Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Denier du culte!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Ven 27 Nov - 17:14 (2015)    Sujet du message: Denier du culte! Répondre en citant

Axel Thienpont 27 Novembre 2015, la Médaille miraculeuse


LETTRE OUVERTE A NOS EVÊQUES ET ABBES POUR LE DENIER DU CULTE


Excellences Messeigneurs, et Messieurs les abbés de la FSSPX,


Au moment de répondre en justice au denier du culte, j'ai le regret d'en suspendre le règlement aux conditions suivantes:
1- ne le délivrer qu'à l'ordre de votre nom personnel, et plus un sou à la « FSSPX officielle »,
2- ne vous en donner que le strict minimum correspondant à vos états de service ministériel, et en réserver le maximum à l'USML et aux exclus du chapitre 2012,
3- attendre votre désengagement personnel et public à participer au jubilé de la Miséricorde du pape François.


Mes motifs sont dans l'ordre ontologique:
1- La définition de l'église conciliaire: « la société des hommes soumis aux pasteurs illégitimés, et principalement au souverain Pontife, qui, professant la doctrine du Concile, sont baptisés». Note importante: par illégitimés, il faut entendre « légitimes dans l'Église, illégitimes dans une autre » (« Ils ont quitté l'Eglise »). Par baptisés, il faut entendre : douteux, « tous leurs sacrements sont douteux » (Mgr Lefebvre).


2- La définition de l'Église, le Dogme, éditions Fideliter, page 347: « la société des hommes baptisés qui, professant le doctrine de Jésus-Christ, sont soumis aux pasteurs légitimes, et principalement au souverain Pontife ».


3- Trouver l'erreur? La Révolution, le renversement de l'ordre ontologique:
  • le baptisé est d'abord un catéchumène: le catéchisme catholique est le fondement de l'Église, le catéchisme conciliaire (batave pour le Père Calmel) est le fondement de l'église conciliaire,
  • le catholique ensuite professe la doctrine de Jésus-Christ, le conciliaire la doctrine du Concile V 2,
  • enfin, par pasteurs légitimes il faut entendre ceux qui satisfont au for externe aux deux premières conditions ci-dessus. Les pasteurs conciliaires, y compris ralliés, sont peut-être « légaux », mais perdent toute légitimité de pasteur catholique du seul fait de s'incorporer à l'église conciliaire, même s'ils la combattent de l'intérieur style Cheval de Troie ou subversion « anti-révolutionnaire ». Car c'est l'Eglise qui fait ou rend légitimes les pasteurs, et non l'inverse !
  • enfin, la hiérarchie des obéissances est subvertie: dans l'Église, on obéit d'abord au catéchisme, ensuite à la profession de la seule vraie foi, et enfin aux pasteurs qui donnent l'exemple de ces deux obéissances ontologiquement supérieures. Dans l'église conciliaire, on obéit aveuglément aux pasteurs, la suite étant sous nos yeux: « Ya pas photo! ».



4- L'Église malade? Jamais avant le Concile V2 l'Église n'a connu la maladie présente. Il ne s'agit plus de cancer du naturalisme ou de sida du libéralisme, mais d'Alzheimer du modernisme. C'est la tête, Rome, qui divague. On ne se soumet pas à une « juridiction » de malades d'Alzheimer. Ce n'est même plus une question de foi, mais de simple bon sens: la foi nous dit que Dieu peut guérir, convertir, certains hommes d'Eglise partis dans l'église de la divagation, mais certainement pas par une fausse mystique d'écervelés charismatiques, même sortis d'Ecône. Quant au piège de la conversion de Rome, seules des personnes physiques peuvent se convertir en changeant de personne morale (église). La «conversion de la Rome conciliaire» sera sa disparition.


5- Ecclesia supplet. Attention, votre juridiction de suppléance est strictement personnelle! La juridiction de suppléance collective n'existe pas dans la constitution divine de l'Église. La FSSPX est une œuvre d'Eglise, mais une société d'évêques et de prêtres, pas de laïcs. Même le tiers-ordre de la FSSPX appartient d'abord à l'Église, les autorités de la FSSPX les recevant au nom de l'Église. Le droit canon de l'Église insiste à juste titre sur la licéité de tout religieux de se soustraire à la juridiction d'un supérieur lui imposant un acte contraire au droit de l'Église: Mgr Lefebvre loua les bénédictins qui quittèrent Dom Gérard Calvet. Le manquement aux voeux n'était pas du côté des inférieurs, mais du supérieur! Les voeux le sont à l'Église, par les supérieurs, mais non « aux » supérieurs, contrairement à l'abbé Pfluger s'adressant aux frères à Flavigny!


6- Mgr Fellay a-t-il juridiction ordinaire?
Absolument oui: celle du SG défini par les statuts sur vous prêtres membres, mais aucune sur aucun fidèle! Comme évêque, il a seulement la même juridiction de suppléance que ses confrères en épiscopat, auxquels il faut ajouter Mgr Faure. La vocation de cette juridiction est de former, sacrer, et sanctifier les prêtres dans la vérité, et par ce moyen, continuer l'Église. Faire de la « Conversion de Rome » la vocation de la FSSPX est un détournement diabolique de sa vocation, une trahison de Mgr Lefebvre par le chapitre 2012, conciliabule Vatican 2bis à la tête de la FSSPX. La juridiction de suppléance des membres de la néo-FSSPX en est sérieusement écornée sur le seul plan doctrinal: confondre églises et hommes d'églises, ou pire identifier « doctrinalement » l'Église et l'église dont la tête est la Rome conciliaire, c'est trahir le Mgr Lefebvre des sacres de 1988.


7- Abus de juridiction de suppléance. Que les prêtres n'accordent pas l'absolution ou la communion à certains fidèles fait partie de leurs prérogatives de juridiction soit ordinaire, soit de suppléance. Encore faut-il que ce soit pour des motifs d'Eglise, et non d'hommes d'églises! Aucun prêtre n'a le droit de conditionner son absolution au seul motif de ne pas « obéir » à Mgr Fellay! En effet:
  • Mgr Lefebvre le premier interdisait tout « lefebvrisme », à savoir d'obéir à sa personne plutôt qu'à l'Église. L'exclusion des sédévacantistes n'était pas parce que lui ne l'était pas, mais parce que le sédévacantisme pèche contre l'indéfectibilité de la papauté comme institution divine (mais le pape n'est pas la papauté, l'indéfectibilité de la papauté n'a rien à voir avec l'infaillibilité pontificale, de même que la monarchie de droit divin ne signifie nullement un « roi surnaturel »!).
  • exiger une obéissance au SG relève de la seule juridiction ordinaire, et non de la juridiction de suppléance. Une telle obéissance ne s'applique donc qu'aux évêques et prêtres membres de la FSSPX, qui acceptent de se soumettre à cette juridiction ordinaire, laquelle les entraîne depuis 2012 à la soumission à la Rome conciliaire.
  • On ne voit pas pourquoi il faudrait obéir à Mgr Fellay plutôt qu'au pape: si l'église conciliaire est selon tous deux l'Église, alors quittons la FSSPX pour « l'église conciliaire qui est l'Eglise ». Rejoignons directement l'obéissance au pape sans passer par celle à Mgr Fellay.
  • « C'est une iniquité que l'erreur » disait Mgr Lefebvre: si le confessional est le tribunal de la Miséricorde, pourquoi refuser l'absolution à des fidèles redevenus plus que perplexes, et l'accorder par exemple aux seuls fidèles qui vident nos bancs les dimanches d'indult? Ou encore aux conciliaires qui voudraient profiter de la fausse Miséricorde du pape François?
  • Toujours est-il que de tels prêtres prennent leur juridiction de suppléance pour une juridiction ordinaire qu'ils n'ont pas! Par exemple, appeler à participer à une neuvaine pour le Synode c'est bien, mais ajouter (sic): « Tous ceux qui ne font pas partie de la FSSPX sont invités à se joindre à nous! », c'est prendre les fidèles de l'Église pour des membres de la FSSPX! C'est faire de la FSSPX une Église-bis, alors que les prêtres de la FSSPX n'ont aucune juridiction ordinaire sur leurs fidèles!



8- Mgr Lefebvre falsifié par omission!
A l'occasion de l'anniversaire de la déclaration du 21 Novembre 1974, DICI publie une explication exacte de Mgr Lefebvre, en date du 18 mai 1975. Cela me rappelle l'abbé Pfluger me disant à Reims en 2013: « Nous sommes revenus en 1974 », puis « N'ayez pas peur, façon de parler... ». DICI se fiche des catholiques! En 1975, Mgr Lefebvre n'a connu ni suspens a divinis (1976), ni les abominations de Jean Paul 2, ni son codex 1983 instituant une église sans prêtres aux dires même de Mgr Fellay (LAB N° 78, juin 2011), ni ASSISE 1986 et suivants, et encore moins son excommunication suite à son opération SURVIE de l'Église, les sacres de 1988!


9- La Miséricorde de Dieu ou la Miséricorde du diable?
La coupe est pleine! Le pape François présente « sa Miséricorde » comme « Jubilé » de ce qui fut le plus grand désastre de l'histoire de l'Église. Miséricorde pour tous les non repentants, sauf la repentance d'être vraiment catholique! Pour ce pape, vous avez pour un an une juridiction ordinaire pour absoudre des tas de gens pour qui le péché n'est jamais grave, mais qui ne viendront que pour satisfaire leur curiosité, car dans l'église conciliaire on va communier sans confession: on communie au peuple de Dieu, ou à un « dieu » qui offre son sacrifice « au peuple », pas à Son Père.
En outre, la Miséricorde du pape n'est vraiment pas celle de Dieu pour les catholiques. Celle du pape va pour les hérétiques, les islamistes, les immigrés que l'Europe se doit de recevoir, les divorcés adultères, et demain certainement les femmes prêtres et les paires homos, « là où les évêques le jugeront au cas par cas profitable pour l'Église, dans la miséricorde du pape ».


10- Caution à la Miséricorde du diable!
Jamais Mgr Lefebvre n'aurait participé à une telle mascarade diabolique. Il n'aurait fait que clamer urbi et orbi un seul mot de Notre Dame de l'horreur: « Il répand sa Miséricorde d'âge en âge, sur ceux qui le craignent », et non sur ceux qui ne le craignent pas (Magnificat). Au contraire, Menzingen cautionne la miséricorde du diable, aveuglé par une église qui n'est pas l'Église, ou plutôt inspiré par « Ste » Trouille de passer pour schismatique ou sédévacantiste, puis par « Ste » Vanity d'un nouvel « Opus Dei tradi » de droit conciliaire...


« Il faut nous sacrifier! » me dites-vous.
Soit, je me sacrifie mais pour rendre témoignage à la vérité, pas au mensonge. L'Église catholique n'a jamais demandé de se lancer dans un faux martyre, tels des kamikases. Lorsque Mgr Lefebvre a senti le sol se dérober sous son premier pas d'un protocole en mai 1988, il en a fait deux en arrière: dénonciation de signature, et sacres de suppléance. J'ai la conviction absolue qu'il ne parlerait plus aujourd'hui d'église conciliaire, mais de contre-église synodale. Il s'adresserait au pape François comme à un souverain pontife de l'Église, mais parti dans la Contre-Eglise. Il attaquerait certes les Acta Sedis actuels, mais ne manquerait jamais de rappeler qu'il faut encore plus combattre ce monstre, cette bête apocalyptique qu'est cette contre-façon de l'église, établie à Rome par un code canonique 1983, tapis rouge de l'antéchrist, également cautionné par Mgr Fellay. Le refus d'ouvrir les yeux sur la troisième romanité à ce jour relève de l'aveuglement dont parle le Christ.


Veuillez croire, Excellences Messeigneurs les évêques, Messieurs les abbés, en ma considération qui n'est filiale que dans la mesure où vous êtes pasteurs de vérité, et non d'illusions,


In Christo Rege per Mariam, Nullam partem, Ipsa conteret,
Axel Thienpont
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 27 Nov - 17:14 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archet de Jeanne


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 147

MessagePosté le: Sam 28 Nov - 10:07 (2015)    Sujet du message: Denier du culte! Répondre en citant

C'est plein de bons rappels (et pas trop longs...). Puisse cette franchise en décider quelques-uns.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:36 (2016)    Sujet du message: Denier du culte!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com