Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 15 Avr - 12:13 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

 L'abbé Bouchacourt a préparé cette reconnaissance et c'est pour cela qu'il a renié les fidèles qui s'opposaient à la cérémonie inter-religieuse du 15/11/13. C'est le genre d'abbé mondain qui préfère la diplomatie à l'apostolat. Une grande bouche qui rassemble tout et son contraire. 
  De plus ce n'est qu'un menteur quant il travesti les évangiles pour dire que le peuple juif n'est pas déicide. A quelle autorité se soumets-il pour se permettre de modifier les saintes écritures ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Avr - 12:13 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 15 Avr - 19:25 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

La FSSPX sera donc bradé à l'église conciliaire morceau par morceau : c'est un moyen diplomatique pour se passer du consensus dont fait état mgr Pozzo. 


Certains fidèles disent qu'il n'y a pas de ralliement ou qu'il n'y en aura pas car il attendent quelque chose qui va se produire. Mais en fait tout est déjà en place depuis un bon bout de temps et se déroule de l'intérieur, tranquillement. 


Tous les efforts des fidèles pour reconstruire l'Eglise catholique se trouvent anéantis par des fanfarons qui prétendent changer la Rome conciliaire. Et ces fanfarons ont déjà trahi mgr Lefebvre et détruit une grosse partie de son oeuvre.


Après l'Argentine... l'Italie ? 


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 20:01 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Ce sont les petits cailloux blanc qui jalonnent la fameuse réconciliation par étapes. Sans doute une multitudes d'accords pratiques locaux sans jamais un acte de portée plus générale. Fidèles et prêtres vont se laisser endormir paisiblement avec Menzigen qui continue à clamer qu'aucun accord n'est possible.Tout change et rien ne change.

Revenir en haut
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 20:41 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Nous avons demandé à M. l’Abbé Pivert, canoniste, une consultation juridique sur la valeur et la portée de la reconnaissance de la Fraternité Saint Pie X en Argentine. Voici sa réponse. 


La demande de la Fraternité Saint Pie X de se faire reconnaître par l’État argentin n’est pas en soi critiquable. Elle donne la personnalité juridique à la Fraternité Saint Pie X, ce qui est en soi une bonne chose. L’Église a toujours recherché la reconnaissance de sa personnalité juridique par les États.
Je n’ai pas assez d’éléments pour savoir jusqu’à quel point cette reconnaissance était nécessaire, sachant que, depuis son établissement il y a trente ans, la Fraternité Saint Pie X a pu accomplir son apostolat sans être reconnue.
La déclaration de l’archevêque n’a aucune valeur ni aucune signification canonique.
On ne peut donc attaquer raisonnablement la Fraternité Saint Pie X sur ces points.
Les points inquiétants sont plutôt, une fois de plus, les bons rapports entretenus par la Fraternité Saint Pie X avec les autorités conciliaires et dans la réponse bienveillante de celles-ci.
Sachant que Rome et Menzingen sont d’accord pour un rapprochement par les faits, voici un fait de plus, qui n’est pas le plus grave, mais qui s’ajoute aux autres.


Attention : Monsieur l'abbé Pivert a souhaité précisé son analyse; vous la trouverez dans la suite de ce fil.


Dernière édition par Marguerite le Sam 18 Avr - 08:35 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 91
Localisation: USA

MessagePosté le: Jeu 16 Avr - 00:04 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Marguerite a écrit:
Nous avons demandé à M. l’Abbé Pivert, canoniste, une consultation juridique sur la valeur et la portée de la reconnaissance de la Fraternité Saint Pie X en Argentine. Voici sa réponse. 


La demande de la Fraternité Saint Pie X de se faire reconnaître par l’État argentin n’est pas en soi critiquable. Elle donne la personnalité juridique à la Fraternité Saint Pie X, ce qui est en soi une bonne chose. L’Église a toujours recherché la reconnaissance de sa personnalité juridique par les États.
Je n’ai pas assez d’éléments pour savoir jusqu’à quel point cette reconnaissance était nécessaire, sachant que, depuis son établissement il y a trente ans, la Fraternité Saint Pie X a pu accomplir son apostolat sans être reconnue.
La déclaration de l’archevêque n’a aucune valeur ni aucune signification canonique.
On ne peut donc attaquer raisonnablement la Fraternité Saint Pie X sur ces points.
Les points inquiétants sont plutôt, une fois de plus, les bons rapports entretenus par la Fraternité Saint Pie X avec les autorités conciliaires et dans la réponse bienveillante de celles-ci.
Sachant que Rome et Menzingen sont d’accord pour un rapprochement par les faits, voici un fait de plus, qui n’est pas le plus grave, mais qui s’ajoute aux autres.


Exactement.
_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
Catharina T.O.P.


Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2014
Messages: 268
Localisation: République Tchèque

MessagePosté le: Jeu 16 Avr - 11:13 (2015)    Sujet du message: Abbé Girouard Répondre en citant

Permettez-moi d’ajouter ma propre spéculation [écrit Abbé Girouard] : Cette aide reçue du Cardinal de Buenos Aires n’a pas été obtenue du jour au lendemain. Elle fut probablement le fruit du travail assidu de M. l’abbé Christian Bouchacourt, qui fut le Supérieur du District d’Amérique du Sud jusqu’en août 2014. C’est lui qui a déclaré publiquement que le peuple Juif n’était pas déicide (i.e. qu’il n’aurait pas crucifié Notre Seigneur). En récompense de ses loyaux services en Argentine, Mgr Fellay a nommé M. l’abbé Bouchacourt Supérieur du District de France, poste qu’il occupe depuis septembre 2014.
 

Cet article de DICI nous montre bien que, loin de s’offenser de recevoir l’aide d’un Cardinal Moderniste, Menzingen ne peut s’empêcher de saliver à l’idée de la multiplication d’autres “quasi-reconnaissances” de la sorte. DICI veut aussi nous donner un exemple concret de ce qu’une reconnaissance officielle de Rome pourrait apporter à l’apostolat de la Fraternité à travers le monde. On reste ainsi dans la ligne tracée en 2012: Séparons l’aspect pratique (le concret) de l’aspect doctrinal (l’abstrait) dans les relations avec Rome. Un accord pratique d’abord et, une fois de retour au “bercail”, on règlera les questions doctrinales “qui font encore problème”.
 

On le voit donc, Menzingen travaille toujours aussi activement, à de multiples niveaux, à l’obtention d’une “solution canonique” avec Rome. La Néo-FSSPX ne cesse de préparer les esprits et les coeurs de ses prêtres et de ses fidèles à accepter une telle reconnaissance.
 

Qu’elle ne craigne point, après de plus en plus de tels exemples de “collaboration”, celle-ci finira bien par arriver ! La Néo-Fraternité passerait alors de l’étape des petits baisers plus ou moins furtifs à celle du mariage en grande pompe ! Malheureusement, il s’agirait là, en fait, d’un mariage adultère entre la Vérité et l’Erreur, ce qui risquerait d’effaroucher les âmes sensibles, et de faire perdre des plumes à notre chère Fraternité !
 

Mais que Menzingen se rassure : C’est un problème qui n’en sera plus un à l’automne prochain, puisque le futur Synode sur la Famille va sûrement entériner l’admission aux sacrements des divorcés remariés !
 

Abbé Patrick Girouard
 

Source : Sacrificium
 

_________________
+Christus vincit!+Christus regnat!+Christus imperat!+


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Sam 18 Avr - 08:31 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Monsieur l'abbé Pivert a souhaité préciser sa pensée; voici donc le texte de son analyse 


 La demande de la Fraternité Saint Pie X de se faire reconnaître par l’État argentin n’est pas en soi critiquable. Elle donne la personnalité juridique à la Fraternité Saint Pie X, ce qui est en soi une bonne chose. L’Église a toujours recherché la reconnaissance de sa personnalité juridique par les États.
Je n’ai pas assez d’éléments pour savoir jusqu’à quel point cette reconnaissance était nécessaire, sachant que, depuis son établissement il y a trente ans, la Fraternité Saint Pie X a pu accomplir son apostolat sans être reconnue.
Cependant, quoique la démarche de se faire reconnaître soit légitime en soi, elle est ici mise au service du rapprochement avec l’Église conciliaire et avec le monde, ce qui est gravement vicieux.
La déclaration de l’archevêque n’a aucune valeur ni aucune signification canonique.
On ne peut donc attaquer raisonnablement la Fraternité Saint Pie X sur ces points.
Les points inquiétants sont plutôt, une fois de plus, les bons rapports entretenus par la Fraternité Saint Pie X avec les autorités conciliaires et dans la réponse bienveillante de celles-ci.
Sachant que Rome et Menzingen sont d’accord pour un rapprochement par les faits, voici un fait de plus, qui n’est pas le plus grave, mais qui s’ajoute aux autres.
En effet, quoique la reconnaissance ne soit pas canonique, elle établit bien, et aux yeux de tous, la Fraternité Saint Pie X dans le camp de l’Église conciliaire. Elle l’établit dans un état de sujétion aux autorités ecclésiastiques argentines, qui, pour ne pas être canonique, n’en est pas moins réel et grave.
De plus, la Fraternité Saint Pie X acquiert par là une « respectabilité ». Être admise dans la vie publique, c’est tout ce qu’elle recherche, peu lui importe que cela la fasse entrer dans le système de nos adversaires.
Comme d’habitude, elle minimise la portée de son acte en parlant de décision purement administrative, comme si l’administratif n’était rien. Ce n’est pas ce qu’elle disait quand elle condamnait les abbés Salenave et Pinaud par la voie administrative.
La vérité est que la Fraternité Saint Pie X est en train de remplacer la fidélité aux principes et à la foi par une pure « praxis », ce qui est marxiste.


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Sam 18 Avr - 10:18 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

D’ailleurs les observateurs modernos et autres ralliés ne s’y trompent pas. Leur analyse est claire.

L’abbé Aulagnier dans la revue Item (il faut bien sûr remplacer les termes Eglise Catholique par entité conciliaire) :

RECONNAISSANCE ADMINISTRATIVE DE LA FRATERNITE SACERDOTALE SAINT-PIE X (FSSPX) EN ARGENTINE AVEC L’APPUI DE L’EGLISE CATHOLIQUE

« la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX) s’est vue reconnaître, en Argentine la personnalité juridique, avec l’aval de l’Église catholique. Cela permet à la FSSPX d’exercer, dans la vie civile, certains actes. Cependant, une telle attribution ne peut se faire que moyennant inscription au Registre des Instituts de Vie consacrée. Cette inscription supposait l’avis de l’autorité ecclésiastique, qui logiquement est exercée par l’archevêque de Buenos Aires, le cardinal Poli.

Mais en même temps, cela permet de reconnaître que la FSSPX est bien dotée d’un statut dans l’Église, même si cela repose, dans le cas d’espèce, sur des raisons fonctionnelles.

Or, cette reconnaissance est bien une nouveauté dans l’Église catholique depuis 40 ans. »

Et Nicolas Senèze dans La Croix du 13 avril 2015 :

« C’est un geste unique qui dépasse toutes les avancées faites par Benoît XVI »

Si DICI minimise l’affaire en se focalisant sur l’aspect purement administratif, il n’en va de même pour les conciliaires.

C’est effectivement une praxis.


Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 91
Localisation: USA

MessagePosté le: Sam 18 Avr - 15:35 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

http://archbishoplefebvrecontramundum.blogspot.com/2015/04/expansion-of-fr-… 

Commentary:

Fr. Pivert seems to say that, while it is perfectly Catholic and desirable for the SSPX to seek to be recognized by the secular authorities, the problem in this particular case is that the recognition has been granted in such a way that the SSPX has been subjected to the Conciliar authorities as a sort of go-between or mediator between the State and SSPX in the person of Cardinal Poli.

It would have been nice of Fr. Pivert could supply some concrete details or examples demonstrating this subjection to Conciliar authorities as a consequence of this recognition.

Others have suggested that such examples might be found in the indirect control of Cardinal Poli over the approval/rejection of immigration/visa decisions. That, though it is the State which makes such decisions directly, it is Cardinal Poli who has the power to declare to the state that the SSPX is -or is not- to be considered Catholic, and thereby exercise an indirect authority over the SSPX (i.e., If he declares they are not Catholic, is the immigration or visa status of the various SSPX seminarians and priests jeopardized?).

I do not have any knowledge of Argentinian law so as to be able to comment on the legitimacy of that concern. Neither do I know whether, now that the statutory recognition has been promulgated, it could again be revoked upon a future request of Cardinal Poli. If not, then the concern above has little value. If so, one would imagine that things would simply revert to their former condition regarding the apostolic activity of the SSPX in Argentina (so again, it is not clear how much leverage this situation will have in concrete reality).

More concerning is the perception and/or symbolism: Though Fr. Pivert explains that the reality of the situation is that the recognition is not canonical, and that the declaration of Cardinal Poli has no canonical value (and these two observations are what matter most), nevertheless, the SSPX gives the APPEARANCE of having placed itself in the Conciliar camp; of having benefited by their very real facilitation of this recognition; of having subjected themselves -at least symbolically- to the Argentinian ecclesiastical authorities, by allowing them to plead their case to the secular government (or more concretely, by relying upon them for decisions pertaining to immigration and visa status, if this is true).

These at least are my thoughts on what Fr. Pivert might be referring to when he states that the SSPX has subjected itself to the Conciliar Church authorities in Argentina. It would be helpful if he could explicate on this subject a bit more.

Most seriously, is the psychological inertia this recognition represents, by preparing minds to accept the reintegration of the SSPX into the Conciliar Church. From a secular, non-canonical recognition, we are surely en route to an ecclestiastical canonical recognition. First, we try things at the secular and national level. We let people get used to what they THINK is the new reality (i.e., the mistaken, yet common perception that the Church has regularized the SSPX in Argentina). Then, once that mistaken thought has been sufficiently accepted on all sides as representing the new reality, it is not such a big step to implement the same strategy in other countries, and finally at the juridical leven in the Vatican.

As an aside, nobody seems to be taking notice of the coincidental timing of the Argentinian recognition (i.e., following so closely upon the episcopal consecration of Bishop Faure). In my article "Regarding the Letter 'Striking Contrast' by Fr. Francois Laisney (SSPX)," I noted that the protests in Menzingen were really just a meneuver to advance the SSPX towards a canonical recognition; that Menzingen hoped to show Rome how different it had become from the Resistance and the old SSPX; that it found the hippocritical condemnation of the consecration useful in this regard.

We have in this recent Argentinian recognition evidence supporting that contention:

Rome has heard the barking of its new puppy, and given it a bone. Now the puppy understands that, the more barking it does, the more bones it will receive. 

Menzingen has been well trained.
_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 20:37 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Parmi les nombreux petits cailloux blancs qui balisent le chemin de la trahison, une information est passée inaperçue.

Le 19 mars dernier alors que Mgr Williamson posait un acte salutaire pour la défense de la foi, Mgr Fellay célébrait une messe pontificale à Bruxelles pour l'inauguration de l'Eglise St Jospeh. Dans le choeur étaient présents 3 prêtres ralliés de l'Institut du Christ Roi, en surplis, qui avaient conviés aussi leurs fidèles à assister à la messe.

Sans doute ne craignaient-ils aucun propos blessant pour leurs oreilles libérales.

Photos ici :

http://laportelatine.org/international/communic/presse/europe/belgique/re_i…

Après la reconnaissance en Argentine, les conférences dans les séminaires et les visites d'évaluations de prélats modernistes, nous attendons que la fameuse résistance interne donne de la voix.


Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Mar 21 Avr - 07:30 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Les petits cailloux peuvent être, aussi, les fidèles! Il fut un temps où l'on trouvait sur notre passage, pendant le pélé de Chartes, des poste de télévisions grillés, heureux temps,! Aujourd'hui les tradis ont presque tous cet instrument et ce qu'on nous répétait il y a vingt ans est devenu; "Surtout que Personne ne regarde internet et ses mensonges!"... aussi les petites cervelles (il y en a pas mal, hélas!) se précipitent sur "Catéo" (katéo?) et ça donne ceci:"C'est dommage que vous n'ayez pas la télé, je viens de voir la vie de St Jean XXIII c'est magnifique!" 
Et ceci dit par une soi-disant resistante... 


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 21 Avr - 14:50 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

On est un peu plus libre avec internet qu'avec la tv où c'est le même matraquage qui tourne en boucle.  

Dimanche un prieur à fait un sermon sur les deux magistères de l'Eglise, soit :  "le magistère de l'Eglise Catholique et le magistère...... d'internet". (Ce prieur devrait demander à Menzingen de supprimer ses sites subversifs tels que Dici et laportelatine, il y aurait moins d'âmes tentés par le libéralisme.


Les livres aussi sont mauvais, n'est-ce pas pour cela que l'Eglise avait créé un Index ?


La culture aussi est mauvaise. Tout est mauvais si on enlève Dieu. 


Mais avant tout l’idolâtrie est la pire des choses. Et l’idolâtrie est une amie de Rome. Et la FSSPX est maintenant une amie de Rome. 


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 322
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Mar 21 Avr - 17:43 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

A-t-on besoin de ^petits cailloux blancs?


A force de ne pas vivre comme l'on pense on finit par penser comme l'on vit....


Ce que l'on peut appeler cailloux blancs sont à l'inverse des "petits pas" pour faire accepter d'abord l'idée que tout est "possible" vers une "communauté de vie pratique" dans l'église conciliaire.


Cela c'est pour ceux qui tout en exprimant une certaine "résistance" à une telle communauté de vie pratique, ne distinguent plus la différence de nature entre l'Eglise et l'église conciliaire, ni la distinction entre "institution" et membres reconnus par l'institution.


Sean John a raison: le combat est psychologique: amener tout catholique à trouver "normal" que l'église conciliaire soit l'Eglise!


Pour Mgr Lefebvre, les hommes de l'Eglise l'ont quitté pour entrer dans une conte-façon de l'Eglise.


La FSSPX fondée pour entretenir la sanctification des prêtres (rêve de Dakar) et confrontée avec son fondateur à une juridiction ordinaire de l'Eglise voulant imposer une autre église dans les faits et le droit canonique, a eu en son sein des "vocations" qui n'ont pas compris Mgr Lefebvre, l'ont falsifié, et ont donné une autre finalité à la FSSPX: réformer l'église en convertissant Rome de l'intérieur....


Orgueil diabolique car l'aveuglement est le suivant:
"Il n'y a qu'une Eglise un point c'est tout!". Mgr Fellay est ici sincère, même s'il ne l'est que sur ce point "doctrinal", pur sophisme.


Après les petits cailloux ou petits pas, nul doute que pour ne pas se faire bouffer par l'ogre conciliaire, ceux qui s'y feront "reconnaître", devront en ressortir.... C'est alors qu'il leur faudra admettre que se faire excommunier par l'église conciliaire n'a aucune importance pour le salut de son âme, voire plus: ne pas s'en faire excommunier c'est risquer de la perdre!


Ipsa conteret!
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 21 Avr - 19:43 (2015)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA Répondre en citant

Oui, pendant un temps on entendait souvent : mgr Lefebvre n'a pas été excommunié. Bien sûr au début il y avait des arguments pour dire que même s'il était exclu, il était quand même dans l'Eglise. 


Ensuite avec la levée des excommunications des quatre évêques on pouvait penser que mgr Lefebvre n'était plus excommunié (Ce qui n'est pas, mais c'est passait sous silence).


Suivant cette logique on peut penser qu'il y a eut un "petit différent" dans les années 70-80 et que tout peu rentrer dans l'ordre.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:48 (2016)    Sujet du message: FSSPX RECONNUE COMME PARTIE DE L’EGLISE CONCILIARE EN ARGENTINA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com