Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'abbé Thouvenot et les passions ignominieuses

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:13 (2015)    Sujet du message: L'abbé Thouvenot et les passions ignominieuses Répondre en citant

L'abbé Thouvenot et les passions ignominieuses...

M. l'abbé Thouvenot est le secrétaire général de la FSSPX. Il est resté célèbre dans la mémoire des fidèles comme l'auteur  de la fameuse circulaire diffamatoire et passionnelle dénonçant une prétendue oeuvre de subversion dans la FSSPX en mars 2013. 

Dans le numéro 320 de DICI du 11 septembre dernier, l'abbé a publié un article qui dénonce les complaisances des hommes d’Église pour le vice sodomite. On pourrait se réjouir d'une telle publication si celle-ci n'avait pas une senteur politique.

Confusion habituelle entre Eglise catholique et église conciliaire:

Aucune allusion n'est faite à l'église conciliaire. Et puisqu'aucune distinction n'est faite désormais par Menzingen et ce, pour préparer les esprits au ralliement, l'abbé parle sans aucun état d'âme de  l'Eglise catholique (avec un grand E !!)  qui par voie officielle prône l'accueil des sodomites. On lit cette aberration suivante :
 "Ainsi, pour la première fois de son histoire, l’Église par une voie officielle prône l’accueil des personnes homosexuelles en tant que telles."

Références citées...

Dans le même ordre, l'abbé cite sans aucune restriction le nouveau catéchisme de l'église catholique (comme si les anciens ne faisaient plus foi ! )
"L’Eglise catholique n’échappe pas à cette pression venue du monde dépravé et de ses mœurs corrompues. Jusqu’ici, elle avait réussi à rappeler le caractère contre-nature et l’ignominie de ce genre de péché. Le nouveau Catéchisme, en 1992, pouvait encore écrire, en son numéro 2357 : « S’appuyant sur la Sainte Ecriture, qui les présente comme des dépravations graves [4] la Tradition a toujours déclaré que “les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés” [5]. Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas » 
[4] Cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Cor 6, 9-10 ; 1 Tim 1, 10.
[5] Congrégation pour la doctrine de la foi, déclaration « Persona humana », 29 décembre 1975, n°8


Des divisions artificielles

Mais le danger de ce document est là; l'abbé souligne une division entre les évêques sur la question : il note en effet deux tendances parmi les pères synodaux : ceux qui veulent banaliser la sodomie et ceux qui résistent. Pour un peu le lecteur prendrait parti pour le bon Mgr Stanislas Gadecki contre le méchant cardinal Walter Kasper. Mais que sont ces évêques "conservateurs"? Ce ne sont que des conciliaires "conservateurs". L'abbé (Menzingen) veut donc faire rentrer les fidèles de la tradition dans cette dangereuse dialectique. Façon subtile et douce, sous couvert de lutte contre la sodomie, de faire rentrer dans la vaste démocratie conciliaire (MASDU : mouvement d'animation spirituel de la démocratie universelle). Menzingen veut être de la partie; se considérant comme une part de cette église, elle veut participer à ce débat et faire poids avec l'aile "droite" pour que l'église retrouve son vrai visage. Pure utopie et danger fatal mais Menzingen a l'habitude d'aimer le danger et elle est en train de tomber 

En réalité, nous savons que ces divisions sont artificielles... le fond du problème n'est pas là et l'abbé Thouvenot ne le voit plus. La sodomie est certes un péché qui crie vengeance, nous le savons tous... mais le mal est plus grave en réalité.
 
Mgr Lefebvre avait bien souligné que le problème de fond était la reconnaissance de la royauté universelle du Christ. Le concile a découronné Notre Seigneur et toutes les perversions qui se trouvent dans le mauvais fond de l'homme ont déferlé sur la société.

Vanité du vœu de l'abbé Thouvenot

Aussi le vœu exprimé par l'abbé Thouvenot

"Puisse le prochain synode, sous l’autorité du Souverain Pontife, dissiper les fumées de Satan qui obscurcissent la lumière de la foi et de la raison"

est-il vain.  Il faut que le pape se convertisse, reconnaisse la Royauté du Messie et de son Eglise sur toutes les sociétés et le reste (la paix, la moralité publique) nous sera donné par surcroît.
 

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:13 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com