Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize :
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 17:46 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Pitié Dysmas.... nous saturons ...

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Jan - 17:46 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lys


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 102

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 19:12 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Oui, c'est abscons.
S'il pense que l'Eglise est faillible en l'absence de pape, cela expliquerait qu'il se torture ainsi l'esprit pour justifier que des papes apostats de la secte conciliaire restent papes catholiques de l'Eglise.
Il faudrait le prévenir de ne pas finir par péter un plomb, si j'ai bien compris qu'il irait jusqu'à vénérer la juridiction subjective de sa "sainteté" l'Antéchrist.


Revenir en haut
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 21:52 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Mon Dieu !! Nous ne sommes pas gâtés par la littérature ce soir ... 

Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Jan - 22:00 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Eh oui cher Marguerite, quand l'ennemi pense avoir conquis la place, il se lâche. 

Revenir en haut
lys


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 102

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 22:23 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

ne jurez pas vainement Marguerite.
Repaissez-vous bien des fables adultérines de votre idole partisane.


Revenir en haut
Dies Iræ


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2013
Messages: 109

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 22:29 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Cher Dysmas,


Votre analyse nous est connue et il est vrai que dans votre désir qu'elle soit bien comprise il vous arrive d'être un peu pesant. Abscons certes non, mais pesant. Toutefois je vous remercie grandement d'avoir ainsi permis à Lys de se lâcher, selon le mot gracieux de Paulus. Peut-être ainsi aurons-nous la joie de voir de cette gente personne se retirer du ring où elle n'a rien à faire!


En effet ce forum n'est pas un ring, c'est un lieu où nous cherchons à raisonner, et Lys, vous refusez de raisonner. Si vous n'avez pas vu que je disais en substance que l'hérésie publique des papes conciliaire est un péché qui, aussi monstrueux soit-il, ne retire aucune des obligations qui sont leur charge, il aurait fallut en substance que vous me demandiez pourquoi cela ne les excluaient pas formellement de l'Église (la seule, toutes les autres étant des contrefaçons). Et là il faut effectivement raisonner.


Ce que je pense, mais je n'en ai pas la certitude, car il n'existe pas de consensus des théologiens à ce sujet quoique certains en disent, ce que je pense donc est que nulle autorité terrestre ne peut, de nos jours, puisque les francs-maçons ont bien pris soin de détruire tout ce qui pouvait rester de l'autorité impériale, démettre un pape hérétique. Par conséquent, ces papes-là restent papes, ne vous déplaise, car nul ne peut les juger sur terre.


Souvenez-vous du véto de l'empereur à l'occasion de l'élection de saint Pie X! C'est cette alliance du trône et de l'autel qui faisait de la chrétienté le fort de la foi. Notre Sainte Mère l'Église n'a pas besoin de la chrétienté, c'est bien la chrétienté qui a besoin de Notre Sainte Mère l'Église. Dans sa perversité depuis 5 siècles la chrétienté tourne au satanisme lentement mais sûrement! Nous avons le papes que nous méritons!
_________________
justitia Dei est ab æterno, Sum. Theol. 2a-2ae, qu. 58, art.2


Revenir en haut
lys


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 102

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 23:45 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Merci. Vous aurez peut-être la joie d'être exaucé en adressant vos griefs au modérateur ? Peut-être ignorez-vous que les intellectualistes peuvent plus facilement péter un plomb ? Vous devriez en avoir un peu plus le souci.
N'importe quel catholique peut constater et juger qu'ils ont apostasié et font apostasier des centaines de millions de fidèles. Sinon, qui et pourquoi combattez-vous ?
Les péchés des destructeurs de la Foi sont-ils de simples péchés mortels, sans autres conséquences que la perte de la vie de la grâce ?
Ils se sont d'ailleurs démis d'eux-mêmes en fondant leur secte et ont tous été anathémisés par avance par leur prédécesseurs.
Vous semblez dire que nous les méritons personnellement. Est-ce par autoculpabilisation ou pour n'avoir pas à s'en affranchir ?


Dernière édition par lys le Mer 13 Jan - 00:22 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Dies Iræ


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2013
Messages: 109

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 00:32 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Bravo Lys,


Vous dites ce que vous pensez :
 
Citation:
Ils se sont d'ailleurs démis d'eux-mêmes en fondant leur secte et ont tous été anathémisés par avance par leur prédécesseurs. 
La première moitié de la phrase est une opinion théologique qui devra être démontrée. La mienne est que le code de droit canonique de 1917 donne au pape seul la charge de prononcer l'excommunication des hérétiques et que par conséquent ils ne peuvent pas être considérés comme démissionnaires par leurs actes. La mienne reste à démontrer également. En effet il n'y a pas unanimité des théologiens à ce sujet loin de là.


J'ajoute que saint Pie X a supprimé tout pouvoir de l'empire sur la papauté, et je le déplore. En effet on voit les papes de Pie VIII à Pie XII reconsidérer la théologie des deux glaives dans une sorte de négation des travaux scolastiques.


Depuis Gaunilon la lumière sombre de Satan imprègne de plus en plus l'esprit des "esprits forts" et les sectes qui en découlent (fratricelles, illuminés, RPR, jansénistes, franc-maçons et tant d'autres) font tout pour détruire l'alliance du trône et de l'autel, destruction que Louis XIV a précipitée en refusant de consacrer la France au Sacré Cœur.


J'ai moi-même, depuis de nombreuses décennies, le désir de restauration de la monarchie légitime dans toute la chrétienté, car tel est l'ordre des choses voulu par Dieu, et pourtant j'agis dans cette direction de manière négligeable.


C'est en cela que nous méritons de tels papes, parce que nous ne sommes pas capables de restaurer la chrétienté comme règne social de Notre Seigneur Jésus-Christ.
_________________
justitia Dei est ab æterno, Sum. Theol. 2a-2ae, qu. 58, art.2


Revenir en haut
René Michaud


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 5

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 08:22 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Maunoir a écrit:
Mgr Williamson constate l'existence d'une l'église conciliaire plus qu'autre chose .... On ne prouve pas un fait, on cherche seulement à le comprendre.

Les sédévacantistes nient le fait en affirmant que l'église conciliaire n'est rien du tout .. tout comme l'abbé Gleize qui finit par conclure que l'église conciliaire n'est au fond qu'un être de raison ... C'est drôle comme les extrêmes se rejoignent !

Cher Maunoir,

je ne sais d'où vous sortez que "Les sédévacantistes nient le fait en affirmant que l'église conciliaire n'est rien du tout".

A contrario, ils affirment haut et fort que l'église conciliaire n'est pas l'Eglise catholique et que par conséquent ce sont deux églises distinctes et bien réelles.

Voir par exemple ce lien : http://www.a-c-r-f.com/documents/LHR-Ils_ont.pdf

Ce que les sédévacantistes nient, c'est que l'on puisse appartenir simultanément à deux églises, la catholique et une autre (quelle soit conciliaire, protestante, orthodoxe, ...).

Ainsi, ils ne sont absolument pas d'accord avec l'analyse de la situation faite par Avrillé et par Mgr Williamson (analyse reliée en son temps par La Porte Latine et divers bulletins de la SSPX).

R.M.


Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 10:41 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

"Rien du tout" (dans un esprit sédévacantiste ) voudrait dire que la corruption est telle qu'elle a totalement fait disparaître ce qui est catholique.Que la corruption de la pomme pourrie fait disparaître jusqu'à la notion de pomme.
Comment parler de pomme pourrie s'il n'y a plus de pomme ? Il faut au moins parler d'une pomme pour qu'il y ait pourriture.. Sinon vous n'aurez pas les 287 points de pourritures que vous alignez dans votre document. "De nihil, nihil fit" "De rien, rien ne vient" dit l'adage..

Ce qui explique qu'on recherche, dans cette logique,  à affirmer dogmatiquement l'invalidité de tous les sacrements (épiscopat) , la disparition de la hiérarchie (d'où les élections de "papes" dans ce milieu etc..) non par observation du rite mais par principe ("plus rien du tout").

La faille de ce raisonnement réside dans l'incompréhension du libéralisme catholique : le libéralisme est corrupteur et non totalement destructeur. Il commence d'abord par passer sous silence les grandes vérités catholiques (Règne Social du Christ, Péché originel ..) puis, par compromission et affinité avec l'esprit du monde  introduit progressivement  des notions quasi hérétiques dans la liturgie, l'enseignement public du clergé jusqu'au pape inclu etc ..

La corruption s'accélère d'autant plus que le libéralisme ostracise l'antilibéralisme catholique de tout poste d'autorité alors que celui ci aurait pu et dû être l'élément de redressement : Mgr Lefebvre a progressivement été éloigné de toute influence (notons que c'est le même processus que nous retrouvons dans la fsspx : on éloigne Mgr Williamson, on met des prêtres complètement insignifiants ou ambitieux à des postes clés )

Si par absurde l'église conciliaire était  une chose absolument séparée de l'Eglise Catholique, il faudrait alors déterminer sa date de naissance : Jean XXIII ? Le concile vatican II ? Paul VI ? Assise I ? II ? III ? Les sacres de 1988 ? Les voeux de François en 2016 ? 2017 ? 2020 ? 2040 ?

Puisqu'il est impossible d'affirmer cette date de naissance de l'église conciliaire, c'est qu'en vérité, celle ci se superpose à l'Eglise catholique...comme la pourriture se superpose à la pomme.

Pour nous la solution voulue par Dieu n'est que pratique
: ne collaborer en rien avec cette Rome conciliaire tant que l'esprit libéral et maçonnique sera en son sein et protéger nos milieux de la corruption libérale. Tout l'inverse de la politique de Menzingen qui consiste à ramener la fsspx sous la pourriture conciliaire...  


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 12:04 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Pour Lys:
- c'est bien parce que l'église conciliaire n'est pas l'Eglise qu'elle est faillible et défectible, à cause de papes qui sont eux faillibles aussi comme personnes physiques assistées du St Esprit  que dans l'Eglise (son âme) et pas dans l'église conciliaire.


- Il n'y a qu'un pape in concreto, de chair et d'os comme vous et moi, et seul Dieu sait s'il est en état de grâce comme vous et moi (cf la Pucelle à ses juges!),


- quand le pape se fait conciliaire, il choisit le Concile à la place de NSJC, le mensonge à la place de la vérité. Donc l'église "du pape" n'est plus l'Eglise de NSJC, mais l'église conciliaire.


- la subversion, la Révolution consiste justement à remplacer une papauté soumise à la Tradition, en continuité "objective" de la papauté de St Pierre à Pie XII, par une papauté soumise  à un Concile révolutionnaire, véritable autorité supérieure au pape.


- par église conciliaire il faut donc entendre une "église" dont les papes sont soumis "objectivement" au diktat du Prince de ce monde, vrai maître du Concile. 
- Mais il reste que le pape de cette "église" est aussi la personne physique chargée de gouverner l'Eglise.


Mgr Lefebvre nous rappelle donc simplement que l'obéissance a deux "perspectives":
- se soumettre à la juridiction objective: c'est  devenir conciliaire au moins de corps avec les ralliés, et cautionner une église du mensonge,
- accepter son verdict "d'excommunication" de la part de la personne physique du pape dans l'erreur et l'iniquité, lequel constate et sanctionne que nous ne sommes pas "en communion" avec lui et sa nouvelle église. Deo Gratias! 


Pie XII a prophétisé du pasteur frappé et du troupeau dispersé: pour moi le pasteur est frappé non "à mort", il existe encore et toujours, contrairement à votre opinion, car la papauté est indéfectible mais non infaillible dans sa personne concrète:


l'Eglise, la nôtre et j'espère la vôtre, a "son" pape atteint de la maladie d'Alzheimer, et c'est cela l'Eglise malade aujourd'hui.
Atteint de la maladie d'Alzheimer, il est "parti" dans une église de perdition, un aveugle menant des aveugles....


Mais si l'église conciliaire est l'Eglise, alors Menzingen risque de vous rejoindre , désespérant que l'Eglise puisse avoir un tel pape que François!


Le diable pousse toujours à gauche pour faire tomber à droite... et vice et versa...






"Pitié Dysmas, lourd, lourd , lourd...."


Priez pour moi,
Kyrie eleison.
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 13:03 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Pour Maunoir:


Faire une fixation sur le libéralisme me paraît absolument insuffisant.


En amont du libéralisme on trouve le naturalisme, terreau de toutes les dépravations humaines, y compris libéralisme des volontés et rationalisme de l'intelligence.


Ecclesia supplet signifie d'abord le pouvoir d'ordre perpétué Dieu merci par Mgr Lefebvre par les sacres de 1988.
Sans pouvoir de juridiction ordinaire, mais seulement une juridiction de suppléance.


L'Eglise en tant que telle est donc "soumise" à la fois à une juridiction de suppléance du pouvoir d'ordre certain,  car "intransigeant" sur la Vérité et la Tradition. Et à une juridiction "ordinaire" douteuse, dont on est pas du tout sûr des sacrements qu'elle administre.


Le "tradi" redevient perplexe quand cette même juridiction de suppléance certaine d'une juridiction ordinaire douteuse, veut se faire "reconnaître" dans une "église" dont la juridiction ordinaire suprême, celle de François, ne cesse de tomber d'aveuglement en aveuglement...




Vous avez raison de parler de pourriture, mais Mgr Williamson lui-même vous dirait que la pourriture de la pomme n'est plus la pomme!


Quand à donner une date de naissance à l'église conciliaire, pouvez-vous me donner une date de naissance de l'église luthérienne? 
Comme quoi soit on reconnait qu'une fausse église ne naît pas instantanément, et vous devriez en savoir qqchose si vous avez étudié les effets de la gnose!
Soit il faut une juridiction supérieure pour en fixer la date, par exemple la condamnation formelle et non seulement matérielle de Luther!




Pour moi les choses sont claires: ma juridiction supérieure s'appelle Mgr Lefebvre, et la date de naissance de l'église conciliaire est l'apparition de sa tête!
Sa tête s'appelle la "Rome conciliaire", papauté soumise à un concile d'hommes d'Eglise révoltés contre l'Eglise, et cette tête a été "vue" par Mgr Lefebvre dès Novembre 1974. Tête d'un monstre naissant, tête horrifiant Mgr Lefebvre.


La sortie du corps de cette église a duré dès les années conciliaires, d'abord par un catéchisme "batave" (P. Calmel, des Pays-Bas du Rhin se jetant dans le Tibre) , ensuite par un Novus Ordo appelé à ce jour "ordinaire dans l'Eglise", enfin par un codex 1983, véritable baptême papal conciliaire de cette église. 




Votre erreur de perceptio? 
Vous refusez de voir que l'Eglise comme l'église conciliaire sont des INSTITUTIONS établies par des JURIDICTIONSi!!!
Vous vous "contentez de ne voir que les membres des deux églises, comme si une société n'était QUE une agglomération de membres réunis dans une "assemblée" .


Si l'Eglise est une assemblée, elle ne peut pas être "seulement" une assemblée!
C'est un corps avec une tête (juridiction subjective), des lois et une cause finale (juridiction objective), et une obéissance à ses deux formes apparentes de juridiction (obéissance à la juridiction  = cause formelle!).

Ce n'est que quand la juridiction subjective est Dieu qu'elle est infaillible: pour l'Eglise c'est NSJC, vraie tête de l'Eglise, et non un Concile d'hommes.
Est également infaillible la juridiction objective prononcée soit par l'Homme-Dieu, NSJC (Docete omnes QUOD), soit par ses vicaires animés de Son Esprit, Esprit de Vérité. 


Je m'en tiens strictement au testament de Mgr Lefebvre:
- la Rome conciliaire est la tête d'une institution qui se prétend être l'Eglise mais n'est pas l'Eglise. 
- l'Eglise est une institution de NSJC sur une papauté confessant la foi catholique (cf la définition de l'Eglise dans le Dogme),
- par église conciliaire il faut entendre une véritable institution romaine utilisant la papauté apparente, c'est-à-dire les papes eux-mêmes, pour une "papauté détournée" de sa fin initiale.


Mais il ne s'ensuit toujours pas que le pape "parti" n'est plus pape, ni que l'église dans laquelle se situe "physiquement" la personne du pape soit notre Eglise malade.
Par Eglise malade il faut entendre à ce jour: "malade d'avoir son pape, son "père" comme dirait Mgr Williamson, parti dans une église recomposée, qui n'est pas plus l'Eglise que la famille recomposée n'est LA FAMILLE, ou pas plus la pomme que la pourriture est la pomme!".


SEmper idem:
"Pitié Dysmas, lourd, lourd, lourd"...
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 15:43 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Dysmas léger:
"Ce code est pire que le novus ordo" Mgr Lefebvre.


Il est donc pire d'accepter le code de 1983 que d'accepter le novus ordo.


Bonne méditation!
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 428
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 15:51 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Lüther condamné par la bulle du pape Léon X en 1520. Lüther la brûle publiquement le 10 décembre 1520 : son hérésie est formelle....
Le protestantisme est formalisé à ce moment ...

Rassurez vous dysmas... les folies actuelles de Rome seront un jour condamnées ...

En attendant ... on prend ses distances comme Mgr Lefebvre .


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 16:53 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Pour Mr Richaud:
citation:
"Ce que les sédévacantistes nient, c'est que l'on puisse appartenir simultanément à deux églises, la catholique et une autre (quelle soit conciliaire, protestante, orthodoxe, ...)". 




Vous avez ici la même négation que l'abbé Gleize mais comme inversée:
"Le pape ne peut l'être que de l'Eglise, donc l'église conciliaire EST l'Eglise!"


Suivent un tas de sophismes du genre rappelé par Archet de Jeanne, faux dès la prémisse 1.


Tout homme appartient à un tas de sociétés, dont certaines incontournables de sa naissance à sa mort: 
famille selon Dieu ou recomposée par l'homme , nation, Etat = juridictions politiques subjective dans ses hommes et objective dans ses lois, Eglise ou Contre-Eglise, la conciliaire étant pour moi la seconde bête décrite par St Jean dans l'Apocalypse.


Ni les sédévacantistes ni l'abbé Gleize ne sont simplement réalistes: comme homme faillible non toujours animé de l'Esprit saint, le pape peut être "contraint" par un tas de raisons intérieures qu'extérieures, de se soumettre à un pouvoir auquel Dieu donne une puissance extra-ordinaire. 


C'est ce qui est écrit dans l'Apocalypse: "Et il fut donné à la Bête de les vaincre" (les saints).


Non pas vaincre les élus dans l'éternité, mais leur "enlever" leur puissance de conversion de leur prochain par des institutions chrétiennes.


Il semble bien s'agir de la disparition non des saints, ni de l'Eglise ou de la papauté apparente, mais comme de leur "immersion" dans un monde quasi entièrement dominé par la puissance des ténèbres, quasi privé de l'Eglise Une et Sainte dans sa visibilité humaine et hiérarchique d'une papauté et d'un épiscopat extérieurement et publiquement catholique.




Pour répondre à votre affirmation:
- on ne voit pas ce qui empêcherait le pape d'appartenir à un club de golf, et donc aussi à une autre "église" que l'Eglise,
- point ne lui est besoin d'appartenir à la "secte" non plus pour cela, et donc l'église conciliaire n'est pas la "secte", 
- appartenir à un club de golf ou à l'église conciliaire ne lui enlève aucun pouvoir comme successeur de Pierre sur l'Eglise.


D'où la perception géniale et prophétique de Mgr Lefebvre:
"Le pape de l'Eglise est bien le successeur de Pierre de facto, mais de facto parti dans une nouvelle espèce de machin appelé par ses concepteurs église conciliaire".


Comme personne physique, François est mon pape, mauvais mais pape de facto de l'Eglise!


Comme personne morale instituée par des papes, l'église conciliaire est une "contre-église", hors de l'Eglise: sa tête invisible n'est pas NSJC mais un Concile, son âme n'est pas l'Esprit-saint mais l'esprit "du Concile".


Quant à savoir si François reste pape "de jure", la Tradition nous dit non, car elle condamne sa "juridiction objective", la Révolution.


L'Eglise malade est donc une Eglise dont le pape "de facto" ne l'est pas "de jure", tant qu'il édicte les lois d'une église qui n'est pas l'Eglise.


C'est un peu différent du Cassiciacum: materialiter et formaliter pape n'a pas grand sens. Materialiter s'adresse aux actes, non à la personne physique: le pape est matériellement schismatique, apostat et hérétique, mais pas formaliter tant qu'une juridiction supérieure au pape ne l'est sanctionné comme tel.


Mais tant qu'un pape n'est que materialiter schismatique, apostat et hérétique, il reste pape malgré tout de facto, mais plus de jure: pour le redevenir de jure il lui faut revenir de l'église conciliaire dans l'Eglise catholique qu'il a quittée.


Notez qu'il peut le faire à tout moment, mais pas partiellement: quitter l'église conciliaire signifie l'abjurer, comme l'a demandé toujours l'Eglise pour les convertis...


Mais si le pape ne l'est pas "formaliter" , il ne peut pas l'être materialiter: il n'est alors plus pape du tout, ni de facto ni de jure!
En effet et là l'abbé Gleize aura raison: une personne physique formellement hors de l'Eglise ne peut agir selon l'opération propre de l'Eglise, et donc ne peut être pape.


L'inverse n'est pas vrai: le pape de l'Eglise peut ne pas agir selon l'opération propre de l'Eglise. Heureusement d'ailleurs: aller aux toilettes n'est pas une opération propre de l'Eglise, l'abbé Gleize en convient lui-même dans son Courrier de Rome... Même en étant plus séreux, rien n'empêche le pape de poser des actes de sa fonction propre mais pas forcément selon l'opération propre de l'Eglise: c'est l'histoire de l'Eglise qui le prouve!
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:49 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize :

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com