Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Position d'équilibre
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 22 Déc - 09:12 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

La répression, nous y étions habitué et je ne vois pas bien ce qui pouvait nous arriver de pire. Schismatique, hérétique, lefebvriste, mis dehors des églises construites par nos parents, messes sous la pluie à Lourdes et ailleurs, raillés par tous les médias. Nous y étions habitués. Rien de bien méchant pour un catholique.


Que pouvait-il nous arriver de pire en 2000 ou demain ? La prison et jeté hors de nos habitations... ou martyrisé.


La Fsspx n'a pas besoin du diable pour se détruire, ni d'une grosse théorie. La Fsspx, c'est une oeuvre magnifique qui est attaquée par les modernistes, par les ralliés et par les sédévacantistes-dogmatiques. Elle meurt de sa jeunesse, de ses clercs qui n'ont pas connu le combat moderniste des années 70. Elle pense que tout le monde il est beau et gentil. Et, avec 600 prêtres pour six milliards d'habitants, elle veut imiter la grenouille de la Fontaine. Et ainsi, elle explose de l'intérieur...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Déc - 09:12 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mer 23 Déc - 12:40 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

Lys,


J'ai des excuses sincères à vous faire: Volmar m'a fait oublier votre réponse concernant Herr Krah.


Vous êtes aussi passionnante que... passionnée. Me permettez-vous de "mieux" vous situer?


Vous cherchez l'homme parfait, mais ne le trouvez pas pour l'Eglise qui n'aurait donc plus:


- ni pape: les papes "conciliaires " ne le seraient plus, en tirant la même conclusion que... Mgr Fellay pour des papes qui "ont quitté l'Eglise" (Mgr Lefebvre),


- ni évêques de "juridiction ordinaire": les conciliaires, idem que pour les papes. 


- ni évêques de "juridiction de suppléance": Mgr Fellay? mercenaire de Herr Krah. Tissier et de Galaretta? aux ordres, donc aussi mercenaires d'un mercenaire. Williamson? Un simple provocateur qui ne roule que pour lui, la preuve: il veut semer sur la Tradition l'opprobre universelle des "innommables"... Donc il en veut le mal, pas le bien.


Si je comprends bien, reste l'Eglise de.... Mgr Faure?


Il sera le premier à vous dire Non!


Il ne vous restera plus que l'Eglise de.... Lys. 


Dès lors, une telle "église" ne peut que rappeler deux histoires vraies: les cathares, et Luther...


Au lieu d'attendre l'homme parfait, vous devriez admettre que la seule première des perfections que NSJC demande aux hommes et aux femmes, c'est de soumettre leur intelligence d'abord au Verbe, mais via des hommes qui, quoique bien imparfaits, en montrent au moins l'exemple par leur doctrine, même si leur conduite peut déplaire à la sensibilité.


Tant que Mgr Williamson transmet la doctrine, il a l'autorité de l'Eglise.


Mgr Fellay ne se trompe pas seulement d'ennemi, mais surtout de doctrine: l'église conciliaire n'est pas l'Eglise.


Vous , vous trompez aussi de doctrine. Vous faites objectivement la même erreur que Mgr Fellay, mais diamétralement opposée comme argumentation: 
- lui: si le pape est dans une autre église, l'Eglise n'a plus de pape. C'est vu "in fonctione", mais ne plus distinguer entre la personne et la fonction. François est la personne qui doit remplir la fonction de pape dans l'Eglise. C'est parce qu'il est cette personne partie dans une autre église , qu'il ne peut en remplir la fonction, du moins catholique. L'Eglise manque donc de la fonction catholique du pape, mais pas de la personne du pape. Idem pour chaque évêque versus son diocèse.


- vous: le pape est dans une autre église, donc il n'est plus pape. Même erreur, mais vu "in personna".  Or une personne "chef" peut se comporter comme "non-chef", ou "chef d'autre chose". Telle est le cas de tout hiérarque conciliaire. Mais il reste chef de la société tant que la dite société ne l'a pas remplacé! Donc l'Eglise a son chef, mais parti en vacance dans le triangle des bermudes, si vous voulez...


Qu'un tel chef puisse être considéré comme "déchu" , c'est une chiose permise par les membres de la société. Mais tout "déchu" qu'il soit, il en reste le chef "juridiquement ordinaire", tant qu'une "autorité supèrieure" n'en décide autrement. 


Il n'y a que deux autorités supérieures au pape sur terre: un conclave le destituant, ou NSJC "en colère"...


En attendant, vous et moi n'avons que des juridiction subjectives de suppléance, pauvres hommes comme Mgr Williamson et Mgr Faure....


"Pauvres hommes" qui mettent tout leur trésor dans la transmission de la Tradition, et donc riches de la richesse de l'Eglise...


Deo gratias!
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mer 23 Déc - 14:27 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

Paulus, triste histoire très bien résumée.


La "jeunesse" des Aulagnier, Schmidberger, Fellay, Pfluger, Laisney, Gleize, quand ce n'est pas aussi certains plus "vieux" tel que Simoulin....,  qui se croient plus sages que leur "père", et quel père, Mgr Lefebvre! 


Comme dirait Mgr Williamson: "des esprits 1950...".


Combien de nos enfants reviendront au réel de l'incompatibilité radicale (NSJC ou Satan) entre les deux "églises"....


Kyrie eleison,
Ipsa conteret
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
lys


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 102

MessagePosté le: Dim 27 Déc - 14:00 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

DYSMAS 2015 a écrit:

... l'Eglise qui n'aurait donc plus:
- ni pape: les papes "conciliaires " ne le seraient plus, en tirant la même conclusion que... Mgr Fellay pour des papes qui "ont quitté l'Eglise" (Mgr Lefebvre),
- ni évêques de "juridiction ordinaire": les conciliaires, idem que pour les papes.
- ni évêques de "juridiction de suppléance": Mgr Fellay? mercenaire de Herr Krah. Tissier et de Galaretta? aux ordres, donc aussi mercenaires d'un mercenaire. Williamson? Un simple provocateur qui ne roule que pour lui, la preuve: il veut semer sur la Tradition l'opprobre universelle des "innommables"... Donc il en veut le mal, pas le bien.
Si je comprends bien, reste l'Eglise de.... Mgr Faure?
Il sera le premier à vous dire Non!


Laissez-vous entendre a contrario que la vôtre d'Eglise est celle de Mgr Williamson ?
Pourquoi cette fixation sur le "pape" et les évêques ? Êtes-vous en manque d'autorité supérieure comme Mgr Fellay ?
C'est la fin, et si Dieu permet cette crise, pensez-vous qu'Il ne nous donne pas aussi les moyens de nous sauver sans "pape" ni év. félons qui nous poussent au ralliement, chacun par des voies différentes ?


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Déc - 18:06 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

Les voies différentes ont veut bien les entendre si ce ne sont pas celles du sédévacantisme doctrinal et exclusif !   Very Happy

Revenir en haut
lys


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 102

MessagePosté le: Dim 27 Déc - 19:13 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

je ne saisis pas bien le lien avec le sédévacantisme.
La voie du ralliement au NOM de Mgr Fellay pourrait être globalement celle du consentement, avec par exemple la séduction du branding, l'instrumentalisation des croisades du Rosaire, la politique des petits pas pour conditionner les esprits, l'usure du temps,... mais aussi accessoirement la terreur pour les réfractaires, exclusions, chantages aux sacrements, épouvantail du sédévacantisme,...
La voie de Mgr Williamson serait globalement celle de la contrainte, avec un chantage ultime sur les derniers réfractaires, après une future provocation négationniste, mais aussi accessoirement le lessivage de cerveau avec de plus en plus souvent des Commentaires Eleison à connotation ralliériste.


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Déc - 20:25 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

La terreur de mgr Fellay ne pourra jamais égaler celle des conciliaires. Mgr Fellay sera inutile après son ralliement car aucun fidèle ne sera obligé de passer par lui pour aller à Rome. 


Je ne comprends pas pourquoi mgr Williamson voudrait imposer quoi que ce soit aux fidèles car il n'a jamais voulu diriger les abbés. Avez-vous en votre possession un document où cet évêque donne des ordres ? Montrez-nous ce document ! 


Pourriez-vous apporter des éléments concrets et effectifs ? Je n'ai trouvé dans votre texte que des phrases spéculatives (si j'ai bien lu). 


Revenir en haut
lys


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 102

MessagePosté le: Dim 27 Déc - 20:43 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

Non, jamais d'ordres, il s'impose uniquement sans l'air d'y toucher, en se faisant prier, par suggestions, en sous-mains, scandales ou provocations comme à son passage en Allemagne avant la levée des excommunications.

Dernière édition par lys le Dim 27 Déc - 23:20 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Volmar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 274

MessagePosté le: Dim 27 Déc - 21:48 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

Heureusement, chère Lys, il vous reste Mgr Faure. Au moins, vous n'aurez rien à lui reprocher.

Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Lun 28 Déc - 00:15 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

Lys, je vous réponds à:
"Laissez-vous entendre a contrario que la vôtre d'Eglise est celle de Mgr Williamson ?
Pourquoi cette fixation sur le "pape" et les évêques ? Êtes-vous en manque d'autorité supérieure comme Mgr Fellay ?
C'est la fin, et si Dieu permet cette crise, pensez-vous qu'Il ne nous donne pas aussi les moyens de nous sauver sans "pape" ni év. félons qui nous poussent au ralliement, chacun par des voies différentes ?".



Fixation sur le pape: tout catholique y est obligé. La papauté, c'est-à-dire une monarchie de droit divin instituée par NSJC est incontestable, sans tomber dans l'erreur des protestants d'une "église invisible humainement" par un homme censé la représenter comme toute société est représentée par une tête, son "chef" (caput).


Mais une telle "fixation" ne signifie nullement "divinisation" ou "surnaturalisation" du pouvoir pontifical voulu par NSJC sur Pierre et successeurs: seul le pouvoir d'ordre est surnaturel, et à ce titre chaque évêque a le même pouvoir sur la terre entière que l'évêque de Rome, pour autant que la nécessité l'oblige: il peut sacrer d'autres évêques quand fait défaut le pouvoir de juridiction ordinaire pour sauver des âmes en péril. C'est prévu par le droit canon de l'Eglise. C'est ce qu'ont fait Mgrs Lefebvre et de Castro-Mayer en 1988. 


L'Eglise est une société, et il n'y a pas de société sans chef, bon ou mauvais. De St Pierre à Pie XII, les chefs ont été bons globalement, sauf rares exceptions connues de l'histoire de l'Eglise. Mêmes les "bons" ont failli, et rares sont les papes canonisés qui firent meilleurs que les bons. Donc le pape in concreto est un homme comme les autres, dont la charge est réellement surhumaine. 


Vous et moi sommes d'une génération "moderne", nés avec une mauvaise habitude respirée dès l'enfance: l'indépendance de toute autorité, et la difficulté native de se soumettre à une autorité, ce dès l'enfance par des parents et des écoles qui ne nous apprennent quasiment que cela, la "liberté"...


D'où un constat: toute société moderne est quasi "ingérable" par des chefs, sauf soit laxisme, soit totalitarisme....


De St Pie X à Pie XII les catholiques "modernes" n'ont pas voulu de ces papes "autoritaires": Mauriac disait de St Pie X : "ce pape n'est pas de ma paroisse". Le pire est que nombre d'évêques étaient du même avis...


NSJC , fâché de cet esprit d'indépendance et du manque de foi en les demandes de Sa Mère à Fatima, nous fait cette réponse: "Fort bien! Catholiques, vous aurez les chefs que vous voulez: des papes conciliants avec le monde, et vous en subirez les conséquences. Vous reconnaîtrez l'arbre à ses fruits".


Tout homme ou femme a besoin d'une autorité supérieure, à commencer par celle des parents dans la famille, puis de professeur à l'école, de patron dans une entreprise, de chef d'état dans sa patrie, de curé dans sa paroisse, d'évêque dans son diocèse, de pape dans l'Eglise. Motif? Dieu Lui-même, qui est Trinité engendrée par un "père"... Nul n'échappe à cet ordre, même pas les "ni dieu ni maître" qui ont pour "père" Satan...


Je vous concède seulement que notre époque est celle de la défection des pères, celle de la mort du "père"... C'est bien le but atteint par la Révolution.


Mais Dieu ne veut pas la mort du pécheur, et lui envoie toujours des "pères de suppléance" aux pères naturels!


Les papes sont des "saints-pères" défaillants? Dieu envoie Mgr Lefebvre et Mgr de Castro-Mayer pour continuer le pouvoir d'ordre sans juridiction ordinaire, que seul un pape peut donner. La juridiction ordinaire est tout ce qu'il y a de plus naturel, une "économie" du salut distribuée territorialement par des successeurs des apôtres dans des "diocèses", le "diocèse" du pape étant la planète Terre...


Mais si pour une raison quelconque, des âmes sont privées des sacrements, que seul peut conférer le pouvoir d'ordre, alors Dieu et Son Eglise "supplée" en court-circuitant le pouvoir seulement naturel défaillant de juridiction ordinaire.


Mais d'un autre côté, Dieu est sans repentance: sa monarchie de droit divin reste une monarchie de droit divin, même si tels papes admettent qu'une "assemblée constituante révolutionnaire" appelée "Concile" leur coupe la tête au moins spirituellement.


Ne vous faites donc aucune illusion, chère Lys.


La Rome conciliaire aura une fin, et les papes conciliaires seront tous déclarés "favens heresiam" par un ou des papes vraiment catholiques. 


Mon scenario du futur va même plus loin, mais là vous n'êtes pas obligée de me suivre: comme tombeau de Pierre et de Paul hors les murs, Rome connaîtra le même sort que le saint Sépulcre. La Rome conciliaire sera exterminée par l'islam, qui aura son heure de gloire passagère dans la plus grande mosquée du monde à Rome. 


La papauté n'en mourra pas, car il y aura toujours un pape élu dans l'Eglise, mais en exil...


Dans le même temps, Israël se verra contraint de toute part: il aura son chemin de Damas, comme Saül de Tarse!
NSJC ou mieux sa Sainte Mère le convertira, comme NSJC l'a fait pour Clovis.
L'Eglise connaîtra un dernier temps de gloire avec un ou des papes juifs convertis, qui établieront leur siège peut-être à Jerusalem....


N'est-il pas prédit que NSJC y reviendra sur le Mont des Olives?


Ce ne sera que justice!


Mais vous ne vous sauverez pas en dehors d'une Eglise dont le chef humain sera toujours un successeur de Pierre, qui aura juridiction ordinaire sur la planète Terre, tout simplement parce que c'est la volonté exprimée de NSJC!
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
lys


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 102

MessagePosté le: Lun 28 Déc - 01:03 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

DYSMAS 2015 a écrit:
L'Eglise connaîtra un dernier temps de gloire avec un ou des papes juifs convertis, qui établiront leur siège peut-être à Jerusalem....



Ce n'est qu'un détail, mais il me semble que l'Eglise interdit l'élection des convertis de cette religion ?

DYSMAS 2015 a écrit:



Mais vous ne vous sauverez pas en dehors d'une Eglise dont le chef humain sera toujours un successeur de Pierre, qui aura juridiction ordinaire sur la planète Terre, tout simplement parce que c'est la volonté exprimée de NSJC!


Soutiendriez-vous toujours cette juridiction successorale dans l'hypothèse où l'Antéchrist succéderait à son précurseur actuel sur le trône de Pierre ?

Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Lun 28 Déc - 18:10 (2015)    Sujet du message: Position d'équilibre Répondre en citant

"Convertis de cette religion": 
- un juif converti au catholicisme est catholique, et plus "juif" de religion, cela va de soi, non? Je ne parle pas évidemment des maranes faussement convertis sous des états catholiques, "convertis" par intérêts temporels....


- le premier pape fut "élu" par NSJC, lui-même juif: la race juive n'est donc pas un obstacle à l'élection d'un pape juif...




Quant à l'Antéchrist:
- il est possible que nous nous trompions nous-mêmes sur sa "malice" au for interne: la Révélation nous parle d'un homme de perdition, tel peut être considéré le pape François....


- le fait qu'il soit "antéchristique" en parlant "sicut draco" comme l'écrit St Jean dans l'Apocalypse, empêche tout catholique de suivre sa juridiction objective (les ordres qu'il donne), mais pas forcément de ne plus le considérer comme la seule personne ayant juridiction subjective sur l'Eglise.


- dans cette perspective, ces papes sont "hors de l'Eglise", l'antéchrist aussi, quoique installés sur le siège de l'Eglise: c'est le roi d'Angleterre installé sur le trône de France du temps de la Pucelle... 


- toujours dans cette perspective: on pourra dire que le roi d'Angleterre n'est pas le roi de France, et donc que le pape ne l'est pas... Mais ici la différence est qu'il n'y a plus de roi de France, autre que celui qui est assis sur le trône de France: il n'y a pas d'autre "pape" hors de celui qui est assis sur le siège de Rome....


- c'est pourquoi oui, je soutiens que tant que le "souffle de la bouche " de Dieu ne l'aura pas converti ou  remplacé, l'Eglise peut aussi être persécutée par un ou des papes antéchristiques, qui occupent le siège de Rome tout en étant papes d'une "église recomposée" à la place de l'Eglise. 


" C'est là la patience des saints" répète l'Apocalypse...


Je soutiens aussi la thèse que l'on doit prier pour ces hommes de perdition, mais pas forcément "una cum", car l'âme de "leur église" n'est pas l'âme de l'Eglise au for externe. Et que l'on peut être "non una cum" et non sédévacantiste....


Bref, "habemus papam" réellement, mais "antechristus papam extra Ecclesiae animam"...
Qui potest capere capiat...
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:46 (2016)    Sujet du message: Position d'équilibre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com