Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Commentaire Eleison n° 417
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
François-Xavier


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2015
Messages: 38

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 18:04 (2015)    Sujet du message: Commentaire Eleison n° 417 Répondre en citant

 
Citation:
Alors pour François-Xavier, s'il vous plaît : l'Eglise visible est réduite à un très petit nombre, nous sommes d'accord et, pour sortir de là, il faudra plus que vraisemblablement un châtiment majeur. (à moins qu'une entente ne se fasse pour « dénoncer » les antipapes sans tomber dans le conciliarisme, mais je ne crois pas que ce soit ce que vous envisagiez, si oui merci de le dire.) Pour les uns, celui qui est sur le trône de Pierre se convertira (rien que de l'écrire, c'est bizarre mais bon …) et reviendra à la vraie foi, mais pour vous c'est Dieu qui désignera un nouveau pape ?                                                                                                                                                                                                                                                     Excusez cette question de profane, mais je crois sincèrement que c'est sur ce point qui semble aller contre une vérité doctrinale qu'achoppent beaucoup de catholiques ; est-ce que théologiquement Dieu pourrait désigner un nouveau « successeur de Pierre » sans continuité matérielle avec les précédents ? Car depuis la mort de Pie XII, il ne doit plus y avoir d'évêques, encore moins de cardinaux « valides » encore en vie ? Donc comment rétablir la lignée ? Pensez-vous que, de la même manière que, chose impensable, « Dieu est mort » en la personne de Jésus, la fonction papale puisse en quelque sort mourir et ressusciter ? Ou pensez-vous qu'il puisse y avoir une certaine « matérialité » de la fonction papale qui soit en attente pendant que règnent des anti papes ? Qu'en était-il au temps du grand schisme par exemple ? (je m'exprime très mal, veuillez m'excuser, mais je ne suis qu'une simple chrétienne qui n'y connait rien en théologie et pas grand chose sur le sujet qui nous intéresse, ayant longtemps considéré les sédévacantistes comme des déséquilibrés dont il fallait absolument se garder... désolée mais cet ostracisme est la triste réalité!)                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               A tous, veuillez m'excuser pour cette longue prose mais vraiment c'est pour moi l'occasion d'aborder des questions qui me turlupinent depuis toute petite et à chaque fois que je lis ces paroles (entre autres) si fortes de st Paul : « si moi-même, si un ange du ciel vous prêchait un autre Evangile, qu'il soit anathème »... Alors si vous avez des éclaircissements, je suis preneuse !

Merci beaucoup cher Salsa pour votre message. Je vous répond un peu plus tard pour essayer de vous donner la meilleure réponse possible, n'ayant pas beaucoup de temps pour le moment. J'éditerai ce message pour vous répondre.
_________________
https://notredamedesanges.files.wordpress.com/2014/12/mystere-diniquite.pdf


Dernière édition par François-Xavier le Mar 21 Juil - 17:18 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Juil - 18:04 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 18:40 (2015)    Sujet du message: Commentaire Eleison n° 417 Répondre en citant

Cher François-Xavier,
Un grand merci de répondre à mes nombreuses interrogations. C'est un sujet que je trouve intéressant.
Et je pourrais continuer encore longtemps car j'ai plein d'autres interrogations. J’aurais par exemple pu vous demander si un prêtre de l’IMBC est aussi hérétique ? Qui a donné la première absolution et reçu la première abjuration de sédéplénisme puisqu’il y a bien eu un moment où quelqu’un a commencé à être sédévacantiste, suite à Vatican 2 ? ...
Je vais vous livrer mon sentiment sur la question, et ce n'est que mon sentiment personnel, et j'entendrais volontiers toutes les contradictions :

1/ Je crois que dans la situation actuelle avec ce que nous voyons depuis 50 ans et qui ne fait qu'empirer, il est normal de se poser la question du statut de celui qui est appelé "pape". Je connais une bonne partie des citations que vous avez citées et je sais qu'il est assez difficile de trouver des citations contradictoires, au moins depuis le concile du Vatican. Je sais ce que doit représenter la fonction pontificale dans l'esprit et le coeur d'un catholique. J'étudie les encycliques des papes antéconciliaires avec beaucoup de joie quand je vois la limpidité et la profondeur de leur pensée. Quand on voit la bouillie conciliaire... Je sais que Mgr Lefebvre a lui-même émis des doutes à la fin de sa vie. Et, plus j'étudie, plus je partage ces doutes. Je pense même qu'il y a une certaine prudence à se poser la question, quand on voit ce qui se passe aujourd'hui à la tête de la FSSPX. Ne pas mettre une barrière sur ce sujet entraîne inexorablement un ralliement tôt ou tard. Dans le même ordre, je ne vois pas comment l'église conciliaire peut être l'Eglise catholique (problème des notes, de la doctrine, des sacrements...). Ce dernier point est d'ailleurs pour moi plus important que la question du pape. Dire que l’Eglise est éclipsée me semble sans doute assez proche de la réalité.
Pour finir sur la question du pape, lorsque je mentionne les erreurs de Benoît XVI, François et Co, j’essaie personnellement de veiller à ne pas utiliser le mot pape. Je trouve cela plus prudent par respect pour ce que doit être la fonction pontificale.

2 / Je n'ai rien contre les sédévacantistes. J'apprécie beaucoup de leurs analyses, j'écoute avec intérêt des conférences. Même si je déplore que Mgr Williamson et les pères d'Avrillé soient leurs cibles privilégiées. Je reconnais que certains d'entre eux ont fait un bon travail (éditions St Rémi), qu'ils mettent en avant des auteurs anti-libéraux comme Mgr Gaume, Delassus, Freppel, le père Ayrolles...

3 / En revanche, dire que les fidèles qui ne font pas profession de foi sédévacantiste sont hérétiques, schismatiques et que sais-je encore, me semble excessif. Etre hérétique, schismatique est quelque chose de très grave dans l'histoire de l'Eglise. Et ce que vous m'avez dit sur le moyen de lever les peines encourues me paraît assez léger. Je crains qu'un fidèle qui aurait des tourments de conscience sur cette question reste en doute sur une condition de son salut éternel qui serait levée par un prêtre qui décrète qu'il est sédévacantiste, dont on ne sait pas lui-même qui l'a absout, et auprès de qui il a abjuré avant sa « conversion », ou un prêtre qui peut être sédévacantiste « en secret »... Tout ça fait un peu bricolage. Je ne crois pas que Notre Seigneur qui a institué la Sainte Eglise permette que nous soyons dans la situation actuelle, que des fidèles fassent des efforts pour garder la vraie foi, et que notre salut ne tienne finalement qu’a cette démarche.

4 / A titre personnel, mon souci n’est pas d’être traditionnaliste, intégriste, sédévacantiste… Mon seul souci est d’être catholique. Dans une de ses conférences, Mgr Lefebvre dit qu’au Ciel, il n’y a que des catholiques. Je suis très méfiant dès qu’on commence à mettre un adjectif après catholique, ou a substituer un autre terme.

5 / Au début de mon intervention, je vous ai posé la question sur quelles étaient vos intentions en venant sur ce forum. Si votre intention est de nous amener à la « conversion » pour le salut de nos âmes parce que vous êtes convaincus que nous sommes dans l’erreur, n’intervenez pas sous forme de défi pour prouver que vous avez raison. Vouloir amener des âmes à la vérité ou vouloir avoir raison, ce n’est pas la même finalité. Sauf si vous voulez vous convaincre vous même, ce qui ne m’étonnerait pas vu ce que j’ai dit au paragraphe 3. Vous ne faites que provoquer les réactions épidermiques que vous avez constatées.

Dans tous les cas, je vous remercie de prier pour moi.


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 19:03 (2015)    Sujet du message: Commentaire Eleison n° 417 Répondre en citant

Pour Salsa : sur les défections libérales, les sédévacantistes ne sont pas épargnés : regardez les dominicains du Père de Blignières ou les bénédictins de Dom Augustin. Et il doit y en avoir d'autres.
Malheureusement, personne ne peut prétendre être totalement protégé.


Revenir en haut
Shamus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 123
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 21 Juil - 09:31 (2015)    Sujet du message: Commentaire Eleison n° 417 Répondre en citant

Archet de Jeanne a écrit:

Buté seriez-vous, cher ami FX?


Quand je dis que Jean-Paul II prétend quelque chose, cela ne veut pas dire que c'est moi qui le prétends. Est-ce trop compliqué?
J'ai déjà remarqué cette propension des sedevacs à accuser celui qui essaie de comprendre dans le sens le plus bienveillant autrui de la faute que celui-ci fait en parlant ainsi. C'est fort de café. Allez donc jongler en chambre avec vos citations, mais n'en sortez surtout pas, vous risqueriez de vous heurter à des cas réels.


La discussion n'est plus possible, quoique j'aurais vraiment aimé avoir un syllogisme construit à l'aide de vos citations et de vos jugements. J'étais même prêt à collaborer à cette construction. Mais si un moderniste n'a pas le même sens des mots que nous, je crains que de votre côté, vous n'ayez un problème avec la grammaire.


Francois-Xavier,

Archet de Jeanne a raison, la discussion est incompatible avec l'univocité et la suffisance du discours du sédévacantiste doctrinaire.

Ceux qui s’intéresse à vos décrets sauront les trouver ailleurs; Catholica pedia, Virgo Maria, etc, en donnent me semble-t-il un juste aperçu. Personnellement je trouve le style et le fond lourd et ennuyeux et trop souvent inexact pour permettre qu'ici en devient un succursale. C'est pourquoi je vous laisse répondre à Archet de Jeanne, si vous voulez, avant de fermer ce fil.

Quant à votre copier-coller du texte et du vidéo de novos ordo watch tentant de ridiculiser mgr Williamson, supprimé! Comme dit mgr "Je vais mettre maintenant ma tête sur le billot, et si quelqu'un veux la couper, allez-y". Eh bien, l’exécution n'aura pas lieu ici. Mettez, si vous le trouvez, l’enregistrement de la conférence, mais sans l’interprétation obtus et plutôt malveillant. Merci.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:48 (2016)    Sujet du message: Commentaire Eleison n° 417

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6
Page 6 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com