Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Peut-on être catholique et conciliaire?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Suzanne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2014
Messages: 153
Localisation: Brisbane, Australie

MessagePosté le: Dim 11 Oct - 21:44 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Quelle arrogance chez A Thienpont! Cela ne porte pas a la discussion, et comme Catharina, je considere aussi ce fil ferme pour moi.
_________________
Viva Cristo Rey!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Oct - 21:44 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Dim 11 Oct - 21:57 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Alors un forum est inutile? 
Une discussion claire, compréhensible, sans acrimonie ni attaques personnelles ou inutiles a existé depuis des siècles et fait vivre la foi, les théologiens en avaient l'habitude, je trouve cela toujours intéressant et instructif. Les idées doivent se confronter, surtout quand on va dans le même sens.
Mais il est indispensable de faire preuve de connaissance  et d'humilité .
Je suis d'accord avec Mr Thienpont qui a une très grande connaissance de la doctrine et de l'Eglise, moi je ne fait pas parti de l'église conciliaire comme je ne suis pas protestante ni islamiste, je suis catholique point.
Nous voyons se former autour de cette église qui occupe nos Eglises, des conciliaires oecumênistes à mort(à mort la civilisation chrétienne), des conciliaires oecumênistes  palots et des oecu-tradis qui conservent un peu et abandonnent beaucoup la doctrine (une histoire de 95/100 parait-il) Ces derniers sont déjà partis dans l' autre église puisqu'ils s'accrochent à des évêques qui sont conciliaires.
Accepter nouveaux oecu-tradis c'est accepter François et ses actions qui ont pour but la destruction rapide de la foi catholique, cette destruction ne date pas d'hier mais lui y va à coup de pieds. La franc-maçonnerie ne s'y trompe  pas. Et regarder détruire l'Eglise sans rien faire c'est participer soi-même à sa destruction.


Revenir en haut
Dies Iræ


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2013
Messages: 109

MessagePosté le: Dim 11 Oct - 22:15 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Je ne pense pas que monsieur Thienpont soit essentiellement arrogant, je crois qu'il est plutôt ardent, impétueux, passionné et un peu susceptible.


Je pense aussi que les points qu'il soulève sont de la première importance et que l'analyse qu'il en fait est pertinente. Je sais aussi que la science dont chacun de nous dispose, soit intuitivement soit par l'analyse et la culture ou l'érudition, n'est pas suffisante pour avoir les lumières dont chacun de nous a besoin, mais je suis sûr que lorsque nous mettons en commun, en particulier par ce forum, chacune de nos intuitions et de nos analyses et en approfondissant ce tout nous disposons de lumières plus fortes.


C'est pourquoi je réitère ma demande à monsieur Thienpont : reformulez!
_________________
justitia Dei est ab æterno, Sum. Theol. 2a-2ae, qu. 58, art.2


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Oct - 08:05 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Il est clair que les papes après Pie XII sont des faux papes. Il y a des certitudes d'hérésies et des doutes sur la validité de leur sacerdoce. Et il y a la certitude que c'est la F.M. qui gouverne au Vatican.Mais comment établir un jury ou établir une thèse qui sera approuvée par tous ?
Ce que mr. Thienpont formule est sage mais inassimilable pour 99 % des "tradis".


De plus, pour ne pas êtres des parias, les plus lucides préfèrent êtres des papistes.


La Tradition a entamé la glissade que l'Eglise Romaine avait entamé avant le concile Vatican II.


Revenir en haut
AVE-MARIA


Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2014
Messages: 118

MessagePosté le: Lun 12 Oct - 10:35 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

 Je me souviens d'avoir lu dans une biographie de Saint PIE X, qu'il avait beaucoup souffert d'avoir été élu Pape. En effet, il avait pleinement conscience de la terrifiante (le mot est juste!) responsabilité de cette charge: il devenait RESPONSABLE des âmes du monde entier!
Peut-on être catholique lorsqu'on est "moderniste"????
La responsabilité du Pape (des papes!) et des évêques est terrifiante, car en effet, il est parfaitement évident que leur enseignement n'est pas catholique! et les pauvres "fidèles" qui n'ont pas d'autre choix que ce qu'on leur enseigne là, ne me semblent pas les coupables!

La responsabilité des hommes d'Église est sans appel!
Leurs fidèles sont, la plupart du temps, des victimes!
Ils ont le désir d'être catholiques mais n'en ont plus les moyens!


Revenir en haut
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Lun 12 Oct - 11:17 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Des victimes satisfaites!
Le Bon DIEU nous donne des grâces? il est étonnant que si peu se convertissent.
Ils en ont, pourtant l'occasion : les enterrements (pour nous quelle galère!) les  pèlerinages et les quelques fidèles autours d'eux.
J'en ai fait l'expérience : ils ne veulent pas.
Et même ceux qui critiquent les papes conciliaires pour leurs actions, ils assistent à quelques messes et abandonnent.
C'est trop leur demander.


Revenir en haut
AVE-MARIA


Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2014
Messages: 118

MessagePosté le: Lun 12 Oct - 11:47 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Je suis d'accord avec vous, beaucoup sont satisfaits de la "nouvelle Eglise!
Mais certains restent sincères et n'ont pas la formation nécessaire pour sortir de là!
Nous sommes des privilégiés...tous n'ont pas cette chance!
Il n'en reste pas moins que l'Eglise "officielle" n'enseigne plus la saine doctrine!


Revenir en haut
ARVERNE


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 1
Localisation: Allier

MessagePosté le: Lun 12 Oct - 17:34 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

J'ai été conciliaire, et considéré à l'époque comme "classique".
Ce que je vais dire tient en peu de mots.
Subjectivement je me considérais à cette époque comme catholique, mais objectivement je ne l'étais pas.
Ma famille, de très proches sont conciliaires, certains sont pieux, priants, mais douloureusement, l'objet de leur foi n'est pas catholique, tout absolument tout est infesté de modernisme, de relativisme, de libéralisme...


Revenir en haut
Archet de Jeanne


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 147

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 07:31 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Nous ne sommes pas absolument tenus de croire aux apparitions de Fatima, quoique ... la sainte Vierge a donné quelques garanties. Si elles sont vraies, alors ce qui n'est pas vraisemblable, c'est que l'une des voyantes si manifestement et publiquement privilégiées se soit fourvoyée en matière de foi.


Je crois que sœur Lucie de Fatima a conservé le dogme de la foi (quel est d'ailleurs le sens de cette phrase aujourd'hui énigmatique: "au Portugal se conservera le dogme de la foi"?), bien qu'elle ait été conciliaire.


Aussi, il me semble important de faire attention quand on dit qui est et qui n'est pas catholique. "Conciliaire", je doute qu'il y ait une entrée dans un dictionnaire de théologie. Nous faisons une analogie: Eglise catholique, Eglise conciliaire (le E parce que c'est comme son nom propre, ce n'est pas par sorte de respect!), et donc être catholique, être conciliaire. Mais attention aux raccourcis: un catholique de l'Eglise conciliaire ne se définit pas nécessairement (de lui-même) par rapport au funeste concile.


Plusieurs manière d'être conciliaire:
- défendre le Concile pour détruire l'Eglise (de la part d'un suppôt de Satan)
- défendre le Concile par orgueil, parce que c'est son œuvre (Cf Ratzinger fier de ses idées propres en théologie)
- défendre le Concile parce le monde flatte celui qui va dans son sens (Cf François loué par les journaux) et hait celui qui s'y oppose
- suivre les réformes du Concile parce qu'on croît benoîtement à une simplification pastorale
- on est "membre de l'Eglise" peu conscient et peu pratiquant: on est alors catholique et pécheur par ignorance volontaire.


Il y a sans doute une manière d'être bénigne, bienveillante, amendée par un sens catholique donné par le baptême, qui permet à des âmes de bonne volonté de continuer à croire intégralement, à adorer pieusement.


Au Portugal se conservera le dogme de la foi: est-ce que cela ne signifie pas tout de même que ces âmes seront bien rares, et qu'on les trouvera dans ce qu'on pourrait appeler le Portugal de l'humilité?


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 322
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 10:12 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Axel Thienpont me communique:


"Veuillez accepter mes excuses pour le ton arrogant, et la complexité du texte.


Suzanne vous avez raison, mon arrogance est plutôt celle d'un coq....  Je n'ai ni la sainteté ni la patience d'un domini canes...


Je tâcherai à l'avenir de faire plus clair et plus doux, de me reformuler à la demande de Dies irae.


Il est vrai que ma réponse aurait pu être privée, et y ai pensé.


J'ai craint une seconde réponse aussi "expéditive" que la première.


Je maintiens que dire "on peut être catholique et conciliaire" est doctrinalement faux et pastoralement .... conciliaire!


Je répondrai aux questions sur la papauté et les papes conciliaires dans d'autres fils, si Shamus m'y autorise,


Union de prières in Christo Rege per Mariam,


Axel Thienpont


 
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
René Michaud


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 5

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 10:27 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Bonjour,

c'est le fond de commerce des dominicains d'Avrillé depuis fort longtemps d'entretenir l'ambiguité sur l'église conciliaire...

En témoigne le numéro 1 de leur revue Le Sel de la terre dans un article intitulé "Ecclesiologie comparée" signé du Père Pierre-Marie (tiens, tiens, comme on se retrouve !!!).

Voici l'introduction intégrale de cet article :

Citation:
Depuis Saint Augustin, le thème des deux Cités, pour désigner l'Église et la Contre-Église, est bien connu des chrétiens. Ce thème est développé en particulier par le Pape Léon XIII au début de son encyclique "Humanum Genus" sur les francs-maçons : "... le genre humain... s'est partagé en deux camps ennemis, lesquels ne cessent pas de combattre, l'un pour la vérité et pour la vertu, l'autre pour tout ce qui est contraire à la vertu et à la vérité. Le premier est le royaume de Dieu sur la terre, à savoir la véritable Église de Jésus-Christ... Le second est le royaume de Satan."
Mais, depuis le Concile Vatican II, se développe une "nouvelle ecclésiologie", qui n'est rien d'autre que le plan d'une nouvelle Église.

Nous allons comparer entre eux les principaux traits de ces trois Églises : l'Église catholique, l'Église conciliaire et la Contre-Église.


Il va ainsi rappeler que l'Eglise Catholique est le Corps mystique du Christ ainsi qu'une société (légale et indéfectible) fondée par NSJC. Puis il énoncera les 4 notes de l'Eglise à savoir l'unité, la sainteté, la catholicité et l'apostolicité. Il parlera également du triple pouvoir de l'Eglise, de son infaillibilité et de sa visibilité.

Puis, le Père Pierre-Marie continue sur l'église conciliaire... En introduction de ce paragraphe, il dit : "Il peut paraître étrange de parler de nouvelle ecclésiologie, comme si l'Église pouvait changer de doctrine sur elle-même.." Il énonce ensuite que cette nouvelle ecclésiologie à ses origines dans le modernisme, le protestantisme.
Le Corps mystique du Christ serait remplacée par celle de peuple de Dieu.

Les notes de l'église conciliaire seraient les suivantes :
- l'oecuménisme qui remplace l'unité
- la croyance remplace la catholicité (tous les croyants de toutes les religions sont reliées au peuple de Dieu)
- la conciliaire qui remplace l'apostolicité
- l'humanisme remplace la sainteté
Autodestruction de la triple unité de l'Eglise, autorité collégiale au lieu de hiérarchique, liberté religieuse (opposée à l'Eglise catholique, société parfaite et suprême) enfin disparition de sa visibilité car elle n'est plus nécessaire à partir du moment où "L'Esprit de refuse pas de se servir des églises et communautés séparées comme de moyens de salut".

Le Père Pierre-Marie va ensuite définir la Contre-Eglise.

Puis, il en vient à sa conclusion que je cite intégralement :

Citation:
"Il faut remarquer, pour terminuer que la nouvelle ecclésiologie est une transition entre l'Eglise catholique et la Contre-Eglise :
On passe de l'unité catholique à la conspiration des enfants du Verseau par l'oecuménisme de tous les croyants.
En remplaçant la foi par le sentiment religieux, et le beau culte catholique par des cérémonies insipides, on laisse les chrétiens vulnérables face aux fausses doctrines et aux méthodes spirituelles de la Contre-Église.
En ne prêchant plus l'idéal de sainteté surnaturelle mais un humanisme terrestre, on prépare les chrétiens à construire une société socialiste universelle ayant pour code les droits de l'Homme, ou bien à rechercher le nirvana par la drogue ou la Méditation transcendantale, antichambres de l'enfer.
Il n'est donc pas étonnant de retrouver des liens étroits entre des dirigeants de l'Église conciliaire et le New-Age.
Toutes ces considérations ne doivent pas nous décourager : nous savons par la Révélation (Cf. par ex. le livre de l'Apocalypse), et la Sainte Vierge Marie est venue nous le rappeler à Fatima ("à la fin mon Coeur Immaculé triomphera, le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, un certain temps de paix sera donné au monde"), que l'Église sortira triomphante de ces luttes. Elle seule possède les promesses de l'éternité. L'Église conciliaire, faible construction des hommes, s'effondrera. Quant à la Contre-Église, Notre Seigneur la renversera avec l'Antéchrist "d'un souffle de sa bouche".
Nous vivons certes la Passion de l'Église ; mais il est exaltant d'être appelés à rester avec la Sainte Vierge au pied de la croix dans la certitude du triomphe final, malgré toutes les apparences contraires.


Puisqu'il n'y a que deux camps, deux cités (comme le rappelle lui-même le P. Pierre-Marie en introduction), on s'attend donc à ce qu'il nous dise dans quel camp, dans quelle cité, est l'église conciliaire...
Celui dit expréssement que cette église conciliaire ne possède pas les 4 notes de l'Eglise catholique... En conclusion, il dit que c'est église conciliaire est une "faible construction des hommes"... Alors ? De quel camp est l'église conciliaire ? Comment ne pas conclure clairement après un tel article ?

C'est le fond de commerce d'Avrillé mais aussi de la FSSPX d'entretenir volontairement le flou sur un tel sujet ! En témoignent les articles de l'abbé Gleize qui n'en finit plus de faire des circonvolutions sur le sujet... ou les inénarrables articles d'Avrillé sur "un pape pour deux églises" (avec moultes citations caviardées) relayés par les prêtres de la FSSPX dans leurs bulletins...
Avec de telles ambiguités, il n'est donc pas surprenant de voir le spectacle d'une FSSPX qui explose... avec d'un côté un Mgr Fellay et des abbés Pflugger, ..., et de l'autre côte des abbés Rioux, ...

Libre à chacun de suivre de tels maîtres et de les ériger comme étant le nec plus ultra de la "Résistance"... Pour ma part, il y a longtemps que j'ai compris et que j'ai tourné la page !!!


Revenir en haut
Avila


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 168
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 11:10 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

Est-il possible de dire que soeur Lucie était conciliaire "objectivement" ? Née en 1907, carmélite, au fin fond du Portugal, elle a déjà 70 ans en 1977 ! Connait-elle le combat de Mgr Lefebvre ? Quand a-t-elle pu prendre toute la mesure de la destruction opérée par le concile ?

Peut-être parmi les

 
Citation:

 Plusieurs manière d'être conciliaire:

faut-il en rajouter une :

- religieux âgés enfermés prisonniers dans leur couvent, mis au silence. Appartenant à l’Église catholique dans laquelle ils étaient nés et souffrant des réformes conciliaires qui changent leur règle, leurs constitutions, leur Foi, ignorant peut-être aussi de l'immense portée de ces réformes, ils ont combattu pour rester intégralement catholiques. Peut-on dire de tels religieux qu'ils furent conciliaires et catholiques en même temps ? C'est-à-dire adhérent objectivement  : et aux réformes doctrinales du Concile et à la doctrine catholique de toujours. Cela n'est-il pas impossible ?  N'y a-t-il pas eu plutôt une forme de martyr pour ces religieux isolés, âgés, gardés ignorant, prisonniers, qui, sans adhésion de leur part, se sont retrouvés entraînés, placés dans une église conciliaire ? 

On peut légitimement croire que beaucoup de religieux âgés, pris dans la tourmente conciliaire, subirent cette forme de martyr.

D'ailleurs certains biographes de soeur Lucie, tel le Père Gruner, ne prétendent-ils pas qu'elle fut mise au silence, courrier lu et intercepté, etc.

Mais quand sœur Lucie dit que le dogme de la foi se conserva au Portugal,  un auteur (je crois que c'est Joseph de Belfont dans Mystère et vérités cachées du 3e secret de Fatima ) en donne une explication intéressante : sr Lucie a voulu prévenir, sans le dévoiler, que ce 3e secret évoque une grande crise de la Foi. Etant portugaise, elle prévient que dans son pays le dogme de la Foi se conservera, comprenez en sous-entendu malgré cette crise de la Foi. Ce qui selon l'auteur ne veut pas dire que le dogme ne se conservera pas ailleurs. Ce qui donne aussi l'indication qu'
Citation:


 Il y a sans doute une manière d'être bénigne, bienveillante, amendée par un sens catholique donné par le baptême, qui permet à des âmes de bonne volonté de continuer à croire intégralement, à adorer pieusement.

Mais qui donne aussi l'indication que Sr Lucie savait que la Foi catholique allait être attaquée comme jamais auparavant. On peut alors penser sans exagération qu’elle a pu voir, comprendre les méfaits du Concile et mener un combat à l'intérieur de son couvent pour garder sa Foi de toujours et ne pas adhérer aux réformes conciliaires.

Il est certain qu'il y a beaucoup de nuances et de manière d'être conciliaire, plus que 5 certainement (cela ressemble tellement au monde protestant où il y a tellement de manière d'être protestant !) : est-ce que toutes ces nuances et manières permettent de dire qu'on peut être "catholique et conciliaire " :
- un nouveau rallié a-t-il perdu sa foi catholique tout en adhérent à 95 % du concile ?
- Un charismatique catholique pentecôtiste est-il encore catholique ?
- Un catholique de 80 ans qui adhère à la doctrine conciliaire intégralement ?
- Un catholique de 80 ans qui reste dans l'église conciliaire tout en la condamnant, la critiquant et en combattant intérieurement pour garder la Foi de son baptême ?
- un catholique homosexuel vivant avec son "ami", accepté par son curé comme catholique ne vivant pas dans le péché, est-il catholique ? Son curé est-il catholique ?
- un divorcé-remarié qui veut communier et milite pour cela est-il catholique ?
- etc.
Tous ces gens-là sont pécheurs, là n'est en fait pas le problème, certains plus ignorants que d'autres de la doctrine, mais sont-ils tous catholiques dans leur Foi ?

Une chose semble cependant se confirmer avec le temps : plus on reste dans l’église conciliaire, plus il est difficile de professer la Foi catholique dans le temps : né catholique, on peut finir par mourir catholique de nom mais non-catholique dans sa foi, professant une autre Foi que la Foi catholique et sans même le savoir !

Et je reparle des jeunes générations qui n'ont connu que l'église, l'enseignement, des parents conciliaires : peut-on dire d'eux, même s'ils sont pieux et moralement irréprochables, qu'ils croient intégralement aux dogmes de la Foi catholique ? Car même s'ils ont reçu le baptême catholique, si l'enseignement reçu n'est que conciliaire comment peuvent-ils même connaître la vérité catholique ? Alors peut-on en vérité dire qu'ils professent la Foi catholique, donc qu'ils sont catholiques ? Et si un jour ils entendent, sont touchés par cette vérité catholique, peuvent-ils alors honnêtement rester dans l'église conciliaire ?

Le témoignage d'Averne, beaucoup d'entre nous n'avons-nous pas un parcours assez semblable ?, semble confirmer que non.

N'empêche qu'il reste cette iniquité, qui est peut-être la plus grande victoire de Satan, que ces conciliaires, qui ne professent pas la foi Catholique intégralement, ont pour nom catholique, ont reçu le baptême catholique, sont soutenus par la hiérarchie officielle, elle-même conciliaire, de l’Église catholique.
Car il est vrai, du moins pour moi aussi, que

Citation:

 "La difficulté de la question réside dans la manifestation de catholicité qui reste aux "catholiques conciliaires" par le fait qu'ils se placent sous la juridiction officielle (et visible par cet aspect des choses). On ne peut pas dire ça de n'importe quelle autre secte. Ils suivent la plus haute autorité sur terre..." Archet de Jeanne



Il est donc vrai que tant que l’Église catholique n'aura pas condamné solennellement le conciliarisme comme une hérésie à rejeter hors de l’Église, tant que la distinction entre Église catholique et église conciliaire n'aura pas été tranchée et avalisée par un magistère authentiquement catholique, il est donc logiquement et linguistiquement possible de dire qu'on peut être catholique et conciliaire. Mais un fidèle de la Tradition, et un prêtre d'autant plus, se doit de donner les explications et distinctions nécessaires, et de faire les remarques appropriées.  Mgr Lefebvre ne disait-il pas de Rome, ce que l'on peut donc appliquer aux conciliaires :
 
Citation:

 "Rome a perdu la foi, mes chers amis. Rome est dans l’apostasie. Ce ne sont pas des paroles, ce ne sont pas des mots en l’air que je vous dis. C’est la vérité. Rome est dans l’apostasie. On ne peut plus avoir confiance dans ce monde-là, Il a quitté l’Église, Ils ont quitté l’Église, Ils quittent l’Église. C’est sûr, sûr, sûr.» (Mgr Lefebvre, le 4 octobre 1987).


Souhaitons ardemment que dans un prochain Sel de la Terre, les moines d'Avrillé nous donnent les bonnes réponses avec toutes les questions, objections, solutions, conclusions, qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre la réponse du Père Pierre-Marie et les remarques et objections que cela soulève. La question est si délicate qu'il nous faut des explications de théologiens pour que l'ordre règne dans nos intelligences.

 


Revenir en haut
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 12:15 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

L'archevêque de Ravenne invite la FSSPX à célébrer en paroisse par CMdelaRocca 2015-10-13 12:59:46 http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=789109

GHIZZONI, le censeur des latinistes qui s'ouvre désormais aux "lefebvriens" (sic).
C'est le titre d'une communication de Messainlatino ici en italien dont on trouve la source ici et dont voici la teneur:

RAVENNE – Quand il était à Reggio Emilia comme évêque auxiliaire il avait été le plus acerbe ennemi des groupes de fidèles qui demandaient à célébrer selon la forme extraordinaire, improprement dite messe en latin.
Une opposition qui semblait souvent ne tenir aucun compte du
Motu proprio de Benoit XVI Summorum Pontificum qui dédouanait, les faisant sortir d'un ghetto, les fidèles traditionnellemnt attachés à la dite messe ancienne.
Conversion singulière pour Lorenzo Ghizzoni, Archevêque de Ravenne et Cervia. Il vient à peiine de concéder pour dimanche prochain et pour octobre deux messes en latin à une paroisse de son diocèse,, Santa Maria del Torrione qu'en vue de la création d'un groupe stable de fidèles il invitera à célébrer le révérend don Enrico Doria, un prêtre du prieuré ‘Madonna di Loreto’de Rimini de la FSSPX, la fraternité qui suit le charisme de l'évêqueMarcel Lefebvre.
Un changement et non des moindres.
On voit qu'après l'annonce du pape sur les confessions licites de la part des prêtres FSSPX, l'épiscopat italien ne tarde pas à s'aligner. Ainsi ce qui était impensable hier est aujourd'hui permis, voire souhaité.
S'en réjouiront les fidèles de la FSPX, mais en tireront bénéfice, nous en sommes sûrs, tous les autres fidèles de la catholicité.


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 13:22 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

René Michaud,


Il faut se réjouir du dernier article du site d'Avrillé: "Une contre-façon de l'Eglise!" pour désigner l'église conciliaire.


Le Père Pierre-Marie n'est qu'un membre, éminent, d'Avrillé.


Si son schéma décrit l'église conciliaire comme un "passage" de l'Eglise à la Contre-Eglise, une sorte de "parvis" à double sens, que Dieu tolère pour faire passer les mauvais catholiques dans la Contr-Eglise, et les baptisés de désir dans la Tradition, il ne dit pas expressément ce que dit A. Thienpont: une église au service de la Contre-Eglise globale, celle du nouvel ordre mondial, un César qui a besoin de ses prêtres à lui, voire d'un "pape".


Moreno,


Le retour ce prélats conciliaires à la lturgie de St Pie V n'est pas un retour suffisant: il manque un retour au catéchisme catholique.


C'est cela la vraie conversion de Rome, ou de ses membres actuels de la Rome conciliaire.


Comme le fit Mgr Lazzo des Philippines, il quitta l'église conciliaire.


Celui qui ne quitte pas l'église conciliaire n'est pas réellement converti, car il obéit à des hommes d'église dont la religion reste la liberté religieuse, liberté dont il profite un temps, dans une église oecuméniste.


Il y a plus illusion que bénéfice!
Les ralliés cautionnent cette fausse conversion, consistant à aller à la vraie messe, mais à vivre en bon conciliaire .... 
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Shamus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 123
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 13:34 (2015)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire? Répondre en citant

René Michaud a écrit:

Bonjour,

c'est le fond de commerce des dominicains d'Avrillé depuis fort longtemps d'entretenir l'ambiguité sur l'église conciliaire...

... Pour ma part, il y a longtemps que j'ai compris et que j'ai tourné la page !!!


Les Dominicains d'Avrillé n'ont aucun "fond de commerce", et certainement pas un en vue "d'entretenir l’ambigüité sur l'église conciliaire"
Les médisances sont interdites ici, et je vous remercie d'en tenir compte à l'avenir, ou bien de "tourner la page".


Dernière édition par Shamus le Mar 13 Oct - 14:56 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:35 (2016)    Sujet du message: Peut-on être catholique et conciliaire?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com