Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ennemond nous lance un défi
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Jeu 8 Oct - 20:25 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Réponse
Si vous me permettez, une fois pour toute et pour "éclairer" les provinciaux tel que moi, êtes-vous, comme la "presse" dite "résistante" l'affirme, la "plume" officielle de la FSSPX, ou ne parlez-vous qu'en votre propre nom ? Merci d'avance pour votre réponse.

Un peu de bon sens, par Philippilus 2015-10-08 21:05:01 http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=788866

Ennemond défend ici habituellement, et expose la ligne de la FSSPX. Vous comme moi l'avons vu plus d'une fois répondre avec rapidité et pertinence à des discussions en cours sur ce forum. Un "porte parole" aurait eu besoin de temps pour faire valider son discours avant de le publier.
La FSSPX a tous les moyens pour parler ou et quand elle le souhaite.

Il n'y a d'ailleurs aucun 'porte parole' officiel d'aucun institut traditionnel intervenant ès qualité sur ce forum.

La résistance auto-proclamée fait ici comme ailleurs preuve de son inconsistance.

Philippilus


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Oct - 20:25 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Jeu 8 Oct - 21:39 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Ana,


La distinction materialiter-formaliter telle que vous la faite, est une des tendances sedevacantistes selon la thèse dite de Cassiciacum émise par Mgr Guerard des Lauriers.
Elle est à opposer aux sedevacantistes dits "complets" qui soutiennent qu'il n'y a plus de pape ni materialiter, ni formaliter.


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Jeu 8 Oct - 21:41 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Quant à Ennemond et sa cour...  Rolling Eyes

Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Jeu 8 Oct - 23:49 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Aïe, vous me posez quand même des colles, avec formaliter et materialiter!


Commençons par le plus simple.


Tout conciliaire est par définition un membre de l'église conciliaire, fait partie du corps de l'église conciliaire, et donc est materialiter conciliaire.
Est-il matériellement schismatique, hérétique, ou apostat? Il faudrait en fait un jugement catholique pour l'affirmer de chacun des fidèles!
Mais comme un tel jugement doit être prononcé par une autorité de juridiction ordinaire de l'Eglise, ne cherchons pas trop une solution qui n'a quasi aucune chance de se réaliser: à savoir un jugement catholique d'un évêque ou pape conciliaire... Il est encore moins sûr que tout fidèle conciliaire obéisse à l'esprit conciliaire: certains doivent se rendre compte que tout n'y est pas très catholique, et n'obéissent pas vraiment à l'esprit conciliaire, appartiennent à l'âme de cette église...


Il n'en est pas de même des évêques et papes conciliaires,  la Rome conciliaire, qui se prononcent tous peu ou prou pour un schisme objectif avec la Tradition, des hérésies déjà condamnées par l'Eglise, et une apostasie oecuméniste. La matière étant manifeste en ne faisant que constater le grand écart (la rupture), tous ces prélats "ont quitté" l"Eglise, sortent matériellement au for externe de ce que l'Eglise a infailliblement décrété de St Pierre à Pie XII. Ils sont bien materialiter schismatiques, hérétiques sur au moins un point de doctrine, apostats par leur oecuménisme. 

Ils sont dans le cas de Luther lorsque l'Eglise ne condamna d'abord que ses écrits, en lui demandant de se rétracter. 
Ce n'est qu'après sa persistance dans l'erreur constatée par la Rome catholique, que Luther fut déclaré formellement hérétique: son hérésie ne fut pas seulement une erreur de sa part qui aurait pu être "involontaire", puis reconnue, mais une persévérance fatale dans l'erreur. 
De matérielle, son hérésie devient formelle, il devient le "père" d'une église hérétique avec les fidèles qui le suivent....


Pour les personnes physiques, l'Eglise sanctionne donc d'une part l'acte, ensuite la personne. Dans le cas du catholicisme libéral ce fut assez facile aussi au 19e siècle (Loisy, Lamenais, etc...). Mais pour les modernistes, c'est plus complexe: "ils font semblant de se soumettre!" écrit St Pie X. Ils subvertissent l'Eglise de l'intérieur en y restant le plus sournoisement possible. 

C'est pourquoi il est si difficile de "prouver" qu'ils sont formellement hérétiques, alors que l'on peut grâce à St Pie X surtout reconnaître dans leurs écrits ou discours, les pages catholiques qui leur servent à faire passer ce qui n'est pas catholique (la matière, materialiter). 


Mais la prudence et la mansuétude de l'Eglise jusqu'(à Pie XII l'a obligé à ne condamner que la "matière", et à écarter seulement les fauteurs sans les excommunier formellement (Chenu, Congar, de Lubac, Teilhard de Chardin, etc...). On peut le regretter, mais c'est comme cela....


L'église conciliaire par contre pose un problème tout-à-fait nouveau, celui des papes conciliaires


Pour bien comprendre Mgr Lefebvre, il commence par constater:
- la naissance d'un "bébé" dans l'Eglise, à Rome même: ce bébé nouveau c'est en fait une Rome renversée! Un concile supérieur aux papes, qui s'y soumettent bon gré mal gré, une nouvelle tête d'église, une nouvelle Rome.
- les papes censés avoir l'autorité du Christ, la déposent (avec la tiare) pour avaliser une autorité quasi infaillible du Concile.


A la question sont-ils papes? Oui, ils sont bien papes tant que la preuve juridique n'est pas apportée du contraire.
- sont-ils en mesure de sanctionner materialiter, comme ils en ont le pouvoir suprême, un schisme, une hérésie, une apostasie?
C'est ici le second constat de Mgr Lefebvre: avec leur démission pratique de leur fonction suprême, ces papes sont eux-mêmes materialiter, dans leurs discours et sermons, schismatiques, hérétiques, apostats.


Donc Ana, les papes sont materialiter schismatiques, hérétiques, apostats. Mais attention, dire qu'ils sont papes materialiter et pas formaliter ne veut rien dire! Tout ce que l'on peut dire c'est que étant réellement papes chargés de gouverner l'Eglise, ils sont partis "en vacances" dans une église exotique, et ne remplissent plus leur fonction de papes catholiques. Quand je dis église exotique, je suis bien sûr trop bon: ils voyagent et font des discours à la bon petit père des peuples.... ceux-ci en crevant de faim ... spirituelle et sacramentelle! C'est pourquoi j'ai répondu à l'abbé Pfluger qu'il n'y avait qu'un sédévacantisme pratique, celui des papes conciliaires eux-mêmes! Comme il n'appréciait pas, je lui ai dit "sédé-absentéisme pratique"...  Le pape est pape mais aux abonnés absents...


La Rome renversée juge donc tout à l'envers!
Le seul fait que les papes conciliaires aient abdiqué au profit d'un Concile, les fait porter des jugements à l'envers: c'est la Tradition qui devient schismatique.   
A noter que seul l'argument d'autorité est utilisé: c'est pourquoi ils ne parlent que de schisme. Ils ne peuvent parler d'apostasie ou d'hérésie, ces choses-là faisant nettement partie de leurs propres actions, et nécessitant une objectivité qu'ils n'ont plus.... Par contre le "schisme" ne se corrige que par l'obéissance, aveugle autant que possible.... 

Enfin, troisième constat de Mgr Lefebvre, le plus important qui l'amènera aux sacres de 1988: le bébé est devenu grand, fort, constitué juridiquement par un code de 1983, la Rome conciliaire a donné corps à une nouvelle église, informée par sa tête la Rome conciliaire, avec des fidèles qui la suivent "par obéissance au pape", ou pire par obéissance à l'esprit du Concile.

Attention toutefois: si c'est à Rome, dans l'Eglise et de membres de l'Eglise, qu'est né le bébé, sa conception ne vient pas de l'Eglise!
Sa conception vient de la secte dans l'Eglise, secte qui existait depuis la Révolution Française et même avant.
Satan devait en rêver depuis la Pentecôte: concevoir une copie conforme de l'Eglise, mais sans l'assistance du St Esprit!
Pour cela il lui faut des papes selon ses besoins (Volpe à Lupus).


Toujours est-il donc que :
- l'église conciliaire dont l'âme est l'esprit de la Révolution, n'est pas l'Eglise dont l'âme est le Saint-Esprit. Deux âmes ne peuvent former un seul corps.
- les papes de l'Eglise le sont in personna, comme les évêques d'ailleurs sous réserves qu'ils soient réellement évêques, mais  
- ces papes et évêques appartiennent aussi de corps et apparemment d'esprit à l'église conciliaire,
- ils sont donc papes et évêques sortis de l'Eglise pour une autre, qui n'est pas l'Eglise,
- seuls des papes catholiques sont en mesure de juger s'ils sont formellement schismatiques, hérétiques ou apostats, étant entendu que la Tradition permet déjà d'affirmer qu'ils le sont materialiter.


Par contre, l'église conciliaire est-elle formellement - formaliter -schismatique, hérétique et apostate? Oui, car comme personne morale canoniquement constituée par le codex 1983, elle utilise sa juridiction ordinaire pour imposer sa volonté pertinace de schisme, d'hérésie, d'apostasie.  

Cela tient à la distinction entre personne physique convertissable (donc pas forcément fautive formaliter après une faute materialiter) , et une personne morale, une institution, dont le but est bien d'imposer une volonté collective à des personnes individuelles. 


L'âme d'une personne morale est l'esprit de son père fondateur ou de sa juridiction: pour l'Eglise, NSJC et les papes soumis à Lui, pour les ordres religieux, leurs pères fondateurs et leurs règles, pour l'église anglicane, le roi d'Angleterre, pour l'Urss Lénine et les sovients, etc..., et in fine pour l'église conciliaire, le Concile père fondateur et les papes qui en sont les vicaires, avec leur nouveau codex 1983 comme règles de droit, canons.
A refuser bien sûr!
Nullam partem!
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Ven 9 Oct - 05:26 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Merci beaucoup,
Je vais m'appliquer pour bien comprendre ce n'est, en effet, pas très facile, il me faudra un certain temps. Mais je dois comprendre.


Revenir en haut
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 20:47 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

C'est dans la logique par Ennemond 2015-10-13 21:22:20 http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=789156

Le pape a décidé de régulariser la Fraternité Saint-Pie X bon gré mal gré. Il l'a montré il y a quelques semaines en décidant de son propre chef de permettre aux prêtres de la FSSPX de confesser sans avoir à subir quelque scrupule sur la validité des sacrements qu'ils administrent. Des canonistes romains ont indiqué que le geste était d'une portée considérable car il conférait une quasi-juridiction à la FSSPX. L'annonce est passée comme une lettre à la poste. Autant il y a eu des évêques diocésains pour maugréer lors du Motu Proprio puis lors de la levée d'excommunications, autant cette fois-ci plus personne n'a bronché. Depuis dix ans qu'elle est continuellement annoncée, la régularisation de la Fraternité semble actée dans les esprits. L'archevêque de Ravenne ne fait que se placer dans ce contexte en recourant au ministère de prêtres que le pontife romain sollicite lui-même pour le bien des âmes en leur demandant d’absoudre leurs péchés. Pour dire vrai, des précédents ponctuels ont existé. Lors d’un pèlerinage de la Fraternité à Lourdes il y a quelques années, l’évêque dudit lieu avait fait la demande à la société religieuse pour obtenir les services de prêtres afin de célébrer la messe traditionnelle prévue par le diocèse, le desservant habituel n’ayant pu venir. Les récriminations et accusations de schisme semblent donc révolues. Seuls ceux qui ont gelé leur esprit en 1988 pourront éventuellement recourir à ce genre d’incantations. Du côté de la mouvance résistante, il sera difficile de rechigner sur l’action de celui qui petit à petit rallume les ampoules de la reconnaissance canonique. A moins de lui dénier ce pouvoir et de le réduire non pas à la charge de pasteur de l’Église universelle – ce qu’il est – mais de gourou de la secte conciliaire.


Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Mer 14 Oct - 13:07 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

"Un jour la Vérité reprendra ses droits" Mgr Lefebvre.
Ce n'est plus ce que recherche les accordistes de la fraternité mais le contraire--- Nous devons accepter avec reconnaissance que les hérétiques nous tolèrent, remerciant bassement  ceux qui ont perdu a foi de bien vouloir de nous. Cela parait difficilement croyable!




r, nous les intégristes.


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mer 14 Oct - 13:49 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Ana, 


En fait vous avez compris l'essentiel:


- tous les actes des papes en tant que conciliaires sont des actes matériellement anti-catholiques, qui démolissent la foi, et donc l'Eglise dans sa matière, les fidèles vraiment catholiques, auxquels l'église conciliaire demande de changer d'église,


- les personnes des papes dans l'église conciliaire se trompent d'abord sur l'Eglise, la foi, puis se trompent d'église, qu'ils canonisent à la place de l'Eglise.


- pour qu'elles passent de materialiter à formaliter anti-catholiques, il faut qu'elles résistent ouvertement (comme Luther) à une juridiction catholique de l'Eglise, au moins égale en droit canonique à la fonction pontificale: cela ne se fera qu'avec un pape vraiment catholique, d'où l'impasse actuelle.


- mais Dieu merci dans l'Eglise, il existe une "juridiction objective", la Tradition, qui est au-dessus des papes, juridiction "subjective", infaillible seulement dans l'obéissance à la juridiction objective, la Tradition!!


Ce n'est que dans cet ordre hiérarchique des juridictions dans l'Eglise, que la catholique reste catholique, même quand des papes se libèrent de toute obéissance à l'Eglise, en en inventant une autre pour les besoins d'une cause qui n'est pas la catholique....
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Mer 14 Oct - 20:25 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Notre BHL de service nous explique:

Une question Ennemond par Aigle 2015-10-13 22:04:55
Je suis heureux que les initiatives du pape François passent comme une lettre à la poste. Mais à votre avis pourquoi les décisions du pape Benoit en faveur de la FSSPX avaient elles susciter alors une telle opposition ?


Une possibilité… par Olivier Figueras 2015-10-13 22:35:02
Cher Aigle,

Sans vouloir en quoi que ce soit préjuger de la réponse d'Ennemond, sans même connaître le dessous de certaines cartes, mais avec une certaine expérience du milieu catholique (au sens large, pour ne pas dire "universel"), j'oserai penser que, sous le pontificat de Benoît XVI, la question était plus ou moins suspendue aux questions doctrinales, à la demande d'ailleurs de la FSSPX. Et Joseph Ratzinger (je ne manque pas de respect, je veux juste indiquer qu'il s'agit bien de sa personne, et non forcément de sa fonction) n'était pas homme, ces discussions engagées, à passer dessus. On voulait des discussions doctrinales pour un accord, on irait jusqu'au bout des dites discussions. Avec Jorge Maria Bergoglio (même remarque que pour Joseph Ratzinger), la perspective est manifestement différente.

Je répète que je ne prétend pas apporter la solution, la réponse exacte à votre question. Il me semble néanmoins que c'est un élément à prendre en compte…

Amitiés,

Olivier

Plusieurs facteurs par Ennemond 2015-10-14 20:27:39

- Le premier est sans doute celui du temps. Les années et les décennies se suivent et progressivement la génération la plus destructrice - celle qui a placé son honneur et son amour-propre dans le Concile - s'éloigne. Ce silence que vous constatez est pour une partie celui des cimetières.

- Un autre facteur est celui que présente avec raison notre ami Rémi. Il faudrait ajouter que le présent pape fait preuve d'une telle autorité (façon latino-américaine) que rares sont ceux qui osent la contester - du moins quand les questions essentielles de morale ne sont pas mises en discussion. Les sourires peuvent-ils cacher la répression ? Un prélat est si vite "maltisé" (pour dire qu'il est placardisé à l'ordre de Malte).

- Comme précisé dans le précédent post, il y a l'effet de répétition. Quand Mgr Fellay est allé à Castel Gondolfo, lors du Motu Proprio, de l'ultimatum de juin 2008, de la levée d'excommunications, du début des discussions doctrinales, du départ de Benoît XVI, etc., les journaux ont resservi à satiété leurs titres sur la "réintégration" au point que les évêques diocésains ont intégré l'idée. Ils voient bien que l'issue est inéluctable. Même l'élection d'un pape pas franchement conservateur ne peut contrecarrer cette orientation de reconquête du traditionalisme lancée par Jean-Paul II et poursuivie par Benoît XVI.

- Il y a enfin les besoins de prêtres. Les évêques d'Europe voient bien que la moisson s'essoufle, que les vocations et raréfient que les séminaires ferment. Les plus idéologisés continuent à faire le fine bouche. Face aux défis du moment, d'autres, combien même ils seraient foncièrement progressistes, préfèrent un curé intégriste plutot qu'un muezzin salafiste.


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 15 Oct - 07:49 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

C'est surement du BHL  Smile


Je voudrais bien connaître un "évêque" progressiste qui préfère les curés intégristes aux salafistes... 


Si les "évêques" conciliaires comptent sur les prêtres de la néo-fsspx pour gonfler leurs rangs face à l'Islam, ils vont vite déchanter ! 15 ordinations par an pour colmater les brèches dans une institution en pleine putréfaction ! Bon courage.


Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Jeu 15 Oct - 18:48 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Ils doivent surtout compter sur les séminaires ralliés qui ont beaucoup plus de succès que ceux de la frat. La neo FSSPX est la portion congrue. Aucun enjeu pour les conciliaires si ce n'est de la neutraliser. Ce qui est fait. Accord ou pas, le processus de réduction est arrivé à son terme. A la limite, si François faisait marche arrière, le déclin serait inexorable.

Revenir en haut
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Jeu 15 Oct - 19:07 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

http://www.riposte-catholique.fr/summorum-pontificum-blog/informations/les-…
FSSP Denton 2015
Les États-Unis, nouvelle patrie du traditionalisme ?

Cette année, les entrées dans les séminaires de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X ont été nombreuses : 53 nouveaux séminaristes (dont 4 français). C’est la meilleure année depuis 4 ans. Ainsi, il y a eu 35 entrées au séminaire américain de Winona (c’est assez exceptionnel), 10 au séminaire allemand de Zaitzkofen (c’est mieux que les années précédentes) et 14 au séminaire de Flavigny (dont 4 suisses, 2 italiens, 2 gabonais). C’est en France que les chiffres sont décevants.
Concernant la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre, on enregistre, cette année, 38 entrées (dont 6 français): 17 au séminaire européen de Wigratzbad (Allemagne), 18 au séminaire américain de Denton (États-Unis d’Amérique) et 3 à la maison d’Australie. La FSSP poursuit sa lente, mais certaine ascension.
Quant à l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre (ICRSP), il comptabilise 18 entrées (9 séminaristes français), toutes à Gricigliano.
On peut tirer quelques enseignements de ces chiffres.
Premier enseignement: le district de France de la FSSPX est traversé par une crise en raison d’états d’âme qui perdurent depuis trois ans et d’une défiance répétée à l’égard du supérieur général de la part de plusieurs prieurs français. Dans les faits, cela montre que les fidèles ne cautionnent pas les querelles inutiles et que des jeunes n’aspirent pas aux dissensions. Les autres continents ne sont pas touchés par ce problème. Les « résistants » n’ont guère d’écho aux États-Unis.
Deuxième enseignement: le traditionalisme est de plus en plus américain. La patrie du cardinal Burke prend-t-elle le relais de la patrie de Mgr Lefebvre ? La FSSPX le montre, elle qui a créée un grand séminaire en Virginie. Le district américain tient de plus en plus de poids par sa puissance et sa vitalité. Le supérieur général viendra-t-il un jour du Nouveau Monde ? C’est envisageable. La FSSPX aura, peut-être, un jour, un nouvel évêque américain… En tout cas, la FSSP a déjà ouvert la voie. La moitié de ses séminaristes sont formés à Denton et elle a comme supérieur général l’abbé John Berg.


Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 15 Oct - 20:37 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

La "tradition " catholique est en train de vivre son cinquantisme ...  En 1965, 1 575 nouveaux prêtres étaient ordonnés chaque année aux Etats-Unis (Ils ne sont plus que 450 en 2002) .

Entre 1965 et 2002, le nombre de séminaristes a chuté de 49 000 à 4 700, un déclin de plus de 90%. Les deux tiers des 600 séminaires en fonctionnement en 1965 sont maintenant fermés.

C'est ce que cette "pseudo" tradition risque fort bien de connaître en raison de la faiblesse morale, psychologique et doctrinale des vocations qui entrent chez les St Pierre comme chez les St Pie X.


Revenir en haut
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Ven 16 Oct - 15:21 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Le relais se manifeste, publicité oblige
images/icones/fsspx.gif FSSPX : 53 nouveaux séminaristes pour l’année 2015 par Ennemond
http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=789391


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Ven 16 Oct - 18:53 (2015)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi Répondre en citant

Toujours le american way of life....


La gauche européenne est socialiste.
La gauche américaine ne l'est pas: elle laisse un "espace de liberté" à la droite libérale, mais elle est libertaire tous azimuts....


Ce fut l'illusion du pape Wojtyla de croire que le libéralisme était .... anti-communiste, ou anti-socialiste...., ce qui est compréhensible vu de l'Est du temps de la guerre froide....


Mais c'est n'avoir rien compris au gauchissement originel des esprits par le libéralisme, père du socialisme, puis du socialo-libéralisme, qui est la fraternité sans père, troisième stade du slogan révolutionnaire...


La FSSPX cuvée 2012 fait de la liberté son cheval de bataille: n'oublions jamais que pour Mgr Fellay, dans un cor unum de 2015, la conversion de Rome "commencera" quand elle accordera la liberté à la FSSPX.....


C'est ce que la Révolution dite française avait promis aux peuples, et ce qu'elle promet toujours encore dans le monde....


Avant la guillotine....
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:34 (2016)    Sujet du message: Ennemond nous lance un défi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com