Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les révélations célestes sont éternelles, donc actuelles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dies Iræ


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2013
Messages: 109

MessagePosté le: Lun 18 Mai - 15:09 (2015)    Sujet du message: Les révélations célestes sont éternelles, donc actuelles Répondre en citant

(…) L’homme feint et dissimulé paraît devant les hommes à l’extérieur être de bonnes mœurs, orné de sagesse, généreux à la défense de mon honneur ; mais il n’en est pas ainsi, car (…) si on le montrait aux hommes tel qu’il est en effet, on verrait le plus vil et le plus poltron de tous. Certes son cerveau est tout vide ; sa folie et sa légèreté dans ses mœurs, montrent assez par des signes évidents, manifestes, qu’il est indigne (…), car s’il était sage selon ma sagesse divine, il comprendrait qu’il devrait faire une pénitence d’autant plus rude et s’abaisser plus profondément, qu’il est rehaussé en honneur par-dessus les autres. (…) Au lieu de l’humilité profonde qu’il devrait avoir, à raison de la dignité à laquelle il est élevé et estimé, et brille au-dessus des autres, il ne veut [entendre] que ses propres louanges et ses propres honneurs, s’enorgueillissant de telle sorte qu’il veut que tous l’appellent grand et bon. (…) Sa vue et ses connaissances ne sont inutilement occupées que des choses présentes, et non des choses éternelles. Toute son étude est de chercher comment il plaira aux hommes, comment il contentera sa chair, et non comment il me contentera et profitera aux âmes. (…) [La capacité] lui est ôtée, par laquelle il pouvait discerner le péché de la vertu, l’honneur passager de l’honneur éternel, les richesses temporelles des richesses immortelles, et les délices fades et périssables des douces et permanentes délices. (…) Toute l’humilité qu’il devait avoir devant moi, la splendeur et la beauté dont il devait me réjouir, sont éteintes, flétries, [parce] qu’il a eu honte de pécher devant les hommes, et non pour ma considération. (…) L’imitation de mes œuvres, la prédication de mes paroles et la prière fervente, [sont] déchues en lui, de sorte qu’il ne reste en lui que (…) la gourmandise. Or il n’était préoccupé que de l’imitation des méchants, de la révolution des affaires séculières et de leurs tracas. Sa poitrine est [comme] remplie de vers, car là où le souvenir de ma passion, de mes œuvres et de mes commandements devait incessamment résider, là est la sollicitude des choses temporelles et la cupidité du monde, qui rongent cruellement sa conscience, comme des vers, afin qu’elle ne pense pas aux choses spirituelles. Dans son cœur où [moi, la bonté éternelle] je voudrais demeurer, et là où mon amour devrait régner, un méchant scorpion réside, qui le pique de sa queue, et le flatte, et l’allèche de sa face, car de sa bouche sortent des paroles séduisantes et affétées, mais son cœur est plein d’injustice et de tromperie, d’autant qu’il ne se soucierait point que l’Église fût détruite, s’il pouvait satisfaire à sa volonté abominable et contenter ses détestables appétits. Ses bras sont comme des serpents pestiférés, car malicieusement il s’étend aux simples, les alléchant et les appelant à soi avec sa feinte simplicité ; et ayant saisi adroitement l’occasion, il les supplante misérablement ; et ensuite comme un serpent, il s’entortille en cercle, d’autant qu’il cache sa malice et son intolérable iniquité, de telle sorte qu’à [grand peine] peut-on découvrir ses ruses et ses tromperies. Cet homme dissimulé est devant moi comme un serpent : car comme le serpent est haï de tous les animaux, de même l’hypocrite m’est le plus désagréable de tous les pécheurs, attendu qu’il met à néant la grandeur et la rigueur de ma justice, et me répute comme un homme qui ne veut pas se venger. Son dos est noir comme un charbon, bien que, néanmoins, il dût être blanc comme l’ivoire, attendu que ses œuvres devraient être fortes et pures plus que toutes celles des autres, afin qu’il portât les infirmes à bien faire, par sa patience et par l’exemple de sa bonne vie. Mais maintenant, il est comme un charbon, car il est si infirme et si faible qu’il ne saurait endurer une parole pour l’amour de moi ; mais pour l’amour de soi-même il endure tout. Vraiment il lui semble être fort dans le monde ; néanmoins quand il pensera subsister, il succombera, parce qu’il est difforme et mort, devant moi et devant les saints, comme un charbon éteint. (…) Sa pensée et son affection sont puantes comme une charogne dont personne ne peut souffrir la corruption : de même aucun des saints ne peut le supporter, mais tous en détournent le visage et en demandent à Dieu l’épouvantable jugement et la vengeance terrible. (…) [Il conserve le] désir d’amender les fautes commises, (…) et la volonté de faire le bien. (…) [En vain, car] il ne reste en lui (…) [qu’un] épouvantable endurcissement. Et ainsi est-il devant moi. Néanmoins, tant que l’âme est dans le corps, il peut trouver ma miséricorde.


Déclaration : Saint Laurent apparut à Sainte Brigitte disant : (…) Que cet évêque se convertisse soudain à l’amour divin, qu’il se corrige [lui-même], et amende ses sujets par ses exemples et par ses paroles, les avertissant, les exhortant vivement à ce qu’il y a de meilleur, sinon, il sentira la main du juge, et son Église sera purifiée par le feu et par le glaive ; elle sera affligée par larcin et par tribulation, en sorte qu’en peu de temps personne ne la consolera.


Paroles de Jésus-Christ à son épouse, traitant de l’homme feint et dissimulé qui est appelé ennemi de Dieu. Il parle en particulier de l’hypocrite et le décrit entièrement. Les révélations célestes de Sainte Brigitte de Suède. XXIII.
Des « révélations célestes et divines de Sainte Brigitte de Suède, communément appelée la chère épouse » Traduction de Me Jacques Ferraige Docteur en Théologie, édition « Librairie Catholique de PÉRISSE Frères », Lyon, Paris, 1859.


N.B. la déclaration de Saint Laurent est insérée telle quelle, sans transition, à l’endroit où elle est transcrite ici.
P.S. je n'ai transcrit que les deux derniers tiers de la révélation de Notre Seigneur, donc je n'ai pas transcrit ce qui devenait incompréhensible sans cette première partie, j'ai supprimé quelques archaïsmes, et je n'ai transcrit que la deuxième moitié de la déclaration de Saint Laurent.
_________________
justitia Dei est ab æterno, Sum. Theol. 2a-2ae, qu. 58, art.2


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 18 Mai - 15:09 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com