Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Esprit du chapitre 2012

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 14 Aoû - 20:17 (2015)    Sujet du message: Esprit du chapitre 2012 Répondre en citant

L'esprit du chapitre de juillet 2012 : esprit de tolérance ou esprit catholique?

Voilà désormais trois années que s'est déroulé le chapitre de 2012.
Avec le recul et tous les événements qui s'en sont suivis, nous pouvons légitimement penser que les décisions prises par cette assemblée ont semé plus de doutes, de perplexités et de larmes que de joies aux catholiques fidèles à la tradition .

Ce chapitre fut essentiellement l'œuvre de Mgr Fellay. Il a orienté la FSSPX sans retour dans une nouvelle voie qui se voulait plus pratique et devait préparer la FSSPX et ses membres à s'intégrer par paliers à l'Eglise conciliaire tout en estimant se protéger des influences modernistes .

Au-delà de l'aspect discutable et irréaliste de ce rapprochement avec la Rome conciliaire, il faut soulever un aspect de ce chapitre qui n'a pas été véritablement mis à jour. Nous voulons parler de son esprit.

L'esprit du chapitre de 2012 n'a pas été un esprit de Foi, il faut le dire ; ce chapitre a été, consciemment ou non, un esprit de tolérance dans son acceptation la plus mauvaise qui soit.

Tolérance de l'Eglise conciliaire qui est acceptée et prise comme l'épouse légitime puisqu'on envisage des épousailles avec une prostituée moyennant six conditions pratiques.

Les capitulants ont, en fait, admis et accepté l'idée incroyable que la vérité pouvait se mélanger et coexister à égalité avec l'erreur. Que la Tradition sainte et multiséculaire de l'Eglise pouvait et devait ( moyennant quelques garanties ) se faire à l'idée de côtoyer et vivre avec la pire espèce des hérésies qu'est le modernisme. N'est-ce pas l'idéal maçonnique ? N'est-ce pas son idéal pour amener toutes les "religions " à n'en faire qu'une seule sous l'égide de l'Antéchrist ? La Tradition Catholique étant la seule à prétendre posséder la vérité, il était bien logique que la maçonnerie mette toute sa malice et sa puissance pour obtenir ce que le chapitre de 2012 a concédé. Le petit grain d'encens de l'apostasie ...

Car cet esprit de cohabitation entre l'erreur et la vérité, la vérité demandant des conditions de survie à l'erreur, est tout sauf catholique.
Rien n'est plus intolérant à l'erreur et au pluralisme religieux que la Foi catholique.

L'histoire de l'Eglise n'est que l'histoire de cette l'intolérance.

Qu'est-ce que les martyrs ? Des intolérants en matière de Foi, qui aiment mieux les supplices que professer l'erreur . Qu'est-ce que les symboles ? Des formules d'intolérance, qui règlent ce qu'il faut croire et qui imposent à la raison des mystères nécessaires. Qu'est-ce que la papauté ( normalement) ? Une institution d'intolérance doctrinale, qui par l'unité hiérarchique maintient l'unité de la Foi. Pourquoi les ( bons ) conciles ? Pour arrêter les écarts de la pensée, condamner les fausses interprétations du dogme, anathématiser les propositions contraires à la Foi.

Avant 2012 la FSSPX était clairement intolérante vis-à-vis de l'erreur moderniste et n'envisageait aucune cohabitation avec la Rome actuelle ( dans les décisions des chapitres précédents, dans la majorité de ses membres, un peu moins dans son chef qui n'a pas cessé de glisser et qui entraîne tout le monde dans sa glissade ).

Depuis 2012, un esprit de tolérance souffle désormais à plein sur cette structure. Avant 2012, l'église conciliaire était traitée comme il se devait, c'est-à-dire comme une secte qui est dans l'erreur et qui ne mérite que d'être nommée comme telle. Cette église conciliaire en était choquée et n'avait de cesse de réclamer la tolérance à son égard ( à son concile, à ses nouveautés, etc ); elle semblait appeler les catholiques en leur disant : " Nous voulons bien vous supporter en notre sein ( conciliaire ), pourquoi ne nous tolérez-vous pas ? Pourquoi tant de haine ? Etc "
Mais les bons prêtres et évêques ne voulaient pas entendre cette voix perfide et fausse. Et ils préféraient être les témoins de l'intransigeance et de l'unicité de la vérité catholique, quitte à passer pour schismatique.

Mais, direz-vous, le chapitre semble avoir mis des barrières apparemment assez difficiles à franchir pour arriver à un accord, une signature ? Beaucoup se rassurent à ce simple fait qu'il n'y a pas signature ( il en faut peu pour rassurer un malade ).
Peu importe : le principe d'un mélange est établi, c'est un esprit nouveau qui est posé : l'acceptation théorique d'une entente ou d'une cohabitation plus ou moins agréable entre l'erreur et la vérité.
Or, nous le disons, il n'y a aucun mélange entre la lumière et les ténèbres au sein de l'Eglise. Les bons papes ont condamné toutes ces erreurs qui conduisent l'humanité actuelle à l'indifférentisme, au chaos religieux et politique et nous refusons de pactiser un tant soit peu avec elle et leur apporter notre crédit, notre âme, notre temps ( et notre argent !)
Un prêtre dont l'énergie se consacre, entre autres, à sortir les âmes de l'erreur et du mal pourrait-il accepter que sa propre congrégation soit marquée par le sceau de cette infamie ?

Que s'en est-il suivi ?

Qu'est devenue l'œuvre providentielle de l'Archevêque Marcel Lefebvre après ce chapitre ?
L'esprit de vérité est parti. Autrement dit, l'Esprit-Saint, qui ne peut supporter le mélange de vérité et d'erreur, ne peut plus œuvrer normalement dans une institution qui prétend faire coexister les deux, qui prétend pouvoir vivre théoriquement avec une femme adultère sans en porter la tache ?

Que fait alors le ciel pour répondre à cela ?

Le Saint-Esprit continue son ouvrage : d'un côté, il laisse l'esprit d'en bas s'exercer dans cette institution qui fut jadis son instrument de choix et Il permet l'aveuglement des âmes qui ne veulent pas voir la gravité des décisions de ce chapitre de 2012. Il apparaît bien, par exemple, depuis lors que le motif des grandes décisions ne était plus la défense intransigeante de la vérité catholique mais la recherche d'une sorte de modus vivendi avec le monde ( branding) et avec la Rome conciliaire ( entente cordiale). Ce manque d'esprit catholique s'en ressent logiquement à tous les niveaux : les procès canoniques qui n'ont plus pour fin de faire briller la justice et la vérité mais de donner un vernis de sentence pour satisfaire l'autorité ; les relations avec les autorités conciliaires qui se déroulent "dans un esprit cordial" ; les nominations qui n'ont plus pour fin de mettre les plus capables, expérimentés et intelligents mais de placer des amis; les déclarations publiques creuses; les relations tendues avec ceux qui étaient autrefois "les communautés amies " parce que trop "intolérantes "; les mutations qui doivent en finir une fois pour toute avec l'ère antilibérale de la FSSPX...
Devant un tel avachissement de la ferveur catholique, les fidèles déboussolés sont bien en droit de se demander si la vérité et l'esprit de vérité sont encore là .
C'est la face noire de cette nouvelle orientation.

D'un autre côté, le Saint-Esprit suscite des âmes généreuses et souffrantes pour l'honneur de la vérité et de la Sainte l'Eglise.
Vous cherchez la vérité sur la terre ? cherchez l'Eglise intolérante, cherchez des prêtres et des évêques intolérants. Car les erreurs savent se faire des concessions mutuelles dans la mesure où elles ont un père commun : "Vos ex patre diabolo estis " . La vérité , fille du Ciel , est la seule qui ne capitule point .
Car la vérité, comme Dieu, ne meurt jamais .

Pour conclure nous dirons que le chapitre de 2012 est comme la ligne de démarcation entre la zone libre ( catholique ) et la zone occupée ( germano-suisse et libérale). Il y a ceux qui l'acceptent et ceux qui le refusent. Il est la ligne de partage entre l'Eglise maîtresse et propriétaire de la vérité et le monde qui refuse le règne intégral de la vérité.


Dernière édition par Maunoir le Lun 17 Aoû - 17:22 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Aoû - 20:17 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
AMDG


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2015
Messages: 13

MessagePosté le: Sam 15 Aoû - 05:05 (2015)    Sujet du message: Esprit du chapitre 2012 Répondre en citant

Excellent article, Maunoir, qui est un véritable condensé de la crise de la Fraternité et qui résume à la perfection le sens de notre combat. A mettre entre toutes les mains. J'imprime et je diffuse. 

Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 15 Aoû - 08:24 (2015)    Sujet du message: Esprit du chapitre 2012 Répondre en citant

Il est clair que la néo-fsspx cherche juste à faire du nombre et du chiffre. Elle ne veut pas la guerre à l'ennemi, elle espère juste lui prendre quelques "clients".


Ses chefs sont des arrivistes et des pragmatistes. Le nombre "d'intégristes" dans la tradition se chiffre à 10 %, aussi sont-ils conscients que pour être dans la "lumière" du monde il n'est pas rationnel de rester dans ce camp. La soutane est bien quand elle passe à la télé.


Probablement ont-ils suivi mgr Lefebvre en se disant qu'ils seraient l'avenir. Que, comme lui, ils seraient des hommes "importants". Aussi n'ont-ils rien compris. Mgr Lefebvre était sincère, c'était un travailleur de l'ombre et les projecteurs n'étaient que des accidents. Mgr Lefebvre était un missionnaire, un moissonneur et non un caporal.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:39 (2016)    Sujet du message: Esprit du chapitre 2012

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com