Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Est-ce que menzingen unifie la résistance?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 86
Localisation: USA

MessagePosté le: Dim 5 Avr - 16:37 (2015)    Sujet du message: Est-ce que menzingen unifie la résistance? Répondre en citant

Christus Vincit-

Je regrette mon français est trop pauvre pour offrir une traduction:

http://archbishoplefebvrecontramundum.blogspot.com/2015/04/is-menzingen-uni…

Semper Idem,

Sean Johnson
USA
_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 5 Avr - 16:37 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Mar 7 Avr - 22:16 (2015)    Sujet du message: Est-ce que menzingen unifie la résistance? Répondre en citant

Voici une traduction ...


Samedi 4 avril 2015


Menzingen est-il occupé à unifier la Résistance ?


Le 22 mars, j’ai publié sur ce blog une réfutation concernant la tentative de l’abbé Laisney de  distinguer entre les consécrations épiscopales de 1988 et de 2015 : « Concernant la lettre « Un contraste saisissant » de l’abbé Laisney(FSSPX) ».  Dans cet article, j’ai prédit que :


« Des lettres comme celle de l’abbé Laisney devraient devenir  de plus en plus communes.  De la même  manière que Menzingen utilise le sacre de Mgr Faure pour se faire grandir aux yeux de Rome, montrant à ces Romains combien ils sont différents de la Résistance (et donc de l’ancienne FSSPX) avec l’objectif d’aboutir à un accord pratique, ainsi des auteurs comme l’abbé Laisney saisiront cette opportunité de se faire valoir à Menzingen, se bousculant les uns les autres pour faire preuve de loyauté envers le régime, mais surtout en haine de tout ce que représentent l’ancienne FSSPX et Mgr Williamson. »


http://archbishoplefebvrecontramundum.blogspot.com/2015/03/capitalizing-on-…


La justification de cette prédiction n’a pas tardé à apparaître : Menzingen et l’abbé Lorans, dans la dernière édition de DICI, ont publié la tentative de  « distinction » suivante :


http://www.dici.org/documents/a-propos-du-sacre-de-labbe-faure-par-mgr-will…


Cependant, la lettre reprend largement la substance de la condamnation initiale émise deux semaines plus tôt, arguments qui, dans l’ensemble, ont été réfutés, implicitement ou explicitement, dans ma réponse à l’abbé Laisney.  Ironiquement, et contrairement aux évidentes intentions de Menzingen, toute tentative de distinguer entre les sacres de 1988 et de 2015 aboutit finalement à la justification de la réfutation qui tend à montrer l’unité dans l’intention, le but, la portée et les justifications entre les deux.
Ils ont aussi montré que Menzingen semble croire que « hors de Menzingen, il n’y a pas d’état de nécessité », ou encore « la nécessité s’est terminée avec le sacre de 1988 ».  Pour montrer l’unité entre les deux sacres, il suffit de s’en référer à nouveau à la réfutation de l’abbé Laisney.


Par rapport à la dernière tentative, les seuls nouveaux arguments sont les suivants :


1)      Une tentative de distinguer les intentions et justifications présentées par Mgr Lefebvre et par Mgr Williamson pour accomplir ces sacres


2)      Les arguments circonstanciels entourant l’annonce et l’assistance à cette cérémonie de sacre
 
Étudions-les :


Concernant les intentions de chacun d’eux, on remarque tout d’abord que Menzingen confond justification et intention de consacrer, avec le moment choisi pour  cet événement.  Il essaie d’argumenter que là où Mgr Lefebvre a sacré pour répondre à un état de nécessité, Mgr Williamson a sacré en raison d’une crainte de la guerre.  En agissant ainsi, Menzingen falsifie le contenu des interviews  donnés  par Mgr Williamson (et Mgr Faure) pour confondre délibérément justification et moment.  Par exemple, remarquez comment est traitée cette question : « Qu’est-ce qui vous a décidé à procéder au sacre maintenant ? »  Clairement cette citation porte sur le moment du sacre, non sur sa justification.  (Le Mandat Apostolique lui-même, comme le sermon lors de la cérémonie et diverses autres déclarations des deux évêques, qui ont présenté comme justification l’état de nécessité).


Il faut ajouter ici que ni Menzingen, ni aucun de ses apologistes, ne peuvent trouver une manière honnête de découvrir  une distinction substantielle entre les sacres de 1988 et de  2015, donc ils doivent avoir recours à cette torsion et altération de la vérité et des faits pour correspondre à leur position ( comptant, à juste titre, sur la stupidité de leurs partisans, qui désirent rester stupides, soit pour justifier leur lâcheté , soit pour le bénéfice du gain terrestre que représente un accord pratique avec Rome.  A cet égard, Mgr Fellay connaissait mieux ses électeurs que ne les connaissait la Résistance, comme le  manifestent nos espoirs déçus d’une plus grande réaction, parmi le clergé et les laïcs, face à la nouvelle orientation de Menzingen.)
 
Concernant l’argument circonstanciel relatif à l’annonce publique et l’assistance à la cérémonie comme fait distinctif supplémentaire, nous sommes horrifiés par la nature enfantine de l’observation.  Pourquoi alors ne pas relever les différences dans le menu du repas post-cérémonie ou la couleur du service de table ?  Cela aurait à peu près la même signification.  Mais depuis l’argument a été avancé …
 
Ma première réponse à cet essai de distinction est que cela n’a aucun rapport avec les motifs, but, portée ou conséquence des sacres eux-mêmes.  A moins que, pour cette raison, Menzingen tente de mettre en question le fait historique du sacre de Mgr Faure lui-même, ou sa validité (alors que la simple sortie de ce DICI démontre que ce n’est pas le cas), je ne vois pas où cette argumentation va les mener.  En fait, cela tend plutôt à réfuter la tentative de distinction, comme s’il suggérait au lecteur la pensée suivante : « Si ceci est le meilleur auquel vous puissiez aboutir, vous ne connaissez pas grand-chose de la situation. » Et en effet, ils ne connaissent pas grand-chose
 

Ma seconde réponse à cette ligne d’argumentation est de remarquer qu’à l’époque d’internet, le sacre de 2015 a eu, incontestablement, une plus large publicité que ceux de 1988, malgré le court délai.  L’annonce du sacre est apparue, non seulement sur les blogs conservateurs ou  « Ecclesia déistes » lus mondialement, mais aussi sur les principaux médias séculiers, comme dans différentes publications romaines.
 
Pour ces  raisons, je trouve cet argumentaire à la fois hors de propos et non convaincant.
 
Cela étant dit, je ne peux m’empêcher de remarquer quelques-uns des effets bénéfiques dérivant de ces arguments ineptes continus  de Menzingen :
 
1)      Il en résulte une plus grande démarcation entre la Résistance et la néo FSSPX, en montrant clairement comment cette dernière a quitté la saine voie de son fondateur, et comment ce chemin est poursuivi par les premiers.
2)      Ils présentent les intentions et les projets d’avenir concernant Rome, et par là, ils confortent la conviction à l’intérieur de la Résistance
3)      Ils fournissent clarté à ceux qui ont été exclus.
4)      Ils unifient un mouvement de la Résistance précédemment divisé, tous répondant unanimement aux sophismes des condamnations de Menzingen.
5)      Découlant de cela, les bons fruits du sacre sont de plus en plus évidents.
6)      Ils révèlent la pensée tordue et imprudente qui conduit Menzingen en captivité (reconnaissant implicitement qu’il n’y aura plus de sacre non approuvé pour subvenir au futur de la FSSPX ; ou que pareils sacres se feront avec l’approbation de Rome ; ou peut-être que Rome elle-même subviendra à la direction  future de la FSSPX, comme elle l’a fait pour la FSSP… ) ; et cela servira à réveiller les prêtres et laïcs encore disposés à être réveillés.


Pour ces raisons, toute nouvelle tentative de distinguer entre les sacres de 1988 et 2015 sera la bienvenue, puisque cela sert à clarifier les eaux troubles de la crise dans la tradition que Menzingen a créée en ayant laissé de côté la voie tracée par son fondateur, en faveur d’une sagesse  erronée.
 
Le fruit de l’Opération Suicide et du sacre épiscopal de Mgr Faure se révèle être une unité d’objectif dans la Résistance.
 
Avec Mgr Fellay, nous aussi pouvons dire :  « Nous avons retrouvé notre profonde unité. »
 
 


Dernière édition par Marguerite le Mer 8 Avr - 13:04 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 8 Avr - 12:52 (2015)    Sujet du message: Est-ce que menzingen unifie la résistance? Répondre en citant

Menzigen est aux abois !

Les nouveaux amis de Menzigen ont singulièrement compliqué le travail de sape de la FSSPX. Non pas qu'ils n’œuvrent plus à la destruction de la Tradition mais plutôt qu'ils n'entendent pas négocier pour une coquille vide ! 


Mgr Pozzo, au lieu de remercier mgr Fellay pour son indéfectible soutien à la Rome libérale et moderniste lors du sacre de mgr Faure, a levé une partie du voile qui cache l'ampleur de la trahison.


Menzigen croyait se rendre utile et incontournable auprès des Romains en bavant sur les fidèles qui continuent à se défendre contre l'apostasie. 
Et tel l'arroseur-arrosé, mgr Pozzo répond que : 1) Rome peut se passer de Mgr Fellay (le gâchis est bien avancé) - 2) Menzigen a fait son travail à moitié et doit se remette à la tâche.




On peut comprendre aussi que Menzigen est à la merci des communiqués du Vatican.


On peut en conclure que les exigences de Menzingen sont réduites et que le temps joue contre lui.


Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 427
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 8 Avr - 13:38 (2015)    Sujet du message: Est-ce que menzingen unifie la résistance? Répondre en citant

Toutes ces réactions de bon sens ( de Sean Johnson, d'Amicus, du RP Thomas d'Aquin et de bien d'autres catholiques dans le monde ) face à la misérable réaction de Menzigen devant le sacre du 19 mars vont inéluctablement poser un cas de conscience à ce qu'on nommait jusqu'ici la "résistance" interne. 


En effet, si ces derniers suivent la "pensée " de Menzingen et affirment ( mollement certes )  comme la maison générale que ce sacre n'était pas nécessaire actuellement, ils se trouvent alors obligés de le critiquer ou de le désavouer devant les fidèles qui leur posent  des questions à ce sujet ; mais alors, le piège du ralliement se referme inéluctablement sur eux car comment et quand pourront-ils proclamer la nécessité d'un sacre puisque Mgr Fellay s'arrange très bien depuis plus de 20 ans pour avancer dans ses rapports avec Rome sans signature mais par paliers   ( jubilé de l'an 2000, Motu Proprio, levée des excommunications, chapitre de 2012, contacts in membris et in capite, procès, centralisation de la FSSPX ) de façon plus ou moins consensuelle  et indolore. Sans compter que la maison générale  sait éliminer et isoler peu à peu ceux qui résistent en interne ( surtout le district de France)...  Menzingen apporte la dernière touche à sa politique . 


En se positionnant de façon très rapide contre le sacre de Mgr Faure ( la cérémonie venait juste de s'achever : les cierges de l'autel fumaient encore !), Menzingen y trouvait de nombreux avantages : satisfaire leurs nouveaux maîtres ( la Rome conciliaire), continuer à faire passer Mgr Williamson pour un imprudent et un jusqu'au-boutiste aux yeux des fidèles de la Tradition  et surtout obliger les prêtres les moins favorables au ralliement à se ranger derrière eux . 


Il n'est pas difficile d'imaginer les nouvelles réunions du district de France : comment vont réagir les prieurs de Caen, Lanvallay, Nantes et autres prieurs dubitatifs face à la politique de Menzingen  devant la colère réelle ou simulée de leurs supérieurs vis-à-vis du sacre de Mgr Faure ? Auront-ils l'audace de dire que cet acte est bon en soi et qu'on ne saurait blâmer Mgr Williamson d'avoir reproduit ce que Mgr Lefebvre avait fait en 1988 ? Auront-ils enfin ce courage que tous les bons fidèles attendent d'eux ? Resteront-ils mercenaires  ou deviendront-ils de bons pasteurs qui ne craignent plus de donner leur vie sacerdotale  ( réputation) pour leurs brebis ? 
Il est à craindre que bon nombre suivront, la mort dans l'âme, la voie du silence ... voir de la dénégation ("je ne connais pas cet évêque " ...) 


Dernière remarque en passant ... Le ciel nous donne toujours des signes qu'une âme de Foi saura comprendre pour guider sa prudence ; que s'est-il  vraiment passé en ce 19 mars ? Trois événements, trois signes du ciel. 


Le premier s'est passé à Bruxelles, ville de l'épicentre mondialiste et maçonnique : Mgr Fellay inaugura la réfection coûteuse et  pharaonique des peintures de l'église St Joseph : figure parlante de la façade mondaine que veulent donner les supérieurs de la néo FSSPX à l'ordre mondial. Plaire au monde qui hait Jésus-Christ tout en gardant une façade traditionnelle. 


Le deuxième s'est passé à Aurenque : l'abbé de Cacqueray y prit l'habit capucin. Celui qui fut l'espoir d'une réaction française devant la trahison de Menzingen disparaît alors dans le silence de la vie religieuse. Celui que la Providence avait peut-être choisi pour seconder la réaction épiscopale s'échappe de son rôle.  Ainsi disparaît celui qui fut le symbole de la "résistance" interne. 


Troisième fait : le sacre de Mgr Faure. Le Ciel met fin à trois années d'angoisses pour le monde catholique. Tout comme ces trois jours au tombeau qui faisaient penser aux apôtres que cette belle aventure avec Notre Seigneur était définitivement achevée, ces trois années éprouvèrent la Foi et l'Espérance de nombreuses âmes dans la Tradition . 


Puissent désormais le plus d'âmes possible sortir du tombeau de la diplomatie et reprendre les armes de lumière ! 


Revenir en haut
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Mer 8 Avr - 18:18 (2015)    Sujet du message: Est-ce que menzingen unifie la résistance? Répondre en citant

Merci Maunoir.

Revenir en haut
Suzanne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2014
Messages: 152
Localisation: Brisbane, Australie

MessagePosté le: Mer 8 Avr - 21:12 (2015)    Sujet du message: Est-ce que menzingen unifie la résistance? Répondre en citant

Oui, bien dit Maunoir!
_________________
Viva Cristo Rey!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:37 (2016)    Sujet du message: Est-ce que menzingen unifie la résistance?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com