l'église.


Tiré de la lettre à nos frères prêtres n 64.


On se croirait sur le forum cahotique, le journal Présent ou tout autre site rallié.
Ils finissent par en adopter le langage et les points de vue. Tout ceci est écrit comme si l'auteur observait tout celà de l'intérieur. De l'intérieur de la secte conciliaire, bien sûr.


La critique pourrait être simple : dire qu'ayant liquidé toute la doctrine, les conciliaires finissent par s'écharper sur les quelques points qui restent stables : les questions de mœurs.


Les conservateurs adoptent en celà la doctrine croupion de Benoit XVI : les fameux trois points non-négociables (protection de la famille, de la vie et du choix de l'école). Ceci est bien sûr important, mais pris pris isolément, ça n'a pas de sens. Pourtant, c'est le dernier signe de ralliement des modernos-conservateurs à cours de doctrine. C'est devenu leur caractère propre. Après avoir détruit tout le reste, il ne reste que ça. Défendre ces points là, sans le règne social de NSJC est illusoire. C'est une revendication de lobby communautaire. Il suffit de voir qu'un courant interne à l'UMP se revendique de ces points.


On peut ajouter que ces trois points peuvent tout aussi bien fédérer des protestants, des mahométans... Qui pourraient y voir un intérêt.... un intérêt communautaire.


Bref, la neofsspx utilise ces points pour s'attirer les sympathies du clergé conciliaire conservateur façon branding. A force d'utiliser les mots, ils en adoptent la pensée.


Et puis, l'histoire des "trois points" : trop fort ce Benoit XVI.


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 12:16 (2015)    Sujet du message: La crise doctrinale et prudentielle dans la néo-Fsspx... Répondre en citant

Complément : s'il y a trois points non néogociables, c'est que tout le reste l'est : négociable.
Il y a belle lurette que la doctrine a été négociée...


Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 14:29 (2015)    Sujet du message: La crise doctrinale et prudentielle dans la néo-Fsspx... Répondre en citant

La doctrine a été officiellement négociée lors de la reconnaissance par B XVI de la validité de la messe "extraordinaire" la FSPX s'est flattée de cette reconnaissance, des prêtres soutiennent que des conciliaires, de plus en plus nombreux la célèbre et que cela tient du miracle! Le problème pour nous catholiques est qu'ils prient "st" Jean XIII, "st" J.P.II qui eux ont détruit l'Eglise et aboli sa doctrine qui est devenue évolutive, comment peut-on dire que tel prélat est catholique (et conservateur) quand il écrit que" en réalité corps et sang du Christ ne signifient pas les parties physique de l'homme Jésus pendant sa vie terrestre..."  Ils se croient tenus d'expliquer de façon oiseuse tout ce qui est de foi. Ils sont lamentables

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:21 (2016)    Sujet du message: La crise doctrinale et prudentielle dans la néo-Fsspx...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com