Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Carillon annonce le naufrage...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 20 Juin - 13:00 (2016)    Sujet du message: Le Carillon annonce le naufrage... Répondre en citant

Le Carillon du Nord - Abbé Gaudray - juin 2016. 
 

 
 
Bien chers Fidèles, L a conception que le pape se fait de l’Église lui permet d’un côté d’introduire ce qui revient au divorce, ainsi que d’autoriser la communion aux adultères et d’un autre côté d’envisager un statut canonique pour la Fraternité Saint-PieX. Tout à l’écoute des aspirations du « peuple de Dieu », le pape ne veut que « présider dans l’amour toutes les églises » sans imposer « ses convictions personnelles » (1). C’est l’Église synodale. Il la veut, au moins pour son successeur, et il y travaille. 
 
           
 
Cette nouvelle forme d’Église n’exige pas que ses membres soient tous d’accord même sur des points qu’ils considèrent comme essentiels. Ils peuvent parler haut et fort du moment qu’ils acceptent de « vivre ensemble » sous l’autorité du pape et des évêques plus ou moins en communion avec lui. 
 
           
 
Est-ce une chance pour la Fraternité qui profiterait ainsi de la liberté accordée à tous les membres de « l’Église synodale » ? Les canonistes vont-ils trouver un système qui la protégera de l’autorité révolutionnaire qui l’aura cooptée mais qui serait ainsi circonvenue ? Au contraire, la Fraternité Saint-Pie-X va-t-elle êtreengloutie dans le Moloch conciliaire ? Va-t-elle être chapeautée par une commission qui va agir selon sa nature à savoir celle d’une machine de guerre pour lui arracher ses fidèles et la détruire (2) ? 
 
          
 
Évidemment les fidèles qui assistent facilement aux messes célébrées par les prêtres ralliés, ou même à la messe promulguée par Paul VI, auront du mal à voir l’enjeu de la question. C’est pour eux que nous redonnons dans ce bulletin le jugement que portait Monseigneur Lefebvre sur les communautés rattachées à la Commission Ecclesia Dei (3) . Qu’ils comprennent au moins l’incohérence qu’il y aurait à avoir tenu un langage aussi ferme pour finalement accepter un statut qui ne nous distinguerait guère des prêtres qui se taisent devant les erreurs ou même en sont les plus farouches défenseurs ! Avonsnous le devoir, oui ou non, pour le salut de nos âmes de dénoncer les graves erreurs qui minent l’Église ? Par ailleurs, la Fraternité Saint-Pie-X a servi de paravent à ces communautés jusqu’à ce jour et, si celle-là disparaissait dans le magma conciliaire, celles-ci ne devraient-elles pas craindre les retombées d’un tel désastre ? 
 
           
 
D’autres fidèles au contraire n’admettent plus, ou même n’ont jamais admis, que l’Église soit une société visible et que c’est à travers une hiérarchie humaine (avec tout ce que cela implique) que le Saint Esprit guide les âmes vers le salut éternel. Ils appartiennent à la « résistance » ou au sédévacantisme » ou sont passés de l’une à l’autre. Ils ne comprennent pas pourquoi on irait se mettre entre les mains de « Bergoglio » et jonglent avec les notions de « juridiction », de « statut canonique », de Franc-maçonnerie et de Concile sans beaucoup de nuance ! Et pourtant c’est la foi qui enseigne que l’Église est une société. Sa hiérarchie a été instituée par Notre-Seigneur. La Fraternité Saint-Pie-X est, elle aussi, une société ; elle a une autorité que personne ne peut remplacer et qui aura à répondre de son gouvernement au jour du Jugement. Le fait que la Fraternité soit le soutien de tous ceux qui sont fidèles à la « Tradition » et que son sort aura un rejaillissement qui la dépasse, ne change rien à cela. La Fraternité Saint -Pie-X n’est pas un forum. Il est possible de formuler de respectueuses instances mais à nous, ses membres, ses fidèles et ses amis, appartiennent surtout la prière et la pénitence. Croyons-nous dans la puissance de ces moyens ? Nous sommes entre les mains non pas d’un homme mais du Seigneur qui ne permettra pas qu’une seule de ses brebis ne se perde. 
 
          
 
Je vous bénis. Votre tout dévoué 
 
Abbé Thierry GAUDRAY 
 

 
 

 
 
Totalement d'accord avec vous, sur un unique point, monsieur l'abbé : les fidèles ralliés vont avoir du mal à faire la différence entre vous et la néo-Fsspx. Mais pas seulement, les résistants, les sédévacantistes et même peut-être, quelques fidèles de la fsspx, (mal endormis par vos soins). Ce cher abbé semble ignorer que de  nombreuses passerelles existent déjà entre la Fraternité st Pierre et la Fsspx. 
 
 
 
Ce prêtre fait pitié. Il semble conscient du malaise mais mélange absolument tout. A-t'il peur de perdre de la clientèle dans le naufrage qui s'annonce ? 
 
 
 
Que nous importe la conception de son pape. Va-t'il donner la communion aux adultères pour ne pas désobéir au pape ? 
 
 
 
Qu'entend-il par société visible et que raconte-t'il quand il dit que la fsspx est une société ? 
 
 
 
Il semble ignorer la maçonnerie et le concile ?? Dans quel monde vit-il ?  
 
 
 
Et après avoir formulé respectueusement ses instances, il retourne s'assoupir dans sa prière ! Quelle tristesse. Quand ira-t'il enseigner les nations ? Quand fera-t'il son devoir d'état plutôt que d'aller se cacher ? 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Juin - 13:00 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Titus


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2016
Messages: 42
Localisation: rennes

MessagePosté le: Lun 20 Juin - 14:53 (2016)    Sujet du message: Le Carillon annonce le naufrage... Répondre en citant

Oh oui .. il fait vraiment pitié à lire . On le sent comme pris au piège . Je devrais dire aux pièges !  Il est pris au piège de Mgr Fellay et aussi à celui de son esprit en quelque sorte . J ai l impression qu il ne peut même pas imaginer une seconde que la résistance c est la voie de la liberté . 
Il est comme prisonnier de l idée qu en dehors de la hierarchie de la fsspx on ne peut pas se sauver . Pauvre prêtre . Il faudrait prier pour l appaiser un peu peut être ? 


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 275

MessagePosté le: Mar 21 Juin - 00:10 (2016)    Sujet du message: Le Carillon annonce le naufrage... Répondre en citant

L'abbé Gaudray a apparemment le souci de l'Eglise visible, est-il aussi attentif que nous aux discours du pape ?

"Aujourd’hui aussi dans l’Église, comme hier, il y a des résistances aux surprises de l’Esprit face aux nouvelles situations, mais Il nous aide à les vaincre et à aller de l’avant, sûrs, sur la voie de Jésus"
(François Zéro aussi a des soucis face à des résistances)

http://fr.radiovaticana.va/news/2016/04/28/pape_françois__les_débats_dans_l…

En commentant le célèbre extrait des Actes des Apôtres sur le "Concile de Jérusalem", le Pape a observé que «le protagoniste de l’Église» est l’Esprit Saint. C’est Lui qui, «depuis le premier moment, a donné la force aux apôtres de proclamer l’Évangile», c’est «l’Esprit qui fait tout, l’Esprit qui pousse l’Église en avant», aussi «avec ses problèmes», aussi quand se découvre la persécution», et «c’est Lui qui donne la force aux croyants pour rester dans la foi», aussi dans les moments «de résistance et d’acharnement des docteurs de la loi». Dans ce cas, il y a une double résistance à l’action de l’Esprit : celle de ceux qui croient que «Jésus est venu seulement pour le peuple élu», et ceux qui voulaient imposer la loi juive, y compris la circoncision, aux païens convertis. Le Pape note qu’il y eut «une grande confusion sur tout cela».
[...]
«Ceci est la voie de l’Église jusqu’à aujourd’hui, a résumé le Pape. Et quand l’Esprit nous surprend avec quelque chose qui semble nouveau, ou que "on n’a jamais fait comme ça", "on doit faire comme ça", pensez à Vatican II, et je dis cela parce que c’est le plus proche de nous. Combien de résistances : "Mais non…" Aussi aujourd’hui, des résistances qui continuent sous une forme ou une autre, et l’Esprit qui va de l’avant. Et la voie de l’Église est celle-ci : se réunir, s’unir ensemble, s’écouter, discuter, prier et décider. Et ceci est ce que l’on appelle la synodalité de l’Église, dans laquelle s’exprime la communion de l’Église. Et qui fait la communion ? C’est l’Esprit ! Encore une fois le protagoniste. Que nous demande le Seigneur ? La docilité à l’Esprit. Que nous demande le Seigneur ? Ne pas avoir peur, quand nous voyons que c’est l’Esprit qui nous appelle.»

(le pape aussi parle de grande confusion !)


La proposition idéaliste de l'abbé Gaudray : l’Église est une société visible et c’est à travers une hiérarchie humaine (avec tout ce que cela implique) que le Saint Esprit guide les âmes vers le salut éternel
- pas complètement fausse mais tellement ambigüe (*)
- et d'une étrange similitude avec le raisonnement de ce pape moderniste,
- comme le diable se cache dans les détails, que signifie ce "(avec tout ce que cela implique)" ?

Souhaitons qu'il se ressaisisse vite !


(*) pour être précis : le Saint-Esprit guide l'Eglise à travers les hommes de bonne volonté, ces hommes sont nécessairement organisés en hiérarchie en raison de l'unité de la Foi, et en raison de l'ordre donné par Dieu à son clergé d'affermir la Foi des fidèles, mais à part cela la hiérarchisation n'est rien. Et le fait est que, de nos jours, la hiérarchie en place n'obéit pas trop au Saint-Esprit, ce qui rend cette hiérarchie moins visible.


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 478
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 25 Juin - 05:08 (2016)    Sujet du message: Le Carillon annonce le naufrage... Répondre en citant

Dès le début le Carillon de l'abbé Gaudray sonne faux.


Comme le dit Paulus, l'église conciliaire n'est pas une idée du pape François, mais une idée qui date de la Pentecôte, dans l'esprit de Satan, qui savait déjà que NSJC tolèrerait qu'il fasse une contre-façon de Son Eglise, papauté comprise. 


Cette idée d'une pseudo-papauté selon le diable a été "révélée" à ses initiés: "des papes selon nos besoins". 


Mais cette église n'est hélas plus une idée, une utopie, une "tendance".


C'est une véritable institution humaine non divine, institution religieuse au service d'un César politique, comme l'est par exemple l'église anglicane dont le vrai chef est "canoniquement" le royaume d'Angleterre.


La subversion de l'ordre naturel et divin, subordination des pouvoirs politiques à l'Eglise du Christ, est consommée dans le droit canon de 1983: il établit non seulement le "droit", mais le devoir de l'église de se soumettre au pouvoir souverain du "peuple de Dieu", cela va de soi "représenté démocratiquement" par l'église synodale, comprenez soviétisée (Fatima 1917, les erreurs répandues...).




Quant à l'Esprit-Saint, l'abbé omet l'essentiel: sa première action est de rappeler le Verbe, non d'en inventer un "nouveau", le "verbe conciliaire". D'où la primauté capitale et vitale:
- du catécuménat catholique et non conciliaire avant le baptême, 
- du baptême dans l'Esprit-saint et non dans l'esprit conciliaire qui rend tous les sacrements douteux (Mgr Lefebvre),
- de la Tradition comme juridiction objective, Commonitorium de St Vincent de Lérins, réactualisé par Mgr Lefebvre dans ses dernières conditions dogmatiques avant tout dialogue avec cette nouvelle Rome formaliter apostate, schismatique, hérétique.


Au-dessus de l'autorité du pape, on trouve une "juridiction objective", la Tradition, qui s'impose au pape par l'action du saint-Esprit sur l'âme du pape s'il correspond aux grâces d'état qui lui sont propres.


Par pape conciliaire, il faut donc entendre des papes dont les dispositions naturelles ne correspondent pas à l'inspiration du Saint-Esprit, mais à celle de l'esprit du Concile.


Leur juridiction objective ordinaire devient donc objectivement conciliaire, la Révolution libérale, et non catholique, la Tradition.


Ils se font pères d'une nouvelle "pseudo-papauté". en changeant la fonction du pape instituée par NSJC.
Quand Mgr Lefebvre parle de nouvelle Rome, il fait mention d'une personne morale nouvelle (droit canonique), tête d'une église nouvelle.


Par contre, l'abbé Schmidberger a tort de dire que "la fonction demeure"!


Pour Mgr Lefebvre, c'est la personne physique du pape qui demeure, mais ce sont des papes qui changent la fonction pontificale.


Donc s'il y a continuité de juridiction subjective dans les personnes physiques des papes comme chefs (bons ou mauvais) de l'Eglise, ces mêmes chefs ont changé de siège:
- le siège apostolique a été renversé dans sa fonction d'origine,
- le Concile et les papes qui se soumettent en fait à sa fausse autorité ont établi un nouveau siège pseudo-apostolique, canonisé en 1983 par Jean Paul 2.


Conclusion pour l'abbé Gaudray:
- la personne à refuser n'est pas la personne physique du pape, mais la personne morale qu'est la Rome conciliaire dans laquelle les papes conciliaires s'assoient.
- la société visible qu'est l'église conciliaire a pour tête la Rome conciliaire, dans laquelle les papes ne peuvent plus exercer la papauté selon NSJC, mais exercent une pseudo-papauté humaine, non inspirée par l'Esprit Saint.
- cette église conciliaire n'a aucune des quatre causes de l'Eglise, est formaliter hors de l'Eglise au for externe, même si ses membres ne sont que materialiter hors de l'Eglise,
- car ces membres conciliaires papes compris professent materialiter dogmes et canons de foi non catholique,
- le Père, vrai chef, cause efficiente de cette église est le Concile couronné en lieu et place de NSJC,
- son principe d'unité d'âme n'est plus le Saint-Esprit mais l'esprit du Concile,
- sa cause finale n'est plus le salus animarum, mais la pax du Prince de ce monde, père du mensonge,
- sa cause formelle est l'obéissance à une juridiction conciliaire, non à une juridiction catholique,
- sa cause matérielle est donc dans les membres qui se soumettent à cette juridiction, et comoosent un corpus conciliaire qui n'est pas le corps mystique, même si certains membres font partie du Corps mystique de manière seulement visible par Dieu, par baptême de désir et ignorance invincible, ce qui a toujours été admis par l'Eglise Corps mystique.


Mais évidemment, Dysmas n'est qu'un "résistant sans nuance"!
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Paulus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 26 Juin - 12:22 (2016)    Sujet du message: Le Carillon annonce le naufrage... Répondre en citant

Paulus a écrit:


 
Est-ce une chance pour la Fraternité qui profiterait ainsi de la liberté accordée à tous les membres de « l’Église synodale » ? Les canonistes vont-ils trouver un système qui la protégera de l’autorité révolutionnaire qui l’aura cooptée mais qui serait ainsi circonvenue ? Au contraire, la Fraternité Saint-Pie-X va-t-elle être engloutie dans le Moloch conciliaire ? Va-t-elle être chapeautée par une commission qui va agir selon sa nature à savoir celle d’une machine de guerre pour lui arracher ses fidèles et la détruire (2) ? 
 
 





Je relis encore l'abbé Gaudray mais je ne trouve toujours rien de cohérent :


Il dit que la fsspx aurait plus de liberté dans "l'Eglise synodale" (le terme est de lui), mais comment pourrait-elle avoir plus de liberté qu'aujourd'hui, puisqu'elle n'est pas encore sous la dépendance de Rome selon lui ?


Il semble croire à une Eglise officielle avec un pape et là il parle d'une autorité révolutionnaire... ???


Quid du "Moloch conciliaire" ?


Pourquoi dit-il que commission va lui (fsspx) arracher ses fidèles et la détruire, alors que c'est la fsspx qui se place dans cette pseudo église ou plutôt vraie secte ? En est-il déjà a rejeter sa faute, sa faiblesse, sur les autres, sur ses nouveaux amis ?


Il semble avoir remarqué que la fsspx n'est pas un forum. Comme s'il n'était pas évident que sa "société" n'était plus que l'ombre d'elle-même sous le joug caporaliste de quelques clercs modernistes.


Et de terminer par des lieux communs en guise d'une conclusion sérieuse et virile.


Les lecteurs abonnés au "Carillon" ont reçu un puzzle mélangé avec des pièces manquantes. Drôle de "cadeau" venant d'un pasteur.


Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 86
Localisation: USA

MessagePosté le: Dim 26 Juin - 12:57 (2016)    Sujet du message: Le Carillon annonce le naufrage... Répondre en citant

Paulus a écrit:
Paulus a écrit:

 
 
Est-ce une chance pour la Fraternité qui profiterait ainsi de la liberté accordée à tous les membres de « l’Église synodale » ? Les canonistes vont-ils trouver un système qui la protégera de l’autorité révolutionnaire qui l’aura cooptée mais qui serait ainsi circonvenue ? Au contraire, la Fraternité Saint-Pie-X va-t-elle être engloutie dans le Moloch conciliaire ? Va-t-elle être chapeautée par une commission qui va agir selon sa nature à savoir celle d’une machine de guerre pour lui arracher ses fidèles et la détruire (2) ? 
 
 
 






Je relis encore l'abbé Gaudray mais je ne trouve toujours rien de cohérent :


Il dit que la fsspx aurait plus de liberté dans "l'Eglise synodale" (le terme est de lui), mais comment pourrait-elle avoir plus de liberté qu'aujourd'hui, puisqu'elle n'est pas encore sous la dépendance de Rome selon lui ?


Il semble croire à une Eglise officielle avec un pape et là il parle d'une autorité révolutionnaire... ???


Quid du "Moloch conciliaire" ?


Pourquoi dit-il que commission va lui (fsspx) arracher ses fidèles et la détruire, alors que c'est la fsspx qui se place dans cette pseudo église ou plutôt vraie secte ? En est-il déjà a rejeter sa faute, sa faiblesse, sur les autres, sur ses nouveaux amis ?


Il semble avoir remarqué que la fsspx n'est pas un forum. Comme s'il n'était pas évident que sa "société" n'était plus que l'ombre d'elle-même sous le joug caporaliste de quelques clercs modernistes.


Et de terminer par des lieux communs en guise d'une conclusion sérieuse et virile.


Les lecteurs abonnés au "Carillon" ont reçu un puzzle mélangé avec des pièces manquantes. Drôle de "cadeau" venant d'un pasteur.




Cher Paulus-


L'incohérence vient d'une conscience déchirée.


Il est à cause de cette conscience déchirée que nous recevons un message mixte.


Parfois Fr. Gaudray résiste (e.g., Il a écrit contre la lettre de Mgr Fellay aux trois évêques; Il a d'abord refusé d'assister à la visite du séminaire de l'évêque conciliaire; etc.).


Mais il y a une faiblesse mystérieuse ce qui l'empêche de s'opposer à l'utilisation illégitime de l'autorité.


Il est impossible d'être loyal à la fois Mgr Lefebvre et à Menzingen en même temps.


L'incohérence du présent article démontre cette.


Fr. Gaudray est ne pas à blâmer pour sa crise de conscience, but his peace will be found dans la fidélité à l'Archevêque, ne pas évêque Fellay.


Et que la paix indiquera qu'il cendres est arrivé à la vérité.


PS: Pardon pour mon mauvais français.
_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:14 (2016)    Sujet du message: Le Carillon annonce le naufrage...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com