Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archet de Jeanne


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 147

MessagePosté le: Dim 20 Sep - 08:24 (2015)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud Répondre en citant

Tradinews cite cet article d'Ennemond--Côme--Jacques-Régis. On dirait du Sarkozy. Qu'on le veuille ou non, nous aurons un gouvernement mondial un accord entre Rome et Ecône.
Citation:
Cher cousin,


Je suis ravi de vous lire sur ces sujets. Quelques-uns continuent à donner leurs avis, voire apportent leur contestation sur ce sujet de la régularisation qui semble tout de même assez évidente. Les responsables auront beau s’appeler Karol, Josef ou Jorge-Maria d’un côté, Marcel, Franz ou Bernard de l’autre, l’issue est inéluctable. Un moment, il ne sera même plus permis de choisir. Depuis trente ans, à mesure que les générations disparaissent, Rome régularise progressivement, avec des conditions toujours plus allégées. Nous avons même dernièrement franchi une étape. Alors que la Fraternité formulait jadis des requêtes, le pape a cette fois donné ce qui n’était même pas demandé. Certains y verront un piège. C’est un drôle de piège qui a surtout rendu une inestimable renommée à une petite Fraternité qui a ainsi occupé pendant des décennies une actualité pontificale inespérée ! Il y a peu d’œuvres auxquelles les papes ont consacré des lettres et des paragraphes entiers.


Sans doute y aura-t-il quelques déchirures parmi les fidèles français attachés à la Fraternité (la situation est plus simple aux États-Unis où la loyauté n’est pas en souffrance ou en Allemagne où le microcosme résistant est quasi-inexistant. Il faut dire que ces dernières années, deux visions se sont fait face, même si ce n’est pas dans des proportions équivalentes. La Fraternité était vue par ses supérieurs et la plupart de ses fidèles comme une matrice (ce que le cardinal Ranjith a appelé un « aiguillon » pour l’Église). Toute annonce permettant aux âmes de retrouver ici ou là le chemin de la messe ancienne ou le sens du catéchisme traditionnel était espérée et même saluée. C’est ainsi que la Maison Générale et Mgr Lefebvre lui-même se sont réjouis de l’indult de 1984. Mgr Fellay n’a pas fait autrement en 2007. Cela ne les a pas empêchés de garder la tête froide sur ce qui se passait ailleurs dans l’Église. Quand nous faisons des mini-accords pratiques (par exemple pendant trois jours à Lourdes), la Fraternité y vend-elle ou perd-t-elle son latin et ses convictions ?


La contestation a forgé une vision diamétralement opposée. Elle tend à confondre, dans une conception écôno-centrée, les contours de l’Église avec ceux de la FSSPX. Dès lors, toute expérience traditionnelle extérieure à la Fraternité, même partielle, sera perçue comme une défaite, comme un risque de concurrence, voire comme un piège visant à étouffer les jalons posés par Mgr Lefebvre. Le summum de cette conception est celui qui, en suscitant quelques phrases du fondateur, a décidé de se débarrasser du problème en décrétant comme hors de l’Église (la véritable) toutes ces expériences ainsi que toute réalité étrangère à la Fraternité, qu’ils ont rassemblé sous le terme d’Église conciliaire. Il est bien évident que les supérieurs, même ceux qui faisaient montre de la plus grande fermeté n’ont jamais dénié aux dicastères romains leur qualité d’organe hiérarchique sous prétexte qu’ils auraient été une émanation de la fausse Église. De même ont-ils toujours reconnu les évêques, aussi scandaleux fussent-ils, comme successeurs des apôtres, avec pouvoir de juridiction.


Vous voyez dans cette opposition de l’orgueil. Il y a surtout une gigantesque peur. La crise de l’Église la rend bien compréhensible. Elle paralyse toute modification des habitudes, laquelle sera inévitablement taxée de présomptueuse et dangereuse. Pourtant, en partant pour la Chine hostile, saint François-Xavier aurait pu se dire orgueilleux, de même que les disciples lorsqu’ils ont quitté chacun de leur côté le Cénacle au jour de la Pentecôte auraient pu imaginer qu’ils se feraient contaminer par le monde mauvais. Ils n’ont pas agi ainsi.








Il faut lire le fil sur le Forum catholique et le mépris de ce gens de bonnes manières sur la Résistance. S'ils sont si suffisants, on se demande vraiment pourquoi ils cherchent un accord: peut-être pour se rendre nécessaires.
Ils critiquent la faiblesse de la pensée des résistants: pour cela, ils se fondent sur les fautes d'orthographe qui courent sur nos pauvres forums, et ils oublient de mentionner le Sel de la Terre, ou encore les conférences de Mgr Williamson sur les grandes encycliques antilibérales. On choisit des adversaires à sa hauteur!


Citation:
En tout cas le camp des "résistants" n'est pas du tout attractif. Ils se défendent d'être sédévacs mais on a du mal à faire la différence, du moins dans le style. Ce ne sont qu'insinuations, délations, imprécations, soupçons, et j'en passe. Tout cela est écrit dans un style approximatif, souvent bourré de fautes d'orthographe, et la pensée est floue.






Jésus n'a pas pris ses apôtres chez vous mais chez des pêcheurs de Galilée, misérables!


Autre point intéressant: il est dit que nous cherchons à maintenir un microcosme pour nous faire une Eglise à la carte! Or c'est bien eux qui édifient une Eglise à la carte: - messe de Paul VI par ici, tridentine par là, ...


Et encore: l'abbé Pinaud s'est bien compromis en organisant les pèlerinages de Lourdes, négociant avec les autorités locales. Qu'il ne parle donc pas de principes!
Cette remarque est très intéressante car elle fait l'aveu que la pratique est là pour nous habituer à nous taire! Merci à l'abbé Pinaud d'être assez fort pour ne pas se sentir lié ainsi.




 
Citation:
Je préfère encore faire le gros dos, supporter éventuellement les remontrances débiles de l'un ou l'autre des évêques conciliaires. Les chiens aboieront, mais la caravane passera.




Voilà ce qu'on fait des principes: les prophètes crient dans le désert, la caravane conciliaire passe. Les sages ralliéristes ont compris: ils ne crient plus.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 20 Sep - 08:24 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Dim 20 Sep - 09:34 (2015)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud Répondre en citant

Il serait intéressant d'avoir sous les yeux toutes les déclarations de Mgr Fellay depuis 2012. C'est vraiment un esprit droit qui dirige cette fraternité.
Quant aux fautes d'orthographe des uns et des autres cela n'empêche certainement pas de penser droit, de combattre pour la Vérité, sans en couper des branches et l'élaguer comme le font maintenant les prêtres de ce supérieur indigne. Ennemond ne fait (sans doute) pas de fautes d'orthographe (si il a un problème c'est là que l'abbé Pinaud pourra lui être utile) et l'humilité n'est pas son fort; orgueil, mépris des petites gens... rien ne lui manque  pour être  bien vu des mondains accordistes que je connais.
La résistance est  pur produit de l'héritage de Monseigneur Lefebvre, elle veut simplement conserver précieusement et intacte la doctrine et la foi que Jésus nous a légué.
L'église conciliaire a trahi  le Christ. Monsieur du Cray nous critique à propos de ce terme, nous ne l'avons pourtant pas inventé!
On peut aisément constater l'état de nos chapelles depuis 2012. C'est très facile! Et donc juger de la dégringolade qui doucement fera arriver tous ces braves fidèles bien pensants, soucieux de charité, d'union avec tous les catholiques conciliaires (pour les convertir, pourquoi pas?) vers l'acceptation du monde qui se damne faute de saints prêtres pour les guider vers la Vérité du Christ parce qu'ils auront choisi la vérité de l'homme qui s'est fait Dieu.


Revenir en haut
AVE-MARIA


Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2014
Messages: 118

MessagePosté le: Dim 20 Sep - 15:10 (2015)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud Répondre en citant

 Rien de nouveau sous son "soleil" ("st" mgr fellay!!!)

Monsieur du Cray est un tout petit personnage, maniéré et pédant! Une petite horreur comme disait ma grand-mère!
Mais aussi une pauvre "petite chose" malfaisante!

Cela dit, ses "petits" discours sont intéressants du point de vue de l'évolution de "sa" FSSPX!


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 20 Sep - 15:28 (2015)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud Répondre en citant

Les vierges folles jubilent et les tièdes vont cacher leur unique Denier.
 
Propagande ou simple état des lieux ? Il est maintenant à craindre que c’est chose faite. 
Pourquoi les prêtres et les fidèles qui ne jurent que par leur confort bougeraient-ils maintenant ?
Tout ce petit monde veut un beau théâtre avec de bonnes chaises bien rembourrées, le principal est donc que le « spectacle » soit de qualité.
Qu’il soit joué par un rabbin, par un imam ou au pire par une légume importe peu. Le tout c’est que le costume soit de qualité et que le lieu soit convenable.


Revenir en haut
Archet de Jeanne


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 147

MessagePosté le: Dim 20 Sep - 21:13 (2015)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud Répondre en citant

Ecoutons ce raisonnement implicite d'Ennemond;
Citation:
l’issue est inéluctable. Un moment, il ne sera même plus permis de choisir. Depuis trente ans, à mesure que les générations disparaissent, Rome régularise progressivement, avec des conditions toujours plus allégées.



Sous-entendu: les conditions vont s'alléger au point de devenir acceptables. Le porte-parole de Menzingen devrait rappeler cette phrase de Mgr Fellay lors d'une conférence à Lausanne en 2006 (ou 2007):


«Tant que la base dite, ou non dite, d’un tel accord, ce sont les principes modernes introduits par le Concile, si nous acceptons cela, nous sommes fichus! Même s’ils nous donnent une structure où l’on ait plus ou moins ce que l’on a actuellement, même s’ils nous donnent des évêques, même s’ils nous permettent de continuer nos séminaires; si la base, le fondement, ce sont les principes modernes, tôt ou tard, ces principes viennent à la surface.» 



Voilà l'unique raison, le formel de l'accord: la soumission à une autorité conciliaire. Point.


Au passage, il faut remarquer la prudence de l'évêque qui relevait: dite, ou non-dite.


A relire le texte d'Ennemond, je crois qu'il vise davantage la contestation interne qu'externe puisqu'il la dit écôno-centrée (ce n'est plus notre cas, n'est-ce pas). Son rôle étant de faire avaler la FSSPX le plus rondement possible, il ne s'occupe que des risques actuels de divisions, ie les divisions futures et non passées.


Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Dim 20 Sep - 21:39 (2015)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud Répondre en citant

Moi qui suis entourée d'hostilité envers l'Eglise et Notre Seigneur, donc au milieu de mensonges, je retrouve un autre mensonge en lisant ce monsieur : il dit(en parlant de nous) Toute expérience traditionnelle à la fraternité, même partielle, sera perçue comme une défaite, comme un risque de concurrence voire comme un piège visant à étouffer les jalons posés par Mgr Lefebvre etc...
Ce que nous percevons c'est  un ralliement , espéré  souhaité à cette Rome qui a une autre religion et nous nous voulons garder dans leur intégrité  la foi et la doctrine catholique, sans rien ajouter, ni rien en ôter. Dans peu de temps nous n'aurons plus, avec cette fraternité que nous avons soutenue de tout notre coeur, la même religion. C'est tout simple. Tout le reste n'est que mensonge et belles phrases . 


Revenir en haut
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Lun 21 Sep - 07:33 (2015)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud Répondre en citant

En réalité, les choses sont déjà programmées entre Menzingen et Rome. Les paliers prévus en septembre 2014 sont franchis les uns après les autres. 


En ce qui concerne le "geste" du pape, il est désormais avéré que cela vient en fait de Menzingen qui aurait demandé ce "geste " du pape.  Ceci explique l'incise un peu bizarre dans le motu proprio et le remerciement de la FSSPX (et la censure quasi immédiate du sermon de l'abbé de La Roque). 
Mgr Fellay a feint d'être surpris par ce communiqué alors qu'il savait pertinemment ce qui allait se passer : feinte de l'étonnement de la parution mais pas du contenu de la parution qu'il connaissait très bien ! 


Et que font les prêtres de la FSSPX ? Rien ... Rien ne bouge . 


Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Lun 21 Sep - 18:40 (2015)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud Répondre en citant

L'abbé Bouchacourt dit:"Que Notre Seigneur veille sur son vicaire pour qu'il ne tombe pas aux mains des ennemis de l'Eglise"
De quelle Eglise s'agit-il? Parce que s'il s'agit de l'église conciliaire celle-ci est déjà l'ennemie de l'Eglise,c'est de celle-ci dont parle l'abbé, le pape est, lui-même, le pire ennemi  de l'Eglise, soyons honnêtes le synode, et ce qui doit en découler, c'est la volonté du pape, il a posé une première pierre pour la communion aux divorcés remariés, alors que personne ne lui en demandait tant.
La question est: puisque sans beaucoup de doute, ce projet sera voté, la fraternité sera bien obligée d'en respecter les termes comme elle sera obligée de mettre les "saints conciliaires" sur leur autels et ce n'est pas fini, on pense à la prêtrise des femmes et au mariage des prêtres, la situation va droit à l'abomination, l'Eglise se meurt, comment, alors qu'elle vivait grâce à cette fraternité, comment ses prêtres l'abandonnent-ils maintenant, comment si peu réagissent pour la sauver alors que la situation est dramatique? Veulent-ils tous un ralliement à cette contre église??


Revenir en haut
Archet de Jeanne


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 147

MessagePosté le: Lun 21 Sep - 19:47 (2015)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud Répondre en citant

Ana, la question est bien posée, bien dans l'esprit de Mgr Lefebvre!


Pour ce qui est des dits-saints conciliaires, Rome permettra sans doute, au moins un certain temps, de se contenter des saints ... selon la forme extraordinaire, tout en affirmant que c'est la même sainteté. Il y aura des instituts qui auront pour dévotion exclusive ou propre les saints extraordinaires...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:35 (2016)    Sujet du message: Issue inéluctable; compromissions de l'abbé Pinaud

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com