Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les catholiques libéraux ont bien compris le message de Mgr Fellay

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 4 Juin - 10:23 (2015)    Sujet du message: Les catholiques libéraux ont bien compris le message de Mgr Fellay Répondre en citant

 http://vaticaninsider.lastampa.it/en/the-vatican/detail/articolo/lefebvriani-lefebvrians-lefebvrianos-41514/
Citation:
Holy See puts Fellay in charge of trying one of his own priests





 

 


BERNARD FELLAY


The Congregation for the Doctrine of the Faith has appointed the Superior of the Society of St. Pius X, founded by Lefebvre, to be the first-instance trial judge in the case against a Lefebvrian priest who is accused of a serious crimeANDREA TORNIELLI
VATICAN CITY
He announced it himself during the course of a sermon at Our Lady of the Angels church in Arcadia, California, on May 10, 2015: the Congregation for the Doctrine of the Faith has appointed the Superior General of the Society of St. Pius X (SSPX), Bishop Bernard Fellay, as first-instance judge in a case involving a Lefebvrian priest. The former Holy Office is in charge of dealing with a number of “delicta graviora”. The one that pops up most frequently, is the one involving the sexual abuse of minors. Fellay presented this as an example of the “contradictions” in the Holy See’s approach to the Fraternity.
 
“We are labeled now as being irregular, at best. “Irregular” means you cannot do anything, and so for example they have prohibited us from saying Mass in the churches in Rome, for the Dominican sisters who had their pilgrimage in Rome in February. They say, “No, you cannot, because you are irregular”. And these people [who] say that, were people of [Pontifical Commission] Ecclesia Dei.” 
 
“Now, sometimes, unfortunately,” Bishop Fellay said, “also priests do silly things, and they need to be punished. And when it is very, very serious, we have to make recourse to Rome. So we do. And what does the Congregation of the Faith do? Well, they did appoint me as the judge for this case.  So I was appointed by Rome, by the Congregation of the Faith, to make judgements, canonical Church judgements on some of our priests who belong to a non-existent Society for them (for Rome,Ed.). And so, once again, a beautiful contradiction indeed.”
 
This is not the first time the SSPX has made recourse to Rome when it comes to “delicta graviora” and dispensations from priestly obligations. What is new in this case is that the former Holy Office headed by Cardinal Gerhard Ludwig Müller has decided to entrust the case to Mgr. Fellay himself, making him first-instance trial judge. An expression of attention. A sign that the path toward full communion with the Lefebvrians continues, as Archbishop Guido Pozzo confirmed in a statement toVatican Insider. He archbishop, who is also Secretary of the Pontifical Commission Ecclesia Dei, said: “The decision of the Congregation for the Doctrine of the Faith does not imply that existing problems have been resolved, but it is a sign of benevolence and magnanimity. I see no contradiction here, but rather, a step toward reconciliation.”
 
Readers will recall that another important sign came last April, when the Archbishop of Buenos Aires gave the green light for Lefebvrians to be registered by the Argentinian government as a “diocesan association”. Also, a large group of SSPX pilgrims was allowed to celebrate the Eucharist in Lourdes Basilica.
 
So why does Fellay speak of a contradiction? His comment was in reference to last February’s pilgrimage to Rome, which saw the participation of 1500 faithful. The pilgrimage was organised by Dominican sisters with links to the SSPX. A request was submitted to the Pontifical Commission Ecclesia Dei for mass to be celebrated at the altar of St. Peter’s Basilica. On this occasion, however, the heads of the Commission, decided that the celebration of a mass by a Lefebvrian priest before existing problems were resolved in view of canonical regularisation and full communion would have sent out the wrong signal. Nevertheless, Pope Francis gave his approval to a proposal for the requested mass to be celebrated in St. Peter’s Basilica but by an Ecclesia Dei priest and according to the old rite. Leaders of the Fraternity declined the offer.
 
Still, the Congregation for the Doctrine of the Faith’s appointment of Fellay as first-instance trial judge, shows that progress is being made in terms of the dialogue between the Church and the SSPX.







Dernière édition par Maunoir le Lun 8 Juin - 21:17 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Juin - 10:23 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 5 Juin - 07:14 (2015)    Sujet du message: Les catholiques libéraux ont bien compris le message de Mgr Fellay Répondre en citant

 Même le journal La Croix en parle : 
Citation:
4 juin 2015[Nicolas Senèze - La Croix] Mgr Fellay affirme avoir reçu un mandat romain pour juger de délits commis par des prêtres intégristes
SOURCE - Nicolas Senèze - La Croix - 4 juin 2015

Le supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX), Mgr Bernard Fellay, a affirmé le 10 mai dernier au cours d’une homélie aux États-Unis avoir reçu un mandat de la Congrégation pour la doctrine de la foi afin de juger de délits graves commis par des prêtres de la FSSPX. 
 
 
 
« Parfois, malheureusement, des prêtres aussi font des choses graves, et ils doivent être punis, et quand c’est très sérieux, nous devons recourir à Rome », a expliqué Mgr Fellay aux fidèles de l’église Notre-Dame des Anges d’Arcadia, près de Los Angeles (Californie). 
 
 
 
Or, selon lui, la Congrégation pour la doctrine de la foi l’aurait nommé « juge » dans un de ces cas de délits graves pour lesquels elle est normalement compétente. 
 
Citation:
CONFIRMATION ROMAINE 
 

« J’ai été nommé par Rome, par la Congrégation de la Foi pour prononcer des jugements, des jugements canoniques d’Église pour certains de nos prêtres qui appartiennent à une fraternité qui, pour eux, n’existe pas », a-t-il souligné, dénonçant « une belle contradiction ». 
 
 
 
Mgr Fellay, entendait en effet souligner le discours de Rome qui considère comme « irrégulière » la situation de la FSSPX. 
 
 
 
Le secrétaire de la Commission pontificale Ecclesia Dei, Mgr Guido Pozzo, a confirmé au site Vatican insider la décision de la congrégation, de qui dépend la commission chargée du dialogue avec les intégristes. 
 
Citation:
« CONTRADICTION » 
 

« La décision de la Congrégation pour la doctrine de la foi ne signifie pas que les problèmes encore existants ont été résolus, mais il est un signe de bonne volonté et de la magnanimité, a-t-il expliqué. Je ne vois pas de contradiction, mais plutôt une étape vers la réconciliation. » 
 
 
 
En février dernier, les autorités romaines avaient refusé que les 1 500 pèlerins participant au pèlerinage, organisé pour leurs 40 ans par les dominicaines de Fanjeaux, un institut lié à la FSSPX, puissent célébrer la messe dans les basiliques romaines. 
 
 
 
Avec l’accord du pape François, il leur avait toutefois été proposé qu’un prêtre en communion avec Rome célèbre la messe pour eux à Saint-Pierre selon le missel de Jean XXIII, proposition déclinée par les organisateurs du pèlerinage. 
 
Citation:
« LE PAPE DÉSIRE LA RÉCONCILIATION » 
 

« Le pape désire la réconciliation, mais il appartient à ceux qui sont séparés de l’Église de retrouver la pleine communion avec le successeur de Pierre », confiait récemment à La Croix le cardinal Gerhard Ludwig Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi et président de la commission Ecclesia Dei. 
 
 
 
« Nous faisons tout ce qui est possible. Mais les conditions pour une pleine communion avec Rome sont les mêmes pour tous les baptisés : la foi, les sacrements, la reconnaissance de l’autorité du pape », ajoutait-il, rappelant ainsi les conditions du Préambule doctrinal soumis à la FSSPX sous le pontificat de Benoît XVI.N. S. (avec Vatican insider) 
 



Dernière édition par Maunoir le Lun 8 Juin - 21:17 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Dies Iræ


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2013
Messages: 109

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 11:28 (2015)    Sujet du message: Les catholiques libéraux ont bien compris le message de Mgr Fellay Répondre en citant

Comme pour les "nouvelles congrégations" et les "nouvelles sociétés religieuses", le Vatican, depuis JPII, si ce n'est Paul VI, désire, et obtient, un comportement de Gourou de secte de la part des "fondateurs" ou "leaders charismatiques" s'ils ne sont pas fondateurs. La liste est très longue de ces nouvelles fondations dont le Vatican a obtenu la réduction à l'état de "secte" avec toutes les dérives que l'on peut imaginer, mais qui se résument toutes par l'esclavage des adeptes : les esclavages économiques ou sexuels finissent par être dénoncés publiquement les autres moins visiblement. L'objet est tout simplement la volonté de faire disparaître les congrégations religieuses, plan / programme de la religion prétendument réformée (les protestants) comme des francs maçons (cf l'interdiction des congrégations des "lois scélérates"). Comme le Vatican ne peut pas décemment se prononcer ouvertement contre les congrégations religieuses, il les détruit soit par le modernisme, soit par la dérive sectaire. C'est ce que le Vatican fait avec la FSSPX depuis que Mgr Fellay a montré son ambition d'avoir une prélature personnelle sous des prétextes qui n'ont aucune importance. De fait, la prélature personnelle est accordée à Mgr Fellay, puisque comme supérieur de la société il ne lui manquait que le pouvoir judiciaire pour disposer des pleins pouvoirs.


En conséquence, et par une décision secrète, les autorités romaines ont soumis quelques centaines de prêtres, frères et religieuses, sans le leur dire même à eux, à l'autorité illimitée et totalitaire d'un gourou "illuminé" Mgr Fellay. Son esclavage n'est qu'économique (avec l'aide de Krah) mais sa volonté est vraiment totalitaire. Il y a donc une violation des termes essentiels du droit, puisque la nature de la FSSPX a été modifiée par Rome sans laisser le choix aux religieux et religieuses de la quitter, et surtout en contradiction avec les statuts approuvés par Mgr Charrière. Il faudrait qu'au moins un de ces prêtres se plaigne aux autorités civiles de cette dérive sectaire décidée secrètement!
_________________
justitia Dei est ab æterno, Sum. Theol. 2a-2ae, qu. 58, art.2


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:40 (2016)    Sujet du message: Les catholiques libéraux ont bien compris le message de Mgr Fellay

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com