Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La conférence de Mgr Galarreta à Bailly
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 27 Fév - 08:34 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

La fsspx sera acceptée tel quelle est, mais à la manière de l'église conciliaire. On va la parquer, comme les anglais ont fait avec les peaux-rouges. 

Mgr Fellay aura son portrait dans un cadre au Vatican. Et Jésus-Christ sera mis dans une poubelle...


Mgr de Galaretta rêve à un apostolat fructueux chez les modernistes mais mgr Pozzo n'aborde même pas ce sujet chimérique.


Les fruits de 1789 ; les fruits du Concile Vat II ; les fruits du ralliement de la fsspx...   Cherchez bien, cherchez toujours...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Fév - 08:34 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archet de Jeanne


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 147

MessagePosté le: Sam 27 Fév - 09:19 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

Sur ce que dit Mgr de Galarreta, il y un problème de compréhension des temps:
Citation:

[Mgr Lefebvre] a dit : ‘S’ils m’avaient donné les conditions, les conditions que j’avais mises, j’aurais signé’. Cela Mgr Lefebvre l’a dit après les sacres.

Bien, mais il ne faut pas suggérer qu'il ait dit:

              'S’ils me donnaient les conditions, les conditions que j’avais mises, je signerais


D'autre part, je note un détournement de l'esprit combatif:
Citation:

Dans une guerre si l’ennemi abandonne des tranchées, il faut les prendre ; s’il recule, il faut avancer.
Pour être plus conforme à la réalité présente, il aurait dû écrire:

--> Dans une guerre, si l'ennemi  propose un commandement dans son armée, il faut l'accepter.

Cela me fait penser à ce qu'on appelait la guerre économique dans les années 80-90, les élites devant se considérer les officiers de la guerre économique: sans définir l'ennemi, on les enrôlait dans une pratique flattant leurs capacités techniques au détriment de l'intelligence réelle. Ils ont l'impression de se battre et ne font que servir la cause mondialiste.


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 27 Fév - 10:41 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

Ana a raison sur l'essentiel:


Exit Mgr Lefebvre. 
Pour cela il faut inventer un "lefebvrisme", qui n'a jamais existé. Mgr Lefebvre ne fut même pas "traditionnaliste" au sens dialectique du mot, secte tradi dans une "église" élastique.


Depuis 2012, c'est ans la néo-FSSPX:


1- "Possumus", et non plus Non possumus,
2- Il n'y a qu'une seule Rome, car Mgr Lefebvre (dixit l'abbé Laisney) n'a jamais écrit une seconde Rome, mais la même avec une "tendance", un "esprit"....


Le jeu "admirable" mais double de Mgr de Galaretta est de dire: "pas d'accord avec la Rome actuelle", .... MAIS "Si le pape le décide, nous ne pourrons pas aller contre".


C'est  encore Mgr Lefebvre trahi: il n'y a rien à accepter, ni sanctions ni récompenses (encore moins!) de la Rome antéchristique.
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Ven 4 Mar - 19:34 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

une traduction agréée de l'entretien avec Mgr Pozzo :
http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/023_8_decemb…


1) Cette phrase laissée sans qu'il n'y ait de note de bas de page pour protester sur cette conception nouvelle que l'on nous attribue !

"De même en ce qui concerne la critique lefebvriste sur la liberté religieuse, sur le fond de la discussion, il me semble que la position de la FSSPX se caractérise par la défense de la doctrine catholique traditionnelle contre le laïcisme agnostique de l'Etat et contre le sécularisme et le relativisme idéologique et non pas contre le droit de l’individu à ne pas être contraint ou empêché par l'État dans l'exercice de sa foi religieuse. Il s’agit cependant de questions qui seront des sujets de discussion et de clarification même après la pleine réconciliation."

 il faudrait que La Poste Latine ait le réflexe de dire au contraire que c'est un énorme point d'achoppement, de nature à limiter la "plénitude" de la réconciliation. Nous ne pouvons pas concevoir que l'Etat puisse être indifférent en matière religieuse, nous voulons au contraire que les Etats reconnaissent les bienfaits du christianisme et limitent l'exercice des faux cultes.


2) une autre phrase d'anthologie :

"l'attitude mentale et psychologique qui consiste à passer d'une position de confrontation polémique et antagoniste à une position d'écoute et de respect mutuel, d'estime et de confiance, comme cela doit être entre les membres du même Corps du Christ, qui est l'Église. Nous devons travailler sur ces deux niveaux. Je pense que le rapprochement entrepris a donné des fruits, en particulier pour ce changement d'attitude par les deux parties, et il est utile de poursuivre sur cette ligne"


quel merveilleux manipulateur...



Revenir en haut
AVE-MARIA


Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2014
Messages: 118

MessagePosté le: Ven 4 Mar - 20:21 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

 Et la petite phrase qui veut tout dire:


"Il s’agit cependant de questions qui seront des sujets de discussion et de clarification même après la pleine réconciliation."


Traduisez: Après "la reconnaissance" il faudra bien vous aligner!


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Mar 31 Mai - 20:22 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

La conférence de Mgr de Galarreta est parue in extenso dans le "Nouvelles de Chrétienté" de mars/avril 2016. Ci-après un passage qui n'a pas été reproduit sur dici.org :


Eh bien ! je vous donne mon opinion personnelle, parce que là je ne peux pas parler pour les autres, je parle pour moi. Si jamais on arrive à ce cas hypothétique [qu'à Rome on veuille bien nous concéder toutes les conditions du chapitre de 2012], pour moi, il est absolument exclu de faire un accord avec la Rome actuelle. Et là je porte un jugement sur la réalité. Nous venons de dire qu’il y a une accélération, une aggravation de la crise, qu’on arrive à des extrêmes invraisemblables, à une révolution dans l’Eglise. Aujourd’hui on élimine les opposants, que ce soit des congrégations, des prélats, des évêques, on les écarte ou bien on les élimine tout simplement. Ceux qui s’opposent à cette ligne révolutionnaire sont peu à peu écartés. On n’a aucune pitié pour ceux qui sont pour la Tradition dans l’Église officielle. Il faut quand même regarder cela !
Et puis vous avez un pape qui, mise à part cette ligne moderniste qui est la sienne, a aussi un côté catholique, sinon il ne serait pas pape, n’est-ce pas ? Il dit aussi des choses catholiques, je ne rentre pas dans sa conscience, je ne juge pas ses intentions, mais simplement je constate cet état de confusion qui est le fruit de 50 ans de modernisme, de révolution dans l’Eglise. En tout cas, c’est un pape absolument imprévisible. On ne sait jamais ce qu’il pense, ce qu’il va faire, ce qu’il veut faire. Il a des façons de faire et d’agir qui n’inspirent pas confiance. C’est clair. Ce n’est pas un esprit simple, direct, net. C’est plutôt un esprit avec beaucoup de détours, d’une grande complexité, avec des états d’âmes divers... Comment allez-vous vous confier à une personne comme cela ? Même si sur le papier il nous concède tout. La réalité est que la seule garantie pour nous d’avoir un jour une reconnaissance canonique, c’est qu’il y ait un pape qui soit vraiment pour la Tradition. Même s’il est seulement en chemin, il faudra qu’il soit clairement en faveur de la Tradition et contre les erreurs qui sont en train de détruire l’Église de l’intérieur. Il n’y a pas d’autres possibilitésSinon l’autre possibilité serait que tout à coup nous ayons un saint Pie X sur le trône de saint Pierre. Car la seule garantie pour nous sera toujours en dernière instance le pape, car qui pourra nous protéger des évêques, et éventuellement des dicastères romains ?


C'est donc son idée. En principe elle est sage (passons sur la "grande complexité" du pape François). Mais il l'a faite paraître entre parenthèses dans sa conférence : il explique longuement la ligne du chapitre, puis à un moment opportun il exprime cette opinion, et ensuite il reprend l'exposé de la ligne du chapitre.




Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mar 31 Mai - 21:28 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

Absolument incroyable!


"On veut un pape catholique!"
Mais dans quelle "église"?


Comment un pape catholique pourrait-il accepter "l'église conciliaire"?


Il faut d'abord refuser l'église conciliaire, puis que le pape "fasse corps" avec elle!


Un pape catholique est forcément un pape qui quitte l'église conciliaire, avec tout son fatras de stupidités anti-catholiques!


C'est bien ce qu'avait pressenti Mgr Lefebvre dès novembre 1974, et conclu de facto après son retrait de signature en 1988.


Le nullam partem n'est pas d'abord contre le pape, mais d'abord contre cette église-là!


Décidément, même Mgr de Galarreta n'a pas encore viré sa cuti-réaction positive....
Quid de Mgr Tissier????
Aucun motu proprio, mais motus total....
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Mar 31 Mai - 22:23 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

Dysmas, je ne comprends pas bien ce que vous essayez de réfuter dans ce court propos de Mgr de Galarreta ? si un pape a des idées catholiques traditionnelles et est opposé aux idées du Concile, il semble que l'on peut essayer de lui faire confiance. Ensuite, "la Rome actuelle" est synonyme de "l'Eglise Conciliaire", et d'ailleurs il en indique brièvement quelques-uns de ses effets les plus manifestes.

Pour moi, le problème est que cette expression de prudence ne soit qu'accessoire à sa conférence, et de fait il ne la développe pas. Et l'autre problème bien sûr est que pour le moment, en raison de diverses circonstances, on ne puisse pas travailler avec Mgr de Galarreta.


Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 91
Localisation: USA

MessagePosté le: Mer 1 Juin - 19:34 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

gillou47 a écrit:
La conférence de Mgr de Galarreta est parue in extenso dans le "Nouvelles de Chrétienté" de mars/avril 2016. Ci-après un passage qui n'a pas été reproduit sur dici.org :


Eh bien ! je vous donne mon opinion personnelle, parce que là je ne peux pas parler pour les autres, je parle pour moi. Si jamais on arrive à ce cas hypothétique [qu'à Rome on veuille bien nous concéder toutes les conditions du chapitre de 2012], pour moi, il est absolument exclu de faire un accord avec la Rome actuelle. Et là je porte un jugement sur la réalité. Nous venons de dire qu’il y a une accélération, une aggravation de la crise, qu’on arrive à des extrêmes invraisemblables, à une révolution dans l’Eglise. Aujourd’hui on élimine les opposants, que ce soit des congrégations, des prélats, des évêques, on les écarte ou bien on les élimine tout simplement. Ceux qui s’opposent à cette ligne révolutionnaire sont peu à peu écartés. On n’a aucune pitié pour ceux qui sont pour la Tradition dans l’Église officielle. Il faut quand même regarder cela !
Et puis vous avez un pape qui, mise à part cette ligne moderniste qui est la sienne, a aussi un côté catholique, sinon il ne serait pas pape, n’est-ce pas ? Il dit aussi des choses catholiques, je ne rentre pas dans sa conscience, je ne juge pas ses intentions, mais simplement je constate cet état de confusion qui est le fruit de 50 ans de modernisme, de révolution dans l’Eglise. En tout cas, c’est un pape absolument imprévisible. On ne sait jamais ce qu’il pense, ce qu’il va faire, ce qu’il veut faire. Il a des façons de faire et d’agir qui n’inspirent pas confiance. C’est clair. Ce n’est pas un esprit simple, direct, net. C’est plutôt un esprit avec beaucoup de détours, d’une grande complexité, avec des états d’âmes divers... Comment allez-vous vous confier à une personne comme cela ? Même si sur le papier il nous concède tout. La réalité est que la seule garantie pour nous d’avoir un jour une reconnaissance canonique, c’est qu’il y ait un pape qui soit vraiment pour la Tradition. Même s’il est seulement en chemin, il faudra qu’il soit clairement en faveur de la Tradition et contre les erreurs qui sont en train de détruire l’Église de l’intérieur. Il n’y a pas d’autres possibilitésSinon l’autre possibilité serait que tout à coup nous ayons un saint Pie X sur le trône de saint Pierre. Car la seule garantie pour nous sera toujours en dernière instance le pape, car qui pourra nous protéger des évêques, et éventuellement des dicastères romains ?


C'est donc son idée. En principe elle est sage (passons sur la "grande complexité" du pape François). Mais il l'a faite paraître entre parenthèses dans sa conférence : il explique longuement la ligne du chapitre, puis à un moment opportun il exprime cette opinion, et ensuite il reprend l'exposé de la ligne du chapitre.





Bonjour Gillou47-


Pouvez-vous fournir un lien?


Je ne trouve pas ces mots.
_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Mer 1 Juin - 20:26 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

J'aimerais d'abord qu'on m'explique en quoi est erronée cette opinion exprimée par Mgr de Galarrata. Elle me semblait très bien, et je cherchais le problème ailleurs. Mais j'ai été surpris par la forte réaction de rejet de Dysmas2015, il m'a donné l'impression d'avoir vu quelque chose qui m'échappe (même s'il écrit de manière négligée). J'aimerais qu'on me dise ce qu'il y a d'incorrect dans ces deux paragraphes et que je n'ai pas vu.
Existerait-t-il une notion de Rome qui s'oppose à la révolution dans l'Eglise mais qui ne soit pas tout-à-fait la Rome catholique ? laquelle serait une nouvelle fausse voie intermédiaire entre l'Eglise du Christ et l'Eglise Conciliaire ?



-------------------------------
[edit:] Sans approfondir à quel point un pape catholique devra se dégager complètement de l'Eglise de Vatican II, je note en tout cas que ce propos de Mgr de Galarreta rejoint largement nos conclusions. Et aussitôt après cela, comme vous allez le voir dans le texte complet, il dénigre la "résistance" en caricaturant la position de celle-ci. C'est pourquoi j'étais curieux de savoir si par hasard son propos, en tant que tel, traduisait déjà une doctrine très différente de notre position commune. Dans ce second cas effectivement il aurait le droit de dire que sa pensée n'a rien à voir avec la nôtre. Mais mon impression est que ces deux paragraphes restent suffisamment similaires à ce qu'on cherche à dire, et alors sa volte-face contre nous aussitôt après relève de la fourberie ecclésiastique, c'est une précaution oratoire qui vise plus à le protéger de la réprobation du chapitre qu'à préserver la vérité.


Dernière édition par gillou47 le Jeu 2 Juin - 20:28 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Jeu 2 Juin - 20:26 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

La conférence de Mgr de Galarreta.

version longue :
http://www.sendspace.com/file/b8sgcb

version courte :
https://www.youtube.com/watch?v=L_ADZYCUkDA


Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 91
Localisation: USA

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 03:27 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

gillou47 a écrit:
La conférence de Mgr de Galarreta.

version longue :
http://www.sendspace.com/file/b8sgcb

version courte :
https://www.youtube.com/watch?v=L_ADZYCUkDA






Je vous remercie, mais qu'est-ce? 


https://www.youtube.com/watch?v=L_ADZYCUkDA 
_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 06:31 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

mais qu'est-ce? 

https://www.youtube.com/watch?v=L_ADZYCUkDA


C'est la chanson L'Opportuniste de Jacques Dutronc, une petite ironie vis-à-vis de Mgr de Galarreta  Confused
capable d'exprimer plusieurs opinions contraires à la fois, pour s'attirer la sympathie d'un peu tout le monde (mais sans faire l'unité), de sorte qu'en février Dici a mis en avant son sens de la discussion avec Rome et sa cohésion avec le Chapitre, tandis que Media-Presse-Info a apprécié son idée de "nullam partem" et ses arguments pour qu'il n'y a pas d'accord pratique avec la Rome que l'on sait.


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 18:34 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

Gillou47, je vous réponds avec retard indépendant de ma volonté.


citation de mgr de Galrreta, qui vous semble "bonne":


La réalité est que la seule garantie pour nous d’avoir un jour une reconnaissance canonique, c’est qu’il y ait un pape qui soit vraiment pour la Tradition. Même s’il est seulement en chemin, il faudra qu’il soit clairement en faveur de la Tradition et contre les erreurs qui sont en train de détruire l’Église de l’intérieur.


La phrase ci-dessus ne veut strictement RIEN DIRE!


-que signifie "vraiment pour la Tradition"?


- Contre quelles erreurs?


"Même s'il est en chemin" signifie clairement qu'il n'est "pas encore" vraiment pour la Tradition!


Je maintiens donc que Mgr de Galarreta s'illusionne lui-même et ceux qui le suivent là-dessus.


Le seul signe véritable sera d'être contre le droit canon de 1983, qui est au Concile ce que le canon de 1917 est à NSJC (abbé Coache).


Ce premier pas indiquera clairement que le pape sera opposé non seulement au Concile, mais aussi à l'église humaine et non divine qui en est sortie....


J'attends donc avec impatience, y compris dans la résistance, que nos évêques rappellent urbi et orbi ce mot de Mgr Lefebvre:
" Ce code est pire que le novus ordo".


Comme preuve publique d'opposition à l'église conciliaire, non négociable pour être "pour la Tradition".


Sinon, on en reste à des déclarations d'intentions sans contenu objectif: c'est le cas de ce que vous semblez accepter de Mgr de Galarreta.


Insuffisant cher ami.
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 18:48 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly Répondre en citant

J'écris de manière négligée, excusez mon addendum:


Mgr de Galarreta envisage très nettement une reconnaissance canonique code 1983, mais à condition que le pape soit "pour la Tradition"!


D'où ma réaction "négligée" mais virulente.


Toute l'ecclésiologie de Mgr Lefebvre repose sur le fait de papes dans une autre église que l'Eglise.
Le retour du pape dans la Tradition est synonyme pour lui du rejet par le pape de "l'église conciliaire", qui a pour "tête" la Rome conciliaire.


Un pape dans la Tradition est donc forcément un pape qui fait une conversion de 180° contre la Rome conciliaire et la nouvelle église dont elle est la tête.


C'est une véritable abjuration, comme celle d'un protestant qui veut rejoindre l'Eglise.


A Dieu rien d'impossible, mais "politiquement" le pape ne peut le faire que moyennant une "implosion" de la Rome conciliaire, comme lors de la chute du mur de Berlin pour l'URSS....


Mais cette éventualité reste une... éventualité. Objet d'espérance, mais pas de foi, contrairement à la "foi" de Menzingen....
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:36 (2016)    Sujet du message: La conférence de Mgr Galarreta à Bailly

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com