Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le non possumus de l'abbé Pierre Roy
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 17:04 (2016)    Sujet du message: Le non possumus de l'abbé Pierre Roy Répondre en citant

Voilà pourquoi il ne fallait sans doute pas exposer sur le Web le sermon de l'abbé Roy.
1) Le prêtre est certes un homme public, qui a particulièrement le droit de parler publiquement pour défendre la Foi, mais ça ne veut pas dire que ses dires sont publiables au-delà de son intention.
2) Il fallait lui laisser le temps de s'affermir, car voici 2-3 ans il nous prenait pour des "redresseurs de tort" et des "étoiles errantes", il fallait qu'il puisse s'ouvrir progressivement à ses fidèles, qu'il ait le temps de réorganiser ses idées en matière de doctrine. Il me donne l'impression d'être un prêtre qui veut se poser quelques questions mais qui n'est pas du tout sûr que le mouvement de l'USML soit bien orienté. Au lieu de cela, Menzingen prend aussitôt connaissance de son sermon (j'imagine), téléphone à son supérieur (j'imagine aussi), lequel tombe sur tout le monde en assenant et réassenant l'argument d'autorité.
3) cela dit je me trompe peut-être, peut-être que de tout façon il aurait eu à subir des pressions

***

Détails minimes du discours de l'abbé Berteaux :
- les critiques assez claires concernant la politique de Mgr Fellay ne datent pas seulement d'il y a 18 mois, mais d'au moins 4 ans. Cela pour dire que ça fait aussi 4 ans qu'on nous sert l'image du général à qui il faut absolument obéir en tant de guerre ;
- il dit qu'on a fait le choix de se mettre derrière Mgr Lefebvre et la FSSPX : le raccourci est un peu fort, on s'est certes rapproché de ce qu'il y avait de mieux pour faire face aux idées de Vatican II, néanmoins on n'a pas supplanté la notion d'Eglise par la Fraternité, et on a aussi pris des initiatives indépendamment de la Fraternité même si on a aussi recherché son soutien ;
- il insiste sur les sacrements, le catéchisme et la sanctification des âmes, et passe vite sur le règne de NSJC.
Ces détails ne sont pas si anodins, ça peut changer tout le discours. Et pendant ce temps il ne travaille pas sur la nature et les causes de Vatican II. Et puis s'il regardait nos forums, il verrait que ce ne sont pas des coups de poignards dans le dos, mais des désaccords par rapport aux paroles publiques des autorités de la Fraternité.

Le paradoxe : il faudrait obéir à l'autorité intouchable de Mgr Fellay, mais on ne sait même pas à quoi il veut nous faire adhérer.

***

Merci à Julienne pour son bon commentaire.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 17:04 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Catharina T.O.P.


Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2014
Messages: 268
Localisation: République Tchèque

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 18:55 (2016)    Sujet du message: bon mot Répondre en citant

Le bon mot : l'Abbé Berteaud n'est pas l'Abbé Berto ! ;-)
_________________
+Christus vincit!+Christus regnat!+Christus imperat!+


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 279

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 19:14 (2016)    Sujet du message: Le non possumus de l'abbé Pierre Roy Répondre en citant

oui, ce dernier savait ce qu'il disait lorsqu'il parlait de romanité

Revenir en haut
Archet de Jeanne


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2014
Messages: 147

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 21:21 (2016)    Sujet du message: Le non possumus de l'abbé Pierre Roy Répondre en citant

L'entrée en matière du sermon de l'abbé Berteaud était bonne: une image forte pour évoquer une question, celle de l'autorité. Le problème est qu'il ne quitte pas cette image pour aborder les problèmes réels. Au final, l'argumentation est donc lourde et puérile.


Je retiens que la subversion est un mal qui ne touche pas les autorités (elles sont indemnes de cette perversité), mais seulement les inférieurs. En un sens, c'est vrai puisque l'autorité est bien renversée par ses subordonnés. Mais la subversion désigne aussi le renversement de l'ennemi par des forces internes à cet ennemi dont on a pris possession en partie. Ce peut être des défauts du supérieur. Mgr Fellay serait-il donc indemne par principe de ce type de subversion? Est-il indemne de toute velléité personnelle de trahison? Ou de manipulation par son Conseil? Ce sont là des questions qui sont hors du champ de bataille de l'esprit de l'abbé Berteaud.


Pourquoi n'a-t-il pas expliqué la position de Mgr Lefebvre? Plus important que la doctrine et les sacrements, dixit l'abbé Berteaud: l'autorité. Mgr Lefebvre a apporté l'autorité aux catholiques perplexes. Oui ce bien est indéniable. Mais alors, il faut expliquer pourquoi Mgr Lefebvre a consacré des évêques contre l'autorité de l'Eglise. Pour avoir des prêtres et donc assurer la doctrine et les sacrements? Mais si ces biens ne sont pas supérieurs au bien de l'autorité, comment légitimer un tel acte?


Dommage, Monsieur l'abbé! Bonne introduction puis vous avez traîné. Ensuite vous avez abordé quand même un peu la question au sujet des notes de l'Eglise, ces notes que l'on trouve dans le mouvement de la Tradition et qu'on peine à trouver dans l'Eglise conciliaire, comme vous avez omis de le signaler.


Les petits soldats ont peut-être peur du combat: mais ils ont surtout peur de la folie des chefs, ce qui prouve qu'ils attachent beaucoup d'importance à l'autorité. Et parmi les autorités de la Résistance, Mgr Williamson reconnaît le bien apporté par Mgr Lefebvre selon votre point de vue, et il ne fait que déplorer que l'autorité actuelle de la FSSPX flanche objectivement, sans avoir d'ailleurs nul besoin des critiques fraternelles (dans l'épiscopat) dont elle se passe impérialement.


Revenir en haut
Suzanne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2014
Messages: 153
Localisation: Brisbane, Australie

MessagePosté le: Ven 29 Avr - 09:22 (2016)    Sujet du message: Le non possumus de l'abbé Pierre Roy Répondre en citant

En fait, il aurait peut etre fallu demander la permission a l'Abbe Roy de publier son sermon... et il vous aurait dit, pas pour le moment s'il vous plait... 
Enfin, ce n'est pas la fin du monde, mais il vaut toujours mieux un peu de prudence, surtout dans ces moments difficiles, ils ont deja tant de problemes les pauvres! 
_________________
Viva Cristo Rey!


Revenir en haut
Suzanne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2014
Messages: 153
Localisation: Brisbane, Australie

MessagePosté le: Lun 2 Mai - 09:53 (2016)    Sujet du message: Lettre ouverte de l'Abbe Pinaud a l'Abbe Berteaux (FSSPX) Répondre en citant

Un vrai regal! 


Source http://www.lasapiniere.info/archives/2509



Lettre ouverte à l’abbé Olivier Berteaux, prêtre de la Fraternité sacerdotale saint Pie XAssistant du Supérieur du District du CanadaDirecteur de l’École Saint-Famille à Lévis (Québec)
30 avril 2016 
 
   ‘Le monde est pourri à force de silence’ 
 
Ste Catherine de Sienne 
 
Monsieur l’abbé, 
 
À Lévis, le dimanche 24 avril 2016, vous avez fait une mise au point, en réaction à l’homélie prononcée le dimanche précédent à Montréal par l’abbé Pierre Roy. 
 
À une époque où il n’est plus possible d’éternuer discrètement, vous n’êtes sans doute pas étonné que ces deux interventions se retrouvent sur internet ? Ce qui m’a permis d’en prendre connaissance. 
 
Ce que vous y affirmez est tellement erroné qu’il me paraît nécessaire de vous en faire part au moyen de cette lettre ouverte que pourront lire les fidèles que vous trompez. 
 
 
 
Malgré la jeunesse du prédicateur, sa maîtrise et la sérénité de son discours m’impressionnent. Pas un mot n’est à retrancher et cette intervention me paraît d’autant plus courageuse qu’elle survient après la parution du dernier Cor Unum dans lequel Mgr Fellay écrit : « Nous assistons, Dieu merci de manière limitée, à ce pénible spectacle de prêtres, qui se veulent contre-révolutionnaires, mais qui n’hésitent pourtant pas à agir, à publier leurs opinions, comme si les supérieurs n’existaient plus. » 
 
Après un commentaire simple et clair de la dernière Exhortation apostolique que l’abbé Roy qualifie légitimement d’apostate, il continue – ce qui vous remplit d’émotion – : « J’ai gardé le silence jusqu’à présent, mais je suis vraiment inquiet de ce qui se passe entre la tête de notre Fraternité et la Rome apostate. Vous le savez, de plus en plus, la volonté est exprimée de façon de plus en plus claire dans la Fraternité, de vouloir réussir à s’arranger avec ces gens. De vouloir au minimum recevoir de leur part une approbation, que ces gens puissent nous déclarer catholiques. … 
 
Oui, je suis très inquiet qu’on puisse en arriver à penser que nous pouvons nous accorder avec ces gens-là, que nous pouvons nous établir sur le même fondement sur lequel sont établis ces gens. … 
 
Oui, je suis inquiet. Beaucoup de prêtres, comme moi, sont inquiets. Si nous avons jusqu’à présent gardé le silence, c’est toujours dans cette espérance que ces chefs qui nous dirigent en ce moment puissent trouver le chemin, puissent retrouver la lumière. » 
 
L’abbé Roy est un prêtre inquiet. Il n’est pas le seul dans la Fraternité saint Pie X. Il l’a confié à ses fidèles dont certains ne sont pas plus rassurés que lui. Vous le savez. 
 
Cette inquiétude, qui provoque votre colère, est-elle surprenante ? Je ne le pense pas. Il suffit de se souvenir de l’avertissement de Mgr de Galaretta à Albano le 11 octobre 2011 : 
 
« Pour le bien de la Fraternité et de la Tradition, il faut refermer au plus vite la « boîte de pandore », afin d’éviter le discrédit et la démolition de l’autorité, des contestations, des discordes et des divisions, peut-être sans retour ». 
 
Nous y sommes. 
 
Mgr Fellay lui-même n’ignore pas cette inquiétude qu’il qualifie de « méfiance » dans le Cor Unum de mars 2016 : 
 
« …Cette méfiance, nous la constatons malheureusement chez un certain nombre  – assez réduit, il est vrai -, de nos propres membres, non seulement envers les autorités de l’Église officielle, mais aussi envers leurs propres supérieurs ! » 
 
Est-il si inconvenant d’être méfiant envers les autorités de l’Église officielle ?! L’abbé Roy serait de ce nombre et quelques autres ! 
 
Mgr Fellay s’interroge sur l’origine de cette méfiance : 
 
 « Il nous semble que souvent ces attitudes, un peu désespérées, proviennent de blessures personnelles, de frustrations, de déceptions par rapport aux supérieurs… 
 
« Nous estimons donc qu’une partie du malaise que certains éprouvent ne provient pas immédiatement de la situation déplorable et incertaine dans laquelle se trouvent la société civile et l’Église, mais de ce manque de proximité ou de facilité d’un contact fréquent entre les supérieurs… » 
 
N’ayant jamais eu le moindre contact avec l’abbé Pierre Roy, j’ignore les « frustrations personnelles qui l’auraient plongé dans cette attitude désespérée » ! … par contre il ne peut souffrir de l’éloignement de son supérieur, puisqu’ils vivent tous deux dans la même maison, où l’abbé Roy assume la fonction de directeur de la publication du bulletin du District. Ordinairement, ce n’est pas une fonction qu’un supérieur confie au premier-venu… 
 
Les causes semblent donc ailleurs… mais l’enquête-pilote lancée par le Supérieur Général devrait pouvoir fournir des réponses sans tarder !! 
 
Nous lisons en effet dans le même Cor Unum : 
 
« Nous avons commencé à lancer une enquête-pilote auprès d’un certain nombre de confrères, leur demandant, tout en leur garantissant l’anonymat, leur avis sur la situation à divers niveaux d’opération. » 
 
Si Menzingen me faisait parvenir cette enquête-pilote, peut-être pourrais-je faire profiter la FSSPX de mon expérience et apporter mon témoignage en ce qui concerne les « garanties d’anonymat » ! 
 
Votre réaction du 24 avril dernier. 
 
Le dimanche suivant, vous avez fait une mise au point de 17 minutes. Pour donner à vos propos l’illusion de la sagesse, vous prenez l’attitude d’un grognard de la garde impériale à la voix théâtrale. Mais j’ose espérer que vos paroles ont outrepassé votre pensée, parce que vous avez énoncé beaucoup de niaiseries ! 
 
Comment pouvez-vous affirmer que « la Fraternité est un bien infiniment (!)précieux et que le cadeau qu’elle nous apporte, avant même la Messe, les Sacrements, le Catéchisme, c’est l’AUTORITÉ » ? 
 
Ne voyez vous pas les conséquences épouvantables de ce primat de l’autorité sur la vérité ? Ce primat ne légitime-t-il pas toutes les idéologies totalitaires que nous connaissons ? 
 
Vous martelez à plusieurs reprises que « ce principe de l’autorité est intangible. Ce principe disparu, c’est la mort et le chaos. » 
 
N’êtes-vous pas en train de faire le procès de Mgr Lefebvre ? Niez-vous qu’il a refusé de se soumettre à l’autorité légitime ? 
 
À vous écouter, Mgr Lefebvre serait la cause de notre situation. S’il n’avait pas désobéi, tout n’irait-il pas mieux dans le meilleur des mondes ? 
 
Dès le commencement, votre mise au point est donc fondée sur une erreur ! Ensuite le vocabulaire militaire que vous employez pour vous donner un peu de consistance trahit une émotion mal maîtrisée qui prête à rire. 
 
Quelques-unes de vos formules : 
 
C’est la guerre et dans la guerre les lois changent – Lorsqu’il y a mutinerie, ce sont les lois martiales – C’est un tribunal d’exception – Il faut trancher dans le vif – On fusille sur le champ – Dans la garde impériale certains soldats vont jusqu’à donner leur vie pour l’empereur… 
 
L’empereur est-ce Mgr Fellay ? Vous apprêtez-vous à mourir pour lui ? 
 
Être un grand soldat consiste-t-il toujours à servir le Général ? 
 
Le Lieutenant Degueldre qui disait : « Je préfère une désobéissance qui me coûte la vie plutôt qu’une obéissance qui me coûte l’honneur », ne fut-il pas un grand soldat ? 
 
Le Colonel Bastien-Thiry n’est-il pas un bel exemple de héros chrétien ? Il est mort fusillé pour s’être rebellé contre la politique d’un chef félon. C’était glorieux et l’honneur de la France en était relevé. 
 
Les Maréchaux du IIIème Reich, par contre, ont exécuté fidèlement les ordres reçus de l’autorité légitime. Certains d’entre eux ont fondé leur défense sur cette soumission à l’autorité légitime. Ils ont été pendus. 
 
« Si on a pas un moral d’acier, dites-vous, si on n’est pas décidé à livrer un combat jusqu’au bout, nous sommes morts et nous ne sommes pas dignes de servir l’Église. » 
 
Digne de servir quelle église par quel combat ? Celle qui jubile pour les 50 ans de la clôture de Vatican II ? Votre participation à l’année de la Miséricorde est-elle une manifestation de « votre morale d’acier »  ? 
 
Voici encore quelques échantillons de votre mauvaise mise au point : 
 
« La résistance c’est la subversion  – la perte de confiance dans ses supérieurs c’est la mort… – Si les supérieurs n’ont plus la possibilité d’être souples, félins, manœuvriers, nous sommes morts, nous n’avons plus de raison d’exister… – un peu de bon sens – je crains qu’on étale sa lâcheté… – Il va falloir qu’on fasse le ménage là-dedans… – il faut aller au front, au corps à corps – porter des coups, il faut prendre les armes… – Il faut tout risquer pour l’Église… – l’exemple des zouaves pontificaux… –  J’en appelle à l’honneur, j’en appelle à la loyauté, au bon sens tout simplement…» 
 
Vous donnez vraiment l’impression d’être en plein délire. 
 
Mais puisque vous qualifiez la Résistance de subversion. Venons-y. L’abbé Quilton l’a fait avant vous lors de mon procès. Il s’appuyait sur saint Thomas IIa IIæ q. 42 a. 2. Ça fait toujours sérieux de citer saint Thomas surtout quand on est professeur de séminaire ! Mais il ne suffit pas de le citer, encore faut-il le comprendre. Je lui ai démontré qu’il n’avait pas su appliquer sa citation à la situation présente. Il ne m’a pas contredit et je n’ai plus entendu parler de subversion. 
 
Si vous souhaitez avoir une idée précise sur cette notion de subversion que vous invoquez, lisez les pages 247 à 255 des Actes de mon procès. Ça ne semble pas un effort surhumain. Après cela, vous n’affirmerez plus : « Certains ont pris leur responsabilité, ils se sont fait éjecter de la Fraternité, c’est dans l’ordre des choses. Ah ! les moyens employés n’ont pas été bons ? Encore une fois sur le front quant il y a trahison, il y a tribunal d’exception et on fusille. Ne jouons pas avec l’autorité. » 
 
Vous affirmez pour impressionner vos fidèles mais cela ne prouve nullement la véracité de vos paroles. 
 
Quand vous parlez de « montez au front,… de corps à corps,… de porter des coups,… de prendre les armes… » pensez-vous à la rencontre cordiale de Mgr Fellay avec François le 1er avril dernier ?! 
 
« Vous en appelez à l’honneur… » l’honneur de servir Mgr Fellay ? l’honneur de servir l’autorité avant la Messe, les Sacrements et le Catéchisme ? 
 
Votre jeune confrère en appelait à l’honneur de servir le Christ-Roi, c’est autre chose ! Et lorsque vous parlez de « faire le ménage là-dedans, » de quoi parlez-vous ? De Rome ? Est-ce bien cohérent pour qui n’a qu’un unique principe : le respect intangible de l’autorité ? Soyez conséquent avec vous-même ! 
 
Vous rappelez le souvenir glorieux des Zouaves. Oubliez-vous que le Pape de l’époque ne s’appelait pas François mais Pie IX ? 
 
À la fin de votre mise au point, vous ne pouvez tout de même pas éviter une allusion à l’objection qui doit vous siffler souvent aux oreilles : ce danger que représente une approbation de la Rome moderniste. 
 
Votre réponse est toujours la même, il n’y en a qu’une, toujours aussi consternante : 
 
« De toute façon on ne peut pas faire l’économie de l’autorité – Gardons indéfectiblement confiance dans nos chefs – Tout nous dit que le premier principe de l’autorité est le principe qu’il faut défendre sinon il n’y aurait plus la Messe. » 
 
Pour quelle trahison l’abbé Aulagnier a-t-il donc été éjecté de la Fraternité ? Celle que vous envisagez par soumission ? Celle que souhaite l’abbé Schmidberger dans sa note du 19 février dernier ? 
 
Évidemment votre mise au point ne comporte pas un seul mot sur le fond du problème. Vous portez des accusations de lâcheté alors que vous êtes confortablement installé dans votre formule obsessionnelle : Autorité-obéissance ! 
 
Je doute fort que vous soyez destinataire du formulaire de l’enquête-pilote ! 
 
Votre mise au point manifeste-t-elle l’âme d’un soldat ou celle d’un petit valet ? 
 
En tout cas, laissez-moi vous dire, Monsieur l’abbé : ce que vous avez fait dimanche à Lévis, c’est ben niaiseux 
 
 
 
Abbé Nicolas Pinaud 
 

_________________
Viva Cristo Rey!


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 2 Mai - 11:09 (2016)    Sujet du message: Le non possumus de l'abbé Pierre Roy Répondre en citant

magnifique

Revenir en haut
Catharina T.O.P.


Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2014
Messages: 268
Localisation: République Tchèque

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 11:09 (2016)    Sujet du message: télécharger Lettre ouverte de M. Abbé Nicolas Pinaud Répondre en citant

Télécharger en PDF la Lettre ouverte à l'Abbé Olivier Berteaux FSSPX de M. Abbé Nicolas Pinaud

Source : La Sapinière Info

_________________
+Christus vincit!+Christus regnat!+Christus imperat!+


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marguerite


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 285

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 20:32 (2016)    Sujet du message: Le non possumus de l'abbé Pierre Roy Répondre en citant

Mgr Lefebvre n'avait pas la même notion de l'autorité que M. l'abbé Berteaud ...


Extraits du sermon de Lille (29 août 1976) 



Je ne suis pas le chef des “traditionalistes”
Je voudrais également dissiper un autre malentendu, et là je suis désolé, mais je suis obligé de le dire, ce n’est pas moi qui me suis appelé le chef des traditionalistes. Vous savez qui l’a fait il y a peu de temps, dans des circonstances tout à fait solennelles et mémorables à Rome. On a dit que Mgr Lefebvre était le chef des traditionalistes. Je ne veux point être le chef des traditionalistes, et je ne le suis point. Pourquoi ? Parce que je suis moi aussi, un simple catholique, certes prêtre, certes évêque, mais qui suis dans les mêmes conditions dans lesquelles vous vous trouvez et qui ai les mêmes réactions devant la destruction de l’Église, devant la destruction de notre Foi, devant les ruines qui s’accumulent sous nos yeux.
Ayant eu les mêmes réactions, j’ai pensé qu’il était de mon devoir de former des prêtres, de former de vrais prêtres dont l’Église a besoin. Ces prêtres, je les ai formés dans une Société Saint-Pie-X qui a été reconnue par l’Église, et je ne faisais que ce que tous les évêques ont fait pendant des siècles et des siècles. Je n’ai pas fait autre chose que ce que j’ai fait pendant trente années de ma vie sacerdotale, et qui m’a valu d’être évêque, délégué apostolique en Afrique, membre de la Commission centrale préconcilaire, assistant au Trône pontifical. Que pouvais-je désirer de plus comme preuve que Rome estimait que mon travail était profitable à l’Église et au bien des âmes ? Et voici que, alors que je fais une œuvre tout à fait semblable à celle que j’ai accomplie pendant trente années, tout à coup je suissuspens a divinis peut-être bientôt excommunié, séparé de l’Église, renégat, que sais-je ? Est-ce possible? Est-ce donc que ce que j’ai fait pendant trente ans était susceptible aussi d’une suspens a divinis ? Je pense au contraire que si, à ce moment-là, j’avais formé les séminaristes comme on les forme maintenant dans les nouveaux séminaires, j’aurais été excommunié ; si j’avais à ce moment-là enseigné le catéchisme que l’on enseigne aujourd’hui, on m’aurait dit hérétique. Et si j’avais dit la sainte messe comme on la dit maintenant, on m’aurait dit suspect d’hérésie, on m’aurait dit aussi hors de l’Église. Alors je ne comprends plus. Quelque chose précisément a changé dans l’Église et c’est à cela que je veux en venir.


Revenir en haut
Catharina T.O.P.


Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2014
Messages: 268
Localisation: République Tchèque

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 20:55 (2016)    Sujet du message: remerciement Répondre en citant

Marguerite a écrit:
Mgr Lefebvre n'avait pas la même notion de l'autorité que M. l'abbé Berteaud ...
Extraits du sermon de Lille (29 août 1976) 
Je ne suis pas le chef des “traditionalistes”

Je voudrais également dissiper un autre malentendu, et là je suis désolé, mais je suis obligé de le dire, ce n’est pas moi qui me suis appelé le chef des traditionalistes. Vous savez qui l’a fait il y a peu de temps, dans des circonstances tout à fait solennelles et mémorables à Rome. On a dit que Mgr Lefebvre était le chef des traditionalistes. Je ne veux point être le chef des traditionalistes, et je ne le suis point.

Merci, Marguerite.
Okay

Et pour cela je n'aime pas la marque « lefebvriste(s) », parce que S.E.R. Mgr Marcel François Lefebvre ne fut pas jamais le "chef de la Tradition (Catholique)" et toujours il a protesté contre cette qualification.
_________________
+Christus vincit!+Christus regnat!+Christus imperat!+


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Mer 4 Mai - 12:02 (2016)    Sujet du message: Le non possumus de l'abbé Pierre Roy Répondre en citant

La première fois que j'ai vu l'abbé Berteaux est à un repas de confirmation en présence de Mgr Tissier de Mallerais, peu après sa nomination comme directeur d'école de Camblain, donc jeune!


Lors du repas, j'ai senti comme une "discordance" de vue doctrinale entre les deux, avec même une réponse quelle que peu irrespectueuse de l'abbé face à l'évêque: "Mgr, il n'y a qu'une barque de Pierre!". C'est dire si je me souviens d'un début de malaise qui a fait changer de sujet....


Mgr Tissier presqu'en face de moi a vu mon étonnement dans mon regard, car j'ai pensé que l'abbé Berteaux péchait non seulement contre la forme, mais plus grave contre le fonds.... 


Car rien, sinon son obéissance à l'Esprit-Saint, n'empêche Pierre de monter dans une autre barque que la sienne!


Le Père Calmel dit des saints dans  l'Eglise militante, qu'ils sont une milice!


L'abbé Berteaux lui, confond l'Eglise militante avec une "église militaire", face à "l'église du dialogue". D'où le primat de l'autorité même aveugle, de l'obéissance même aveugle, et aussi du silence dans les rangs: la grande Muette, telle est la néo-FSSPX ! 


Le remède donc à l'église du dialogue est l'église militaire.....


Ya pas à dire, Satan est quand même génial....
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 18:22 (2016)    Sujet du message: Le non possumus de l'abbé Pierre Roy Répondre en citant

La confusion règne dans la néo-fsspx. L’obsession du ralliement oblige les clercs à se taire. Mais qu'elle est l'objet d'un prêtre, mandaté pour enseigner les nations, quand on lui ôte la liberté de parole ?


Un abbé Roy mets-t'il en avant des faits connus de tous qu'au même instant Menzigen mandate un autre prêtre pour le remettre au silence...


Peu de prêtres ont le courage de quitter la secte pour combattre le libéralisme, mais comme après vatican II, beaucoup vont défroquer.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:37 (2016)    Sujet du message: Le non possumus de l'abbé Pierre Roy

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com