Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2015
Messages: 25

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 01:50 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

1 décembre 2015
[Abbé Pierre-Marie Gainche, fsspx] Les nouveaux Docteurs de la Loi


SOURCE - Abbé Pierre-Marie Gainche, fsspx - 30 novembre 2015

Des docteurs de la loi et «Résistants» autoproclamés, qui ont fulminé urbi et orbi leur «non possumus» contre les impurs, à leurs yeux, de la F.S.S.P.X (et pas des moindres...) qui entretiennent des contacts avec «l’Eglise conciliaire», reviennent logiquement à la charge maintenant que ces derniers envisagent même de profiter du nouveau jubilé décrété par le pape régnant pour l’année à venir ; ce qui ne les empêche pas de se déchirer la tunique lorsqu’on leur rétorque qu’ils sont, par conséquent, au moins de tendance sedevacantiste: comprenne qui pourra!

Dans une contrefaçon pédante et trafiquée d’article de la Somme théologique (St Thomas d’Aquin) ils s’ingénient à démonter les arguments, en faveur d’une certaine participation à la grâce jubilaire, qui ne sont que l’expression du véritable et bon esprit catholique. Nous ne prendrons pas la peine, au risque de décevoir ou d’être fastidieux, de démonter leur raisonnement, surtout quand on sait qu’au nom du Docteur Angélique on en est arrivé à justifier même toutes les erreurs conciliaires (cf. les thomistes conciliaires, si on peut dire ; ou les thèses de certains ex-sedevacantistes devenus ensuite de droit pontifical et prétendant depuis «démontrer» le caractère tout à fait traditionnel de Vat. II). Gare alors à la poudre aux yeux jetée par les prestidigitateurs du syllogisme (dont les plus habiles sont assez souvent sortis de nos plus prestigieuses grandes écoles d’ingénieurs mais manquent manifestement du sens de l’analogie, le nez du théologien)! Gare à l’apparence irréfutable de démonstrations qui ne séduisent, je pense ou j’espère, que ceux qui ressemblent à leurs auteurs, qui se targuent d’être des «intellectuels» (espèce de beaux esprits purs déconnectés de la réalité ou de Cadillac à 12 cylindres au bruit de moteur sublime mais sans embrayage...)!

Je puis dire que je n’ai jamais entendu Mgr Lefebvre (bien connu de 1980 jusqu’à sa mort), même s’adressant à des séminaristes ou à des prêtres et pourtant profondément imprégné de la lettre et, bien plus, de l’esprit de St Thomas avec celui de l’Eglise, comme probablement aucun de nous dans les générations présentes, et loin s’en faut, se prendre pour l’Ange de l’Ecole en personne. Il est vrai que ce grand évêque n’avait sans doute pas besoin de cela pour en imposer... Il se contentait de le citer dans le texte, humblement et toujours avec admiration et vénération, voire avec émotion. Il n’était surtout pas dans son style de chercher à impressionner ou à séduire ses auditeurs par une apparence de science savante; mais seulement de les convaincre par une argumentation simple mais solide, non fondée sur des jugements propres ou des théories personnelles mais sur le seul enseignement cautionné par la Tradition certaine de l’Eglise, le bon sens et le sens (et l’analogie) de la foi.

Les bons fidèles d’aujourd’hui (de bon esprit), qui partagent ce sens de la foi, n’ont, j’en suis sûr, pas de mal à reconnaître la voix des bons pasteurs qui s’efforcent au mieux et modestement de marcher sur les vraies traces de notre fondateur pour à leur tour les emmener vers les bons pâturages de la vérité et de la grâce. Ils ne s’offusquent pas, bien au contraire, que ceux ci les encouragent à profiter des grâces exceptionnelles d’une année jubilaire et tout à fait traditionnelles, même si décrétée par un pape pourtant tout imbu, il est vrai, de l’esprit funeste de Vat. II. Car, comme ces pasteurs, même si seulement d’instinct ou confusément par la grâce de leur baptême et de leur confirmation, ils font en toute sûreté la distinction (thomiste) entre le vrai successeur de Pierre, en tant qu’unique détenteur et distributeur légitime du pouvoir des indulgences (ou «des clés» en général), et le pape qui, par ailleurs, porte malheureusement et gravement atteinte au dépôt sacré de la foi ou de la morale. Si ce dernier aspect du souverain pontife était une circonstance qui rendait le premier mauvais, il faudrait alors dire que les fidèles ne devraient plus aller se confesser aux prêtres de la FSSPX puisque François vient de leur donner le pouvoir d’absoudre dans le sacrement de pénitence, pour la durée du jubilé, de façon habituelle et ordinaire (en plus de celui qu’ils ont déjà en vertu de l’état objectif de nécessité dans l’Eglise reconnu par Mgr Lefebvre mais bien sûr pas par ces papes qui sont les ardents défenseurs du désastreux Concile Vat. II, cause de cet état de nécessité)!

Dans le genre théorie personnelle et péchant singulièrement par univocité, j’en connais d’autres qui en arrivent à la même conclusion que nos antipapes précédents en prétendant aussi dur comme fer, comme un dogme autoproclamé (attitude du reste typiquement sedevacantiste), que l’essence du jubilé serait d’amener à faire mémoire et non à obtenir miséricorde (remise par les indulgences de toutes les peines non éternelles attachées aux péchés qui suppose la rémission des péchés eux mêmes). Et que, par conséquent, celui-ci étant motivé par le 50ème anniversaire de Vat. II, on ne pourrait nullement y prendre part car ce serait nécessairement se contredire ou se réjouir de ce que nous réprouvons gravement et fortement. Bel exemple de logique en apparence irréfutable mais partant d’un principe faux! Car «contra factum non fit argumentum»: la pratique (la fin réelle ou l’acte d’une chose dit l’essence réelle de celle-ci sans contestation possible) des jubilés, surtout depuis Boniface VIII (1er pape ayant institué un jubilé dans l’Eglise, 1300 ans après sa fondation), prouve à l’évidence le contraire (cf. la bulle «Antiquorum habet» de B. VIII du 22 février 1300)! Mais, comme dit St Augustin, «hélas! Parce qu’ils lisent les Ecritures canoniques avec le parti pris d’y retrouver leurs erreurs, l’évidence même les laisse insensibles» («De la grâce de J.C. et du péché originel», Lib. 1)! En effet, à supposer que son essence fût à l’origine ce qu’ils disent (d’après les Ecritures), le jubilé n’est pas une institution en soi immuable: analogue aux sacramentaux et non aux sacrements, eux et eux seuls absolument immuables en leur essence! Nos aïeux du Moyen Age ont fait à pied le pèlerinage jusqu’aux tombeaux des saints Apôtres, à Rome, voire jusqu’à Jérusalem, non pour faire avant tout mémoire événements de l’histoire religieuse, fut ce même de l’Incarnation-Rédemption, mais pour faire surtout pénitence (vrais repentirs et ferme propos pour obtenir l’absolution des péchés) ou se disposer ainsi à gagner les indulgences et en même temps pour renouveler leur attachement au fondement indispensable et indéfectible de l’Eglise qu’est le Siège apostolique (ce qui est encore plus important, de nos jours, notamment pour les nouvelles générations du mouvement de la Tradition, étant donné les distances prises par nécessité, et non par recroquevillement, avec le Vatican actuel)! Quel pour le moins très surprenant oubli (de la part de clercs) de l’esprit de l’Eglise pourtant rappelé en exergue de son code de lois (analogie avec les indulgences): «prima lex salus animarum» ! En quoi consiste le salut sinon de façon principale en la manifestation et en l’exercice de la miséricorde?! Encore plus surprenant quand il s’agit de celui de son auteur (autre analogie), NS lui-même, qui éclate pourtant en chaque page des évangiles, et fut transmis solennellement à ses Apôtres dans son testament, la messe, en les chargeant non pas seulement d’y faire mémoire mais surtout d’y offrir LE seul sacrifice agréable à Dieu et efficace «IN REMISSIONEM PECCATORUM» (affirmer le contraire ou que la messe ne serait qu’un mémorial a été condamné comme hérésie au Concile de Trente!)?!

Que de temps et d’énergie perdus en ces querelles vaines (d’apprentis théologiens en mal de ministère?) et surtout si éloignées des saintes et légitimes aspirations des bons fidèles (de bon esprit)!

Pmg+, le 30 11 2015 
 
 
 
http://tradinews.blogspot.mx/2015/12/abbe-pierre-marie-gainche-fsspx-les.html 
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Déc - 01:50 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archet de Jeanne


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 148

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 08:42 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

Je crois que Legiunea a répondu à M. l'abbé Gainche. Cet abbé m'a rappelé en son temps qu'il fallait dire, à la suite de Mgr Lefebvre, que la nouvelle messe était mauvaise. Comment peut-il encore le dire? Les prêtres qui la disent sérieusement et validement n'appliquent-ils pas les grâces obtenues par Notre-Seigneur sur la Croix aux fidèles?


Monsieur l'abbé, quand vous viendrez par chez nous, venez confesser aux messes du Combat de la foi (ou dire la messe pendant que le prêtre "résistant" confessera). Tout cet environnement n'est que circonstance, et l'essence de la messe n'est pas changée. Vous n'y perdrez pas votre âme. Détendez-vous...


Si un de vos fidèles désire, pour réjouir les autres fidèles de votre prieuré, offrir une petite fête qui permettra de parler avec vous et d'entendre vos paroles pleines de mesure, que ferez-vous s'il choisit publiquement comme occasion l'anniversaire de l'union adultère qu'il aurait contractée? Circonstance, circonstance... Je vous connais assez pour savoir que vous prendriez cela au moins pour un grand affront.


PS Quant aux docteurs de la loi qui fulminent leur non possumus vis-à-vis des impurs, que pensez-vous Monsieur l'abbé de la censure du non-possumus de l'abbé de la Rocque?


Revenir en haut
Shamus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 123
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 08:53 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

Et à plus fort raison la Très Sainte Messe dite par un prêtre ED. Ses (bons) fidèles à lui, aussi, j'en suis sur, "ne s’offusquent pas, bien au contraire, que ceux ci les encouragent à profiter des grâces exceptionnelles d’une année jubilaire et tout à fait traditionnelles, même si décrétée par un pape pourtant tout imbu, il est vrai, de l’esprit funeste de Vat. II. Car, comme ces pasteurs, même si seulement d’instinct ou confusément par la grâce de leur baptême et de leur confirmation, ils font en toute sûreté la distinction (thomiste) entre le vrai successeur de Pierre, en tant qu’unique détenteur et distributeur légitime du pouvoir des indulgences (ou «des clés» en général), et le pape qui, par ailleurs, porte malheureusement et gravement atteinte au dépôt sacré de la foi ou de la morale. Si ce dernier aspect du souverain pontife était une circonstance qui rendait le premier mauvais, il faudrait alors dire que les fidèles ne devraient plus aller se confesser..."

Et pourtant...


PS Justement, la censure de l'abbé de la Rocque a été... censurée


Revenir en haut
glori


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 95

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 09:59 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

Michael a écrit:
1 décembre 2015
[Abbé Pierre-Marie Gainche, fsspx] Les nouveaux Docteurs de la Loi

le pape qui, par ailleurs, porte malheureusement et gravement atteinte au dépôt sacré de la foi ou de la morale. Si ce dernier aspect du souverain pontife était une circonstance qui rendait le premier mauvais, il faudrait alors dire que les fidèles ne devraient plus aller se confesser aux prêtres de la FSSPX puisque François vient de leur donner le pouvoir d’absoudre dans le sacrement de pénitence, pour la durée du jubilé, de façon habituelle et ordinaire (en plus de celui qu’ils ont déjà en vertu de l’état objectif de nécessité dans l’Eglise reconnu par Mgr Lefebvre mais bien sûr pas par ces papes qui sont les ardents défenseurs du désastreux Concile Vat. II, cause de cet état de nécessité)!


Vous avez bien dit! Oui, c'est exactement la question qui se pose aujourd'hui à nous : peut-on encore se confesser à des prêtres qui ne protestent pas de cette "reconnaissance" et de cette "participation" (déjà en acte du simple fait de la reconnaissance acceptée, même en l'absence d'autres faits pour le moment)? Quelle est la différence avec la confession chez les ralliés?

En plus vous signalez bien l'absurdité de la situation : on a une juridiction ordinaire "en plus" de la juridiction extraordinaire! Dites donc, cela fait beaucoup, s'il y a reconnaissance canonique vous ne pouvez plus invoquer la juridiction de suppléance (et réciproquement)...

Et vous contredites Mgr Fellay (lab 85) qui disait que cette reconnaissance ne changeait rien pour les fidèles : cela change puisque la juridiction devient "habituelle" (alors que la suppléance n'est que ponctuelle, donnée pour chaque acte en particulier).

Pas facile de s'asseoir entre deux chaises!
Trop facile de dire "je ne prendrai pas la peine de réfuter"...


Revenir en haut
Muriel


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2015
Messages: 18

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 10:18 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

Quelle confusion dans son avant-dernier paragraphe!
Ce serait plus clair s'il imitait le style de saint Thomas, lui aussi... Wink

En gros, il y a deux types de fidèles : les "bons fidèles de bon esprit" et les autres.
Définition des premiers : ceux qui sont d'accord avec l'abbé Gainche et le suivent où qu'il aille, et surtout sans protester ni poser de questions!

Au fait, puisque vous avez "bien connu" Mgr Lefebvre dès 1980, qu'a-t-il dit et fait pour "l'année sainte" extraordinaire de 1983?
A part écrire le manifeste où il ose dire au pape, "C’est dans les sentiments de saint Paul vis-à-vis de saint Pierre lorsqu’il lui reprochait de ne pas suivre "la vérité de l’Évangile" (Gal 2, 11-14) que nous nous adressons à Vous." et "Vraiment, la mesure est comble"...
(http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/premieres_discussions_jeanPaulII/21_11_1983_lettre_ouverte_castromayer_lefebvre.php)

Depuis, on a changé de ton, n'est-ce pas?


Revenir en haut
Moreno


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 152

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 10:23 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

7 pages d'explications pour les prêtres, la LAB pour les fidèles,le papier de l'abbé Gainche au cas où certains n'auraient pas compris?
Véritable indigestion!
Pas peur du ridicule ces scribouillards!
Merci à tous les intervenants pour les analyses éclairantes.
Je ne demanderai pas à cet abbé des conseils.


Revenir en haut
Legiunea


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 10

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 10:42 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

Quelqu'un sait-il où l'article a été publié?
Je ne le vois que sur le site Tradinews, sans référence à une source externe. Aurait-il été rédigé seulement pour ce site?
Daté du lundi 30 novembre, ce n'est donc apparemment pas le texte de son sermon pour dimanche dernier.

Au fait, des prêtres ont-ils abordé le sujet en sermon à votre connaissance?


Revenir en haut
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 10:48 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

Je pense qu'il ne faut pas trop en vouloir à l'abbé Gainche et lui prodiguer nos prières (en dehors du cadre du jubilé pour assurer l'effet surnaturel) ..car c'est un prêtre nerveusement malade et abîmé (brisé) en raison d'une obéissance mal comprise.
Les vrais coupables sont ceux qui publient ou laissent publier (ses supérieurs) de telles sornettes qui ne vont que l'enfoncer un peu plus dans la dépression et la mélancolie.


Revenir en haut
glori


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 95

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 11:03 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

Muriel a écrit:
Quelle confusion dans son avant-dernier paragraphe!
Ce serait plus clair s'il imitait le style de saint Thomas, lui aussi... Wink


Certes la forme pamphlétaire ne lui réussit pas!

Marguerite a écrit:

Je pense qu'il ne faut pas trop en vouloir à l'abbé Gainche et lui prodiguer nos prières (en dehors du cadre du jubilé pour assurer l'effet surnaturel) ..car c'est un prêtre nerveusement malade et abîmé (brisé) en raison d'une obéissance mal comprise.
Les vrais coupables sont ceux qui publient ou laissent publier (ses supérieurs) de telles sornettes qui ne vont que l'enfoncer un peu plus dans la dépression et la mélancolie.

D'accord avec vous, Marguerite, et je pense que c'est le cas de plus de prêtres qu'on ne le pense. Aidons-les de nos prières et de tous les services que nous pouvons leur rendre.

Mais ne vaut-il pas mieux se taire que d'écrire des choses pareilles?
Et un remède à la mélancolie n'est-il pas souvent d'agir, de changer d'air? Il y a sûrement l'un ou l'autre confrère qui serait prêt à l'accueillir à la campagne (au hasard, dans la petite commune de Jeu les Bois par exemple...).


Revenir en haut
glori


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 95

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 20:38 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

Michael a écrit:
SOURCE - Abbé Pierre-Marie Gainche, fsspx - 30 novembre 2015

En quoi consiste le salut sinon de façon principale en la manifestation et en l’exercice de la miséricorde?!
 


En quoi consiste le salut?
"Ceux qui croiront et seront baptisés seront sauvés, ceux qui ne croiront pas seront condamnés"
La plus grande miséricorde est de prêcher la vérité, pas de chercher à gagner des indulgences en s'unissant à un jubilé oecuménique!!

Mais vous l'avez bien dit :
Michael a écrit:


comme dit St Augustin, «hélas! Parce qu’ils lisent les Ecritures canoniques avec le parti pris d’y retrouver leurs erreurs, l’évidence même les laisse insensibles» («De la grâce de J.C. et du péché originel», Lib. 1)!


Que vous soit donc retourné le compliment!

Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 326
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 00:02 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

Je suis d'autant plus visé que l"abbé Gainche a été notre premier abbé de la FSSPX après des années conciliaires, et que je l'ai critiqué personnellement d'un de ses sermons du 2 février 2013 à St Nicolas du Chardonnet, genre "l'église conciliaire est une monarchie de droit divin quoiqu'on en dise".


Cet abbé est en fait un malade velléitaire: il ne supporte pas les faiblesses humaines, mais n'a d'yeux que pour les vertus "héroïques" naturelles, qui pour lui sont les seules à représenter les vertus héroiques surnaturelles.


Les "résistants" sont pour lui uniquement des craintifs: peur d'aller à Rome pour convertir le pape et les évêques, etc...., ou des "recroquevillés".


Mais il ne voit pas du tout  que l'église conciliaire fait perdre la foi. Sa foi est au-dessus de ses réalités, tant combattues par Mgr Lefebvre. On aura noté que jamais il ne cite Mgr Lefebvre dans le texte. En fait il n'a jamais bien compris ni Mgr, ni St Thomas comme avant tout réalistes. L'abbé Gainche est dans sa propre vision des choses, complètement déconnectée des faits réels. 


Son image du pape relève de la même déconnexion du réel: le pape peut amener les âmes dans l'erreur et la perdition, que pour lui le pape sera toujours "surnaturel", et s'il ne l'est pas, ou que vous prétendez que le pape est d'abord un homme faillible, qui n'est infaillible que participant à l'âme de l'Eglise, et non à l'âme de l'église conciliaire, alors là tombe le couperet de l'abbé: vous êtes un sédévac!




Son allusion aux ingénieurs à moteurs me touche, car j'en fus un! Mais je ne lui en veux pas, 


prions pour nos abbés qui en ont bien besoin dans la folie générale...., particulièrement celle de Menzingen, la velléitaire de la pseudo-conversion de Rome...


Comme disait Bossuet: " il n'est pire chose que de voir les choses non pour ce qu'elles sont, mais pour ce que l'on voudrait qu'elles soient...".
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 326
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 00:16 (2015)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte" Répondre en citant

addendum: 
l'abbé Gainche affirme mais ne démontre rien, quand il dit que les raisonnements (ici d'Avrillé contre la participation au jubilé de la miséricorde), sont non conformes à St Thomas d'Aquin....


En outre, il aurait tendance à confondre autorité et autoritarisme:
- ce qui fait l'autorité d'Avrillé c'est la conformité de l'intelligence au réel, autrement dit la vérité,
- ce qui fait "l'autorité" de l'abbé GAINCHE? Probablement son autoritarisme au confessionnal? Pas sûr qu'il fasse vraiment Miséricorde!


Mais cela on le sait: pas de miséricorde pour les "résistants". car c'est bien sûr à la grâce qu'ils résistent!
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:36 (2016)    Sujet du message: Encouragements de l'abbé gainche pour "l'année sainte"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com