Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cristera


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 30
Localisation: Mexique

MessagePosté le: Dim 12 Avr - 23:29 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

http://nonpossumus-vcr.blogspot.mx/2015/04/resolucion-con-la-cual-la-neo-fsspx.html


_________________
¡Viva Cristo Rey!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Avr - 23:29 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Lun 13 Avr - 05:19 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Si quelqu'un pouvait traduire l'espagnol ce serait gentil, parce que la traduction google laisse à désirer!

Revenir en haut
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Lun 13 Avr - 13:16 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Dans le Journal officiel de l'Argentine on lit:
A la demande de l'archevêque de Buenos Aires, le cardinal Poli , est accordée à la Fraternité Saint-Pie X fondée par Mgr Marcel Lefebvre, le statut de «Association de droit diocésain. . Société de vie apostolique »et reconnaît« que la fraternité est accrédité comme une personne juridique publique AU SEIN DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE APOSTOLIQUE ROMAINE, selon les règles du Code de Droit Canon ".

(...)Il semble imprudent d'interpréter ce geste important du cardinal Poli comme un grand événement mais c'est peut-être "la pointe de l'iceberg",qui nous pousse à attendre avec optimisme un résultat positif à l'échelle mondiale à court terme.

Nous reproduisons la résolution officielle:

Résolution 25/2015

Bs. As., 17/03/2015

VU Dossier no 9028/2015 MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES Registre et de culte, la loi n ° 24483 et de son décret d'application n ° 491 en date du 21 Septembre 1995, et

ATTENDU QUE:

Que le Protocole n ° 084/15 en date du 23 Février 2015 l'archevêque de Buenos Aires, le cardinal Mario Aurelio POLI Prie que la «fraternité des apôtres de Jésus et Marie" (Fraternité Saint-Pie X) est prise , jusqu'à ce que vous trouver le définitif cadre juridique dans l'Église universelle, comme une association de droit diocésain, telle que réglementée par le canon 298 du Code de droit canonique, in fieri être une société de vie apostolique, avec tous les avantages que cette légitime et en conformité avec toutes les obligations à elle vous allusion à plonger aussi leurs responsabilités à l'évêque diocésain.

Cela dit la fraternité est accrédité comme une personne juridique publique dans le ÉGLISE CATHOLIQUE APOSTOLIQUE, en vertu des règles du Code de Droit Canonique.

Qui, selon ses statuts, approuvés par l'autorité ecclésiastique compétente, la fraternité est une société sacerdotale vie commune sans vœux, à l'imitation des sociétés pour les missions étrangères (conf. Chapitre I, article 1, Statuts de la Société des Apôtres Jésus et Marie).

Que l'article 3, paragraphe f) du décret n ° 491/95 autorisant l'enregistrement dans le registre créé par la loi n ° 24 483, aux personnes morales reconnues par l'autorité ecclésiastique qui sont similaires ou analogues aux Instituts de Vie Consacrée et les sociétés de vie apostolique.

Que l'institution demandeur se est conformé à toutes les exigences de la législation actuelle, accompagnant son statuts décret d'érection et de la mémoire, selon les dispositions de la loi n ° 24483.

Correspondant à adhérer à cette entrée chaque fois que le pétitionnaire se inscrit dans les conditions prévues par l'article 3, paragraphe f) du décret n ° 491/95.

Que cette mesure est émis dans l'exercice des pouvoirs conférés par l'article 17 du décret n ° 491/95.

En conséquence,

LE SECRÉTAIRE

CULT

ONT RÉSOLU:

ARTICLE 1 - par les présentes reconnu comme une personne morale "FRATERNITÉ des apôtres de Jésus et Marie" (Fraternité Saint-Pie X), Association des droit diocésain, siège social et adresse spéciale sur la rue Venezuela N ° 1318, VILLE AUTONOME DE BUENOS AIRES, qui est enregistré sous le numéro cent quatre-vingt (381) Instituts de Vie Consacrée registre.

ARTICLE 2 - Pour accorder l'organisation de cette entité de bien public à toutes fins, le cas échéant.

ARTICLE 3 - Que l'on sache que cette personne morale est bénéficié par le traitement prévu par l'article 20, paragraphe e) de la loi sur l'impôt sur le revenu (texte commandé en 1997).

ARTICLE 4 - Communiqué, publié, soumis au Registre national officiel et le fichier. - Emb. WILLIAM R. OLIVERI, Secrétaire du culte.

[Vous pouvez vérifier ces informations en se connectant sur ​​le site de Journal officiel de l'Argentine indiquant résolutions votre navigateur 25 2015]

boletinoficial.gov.ar
et
Adelantelafe
---
L'ancien cardinal-archevêque de Buenos Aires, JM BERGOGLIO, pape François depuis mars 2013 et le cardinal AM POLI, archevêque de Buenos Aires qui lui a succédé.


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 13 Avr - 14:05 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Est-ce une initiative personnelle du district d'Argentine ou la régularisation du ralliement de la FSSPX pour le monde entier ?

Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Lun 13 Avr - 17:03 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Il semble que ce soit, pour l'instant, une décision administrative des autorités argentines.


Mais les autorités conciliaires ont dû appuyer la démarche, puisque la FSSPX est reconnu au titre de la secte conciliaire.


Prélude à une décision canonique ?


Nous verrons.


Revenir en haut
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Lun 13 Avr - 17:33 (2015)    Sujet du message: tradi News Répondre en citant

L’archevêque de Buenos Aires demande au gouvernement de reconnaître la FSSPX comme « association de droit diocésain »

PL’archevêque de Buenos Aires, le cardinal Mario Aurelio Poli (photo), successeur du cardinal Bergoglio, a demandé au ministère public d'Argentine de reconnaître la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X comme « association de droit diocésain », ce qui a été validé par le secrétaire d’État chargé du culte. (via le FC)

L'Argentine, contrairement à la France où le régime de séparation est total, fait bénéficier l'Eglise catholique d'un statut spécial. Pour qu'une communauté catholique puisse bénéficier de ce statut, l'archevêque de Buenos Aires doit donner son accord ou, autrement dit, reconnaître que cette communauté appartient à l'Eglise catholique.

Cette nouvelle est assez emblématique dans la mesure où la Fraternité Saint Pie X est présentée comme une œuvre appartenant à l’Église catholique dans le diocèse même de provenance du pape. Celui-ci a-t-il agi en sous-main ? Toujours est-il que lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires, le pape François s’était occupé en personne des visas des ressortissants étrangers du séminaire argentin de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, à la demande du supérieur du district d’Amérique du Sud de l'époque, l’abbé Christian Bouchacourt.


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Lun 13 Avr - 18:14 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Merci pour ces éclaircissements, cher Moreno.


Pour dire les choses plus crûment, on peut dire qu'en Argentine, la FSSPX quitte officiellement l'Eglise catholique pour entrer dans la secte conciliaire.


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 13 Avr - 18:50 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

On peut penser que c'est un petit cadeau gratuit de Rome qui chérit ses enfants qui combattent avec vigueur et rectitude pour la victoire du Christ-Roi.  Mort de Rire

Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Mar 14 Avr - 06:46 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Prise de voile et voeux chez les soeurs de la frat (et anniversaire de Mgr Fellay) samedi dernier. Le S.G. a redit qu'aucun accord  n'était possible avec les conciliaires!
Session théologique à Gastignes, 45 prêtres env. dont instructeurs: abbé Quilton...etc et sans doute abbé Bouchacourt. Aujourd'hui ces messieurs devraient donner l'explication de ce qu'il se passe en Argentine...


Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 427
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 14 Avr - 08:20 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Mgr Fellay est doué pour les restrictions mentales ! Comprenez ses affirmations comme suit : 
"Aucun accord n'est possible avec les conciliaires ", sous-entendu "aujourd'hui " car demain ce sera possible si Rome fait un tout petit retour à droite comme au temps de Benoît XVI . 


Comprenez-la encore comme ceci : "Aucun accord n'est possible avec les conciliaires ", sous-entendu "les conciliaires de gauche " car il serait sûrement possible de faire un accord avec "les conciliaires de droite comme Mgr Schneider, Cal Brandmüller etc ...." 


Qui peut croire le menteur ? 


Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Mar 14 Avr - 12:54 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Oui et ceux qui l'entendent devrait lui demander pourquoi faire venir un évêque conciliaire chez les jeunes séminaristes pour une conférence?
Il eut été plus indiqué de demander un dominicain, mais voilà ... les conciliaires sont préférables aux catholiques!
On nous dira qu'il y a conciliaire et conciliaire! Bien sûr on pense aux fameux 'conservateurs', l'abbé Beaublat a choisi de se faire incardiner par un conservateur, il pense pourtant comme un parfait libéral . Et quand on commence à faire le tri entre mauvais et moins mauvais catholiques on a un pied dans le chaos.


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 14 Avr - 13:19 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Oui, on entends souvent : "mgr Williamson (ou ses prêtres) a un caractère trop compliqué pour être rejoint". Et on constate alors que ces personnes préfèrent êtres amis avec les gentils hérétiques romains


Les jeunes abbés de la FSSPX sont souvent dans le rêve. Ils n'ont pas compris ou étudiés "le Modernisme, égout collecteur de toutes les hérésies".
Ils pensent venir à bout d'une hérésie qui mine l'Eglise depuis 250 ans avec un sourire et du gentil-gentil. Un peu comme la chèvre de monsieur Seguin !


Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 427
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 14 Avr - 22:06 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Retour sur la reconnaissance "administrative " de la FSSPX en Argentine.
 
Communiqué du prieur de Buenos Aires :


Chers fidèles,  

Le  Ministère des Affaires étrangères et du Culte  vient de faire paraître un décret [NDLR de LPL : voir reproduction du décret infra] incorporant la  Fraternité dans le cadre juridique de l'Eglise catholique de notre pays. 
 
Cette résolution, pour l’aboutissement de laquelle M. l’abbé Bouchacourt a lutté pendant des années, est de nature purement administrative et non doctrinale comment voudraient le faire croire  le mensonge et la malice du misérable article du périodique Clarin  affirmant que notre clergé local se  serait divisé en acceptant Vatican II. 
 
Le clergé brésilien auquel le journaliste fait référence, qui fut jadis allié à la Fraternité, est celui du diocèse de Campos. 
 
Dans la crainte que certains d'entre vous pourraient être perturbés par ces nouvelles, et sur le point de commencer notre retraite annuelle, je tiens à vous faire connaître la réalité des choses en nous recommandant à vos  prières. 
 
+ Abbé Ezequiel Maria  RUBIO, prieur de Buenos Aires - Argentine 
 


Quelques réflexions du lecteur : 


- ce communiqué affirme que l'abbé Bouchacourt travaillait depuis longtemps sur ce projet.  Menzingen était donc au courant.  Quels étaient les avantages administratifs d'un tel projet ? Financier probablement mais peut-on sacrifier les principes ( celui de ne pas être confondue avec l'église conciliaire ) pour bénéficier de quelques espèces sonnantes et trébuchantes ? On voit le libéral ... 


- le prieur insiste sur la nature purement administrative de cette décision qui fait rentrer la FSSPX dans le "cadre juridique " de l'église d'Argentine . Mais n'est-ce pas jouer avec les mots ? Qu'entend-on par cadre juridique ? C'est, au minimum, une reconnaissance juridique de la structure religieuse de la FSSPX.  C'est, au pire, une collaboration dans certains domaines ecclésiaux comme les mariages, l'éducation, les écoles et sûrement bien d'autres choses que nous découvrirons progressivement .... On vous dira que c'est pour l'apostolat, que cela va libérer des fonds et permettre de nouvelles initiatives. Certes ... Mais au prix de la liberté catholique. 


- La Porte Latine met bien en gras le concept de décision purement administrative pour rassurer les fidèles et leur faire croire que cela n'est en rien canonique. C'est prendre les fidèles pour des idiots : qu'est-ce que le droit canon ? Ce sont les lois que l'Eglise a promulguées pour assurer la bonne administration des biens spirituels et temporels de l'Eglise.  Les relations entre congrégations rentrent parfaitement dans ce cadre.  Mais il est à parier que l'abbé Quilton va nous rédiger quelques bafouilles pour convaincre le peuple inquiet qu'il n'y a vraiment aucune raison de s'inquiéter . 


Dernière édition par Maunoir le Mer 15 Avr - 08:44 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Cristera


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 30
Localisation: Mexique

MessagePosté le: Mar 14 Avr - 22:49 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

A LEGAL ANALYSIS OF THE RECOGNITION OF THE SSPX


Translated by Michael Fuller.


The news of the recognition, by the Ministry of Religious Affairs of the Argentine Nation, of the Priestly Fraternity of St. Pius X as part of the Roman Catholic Church is a very important legal act because of the implications that it entails.


In no way does this analysis deal with the issues that arose since the consecrations of the four bishops by Archbishop Lefebvre, nor the subsequent rapprochement with the Holy See, and it does not refer to all the questions that have been debated in recent decades about the inclusion of the SSPX into the Roman Catholic Church.  It is a strict legal analysis of the Resolution of the Ministry of Religion depending on the Ministry of Foreign Affairs and Religion of the Argentine Republic. I will try to be as schematic, clear and concise as possible.


1) In the domestic law of Argentina, the Catholic Church has a very special status: it is a Legal Person of Public Law under Art. 33 of the Civil Code, a legal nature which it shares with the national state, provinces, municipalities and autonomous entities.  It is the only juridical person of non-state public law, enjoying a hierarchy greater than any association or society imaginable (banks, multinationals, soccer clubs, etc.).


2) Constitutionally, the Argentine state is obligated to support the Apostolic Roman Catholic Religion and it is the official religion of the country, which implies that the Argentine Bishops enjoy an identical compensation to that of a federal judge, in addition to tax exemptions. There are also multiple connections between Church and State, like chaplains in the army, police, prison service and provincial police who are paid by the State, re-labeling the priests into categories of agents of Public Administration (national, provincial or municipal, as appropriate).


3) The Holy See and the Argentine Nation have a Concordat approved by Law 17032 which regulates the international relations between the two states, constituting an important source of public law. From this concordat originates law 24.483, which in its article 1 ° granted civil legal personality to the Institutes of Consecrated Life and Societies of Apostolic Life who enjoy a public legal personality status in the Catholic Church, with its single inscription in a register which it will convey to the Ministry of Foreign Affairs.


4) Based on the Law 24.483, and its regulatory decree 491, the Archbishop of Buenos Aires Mario Aurelio Cardinal POLI requests that the Priestly Society of St. Pius X is classified in the terms of said law and that it is granted recognition by the Argentine government as an Institute of Consecrated Life.  The application dates from February 23, 2015 and the Resolution 25/15 that grants this is dated as of March 17 of the same year, in an extremely rapid process.


5) According to the fundamentals of the decree published in the Official Gazette of the Argentine Republic, Cardinal Poli maintains in his petition that until the SSPX finds the final framework of the Universal Church, that it shall be taken into account as an Association of Diocesan Right in the terms of art.298 of the Code of Canon Law, and also adds that in the process of formation (in fieri,in the course of execution) as a Society of Apostolic Life.


6) If you access the official website of the Ministry of Religious Affairs of Argentina there is a register of recognized religions in the country (Protestants, Buddhists, Africanists, etc.) and a Register of Institutes of Consecrated Life in the terms of Law 24483.  There is a unique register for the Catholic Church and forms (with instructions) for its processing are on the web.


7) For its constitution it must be accompanied with, among other things, the decree of establishment of the association, the Constitutions, the consent of ecclesiastical authority, the Memorandum (with structure of the institute, governanceuniversal supreme Authority and local Authorities, date of installation in the country, main activities that it works out), the appointment of the Main Superior in Argentina, legal venue, etc. The papers must be presented, translated into the national language and the copies duly certified by the Nunciature, or by the Argentine Embassy to the Holy See, or the General Secretariat of the Argentine Episcopal Conference, or by the competent Diocesan Curia by reason of residence (Buenos Aires in this case).


8) In conclusion we can say that: a) There is no doubt that both Cardinal Poli (as Archbishop of Buenos Aires) as much as the Argentine Nation recognize the SSPX as a constituent part of the Roman Catholic Church; b) From the reading of Resolution 25/15, of the domestic legislation of Argentina and the official forms from the website of the Ministry of Religious Affairs there is also no doubt that the process has the express agreement of the SSPX, the only one who can give each and every one of the necessary bureaucratic requirements, mainly the constitutions, governance and authorities; c) The SSPX was registered under n ° 381 between the Institutes of Consecrated Life which are dependents of the Catholic Church. None of the other non-Catholic Christian religions recognized by Argentina are part of the Catholic Church and therefore they do not enjoy the benefits that the law provides to its official religion, beyond the treatment and assistance that the administrations provide for the fulfillment of their purposes.


It is possible to interpret that this legal act of the Argentine State, besides the symbolic value as the land of His Holiness Francis, has a legal effect of great proportions whose consequences extend to the Universal Church. Cardinal Poli, Archbishop of Buenos Aires, is providing, directly and indirectly (through the Argentine state) legal status under the terms of the Universal Code of Canon Law.


I reiterate that this means an advance beyond Benedict XVI. According to ACI Prensa, on June 27th, 2013 in its article "Lefebvrians reaffirm schism and end the dialogue with the Catholic Church", Father Lombardi (who referred to Pope Benedict XVI) is cited saying that "as long as the Society does not have a canonical status in the Church, its ministers do not exercise legitimate ministries in the Church". And in the same note in a statement from the Holy See from February 2009 was cited warning that: "Until the doctrinal questions are clarified, the Society has no canonical status in the Church, and its ministers...do not legitimately exercise any ministry in the Church."   


Legal Reasoning must be nourished on Logic. Something cannot "exist and not exist" simultaneously. The Res.25/15 of the Ministry of Foreign Affairs of Argentina has definitely changed the situation. Today the SSPX -by the initiative of the Archbishop of Buenos Aires- is an association of the faithful under the terms of art.298 of the Code of Canon Law and is on the track to being an Institute of Consecrated Life, enjoying full recognition within the Roman Catholic Apostolic Church.


H.T (Argentine lawyer)


UPDATE
___________________________________________________________________

UPDATE (14/04) At Adelante la Fe we have asked that this prominent lawyer make an assessment of the various information, from both sides, which tries to downplay this news indicating that it is something merely "administrative". This is his response:

"After the news of the recognition of the Argentine state of the SSPX communiques have been released from both parties, that obscure rather than clarify.

"I reread the relevant parts of the Code of Canon Law and am even more convinced that there is no way to consider the SSPX part of the Church in Argentina, nor in the world. It violates any legal logic.

"This [that say's it's] about a purely administrative process -in order to freely exercise the apostolic life- has no basis because for decades they have been in our country with a seminary, churches, schools and other property that may well acquire a non-profit civil association. What is the administrative improvement? ¿Evade Income Tax? To obtain wages and subsidies?

"It would be facing a serious situation where they would not be in communion with Rome but receive benefits in Argentina as "Romans".

"The procedure took about fifteen business days, unfit for any bureaucratic procedure, unless a very tedious application was made, without missing anything and managed in advance with authority. The record is slash fifteen (/ 15) which shows that it started this year and is not merely a note from Poli accompanying a process from 2011, as stated by the Agency DICI.


"It is impossible that this was reached without the agreement of Rome and Ecône."
_________________
¡Viva Cristo Rey!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 86
Localisation: USA

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 02:05 (2015)    Sujet du message: l'identité de cette personne n'a pas été vérifiée Répondre en citant

There is no proof that this anonymous man is the lawyer he claims to be.

Consequently, his analysis is dubious.

1) Why the anonymity for commenting on a publicly promulgated legal document?

2) What is his position relative to the crisis in the Church and the SSPX?

3) Why the purposeful avoidance of critiqueing upon the stated benefits the SSPX claims this recognition will bring it?

It doesn't add up.

I am calling his bluff until he proves me wrong (and will not accept any circumstantial evidence to the contrary).

To him I say, "State your name like a man, or shut up."
_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:21 (2016)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com