Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lettre interne de Mgr Fellay sur l'interdiction du livre de l'abbé Pivert

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 302

MessagePosté le: Sam 18 Jan - 17:47 (2014)    Sujet du message: Lettre interne de Mgr Fellay sur l'interdiction du livre de l'abbé Pivert Répondre en citant

http://lefebvristes.forum-box.com/t2446-Lettre-interne-de-Mgr-Fellay-16-jan…



FRATERNITE SACERDOTALE   SAINT·- PIE X 
 
  
 
  
 
  
 
LETTRE INTERNE                                                      
 

 
+ Menzingen, le 16 janvier 2014 
 
  
 
  
 
  
 

Chers Membres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X,    
 
    
 
     
 
    
 
Nous avons cru utile, pour illustrer notre décision d'interdire la diffusion du livre de M. l'abbé Pivert intitulé Son Excellence Mgr Lefebvre Nos rapports avec Rome, d'y joindre une recension dudit livre.    
  
 
    
 
Or si la majorité des membres a bien compris notre décision quelques-uns cependant s'en sont  troublés. Afin d'éviter  toute confusion,  je désire donc apporter  les précisions et remarques suivantes  :    
 
    
 
.1. D'aucuns ont vu, dans cette recension, une communication officielle du Supérieur général qui soit changeait radicalement la position de la Fraternité envers les groupes Ecclesia Dei, soit dénotait un fléchissement de cette position. Je récuse formellement, et dans l'intention et dans les faits, que la recension jointe à la Lettre Circulaire aux Supérieurs ait une valeur plus grande que celle que j'ai bien voulu lui donner: celle précisément d'une annexe et rien de plus, illustrant simplement mon jugement selon lequel l'ouvrage de l'abbé Pivert fait une présentation erronée, partielle et donc partiale des rapports de Mgr Lefebvre avec Rome. Comme cela ressort clairement de l'avertissement figurant au début de la recension, le but que j'ai poursuivi en communiquant ce texte se  limite strictement au  jugement sur  le  livre et  ne  porte aucunement sur la position  de la Fraternité aujourd'hui ou sur celle qu'a tenue Mgr Lefebvre.    
 
    
 
2. Dans une lettre que Mgr Tissier de Mallerais m'a adressée le 6 janvier, celui-ci estime que « la recension anonyme  de ce livre,  jointe à une lettre circulaire  du Secrétaire général  de la Fraternité,  semble   véridique    pour l'essentiel. Car si Mgr Lefebvre fut avant tout un homme de foi et de sagesse, il a  possédé une bonne  dose de pragmatisme,  comme l'a  bien discerné l'abbé Aulagnier dans sa Tradition sans peur. Par sagacité naturelle et disposition surnaturelle  à suivre  les voies de la  Providence, Mgr Lefebvre  a  toujours cherché à profiter des occasions favorables  pour renouer  avec Rome et obtenir le retour  à  notre approbation  canonique.  L'abbé Pivert    n'a   pas  cerné le pragmatisme  de notre  fondateur. Ce  qu'il  aurait   pu  dire, c'est   que  ce pragmatisme a toujours échoué face à la Rome conciliaire. [...] D'équivoques, Monseigneur, la recension du livre de  l'abbé   Pivert   proposée  par la dernière circulaire de Menzingen  me semble en contenir. Malgré  les mérites de son analyse  critique,  on ne   peut  approuver  les   jugements   de l'auteur  sur Mgr Lefebvre ni l'estime  qu'il  manifeste envers les communautés  Ecclesia Dei. » Nous partageons pleinement cette appréciation.    
 
 
3.  En particulier, et puisqu'il semble que le point n° 5 de la recension est celui qui cause le plus de trouble, nous aimerions rappeler ;
a. que les premiers groupes Ecclesia Dei sont nés par décision de Rome en opposition avec la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X et pour nous faire disparaître, si  c’était possible ;

b. qu'ils ont abandonné Mgr Lefebvre au milieu du combat et ainsi divisé le front uni de la Tradition ; que parmi eux il se trouve d'ardents défenseurs des erreurs du Concile Vatican II qu'ils ont autrefois combattues, en particulier la liberté religieuse, mais aussi l'œcuménisme, Assise, etc.; que leur silence en ces matières doctrinales est universel et délétère ;
 
c. que leur défense de la liturgie traditionnelle est entachée de leur participation à  la  nouvelle  messe (au  moins à  la  Messe Chrismale) et de leur silence sur la nocivité du Novus Ordo ;
 
d. qu'enfin leur apostolat reste très limité en raison des mesures drastiques qui leur sont imposées par les évêques locaux ;
 
e. qu'il existe cependant parmi eux beaucoup de bonnes volontés, de personnes et même de groupes qui, profitant de l'aubaine et arrivant du Novus Ordo, partagent nos convictions et méritent d'être  aidés  et  soutenus dans leur  rapprochement avec la Tradition ;
 
f.  que tout cela et l'exemple récent des Franciscains de l'Immaculée montrent bien l'impossibilité et le danger suicidaire pour ceux qui voudraient arriver à un accord avec les autorités actuelles (voyez la  recension de  l'exhortation apostolique Evangelii Gaudium  du  pape  François par  M.  l'abbé  Schmidberger et l'accusation fantasmagorique de  « schisme   sacramentel »   de Mgr Müller à propos de la Fraternité).    
  
 
    
 
4.  La position du Supérieur de la Fraternité vis-à-vis de Rome n'est donc en rien changé. Elle est  clairement  exprimée  dans  des  documents officiels, tels la Lettre aux  amis et bienfaiteurs n° 80 (26 avril 2013), qui décrit notre combat et celui de Mgr Lefebvre pour le Christ-Roi  ainsi que les erreurs contre lesquelles nous devons lutter, la déclaration des évêques  du  27 juin 2013, qui  retrace  la synthèse  de  notre  position, attendant sans précipiter aucunement  le jour où « la Tradition retrouvera ses  droits à  Rome >>   (sermon de Mgr Lefebvre à l'occasion des sacres du 30 juin 1988), position exposée dans les chapitres de 2006 et 2012.     
 
    
 
Dans les  difficiles circonstances  que  traverse  aujourd'hui notre  Fraternité sacerdotale, sachons  bien  conserver  la noble  attitude  catholique qui  donne  à chaque chose sa juste valeur ; à l'opinion  la valeur de l'opinion, au dogme celle du dogme, sans mélanger les genres, sans soupçonner  outre mesure, en accordant  le bénéfice du doute chaque fois que cela est possible  (selon les règles du discernement des esprits si bien exposées par saint Ignace de Loyola).    
 
    
 
Évitons tout  ce qui divise  et  affaiblit notre  combat  pour  la défense de  la Tradition. Saisissons l'occasion de cette nouvelle Croisade du Rosaire pour redoubler de zèle à défendre le trésor de la Foi, regroupés, bien unis auprès du Cœur Immaculé de Marie et suppliant que son Triomphe arrive bientôt.    
 
  
En cette fête de saint Marcel, je vous bénis tous.    
 
    
  
 
    
 
+Bernard Fellay    
 


Dernière édition par Louis le Ven 24 Jan - 03:41 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 18 Jan - 17:47 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 302

MessagePosté le: Sam 18 Jan - 17:53 (2014)    Sujet du message: Lettre interne de Mgr Fellay sur l'interdiction du livre de l'abbé Pivert Répondre en citant

Ceux qui attendaient quelque chose de Mgr Tissier de Mallerais, j'espère qu'ils n'attendent plus maintenant...


C'est du classique Mgr Fellay, 2 pas en avant, un pas en arrière pour calmer la grogne avant de recommencer à aller de l'avant...  Arrow


Revenir en haut
Avila


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 168
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 19 Jan - 09:17 (2014)    Sujet du message: Mgr Lefebvre Pragmatique ? Répondre en citant

Pertinent commentaire de Non Possumus sur un forum français :


 
Citation:
 Mgr Lefebvre, pragmatique !?!

Au plan philosophique, c'est sûrement faux : le pragmatisme ne croit pas en la vérité, mais dans les formules qui réussissent. Mgr Lefebvre est un homme de Foi et de vérité. Il a préféré subir des sanctions que de plier devant les modernistes.

Au plan du langage courant cela me paraît également faux. Le pragmatique est orienté vers l'action qui marche. Il s'adapte facilement au dépens de ses convictions les plus profondes. Mgr Lefebvre est un homme de doctrine et de principe. Il a décrit sa pensée très clairement et dans de nombreux livres. Théologien, oui, et des meilleurs, car il avait le don d'exprimer dans ses sermons et conférences les pensées les plus abstraites avec une clarté étonnante.

On veut peut-être dire qu'il est réaliste, positif, ou encore qu'il n'est ni idiot, ni utopiste. Soit !

Mais alors quelle torsion on fait subir au mot pragmatique. Tocqueville disait :"changer le sens des mots, c'est déplacer les meubles dans la chambre d'un aveugle".

Et puis, il me vient que, sous la plume de Mgr Fellay, ce mot a quelque chose de louable. Il l'attribue à Mgr Lefebvre, pour mieux justifier son action à travers lui.

Lui, Mgr Fellay, adhère volontiers aux utopies, en particulier celle de penser que la place de la Fraternité est dans l’Église moderne.
Son mode de pensée suppose le subjectivisme, non pas théorique, du moins je l'espère, mais pratique. Il adhère avec émotion à des chimères, comme celle de penser "que cela va mieux dans l’Église", "que la tradition est écoutée de plus en plus", mais fait tournoyer sévèrement sa crosse pour réduire au silence ses opposants. Il est partisan du dialogue avec l'erreur. A-t-il exposé sa doctrine dans un livre ? Ses articles et ses conférences oscillent sous le poids de l'actualité, il se contredit au point qu'on le traite de menteur.
Lui est un pragmatique dans toute la vilenie du terme.

Pas Mgr Lefebvre. Traiter Mgr Lefebvre de pragmatique, c'est soit lui faire injure, soit ignorer ce que signifie le terme, soit encore ne l'avoir pas connu ni lui, ni son œuvre "d'écrivain engagé" dans la lutte contre les erreurs de son temps.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:21 (2016)    Sujet du message: Lettre interne de Mgr Fellay sur l'interdiction du livre de l'abbé Pivert

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com