Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mgr Williamson:Des Papes Conciliaires-I

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
AVE-MARIA


Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2014
Messages: 118

MessagePosté le: Dim 24 Mai - 06:09 (2015)    Sujet du message: Mgr Williamson:Des Papes Conciliaires-I Répondre en citant

Des Papes Conciliaires – I
Le monde a toujours fait de mauvais Papes, mais jamais aussi mauvais
Que dans le monde actuel, qui est d’une corruption sans précédent.

À chaque fois qu’une prétention est mise en avant à l’effet que les Papes conciliaires soient au moins en partie de bonne foi, il y a généralement des Catholiques qui protestent. Ils diront que les Papes sont des hommes d’Église intelligents et bien éduqués ; il est donc impossible qu’ils ne prennent pas pleinement conscience de ce qu’ils font. Pour ces mêmes critiques, la théorie « mentévacantiste » selon laquelle ces Papes ont l’esprit vacant ou sont en partie ignorants des conséquences de leurs propres actions, est absurde. On peut comprendre l’objection, mais laissez-moi citer un ami qui comprend le « mentévacantisme » comme il doit être compris :—
« Que des Papes puissent en toute bonne foi avoir tort, parce qu’ils tiennent que certaines erreurs ne sont pas opposées à la Foi, c’est une idée qui jouit de peu de considération, car les gens se font une idée de la papauté qui est trop détachée du monde, alors que toute l’histoire des Papes est celle d’hommes de leur temps sujets en tout aux bonnes et aux mauvaises habitudes et aux vices de leur époque. La différence se trouve dans la force de l’erreur, laquelle n’a jamais été aussi formidable qu’aujourd’hui, la race humaine n’ayant jamais été aussi dégénérée qu’elle l’est à l’heure présente, il ne faut pas l’oublier.
« En effet, le libéralisme est maintenant partout et il écrase tout. Il n’est plus simplement une pensée ou façon de penser, il est devenu une véritable manière d’être qui pénètre chaque homme existant, qu’il soit en lui-même un libéral absolu ou un agent du libéralisme et de sa subversion, ou simplement un de ses instruments. Tel est le cas des Papes Conciliaires. Ils croient qu’ils se rapprochent du monde pour le rétablir. Ils ne comprennent pas que c’est le monde qui se les attire pour le s infecter et les contrôler.
« Dans une telle situation, on peut certainement parler de Papes libéraux mais pas de Papes non-catholiques, dans la mesure où manque le nécessaire pour une telle condamnation, à savoir la volonté personnelle de leur part d’être libéraux et non pas Catholiques. Tout ce que l’on peut faire c’ est de reconnaître qu’il y a chez ces Papes la volonté personnelle d’être Catholiques et non pas des libéraux anti-catholiques, puisque pour eux il n’y a aucune contradiction entre les deux, loin de là. Selon leur théologien et penseur, Joseph Ratzinger, le libéralisme est l’un des dérivés heureux du catholicisme, n’ayant besoin que d’être purifié de certaines distorsions allogènes pour être catholique. Ainsi, quant à la destruction de l’Église, il est évident – cela s’impose à la raison – que des Papes qui croient dans un catholicisme aussi compromis ne peuvent pas s’empêcher d’avoir comme une des conséquences de leurs actions la destruction de l’Église.
« En ce qui concerne Monseigneur Lefebvre, étant donné qu’il a grandi dans une Église bien différente de celle d’aujourd’hui, je peux seulement conclure que pour lui il était impossible qu’un Catholique servant d’instrument de la subversion ne pût avoir conscience de ce qu’il faisait. Encore moins un Pape ne pouvait-il pas s’en rendre compte. Lisant entre les lignes de certains écrits de Monseigneur, je crois que, bien que sa vision du monde inclût certainement le fait d’une dé-génération continue jusqu’à la fin du monde, cette vision n’a pas envisagé que ce processus pût clairement affecter l’Église elle-même. »
Je peux très bien m’imaginer l’objection de certains lecteurs à ce genre d’analyse : « Oh ! Excellence, s’il vous plaît, cessez de prendre la défense des Papes Conciliaires. C’est noir ou blanc. S’ils sont noirs, je serai un heureux sédévacantiste. S’ils sont blancs, un joyeux libéral. Vos zones d’ombre ne font que m’embrouiller ! »
Cher lecteur, le noir est noir, le blanc blanc, mais rarement dans la vie réelle trouvons-nous du pur blanc, et jamais du pur noir (le pire qui soit soit a la bonté d’être). Si vous désirez comprendre cette justification relative des Papes conciliaires, la clef en est de bien comprendre que le monde n’a jamais été si profondément mauvais qu’aujourd’hui. De cette dégénérescence sans précédent, il doit être évident qu’à cet égard les Papes conciliaires qui s’écartent de la Foi sont plus excusables qu’aucun de leurs prédécesseurs.
Kyrie eleison.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Mai - 06:09 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 475
Localisation: france

MessagePosté le: Mar 26 Mai - 19:32 (2015)    Sujet du message: Mgr Williamson:Des Papes Conciliaires-I Répondre en citant

Excellence,


De quoi faut-il parler?


Des personnes physiques, papes et évêques, dont NSJC nous a dit de ne pas juger?


Si vous partez sur ce terrain là, vous n'aboutirez à rien! Vous perdez votre temps, celui que Mgr Lefebvre n'a pas voulu perdre en vaines discussions sur le "mystère des papes conciliaires".


D'abord parce que vous situez la source dans le libéralisme, alors que celui-ci procède du naturalisme qui lui est antérieur: le naturalisme a produit le libéralisme dans la volonté, certes, mais aussi le rationalisme dans l'intelligence....


Excusables oui plus que leurs prédécesseurs présuppose que ces hiérarques n'ont pas reçu les lumières qu'ont reçu leurs prédécesseurs. Mais ce n'est qu'une "présupposition" tout-à-fait discutable, en tout cas pour les "premiers", Roncalli et Montini! 


Après certes Wojtyla le personnaliste par anti-collectivisme soviétique, comme Ratzinger l'agnostique surnaturalisant le "sentiment" de foi, n'ont pas "intégrer" le réalisme thomiste: mais alors pourquoi d'autres ont pu le faire malgré tout, et pas eux? Pourquoi ce refus systématique d'humilité de l'intelligence à des enseignements antérieurs déclarés ex abrupto "ceux d'une Eglise qui n'a pas su comprendre le mystère de l'homme"?


La seule excuse donc est bien celle d'une "Eglise" ingouvernable car infestée jusqu'au sommet, et surtout même plus au sommet qu'à la base!




Excellence, par pitié, cessez de juger les papes et évêques, et contentons-nous de la seule "méthode" léguée par Mgr Lefebvre:


Nullam partem avec ce "système" qu'est l'église conciliaire, institution humaine diabolique canonisée par des papes certes "dans l'ignorance à la source du modernisme" (St Pie X), système , appareil comme dit le Père Calmel, qui fabrique des catholiques et donc des familles, des séminaires , des vocations modernistes, et in fine des papes modernistes.


Papes et évêques aveugles pour les quels il nous faut prier certes, mais pas forcément excuser à en croire NSJC (Des aveugles conduisant des aveugles), ou St Augustin (à force de tout excuser on finit par tout justifier...).


Laissons donc Dieu les excuser éventuellement, mais notre problème est de sauver nos familles, écoles, séminaires, vocations sacerdotales, de l'infestation de cette "église romaine" , de cette Rome refusée par Mgr Lefebvre dès novembre 1974.


Si Mgr Gaume était là il dirait, ces hommes ne sont pas moi, moi je suis le renversement de tout ordre non établi par l'homme, c'est pourquoi mon nom est Révolution. Il le redirait sans aucune hésitation de cette église conciliaire, qui a mis le Concile à la place de NSJC au dessus des papes, et dont le nouveau code de 1983 est à cette "église", ce que la constitution des droits de l'homme est au nouvel ordre mondial.


Passent les hommes, seules restent face à face la Tradition apostolique et la Révolution, irréconciliables in aeternum...
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Mer 27 Mai - 09:25 (2015)    Sujet du message: Mgr Williamson:Des Papes Conciliaires-I Répondre en citant

Dysmas,


Il y a en effet un "mystère d'iniquité" dans cette apostasie pontificale : 
Mystère au sens où Dieu permet que le siège de Rome soit pour un temps le siège de la confusion, du naturalisme, du libéralisme c'est à dire des pires fléaux que Dieu pouvait envoyer aux hommes. 
Mystère au sens où le siège de Rome qui devrait être normalement le siège de la doctrine devient le siège de la confusion. 
Mystère au sens où l'autorité est au service non pas de l'erreur dogmatisée mais de l'erreur  admise, aimée, répandue et systématisée sous forme d'un nouvel esprit appelé esprit conciliaire. 
Mystère au sens où les bons combattants de la Foi sont réduits au silence et à l'isolement sociologique. 
Mystère au sens où l'esprit de plusieurs papes est à ce point contaminé par l'esprit libéral... 


Mgr Williamson a raison d'insister sur cette dure réalité mystérieuse du point de vue des hommes mais non point absurde parce que ce mystère d'iniquité n'atteint pas le seuil de l'absurdité qui permettrait par exemple que les papes conciliaires dogmatisent le libéralisme : ils l'imposent par leur puissance mais ne peuvent l'imposer aux consciences catholiques. 


Il est donc normal de "juger" les papes ... c'est à dire de comprendre pourquoi ils en sont arrivés à ce stade de perversion mentale. C'est un bon préventif pour chacun d'entre nous : sans quoi nous finirons tous par penser comme Mgr Fellay qui n'a pas voulu analyser ce mystère d'iniquité et la perversion mentale des conciliaires.


Analyser une maladie contagieuse est une bonne chose pour un pasteur... Merci Mgr.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:35 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson:Des Papes Conciliaires-I

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com