Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vatican II et ses oeuvres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 313

MessagePosté le: Mar 12 Avr - 20:03 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

pour ceux qui veulent bien se dévouer à décortiquer ça :

http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa…

mais c'est bien aussi de lire Pie XII (réf les belles pages à la fin du livre "la Révolution du Pape François" de FX Péron)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Avr - 20:03 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 313

MessagePosté le: Jeu 14 Avr - 13:53 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

Bon, il y a l'abbé Puga qui s'y est collé :

http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/024_01_04_20…

maintenant il faut compléter sa critique...


Revenir en haut
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 293

MessagePosté le: Ven 15 Avr - 21:06 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

AMORIS FELEITIA

 


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 313

MessagePosté le: Dim 8 Mai - 23:44 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

Vibrez avec Mgr Fellay contre cette exhortation post-synodale :

http://www.dici.org/documents/declaration-de-la-fraternite-saint-pie-x-au-s…


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 9 Mai - 07:26 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

Mgr Fellay verse des larmes de crocodiles alors qu'il était avec François il y a quelques jours.

Comme mgr Fellay a des pouvoirs pour appréhender les mouvements imperceptibles de conversion à Rome ne dit-il pas concrètement toutes les bonnes nouvelles doctrinales et théologiques que François va proclamer bientôt ?


Mgr Fellay ou François Hollande : même discours stérile et oiseux. 


Le printemps de la fsspx, c'est comme le printemps de l'Eglise en 1962 : LA MORT.


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 313

MessagePosté le: Lun 9 Mai - 19:10 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

c'est ça

François Hollande a laissé entendre qu'il n'est pas exclu que l'on puisse commencer à percevoir les premières lueurs de signes annonciateurs des prémices d'une amorce de l'inversion de la courbe du chômage ;

et Mgr Fellay a laissé entendre qu'il n'est pas exclu que l'on puisse commencer à percevoir les premières lueurs de signes annonciateurs des prémices d'une amorce de recul de l'influence du modernisme dans l’Église ;

dans le premier cas, c'est de l'imposture politique
dans le second cas, c'est du mysticisme religieux


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 313

MessagePosté le: Mer 14 Sep - 19:15 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

Un article du Père Basile, du Barroux, sur Amoris Laetitias : son article n'est-il pas compatible avec l'herméneutique de l'Eglise proposée par certaines personnes de la Fraternité saint Pie X ? en effet il ne voit que l'Autorité qui dit des choses vraies, et pense pouvoir rester dans la société "Eglise"  tout en se distinguant de tous ceux qui agissent selon un prétendu esprit du Concile, et donc il ne voit pas qu'il y a un terrible mécanisme qui l'associe immanquablement aux progressistes extravagants.

https://www.lanef.net/t_article/amoris-lAEtitia-reponses-a-quelques-questio…
(attention il y a 3 pages)

Le Père Basile considère qu'est infondée toute interprétation d'Amoris Laetitia comme conduisant un jour ou l'autre à justifier définitivement la situation d'un divorcé-remarié. Il voit plutôt cette exhortation conciliaire comme une indication pastorale pour évaluer la possibilité d'être état de grâce chez ceux dont la volonté est entravée par des circonstances qui ne dépendent pas d'eux pour le moment, en attendant un retour à la fidélité à leur mariage. Il l'inscrit donc sans sourciller dans l'herméneutique de la continuité. Comment fait-il pour ne pas voir qu'il y a un petit changement par rapport à la discipline catholique en usage depuis 2000 ans ?
- il y a la lettre et l'esprit, le Père Basile s'attache à la lettre, en regardant le texte à la loupe il ne lit pas d'hérésie formelle sous-entendue, mais il ne voit pas l'esprit de Vatican II, selon lequel on peut se sentir dans l'Eglise tout en ayant des comportements et des idées en contradiction totale avec l'enseignement de tous les papes, pourvu que l'on ait de "bonnes intentions" ;
- les deux synodes sur la famille de 2014 et 2015 ont montré dans quelle esprit les autorités de l'Eglise se penchaient sur la discipline du mariage, et comment un certain nombre de prélats étaient disposés à la galvauder ;
- le Barroux se situe "à droite" dans l'Eglise Conciliaire, mais s'interroge-t-il sur la façon dont le texte est reçu "à gauche" ?
- Vatican II raisonne beaucoup sur l' "extérieur" des gens (ce qu'en voit la société, et ce que les gens voient d'eux-mêmes) et non sur l' "intérieur" (i.e. en s'appuyant sur les raisons de nature - éclairées par la Foi).

Je comprends pourquoi on a promis aux ralliés la liberté de critiquer le Concile Vatican II.

Note : Le Père Basile fera paraître une étude substantielle sur ce même sujet dans la Revue Thomiste cet automne (ref : www.revuethomiste.fr)



Revenir en haut
Maunoir


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2014
Messages: 430
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 14 Sep - 20:44 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

Oui le Père basile du barroux s'enfonce dans la glue conciliaire : il  fait mine de rester catholique en interprétant cet infâme document de façon presque complaisante.

On voit combien les libéraux catholiques deviennent des vecteurs redoutables de l'erreur.


Ne peut on pas en dire autant de ceux qui ont fait interdire le livre "le synode sur la famille - la révolution du pape François" de FX Péron ? Menzingen , Le district de France de la fsspx (abbé Bouchacourt) . Ce n'est certes pas la même méthode mais le résultat in fine est le même : l'erreur n'est plus condamnée.



Ils sont presque à égalité avec le barroux !


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 313

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 17:54 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

Je ne sais pas dans quel fil de discussion mettre la chose, mais je trouve ça intéressant :
https://books.google.fr/books?id=ihTpDAAAQBAJ
Titre du livre : "Cinquante ans après Vatican II: Que reste-t-il à mettre en oeuvre ?"

Au préalable, le concile demande au catholique un savoir-être :
https://books.google.fr/books?id=ihTpDAAAQBAJ&pg=PT7

Une question largement développée dans ce livre apparemment, il reste à réunir la tradition et le concile :
https://books.google.fr/books?id=ihTpDAAAQBAJ&pg=PT4
https://books.google.fr/books?id=ihTpDAAAQBAJ&pg=PT123


Quand on voit ça on doute sérieusement que la proposition de prélature personnelle relève d'un début de signe annonciateur d'une possibilité de conversion Rome : tant que les autorités romaines n'ont pas rompu avec la méthode conciliaire, c'est au contraire nous qui serions dans une phase préalable à une acceptation progressive des idées conciliaires qui conduisent aux idées du monde (et d'ailleurs l'actuel conditionnement des fidèles et des prêtres pour accepter cette prélature place les gens sur cette voie).


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 313

MessagePosté le: Jeu 15 Déc - 21:40 (2016)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres Répondre en citant

Pour ceux qui s'intéressent à ces causes passées dont les effets sont encore actuels.

Sur la thématique du synode sur la famille,
je viens de tomber sur une communication d'il y a deux ans, donnant un aspect particulièrement cru du pseudo-magistère conciliaire (signalé par Rivarol n°3159 du 16/10/2014). J'ai mis en rouge les deux passages les plus rusés :

Dans un document officiel en date du 13 octobre [2014] intitulé Relatio post disceptationem (rapport à mi-parcours après la discussion du synode extraordinaire sur la famille), le rapporteur général de l’assemblée, le “cardinal” Peter Erdö, écrit au nom du synode et de Bergoglio : « Les personnes homosexuelles ont des dons et des qualités à offrir à la communauté chrétienne : sommes-nous en mesure d’accueillir ces personnes en leur garantissant un espace de fraternité dans nos communautés ? Souvent elles souhaitent rencontrer une Église qui soit une maison accueillante. Nos communautés peuvent-elles l’être en acceptant (sic) et en évaluant leur orientation sexuelle, sans compromettre la doctrine catholique sur la famille et le mariage ? » « La question homosexuelle, peut-on lire également dans ce rapport officiel du synode sur la famille, nous appelle à une réflexion sérieuse sur comment élaborer des chemins réalistes de croissance affective et de maturité humaine et évangélique en intégrant la dimension sexuelle : elle se présente donc comme un défi éducatif important. [...] Sans nier les problématiques morales liées aux unions homosexuelles, on prend acte qu’il existe des cas où le soutien réciproque jusqu’au sacrifice constitue une aide précieuse pour la vie des partenaires. De plus, l’Église prête une attention spéciales aux enfants qui vivent avec des couples du même sexe, en insistant que les exigences et les droits des petits doivent toujours être au premier rang. » « Une nouvelle sensibilité de la pastorale d’aujourd’hui consiste à comprendre la réalité positive des mariages civils et, compte tenu des différences, des concubinages. Il faut que dans la proposition ecclésiale, tout en présentant clairement l’idéal, nous indiquions aussi les éléments constructifs de ces situations qui ne correspondent plus ou pas encore à cet idéal. »
L’église Conciliaire reconnaît ainsi officiellement les unions contre-nature, ce qui est d’une gravité inouïe. Ce n’est toutefois pas complètement une première : du temps de Benoit XVI le “cardinal” Paglia, ministre de la famille du “Saint-Siège”, s’était prononcé explicitement en faveur des unions civiles homosexuelles. Naturellement les media du monde entier se réjouissent du document vaticanesque et lui donnent une grande répercussion. Voici en vrac quelques-uns des gros titres que l’on peut lire dans la presse internationale et sur Internet depuis lundi soir : « Mariage homosexuel : le Vatican reconnaît qu’il peut représenter une “aide précieuse pour la vie des partenaires” », « Le Vatican change de ton sur l’union libre, même homosexuelle », « Mariage : l’Église se montre plus bienveillante à l’égard des unions libres et des homosexuels », « Divorcés remariés : l’Église catholique prête à donner son feu vert », « Le synode reconnaît des valeurs positives au mariage civil, y compris homosexuel », « Divorcés remariés : l’Église est-elle en train de faire sa révolution ? », « Synode sur la famille : les évêques voient des “aspects positifs” dans l’amour de même sexe ».


Comme il n'y a pas eu de repentance sur les idées à l'origine de ce texte, on peut suspecter que la pastorale conciliaire conduira sur cette voie. Peut-être que les actuelles autorités éviteront dorénavant de présenter cette intention de manière aussi choquante, mais on se souviendra qu'elle est inscrite dans leur imagination dévoyée. Souhaitons que l'esprit du Concile ne puisse survivre jusqu'à ce que s'accomplisse trop visiblement cette infamie.

Un petit défi sera de faire entendre aux conservateurs "soixantistes" (*) que la prétendue modernisation imaginée lors du Concile Vatican II ne retient rien sur cette pente, à cause par exemple de sa désobéissance au magistère antérieur.


Mais les "cinquantistes" (*) manquent aussi de simplicité dans leur critique :
[DICI] Synode sur la famille : une révolution doctrinale sous un masque pastoral
[DICI] Entretien avec Mgr Fellay après sa rencontre avec le cardinal Müller

Voici :
Le 3 octobre [2014] Mgr Fellay affirmait : « Nous reprochons au Concile cette distinction artificielle entre la doctrine et la pastorale, parce que la pastorale doit nécessairement découler de la doctrine. C’est par de multiples ouvertures pastorales que des mutations substantielles ont été introduites dans l’Eglise, et que la doctrine a été affectée. C’est ce qui s’est passé pendant et après le Concile, et nous dénonçons la même stratégie utilisée aujourd’hui contre la morale du mariage. »

Mgr Fellay explique techniquement la méthode subversive (la distinction artificielle), mais il est trop peu explicite dans la dénonciation de la malversation elle-même (celle qui veut une mutation majeure de l'esprit catholique en une maladive pensée néo-matérialiste). Ce n'est encore qu'une partie d'une interview, mais si on s'en tient à ces paroles : Mgr Fellay parle comme si les membres du concile avaient surtout fait une grosse erreur technique (oups ! ils ont décollé la pastorale et la doctrine, corrigez vite cela !), alors qu'il faut aussi dénoncer à quel point la subversion est voulue, par qui et pourquoi. Manifestement, quand il parle au cardinal Müller, il dit que la pastorale "libérée" a de graves conséquences (et on ne sait pas si le cardinal Müller a compris), mais il ne relie guère à ses causes cette séparation pastorale-doctrine.
Chez Mgr Fellay c'est seulement sous-entendu : ce sous-entendu est entendu par les gens qui ont une mentalité antimoderniste, mais les conciliaires perçoivent que ça n'ira pas plus loin que le sous-entendu et ça leur donne l'impression que Mgr Fellay est "gérable" et qu'il y a quelque chose de négociable. Bref, quand il s'agit d'affirmer quelque chose vis-à-vis de Rome, on nage.

(*)
- soixantiste : conservateur conciliaire qui rêve de revenir à 1965-1969, "sans les mauvaises interprétations du concile" (exemples : Benoît XVI, Mgr Sarah)
- cinquantiste : conservateur tradi qui rêve de la situation de 1955 et qui ignore la persistance des causes du concile (exemples : les ralliés, les accordistes)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:42 (2017)    Sujet du message: Vatican II et ses oeuvres

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com