Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize :
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ana


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 266
Localisation: Alpes

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 14:04 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Ne serait-il pas,plutôt, pape de l'Eglise catholique? Mais plus catholique?
Le classique exemple du père de famille (nous en connaissons beaucoup aujourd'hui) qui a abandonné sa famille pour une autre bâtarde, mais qui reste le père de ses enfants, est le plus clair.
 Je ne vois pas où est le problème.
Et tout a fait d'accord avec Dysmas: Une messe" non una cum" n'est pas la preuve de sédévacantisme.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 16 Jan - 14:04 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lys


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 102

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 14:33 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Un problème, c'est qu'à part vous, ils ne veulent ou peuvent pas répondre.
L'Eglise catholique peut-elle alors avoir un pape anti-catholique ?
Est-ce compatible avec la non prévalence des portes de l'enfer, l'indéfectibilité de l'Eglise et de la papauté ?
L'Eglise catholique pourrait-elle par exemple avoir l'Antéchrist à sa tête, ou pourquoi pas un imam, pote à François, qui se ferait élire par des "cardinaux" islamophiles, au nom de l'oecuménisme interreligieux et d'une "divinité" que nous aurions en commun ?


Dernière édition par lys le Sam 16 Jan - 15:10 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 14:55 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

pour répondre à lys : sa majeure est la même que l'abbé Gleize

faites alors votre choix :
- allez chez les ralliés
- ou allez chez les sédévacantistes

Quand à partir d'une même majeure, les gens s'orientent vers deux mineures contradictoires, il vaut mieux s'écarter du débat pendant quelque temps.


Revenir en haut
lys


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 102

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 15:22 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

gillou47 a écrit:

pour répondre à lys : sa majeure est la même que l'abbé Gleize


vous ne répondez à aucune question
gillou47 a écrit:


Quand à partir d'une même majeure, les gens s'orientent vers deux mineures contradictoires, il vaut mieux s'écarter du débat pendant quelque temps.

Personne ne vous retient dans le débat.
Merci pour votre apport constructif.


Dernière édition par lys le Sam 16 Jan - 15:23 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 15:23 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Absolument pas!
"Mais un pape parti apostat n'en reste pas moins pape catholique de l'Eglise qu'il a quittée." 


est à corriger comme suit:
un pape matériellement apostat, schismatique, hérétique, et parti dans une autre "église" virtuelle , imaginaire ou factuelle que l'Eglise, reste un pape canonique de l'Eglise, tant qu'une juridiction supérieure à celle que NSJC a instituée sur la terre n'en décide autrement".




Par le passé, la juridiction instituée par NSJC et fondée sur Pierre a sanctionné de son jugement infaillible le cas de papes douteux.


NSJC ne m'a pas encore désigné LYS comme juridiction infaillible successeur de Pierre, pour en juger à sa place....
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Dies Iræ


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2013
Messages: 109

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 15:29 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Lys,


Je croyais vous avoir déjà répondu à cette question que vous voudriez être la seule sur ce forum. 
Citation:
 L'Église catholique peut-elle alors avoir un pape anti-catholique ?




Nul, hormis Notre Seigneur, n'a le droit de juger de la catholicité d'un pape en exercice au for interne. Au for externe, nous pouvons juger de la catholicité de ses actes, qu'ils soient à caractère privé, publics, publics et solennels, voire lorsqu'ils engagent l'infaillibilité du Siège Apostolique.


Un pape qui dans tous ses actes connus décide, volontairement, de ne juger la doctrine de personne, ni d'anathématiser quiconque n'engage pas l'infaillibilité du Siège Apostolique. Par conséquent, même si tous ses autres actes sont pervers et profondément destinés à la destruction de la foi, cet homme ne peut pas être jugé anti-catholique.


Reste que chacun des 5 papes en question (je ne compte pas Jean-Paul Ier) s'est approché à petit pas de plus en plus près du point où l'infaillibilité est engagée, pensons par exemples aux canonisations de plus en plus outrageantes.


Il convient donc d'être très vigilant dans la forme que prennent les outrages à Notre Sainte Mère l'Église, à Notre Seigneur, à la Sainte Trinité, à Notre Dame et à tous les saints, que se soit sous forme de blasphèmes ou de sacrilèges qui sont commis par ces hommes ou par ceux qui parlent officiellement en leur nom. François danse exactement sur la frontière et je crois bien qu'il tente de faire avaler aux ouailles béates de la FSSPX une véritable déclaration qui engage l'infaillibilité et qui soit une véritable hérésie.


Pour le moment, à ma connaissance cela n'a pas été fait. Si jamais cela se fait la question prendra une autre dimension : qui défendra l'honneur de Notre Sainte Mère l'Église, de Notre Seigneur, de la Sainte Trinité, de Notre Dame et de tous les saints? N'y aura-t-il aucun prélat à Rome ou ailleurs pour se réveiller? Nous nous devrons alors de clamer la Vérité plus fort encore, et de porter la contradiction directement à Rome, de la manière la plus directe.


Donc la réponse à votre question est NON, mais aujourd'hui nul ne peut prouver qu'aucun de ces 5 papes ait été apostat et hérétique au vrai sens du terme.
_________________
justitia Dei est ab æterno, Sum. Theol. 2a-2ae, qu. 58, art.2


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 15:48 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Lys, très chère Lys de mon coeur,


Comme moi vous cherchez l'Eglise divine, parfaite, gouvernée par l'homme parfait....


J'ai des consolations à vous proposer, mais je le crains "non spirituelles" à vos yeux:


- l'abbé Pfluger m'a traité , non en face, mais dans mon dos aux oreilles de mes fils, de "sédévacantiste pratique",


   Je lui ai répondu que ce n'était pas de ma faute si le pape lui-même l'était! Car quand le pape part dans une église exotique et united color à la benetton, y a-t-il encore un pilote dans l'avion?
D'où mon sédé-absentéisme du pape au plan théorique!


Vous , vous passez directement du "le pape est aux abonnés absents dans l'Eglise", à "il n'y a plus de pape", ou "le pape n'est plus pape"..


- mais si le pape n'est plus pape, qui est le pape? Et s'il n'y a plus de pape, comment NSJC peut-il bâtir Son Eglise sur Pierre ou un de ses successeurs?


- par contre, si le pape est simplement "parti ailleurs que resté dans l'Eglise", tout espoir est permis: un homme est convertible, mais pas un ange ou une "église", personne morale qui disparaît par mort ou division avec son âme propre ? 


Votre erreur?
un pape nécessairement catholique dans l'âme pour gouverner une Eglise dont l'âme est nécessairement catholique.
Non, les faits sont là: l'Eglise catholique dans l'âme est gouvernée par des hommes dont l'âme n'est pas catholique, mais qui restent cependant membres du corps de l'Eglise, tant qu'ils n'ont pas été décrétés formellement hors de l'Eglise par une juridiction supérieure à celle .... du pape!


Là est le seul mystère de NSJC: pas de mystère dans le "concile", ni dans l'église conciliaire qui en est une "r"forme de l'Eglise", mais dans le seul fait de pape qui avalisent une "église qui de corps et d'âme" ne peut être l'Eglise, si ce n'est à travers son corps dispersé ou liquéfié sur l'autel du monde, celle de la communion des saints.
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 15:55 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

@Lys

L'Eglise catholique peut-elle alors avoir un pape anti-catholique ?
> définissez "anti-catholique" (Staline était anti-catholique)

Est-ce compatible avec la non prévalence des portes de l'enfer, l'indéfectibilité de l'Eglise et de la papauté ?
> il ne faut pas qu'il soit trop "anti-catholique", sinon ce serait effectivement incompatible

L'Eglise catholique pourrait-elle par exemple avoir l'Antéchrist à sa tête, ou pourquoi pas un imam, pote à François, qui se ferait élire par des "cardinaux" islamophiles, au nom de l'oecuménisme interreligieux et d'une "divinité" que nous aurions en commun ?
> c'est improbable que ça se produise (ils ont gardé à l'esprit qu'un pape devait être évêque), en tout cas ce serait une élection invalide, et il y aurait d'autres signes certains de vacance du siège avant d'en venir à cette extrémité

La difficulté actuelle est que nous n'avons affaire ni à un Pacelli, ni à un imam, mais que nous avons un moderniste comme pape. C'est-à-dire quelqu'un qui ne croit pas trop à l'historicité des Evangiles ni à l'intangibilité des décisions des précédents papes et conciles, mais qui veut quand même bien croire que Jésus était Dieu, qu'il a institué les sacrements, qu'il est mort et ressuscité, etc. (je pense que l'on est d'accord sur ce constat)
La solution est d'abord de lui appliquer les jugements qui s'appliquent justement aux modernistes et à toutes les nuances du libéralisme. Sachant que ces jugements à l'époque ne mettaient pas les gens hors de l'Eglise mais leur interdisait d'enseigner, ce n'était qu'une mesure disciplinaire. Nous poursuivons maintenant selon cette logique disciplinaire : en évitant de se mettre sous la coupe de ces gens, car ils sont aux postes de gouvernement. Peut-être qu'un jour il faudra prendre une décision de les déclarer hérétiques car ils amènent visiblement trop de déviations par rapport aux dogmes, mais en attendant nous n'avons pas la visibilité nécessaire dans l'Eglise (pour ce qu'il en reste) pour faire valoir une telle mesure.


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 16:24 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Il faut s'en tenir à la façon traditionnelle de juger de l'Eglise, selon le codex 1917, même les papes!


Tout catholique apostat, schismatique, ou hérétique dans ses actions, propos et comportements, tombe ou non sous les anathèmes déjà infailliblement prononcés par l'Eglise, c'est-à-dire par la papauté de l'Eglise qui en a exercé les notes d'infaillibilité reconnaissables au Vatican 1 (pas 2).


C'est cette "juridiction objective" qui valide tous les jugements de Mgr Lefebvre et invalide tous les jugements de la Rome ou papauté conciliaire au nom du Concile.


Pour Mgr Lefebvre, le fait de papes matériellement apostats, schismatiques, ou hérétiques n'est pas argument suffisant pour décréter que le pape ne soit plus le pape, la question d'être pape materialiter ou formaliter étant un faux problème (un chef reste formellement chef même quand il n'exerce pas matériellement les actes propres à son gouvernement).


Si le pape n'est pas pape, il faut qu'il ne le soit ni matériellement, ni formellement: pour cela il est absolument nécessaire qu'une autorité le destitue. Mais quelle autorité?


La seule solution qui reste au catholique est celle de Mgr Lefebvre: reconnaître l'homme (le pape, l'évêque, sujet de juridiction), prier pour lui, mais pas le suivre dans ses actes: sa juridiction objective, ses dogmes, ses sanctions, ses "réformes" de l'Eglise...
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 16:44 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Pour Gillou47,


A la question d'un gouvernement de l'Eglise par l'Antéchrist, je réponds déjà que nous y sommes par "anticipation":


Rien ne dit que le Concile n'est pas l'antéchrist, si certains pères de l'Eglise l'ont vu comme "gouvernement de la masse", anonyme et donc forcément occulte (comme disait Voltaire, faites croire au peuple qu'il a le pouvoir, mais n'en faites rien....).


Contrairement à Mgr Tissier qui l'omet purement et simplement comme cause efficiente première de l'église conciliaire, ma thèse reose sur une réalité matérielle et spirituelle:
Vous remplacez NSJC prêtre et Roi par le Concile Vatican 2, et tout le reste suit: 
- pape = vicaire de qui, NSJC ou THE Concile?
- Eglise de qui? NSJC ou THE Concile?
- esprit de qui? Esprit-Saint de et par NSJC, ou esprit du Concile?
- Pentecôte, laquelle? Celle de l'an 33, ou celle de l'an 1963?
etc, etc...


Une papauté pour l'antéchrist? Pourquoi pas?
Suffit-il cependant que des papes s'y laissent piéger pour qu'ils ne soient plus papes?
Contrairement à Lys, je réponds non.
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 17:34 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Pour Dies irae:


les canonisations par les papes conciliaires n'engagent pas l'infaillibilité de l'Eglise, parce qu'elles ne sont pas conformes au codex 1917, et surtout qu'elles ont faites par une "papauté soumise à l'esprit du Concile".


Or une telle papauté ne peut engager l'infaillibilité de l'Eglise que si elle quitte l'église conciliaire pour revenir à l'Eglise du Christ.


Mgr Lefebvre dirait que ces canonisations ont la même validité que son excommunication: elles ne sont "valides" que pour l'église conciliaire, pas pour l'Eglise!
CQFD!
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Dies Iræ


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2013
Messages: 109

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 18:50 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Dysmas,


Je ne dis pas que ces canonisations engagent l'infaillibilité, je dis qu'elles font partie du procédé destiné à faire gober l'acte profanateur de l'infaillibilité lui-même!
_________________
justitia Dei est ab æterno, Sum. Theol. 2a-2ae, qu. 58, art.2


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Lun 18 Jan - 12:28 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Certes mais vous avez dit:
"Donc la réponse à votre question est NON, mais aujourd'hui nul ne peut prouver qu'aucun de ces 5 papes ait été apostat et hérétique au vrai sens du terme."


"Nul" contredit Mgr Lefebvre et Mgr de Castro-Mayer sacrant quatre évêques contre la juridiction ordinaire romaine.


Pour eux:
1- c'est au for externe de leur prédication et juridiction (dictio publique)  , que les papes dès Jean XXIII ('aggiornamento puis soumission de la papauté au Concile), que ces mêmes papes constituent une "nouvelle Rome", c'est-à-dire une nouvelle papauté, non animée de l'Esprit-Saint,
2- c'est toujours au for externe que cette "Rome" n'est plus la Rome de toujours, mais une "troisième Rome", après celle de César, et celle de papes (juridiction ordinaire) soumise "globalement" à une "dictio" = la Tradition,
3- cette troisième Rome est une Rome de ténèbres 'éclipse) au lieu d'être un phare de vérité,
4- la ville de Rome devient le siège de l'antéchrist, ce dernier étant alors l'appareil juridique que le père Calmel appelait dès les années 1970 pandemonium de l'antéchrist.
5- cet appareil juridique a la forme apparente de la papauté et de l'épiscopat, mais animé non de l'Esprit-Saint, mais de l'esprit du Concile, Révolution,
6- l'Eglise comme corps mystique est soumise à cet appareil juridique institué par NSJC, mais non animé de Son Esprit,
7- la patience des saints dont parle l'Apocalypse consiste à supporter les exactions iniques de cet appareil "romain" successeur d'une papauté juridique instituée par le Christ comme Moïse institua l'Eglise du peuple élu, jusqu'à ce que les temps furent accomplis pour cette "Eglise" devenue soumise à un "Sanhédrin de pharisiens",
8- Le corps mystique qu'est l'Eglise est soumis à un nouveau Sanhédrin juridique, la Rome conciliaire.
9- Il semble que la Tradition aussi soit soumise à un nouveau sanhédrin en son sein: le chapitre 2012 qui confond corps mystique et corps juridique de l'Eglise.


Pour Mgr Lefebvre, le corps juridique de l'Eglise n'étant plus animé de l'Esprit-Saint au seul for externe, a quitté spirituellement et moralement le Corps mystique, car le Corps mystique est un corps vivant de l'Esprit-Saint.  


Du moment que la Rome conciliaire est une production de l'esprit du Concile , esprit étranger à l'âme de l'Eglise, cette Rome-là n'est plus l'Eglise enseignante (mais un docteur dans les ténèbres!), c'est une contre-façon de la Rome de toujours.


Par contre, les personnes physiques individuelles , papes et évêques, le restent juridiquement comme Arius ou  Cauchon furent juridiquement évêques de l'Eglise, tant qu'une juridiction ordinaire ultérieure n'en ait décrété autrement...


Dans la crise de l'Eglise actuelle, la maladie n'atteint pas seulement les personnes physiques, mais surtout les personnes morales, institutions humaines. 


Le premier pas du redressement de la Tradition sera dans le refus absolu du codex 1983, instituant une véritable Contre-Eglise bâtie sur une papauté conciliaire.


"Ce code est pire que le novus ordo": Mgr Lefebvre.
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Dies Iræ


Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2013
Messages: 109

MessagePosté le: Lun 18 Jan - 20:56 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize : Répondre en citant

Mgr Pierre Cauchon n'a jamais été inquiété en raison du procès de sainte Jeanne d'Arc. Lorsque Beauvais lui est devenu inaccessible il a tenté de se faire nommer archevêque de Rouen, mais il n'a obtenu que l'évêché de Lisieux, où il a d'ailleurs fait reconstruire la chapelle Notre-Dame. Il n'a jamais été déclaré hérétique. Il a même participé au concile de Bâle.


J'ai bien dit que "nul ne peut prouver qu'aucun de ces 5 papes ait été apostat et hérétique au vrai sens du terme" car il n'existe aucun jugement d'Église qui l'affirme.


Que nous estimions, à la suite de Messeigneurs Lefebvre et de Castro-Mayer, qu'ils l'ont été, peu importe, car il n'y a pas de jugement, et que nous ne sommes pas en mesure d'en porter un. Je conteste donc que les sacres de 1988 aient été faits à proportion de la valeur juridique de l'estimation que Messeigneurs Lefebvre et de Castro-Mayer ont faite de cette hérésie ou de cette apostasie, mais bien en raison de la nécessité de sauvegarder les fondements spirituels du sacerdoce catholique du fait des actes destructeurs de celui-ci (entre autres) par les dits papes. Le but de cette sauvegarde étant la sauvegarde de la foi et par conséquent de la Sainte Église dans sa composante militante, dans la mesure du mandat inhérent à leur nature d'évêques et non pas comme agissant pour extirper une hérésie "officielle" sinon il eût fallut qu'ils parcourussent la terre pour consacrer des évêques fidèles comme le faisait saint Athanase en son temps.


C'est toute la diablerie de cette affaire du cloaque de toutes les hérésies, comme saint Pie X l'expliquaient, ces gens là usent de toutes les roueries pour qu'on ne puisse pas les classer comme fidèles ni comme hérétiques.
_________________
justitia Dei est ab æterno, Sum. Theol. 2a-2ae, qu. 58, art.2


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:35 (2016)    Sujet du message: Deuxième soufflet pour l'abbé Gleize :

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com