Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 117
Localisation: USA

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 05:33 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

parvulus a écrit:
Sean Johnson, vous avez écrit:
"Quand vous dites «église conciliaire», je dis «magisterium authentique».
Il empêche l'erreur dans l'ecclésiologie qui pose "un pape pour deux églises."
On ne peut pas être membre de l'Église catholique, et n'importe quelle autre église, simultanément.
Métaphoriquement, oui, mais institutionnellement, non.
La construction de formaliter / materialiter ne résout pas ce problème, mais semble accepter implicitement et involontairement la notion conciliaire de différents degrés d'appartenance à l'église.


Hélas pour vous:
La Rome néo-protestante, comme la République maçonnique, n'est pas une métaphore, ni un esprit, ni une tendance, ni seulement une "utopie".


Elle est une institution romaine, pontificale même, "canonisée" par un Codex en 1983.


Elle a toute une "genèse" qui est une "paternité":
- Lucifer déchu en Satan,
- Caïn dont le "sacrifice" est une anticipation du Novus Ordo (il suffit de lire les "offertoires") ,
- les autres fils de Noé que Sem,
- le monde païen et les rebelles à Abraham, et à son "Eglise famille" (âge patriarcal),
- Les "rebelles juifs et non juifs à Moïse, et à son Eglise "état théocratique",
- les pharisiens et juifs rebelles à NSJC, et leur Kabale,
- tous les schismatiques, hérétiques, et apostats .


L'église conciliaire n'est en rien le Magisterium authentique.


Le Magisterium authentique est constitué :
- materialiter par la Tradition apostolique: c'est le magistère ordinaire objectif, celui du catéchisme non revu et corrigé par des hérétiques,
- formaliter par tout évêque, magistère subjectif, qui ne contredit pas la magistère authentique objectif qu'est la Tradition apostolique. 


Tout évêque ou pape qui contredit objectivement la Tradition apostolique des papes antérieurs au Concile, tombe sous le jugement de l'Eglise:
- materialiter il est "hors de l'Eglise", pour péché au for externe soit de schisme (conciliaire), soit d'hérésie (conciliaire), soit d'apostasie (encore conciliaire!),
- formaliter, il fait partie du Corps mystique qu'il persécute del'itérieur, du seul fait que seul un pape catholique peut le sortir formaliter de l'Eglise. 


La Rome conciliaire est la Rome refusée par Mgr Lefebvre dès 1974.
Elle est la tête d'une "contre-façon" de l'Eglise.
Mgr Tissier (Sel de la Terre N°85) n'y voit que la cause finale (la Pax mundi) qui n'est pas celle de l'Eglise (Salus animarum, Suprema Lex).


Il n'a pas la vision réaliste de Mgr Lefebvre, qui voit aussi les trois autres causeS:
  • la cause efficiente première, la "paternité", c'est le Concile.

[*] La cause seconde, vicaire, les papes soumis au Concile,
[*] La cause formelle, « formaliter », l'obéissance à une juridiction conciliaire,
[*] la cause matérielle, tous les conciliaires formaliter acceptés par la juridiction.



Tout homme, même le pape, est membre de plusieurs sociétés, appartient à plusieurs sociétés. Vous faites la même erreur que l'abbé Gleize quand il écrit du pape : « La partie ne peut agir que dans le tout ». Mais il se contredit à la même page pour dire qu'un père de famille militaire n'agit pas dans sa famille comme militaire, et vice versa...


Si l'Eglise est un tout, la Franc-maçonnerie en est un autre, et l'église conciliaire est encore une autre « tout ». Des hommes d'Eglise appartiennent à la FM. Rien n'empêche personne d'appartenir à seulement l'une, ou à deux, ou à trois des « tout » ci-dessus.


Mieux (ou pire) encore :
  • un catholique en état de péché mortel n'appartient pas à l'âme de l'Eglise, mais à son corps,

[*]un « formaliter » schismatique, hérétique, apostat est mis formaliter hors du corps de l'Eglise, et donc ne peut rien obtenir d'Elle sauf à abjurer formaliter.



La passion de l'Eglise est « délirante », car :
  • c'est la tête qui délire, et qui est materialiter hors du magistère de la Tradition,

[*]cette tête a institué formaliter dans le Corps mystique, un corps social (codex 1983) étranger à l'Eglise, mort à la grâce, qui tue l'Eglise.



Les papes conciliaires sont comme des « pères de famille » qui :
  • materialter ont recomposé l'Eglise comme un père peut recomposer sa famille,

[*]formaliter restent papes « sur le papier » pour gouverner l'Eglise, pour le seul motif qu'aucune autorité (sauf eux ou le Christ!) ne peut en décider formaliter autrement.



Institutionnellement, les papes conciliaires sont à la fois formaliter vicaires (indignes) du Christ tant qu'ils ne sont pas formaliter déposés (Codex 1917), et pseudo-papes de l'église conciliaire selon son Codex 1983. Il y a bien deux institutions différentes, chacune ayant sa constitution, son Codex.


Dans l'Eglise du Christ, les papes conciliares peuvent exercer leur infaillibilité. Dans l'église conciliaire, les papes de l'Eglise n'ont aucune infaillibilité possible, du fait que :
  • ils n'y croient pas, mais nient qu'il puisse y avoir des vérités éternelles,

[*]ils tirent leur pseudo-infaillibilité d'un Concie ou d'un Synode humains...



Formaliter, les papes sont censés gouverner les deux « églises ». Mais materialiter, ils ne gouvernent rien car :
  • leur juridiction objective conciliaire (= au moins schismatique) est materialiter invalide sur l'Eglise,

[*]leur juridiction sur l'église conciliaire n'est pas écoutée ni obéie.





Formaliter/materialiter n'est pas différends degrés d'appartenance à l'Eglise, mais de jugements d'état d'appartenance.


1- L'Eglise a d'abord jugé l'oeuvre de Luther materialiter hors de l'Eglise = hérésie.
Luther était alors « hors de l'âme de l'Eglise, mais pas hors du corps de l'Eglise ». Luther était un corps mort dans le corps de l'Eglise.
C'est le cas de tout conciliare d'âme, papes compris.


2- Elle l'a ensuite et finalement jugé formaliter hors de l'Eglise. Luther fut dès lors hors du corps de l'Eglise. Son corps mort a été éjecté du corps vivant de l'Eglise. Mais seul le pape peut... éjecter le pape hors du corps de l'Eglise...


3- Les papes et la majorité des évêques conciliaires sont « materialiter hors de l'âme de l'Eglise : c'est leur schisme d'avec la Rome de toujours. Schisme consécutif à une apostasie au moins silencieuse, quand ce n'est pas la profération d'hérésies notoires, et non plus occultes. Ici, c'est une juridiction objective, la Tradition, qui juge au for externe, materialiter, comme pour Luther.


4- Le malheur pour l'Eglise est que la « Rome néo-protestante » ne peut plus porter de jugement formaliter catholique ! Elle ne peut que porter des jugements formaliter apostats, schismatiques, hérétiques ! D'où le mot de Mgr Lefebvre : « Toutes leurs sanctions sont nulles, invalides dans l'Eglise ». Sanctions ici veut dire aussi bien « excommunications » que « canonisations ».


C'est tout le Codex 1983 qui est une erreur et une iniquité « magistrale »... "Ce Code est pire que le Novus Ordo": Mgr Lefebvre.
La Rome conciliaire est donc bien une Rome pour papes renversés, crucifiés « la tête en bas »... Cette « Rome » est materialiter (et par suite formaliter) incompatible avec l'Eglise. Le temps que Dieu voudra...
Un pape catholique ne peut être qu'un pape qui quitte cette Rome-là, pour la combattre et la détruire.


Conclusion:
- deux églises qui s'excommunient l'une l'autre,
- des papes qui, dans les ténèbres, se trompent, prennent la fausse pour la vraie...
- des "fidèles" en voie de perdition, sauf juridiction de suppléance par nécessité de survie...
- jusqu'à ce quau moins un pape dans la lumière, quitte l'église conciliaire et revienne materialiter, au for externe , sue son siège, celui de Petrus, et non celui de Simon Bar Jonas que le Concile lui a poussé sous les fesses...


Kyrie eleison






Je pense que vous ne comprenez pas ce que l'on entend par «magisterium authentique», tel qu'il est utilisé par Dom Paul Nau dans le livre «Pape ou Église» (Angelus Press):




http://archives.sspx.org/miscellaneous/infallible_magisterium.htm#pope or church


"What worries Catholics most in the current crisis in the Church is precisely the "problem of the pope." We need very clear ideas on this question. We must avoid shipwreck to the right and to the left, either by the spirit of rebellion or, on the other hand, by an inappropriate and servile obedience. The serious error which is behind many current disasters is the belief that the "Authentic Magisterium" is nothing other than the "Ordinary Magisterium." 

 
The "Authentic Magisterium" cannot be so simply identified with the Ordinary Magisterium. In fact, the Ordinary Magisterium can be infallible and non-infallible, and it is only in this second case that it is called the "Authentic Magisterium." The Dictionnaire de Theologie Catholique [hereafter referred to as [i]DTC[/i] - Ed.] under the heading of "papal infallibility" (vol. VII, col. 1699ff) makes the following distinctions: 
  1. there is the "infallible or ex cathedra papal definition in the sense defined by Vatican I" (col.1699); 
  2. there is the "infallible papal teaching which flows from the pope’s Ordinary Magisterium" (col.1705); 
  3. there is "non-infallible papal teaching" (col.1709). 
Similarly, Salaverri, in his Sacrae Theologiae Summa (vol. I, 5th ed., Madrid, B.A.C.) distinguishes the following: 
  1. Extraordinary Infallible Papal Magisterium (no. 592 ff); 
  2. Ordinary Infallible Papal Magisterium (no. 645 ff); 
  3. Papal Magisterium that is mere authenticum, that is, only "authentic" or "authorized" as regards the person himself, not as regards his infallibility (no. 659 ff)." 

_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Déc - 05:33 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 338
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 07:51 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Je pense que vous ne comprenez pas que le Magisterium authentique n'est pas le magistère conciliaire!
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 313

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 09:47 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

pour mémoire :
objet du magistère = dépôt de la Foi
sujet du magistère = pape et évêques ("authorized")

Et là tout le monde peut se comprendre !
Il paraît que même l'abbé Gleize, lorsqu'il écrit, ne sépare pas proprement les deux notions, alors ne vous étonnez pas si vous aussi avez du mal à être clair !

et actuellement,
objet du magistère conciliaire = appliquer les idées présentées lors du Concile V2
sujet du magistère conciliaire = ?? la "raison" peut-être, le pape n'ayant aucun moyen d'être infaillible lorsqu'il propose une nouvelle doctrine, mais étant dangereusement capable de l'imposer

Lors de Vatican II, les sujets authentiques du magistère ont, paraît-il, utilisé des méthodes non authentiques pour présenter la Foi Mr. Green


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 508
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 10:19 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Merci Gillou47.


L'abbé Gleize avant 2012 faisait dogmatiquement la distinction entre Magistère objectif (la Tradition orale et écrite) et Magistère subjectif (les sujets du Magistère).


Après 2012, il ne se contredit pas, mais il n'en parle plus: aux "oubliettes"...


A ma question:
"Pourquoi ne pas faire la même distinction pour le mot et le concept JURIDICTION ORDINAIRE?", nada, bouche cousue...


Pourtant j'ai proposé depuis 2012:
- continuité de juridiction subjective dans les personnes, les sujets d'autorité dans et de l'Eglise,
- mais rupture de juridiction objective dans le "Quod" du "Docete omnes".


La "tradition conciliaire" n'a rien à voir avec la Tradition apostolique!
La "tradition conciliaire" est une tradition qui remonte à la "nuit des temps", celle de Caïn contre Abel...


Tout papes qu'ils soient, ils se trompent de "tradition", et donc d'Eglise, qui transmet la "foi de nos pères", mais pas celles des "pères de menso,ges"...
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 508
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 10:44 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Addendum: selon le Commonitorium de St Vincent de Lérins:


"Quand la juridiction ordinaire n'enseigne plus le Magistère objectif, alors qu'il n'a d'autorité que pour cela (St Paul), on suit la Tradition catholique, et non pas la juridiction ordinaire". (traduction moderne!)


 
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
veuillot


Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2016
Messages: 32

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 11:18 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson Répondre en citant

Rolling Eyes  simple intervenant, j'avoue que je n'arrive pas à vous suivre dans vos disputes sur le magistère et toutes les questions annexes qui en découlent! Peut-être serait utile que vous exposiez vos idées dans un petit fascicule afin que pour ceux qui n'ont pas vos connaissances puissent comprendre cette question?
Je ne comprends pas cette manière de faire des lettres ouvertes, j'ai exprimé récemment ma désapprobation à un prêtre, mais je ne vois pas l'utilité de me servir d'un site pour cela 


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 508
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 11:40 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Veuillot,
je vous comprends bien.
Mais la "praxis" découle toujours d'une "idée", ce sont les hommes qui font l'histoire, mais ce sont les idées qui mènent les hommes.


La "praxis" de Mgr Lefebvre découle d'une "idée" très rigoureuse qu'il avait du Magistère et de la juridiction dans l'Eglise, et de leur ordre hiérarchique.


D'où l'importance à donner à la rigueur dogmatique, que les évêques ont pour charge de préciser, puis de divulguer...
Mgrs Lefebvre et de Castro-Mayer l'ont fait.
A leurs successeurs de les suivre non seulement dans la "charité pastorale", mais aussi dans la "pureté doctrinale". 
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 117
Localisation: USA

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 16:07 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Il n'y a pas d'entité comme un «magistère conciliaire», sauf métaphoriquement.


Il n'y a qu'un magistère catholique, qui agit parfois authentique / conciliaire (en proposant des nouveautés et des erreurs) et parfois catholique (en proposant la vérité et la Tradition).


Un pape, une Église, un magistère.


Je peux même le prouver philosophiquement:


1) Ce que nous appelons l'Église conciliaire est le cumul des erreurs V2 et post-V2 (et des institutions créées pour les promulguer);


2) Mais les erreurs sont des non-entités;


3) Non-entités ne possèdent pas être / existence


4) Par conséquent, il ne peut y avoir d'église conciliaire (sauf métaphoriquement, en référence à toutes les nouveautés / erreurs / institutions conciliaires).





En Anglais:


There is no such entity as a "conciliar magisterium," except metaphorically.


There is only a Catholic magisterium, which sometimes acts "authentic/conciliar" (when proposing novelties and errors), and sometimes acts Catholic (when proposing truth and Tradition).


One pope, one Church, one magisterium.


I can even prove it philosophically:


1) What we call the "conciliar Church" is the cumulation of V2 and post-V2 errors (and those institutions created to promulgate them);


2) But errors are non-entities;


3) Non-entities do not possess being/existence


4) Consequently, there can be no such thing as a "conciliar church" (except metaphorically, with reference to all the conciliar novelties/errors/institutions).
_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 313

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 16:30 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Sean, vous avez fait mieux. Wink
Vous essayez de corriger les erreurs de Parvulus (qui fait du Guérard des Lauriers) en lui opposant une erreur opposée (en faisant du Gleize).

Les catholiques sont partis sur une nouvelle conception de la place de l'Eglise dans le monde, vous ne pouvez pas le nier.


Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 117
Localisation: USA

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 16:54 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

gillou47 a écrit:
Sean, vous avez fait mieux. Wink
Vous essayez de corriger les erreurs de Parvulus (qui fait du Guérard des Lauriers) en lui opposant une erreur opposée (en faisant du Gleize).

Les catholiques sont partis sur une nouvelle conception de la place de l'Eglise dans le monde, vous ne pouvez pas le nier.


Au contraire, je n'accepte pas l'erreur de Fr. Gleize soit:


"Veritas in via médias:"


Contrairement à Fr. Gleize, je crois que le terme «église conciliaire» se réfère à quelque chose de plus que «l'esprit du conseil».


Cependant, je n'exagère pas, et je dis qu'une nouvelle église appelée église conciliaire a été instituée.





En Anglais:


On the contrary, I do not accept the error of Fr. Gleize either:


"Veritas in via media:"


Contrary to Fr. Gleize, I believe the term "conciliar church" refers to something more than merely the "spirit of the council."


However, I do not exagerrate, and say that a new Church called the conciliar church has been instituted.

_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 508
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 23:57 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Votre philosophie est fausse, Sean.


Ce n'est pas parce qu'une erreur est une absence de vérité, que l'erreur n'a pas d'existence.
L'absence d'un bien existe, l'absence d'une vérité aussi. Vous niez l'existence de l'erreur?


L'absence de vérité dans le magistère objectif de la Rome conciliaire existe, ce n'est pas une simple "métaphore", c'est une réalité! 
Il n'y a pas adequatio  du magistère objectif conciliaire avec le magistère objectif catholique, la Tradition.
L'absence de cette adequatio est une réalité, ce n'est pas une non-entité, même si vous appelez "non-entité" le magistère objectif conciliaire "in se" Wink


Gilou47, je ne fais pas du Guérard des Lauriers, puisque je dis exactement son contraire.
Lui = le pape l'est materialiter, pas formaliter. Il focalise sur la personne "pape", pour en juger de son "état" matériel ou formel, ce qui est inepte.


Moi = je focalise sur la relation du pape conciliaire, avec d'une part l'Eglise, d'autre part l'église conciliaire. 


Mes locutions sont "materialiter dans", materialiter hors de", "formaliter dans", "formaliter hors de".


illustrations du catéchisme:
- un catholique est toujours formaliter dans l'Eglise,
- en état de péché mortel, il n'est plus materialiter dans l'âme de l'Eglise, mais reste formaliter dans le corps de l'Eglise,
- il n'est formaliter plus dans l'Eglise que s'il a été formaliter sanctionné comme apostat, schismatique, hérétique, ou excommunié.


Evidemment, toute ma thèse s'écroule si on nie la conception, la naissance, l'institution canonique par ce que Sean Jonson appelle "le Magistère unique", d'une "contre-façon" institutionnalisée, canonisée en 1983, d'une "église conciliaire" , qui est in fact une pure création maçonnique.


Sean Johnson peut toujours la définir comme n'étant qu'une "métaphore". 
Dans ce cas, dans sa déclaration de 1974, Mgr Lefebvre a refusé d'adhérer à une "métaphore"....
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 508
Localisation: france

MessagePosté le: Dim 11 Déc - 00:10 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Excuse me Sir!


Je note que vous avez aussi écrit deux fois "institutions" entre parenthèses.


Enlevez please les parenthèses,
écrivez: Institution pontificale conciliaire = magistère conciliaire non authentique. Et vous obtenez exactement la "Rome néo-protestante".


Mais hélas, elle n'est pas "métaphorique".
C'est elle qui tue "votre" Magistère authentique unique!


Et puis, Mgr Lefebvre fait-il partie de "votre" Magistère authentique" , en pleine communion avec le pape????
Est-ce que le pape est lui aussi une non entité, s'il enseigne des erreurs?
Etc
Etc
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 117
Localisation: USA

MessagePosté le: Dim 11 Déc - 21:31 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Mgr Lefebvre parle d'une église conciliaire de façon métaphorique et / ou analogique quand il parle de toutes les erreurs de Vatican II et du magistère authentique postconciliaire.


Il ne croyait pas que les autorités de l'Église catholique l'avaient laissé pour instituer et se joindre à une autre (plutôt, il a dit qu'étant donné l'exhaustivité de leurs déviations, il semble comme si elles avaient).


Mais dire qu'ils ont réellement fait est l'erreur de l'ecclesiavacantisme, et l'archevêque Lefebvre n'a jamais été un ecclesiavacantist (ce qui prouve le point).


La distinction de M. Thienpoint entre materialiter / formaliter est une tentative pour résoudre ce problème, mais elle se heurte à un obstacle inévitable:


Ce serait un acte schismatique flagrant d'instituer une autre église, puis de la rejoindre.


Par conséquent, selon Pie XII (Mystici Corporis Christii), un tel pape perdrait son appartenance à l'Église catholique (matériellement ou formellement) dans un tel cas.


Et c'est pourquoi je dis que la théorie de M. Thienpoint, alors ecclesiavacantist à la surface, est sedevacantist en effet:


Celui qui ne fait pas partie de l'Église catholique ne peut en être la tête.


J'ai pensé que tout cela était assez bien réglé dans la tradition, et qu'il semble y avoir un débat sur la question me conduit à me demander si je perds quelque chose en traduction (ce qui explique pourquoi j'ai également affiché en anglais):


Encore une fois: Ce que nous appelons l'église conciliaire est certainement quelque chose de plus qu'un simple esprit du conseil, comme Fr. Gleize dit



Mais cela ne signifie pas en fait que la hiérarchie moderniste a établi une 2e église (par exemple, avec le Code de 1983, de nouveaux sacrements, la doctrine moderniste, etc.) présidée par le pape.




En Anglais:


Archbishop Lefebvre speaks of a conciliar church metaphorically and/or analogously when he speaks of all the errors of Vatican II and the post-conciliar authentic magisterium.


He did not believe that the authorities of the Catholic Church actually left it to institute and join another (rather, he said that given the comprehensiveness of their deviations, it seems as though they had).


But to say they actually did is the error of ecclesiavacantism, and Archbishop Lefebvre was never an ecclesiavacantist (which proves the point).


Mr. Thienpoint's distinction between materialiter/formaliter is an attempt to solve that problem, but it comes up against one unavoidable obstacle:


It would be a blatantly schismatic act to institute another church, and then join it.


Consequently, according to Pius XII (Mystici Corporis Christii), such a pope would forfeit membership in the Catholic Church (materially or formally) in such a case.


And this is why I say Mr. Thienpoint's theory, while ecclesiavacantist on the surface, is sedevacantist in effect:


One who is not part of the Catholic Church cannot be its head.


I thought this was all fairly well settled in Tradition, and that there seems to be some debate regarding the matter leads me to question whether I am losing something in translation (which is why I have also been posting in English):


Again: What we call the conciliar church is certainly something more than a mere spirit of the council, as Fr. Gleize says.  But it does not actually mean that the modernist hierarchy has established a 2nd church (e.g., with the 1983 Code, new sacraments, modernist doctrine, etc) presided over by the pope.





_________________
"I have passed on that which I have received." -Archbishop Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 508
Localisation: france

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 13:32 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

L'ecclésiovacantisme est précisément la confusion entre Eglise et église conciliaire.


L'Eglise est toujours là où il reste la foi "visiblement" catholique par les 4notes. A ce jour, elle est au moins visible dansles év^peques dits de supplénace, sacrés par Mgr Lefebvre, puis ceux qui ne tombent pas dans la confusion de prendre l'église conciliare pour l'Eglise "visible", comme Dom Gérard du Barroux, et maintenant le FSSPX officielle du chapitre de2012.


Mais Eglise indéfectible ne signifie pas forcément Eglise visible dans sa hiérarchie de juiridiction humaine, romaine.


Si Rome devient le siège de l'Antéchrist, c'est bien que ce "siège romain" ne représentera plus alors le "siège apostolique" selon le Christ.


Ce siège apostolique sera nécessairement clandestin, peut-être à Rome, ou ailleurs, nul ne le sait, sauf Dieu et les quelques catholiques restants.


L'indéfectibilité de l'Eglise est une chose, sa visibilité en est une autre.
La visibilité de l'Eglise est d'abord celle de la vie du St Esprit par la vraie foi, et non une fausse. Mystici corporis le dit bien: l'unité de l'Eglise a pour premier principe le Saint-Esprit, et pour second principe, vicaire, le pape. Si le pape contredit au for externe le St Esprit dans le dogme par exemple, ou la Tradition qui est le "verbe du St Esprit" dans la bouche des papes de St Pierre à Pie XII, il se met "hors de l'Eglise materialiter" , et n'est plussecond principe d'unité de l'Eglise visible. Il contribue en fait à "l'invisibilité divine" de l'Eglise, pour réduire cette "visibilité" à seulement ce qu'elle a d'humain.


Or l'Eglise n'est pas une société naturelle, mais surnaturelle.
Les papes conciliaires réduisent donc l'Eglise à une "société humaine", mais pas divine.
Cette "nouvelle société humaine" c'est ce que j'appelle "église conciliaire", gouvernée par une hiérarchie "humaniste", la Rome néo-moderniste et néo-protestante.


N'oubliez surtout pas Sean Johnson que la conception de l'Eglise ne relève pas que de la philosophie.
Mais pas de théologie sans saine philosophie, réaliste jusqu'aux sacrements institués non par l'Eglise, mais directement du Christ.


Ce que l'Eglise a bien précisé, ce sont les conditions de validité de ces sacrements.
Mgr Lefebvre a dit: "Leurs sacrements sont tous douteux!".


Je pense que s'il revenait sur terre il dirait aussi de Sokulka: "Attention chers fidèles. Ne vous laissez pas trop abuser par des miracles douteux!"


Il ne dirait pas: "Tradis, ne soyez pas trop étroits!"
Mais au contraire: "Catholiques, ne soyez pas trop crédules, mais prudents, super vigilants! Si le Christ a dit à Thomas: ne soit pas incrédule, Thomas, il n'a pas dit non plus: soit crédule!". 


La foi catholique ne se réduit pas à la crédulité du charbonnier, que St Pi X a condamnée.
Motif de st Pie X: le charbonnier et sa "foi" lui font suivre le dernier charlatan venu....
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
DYSMAS 2015


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 508
Localisation: france

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 13:54 (2016)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit? Répondre en citant

Sean Johnson, vous avez écrit que mgr Lefebvre:




Il ne croyait pas que les autorités de l'Église catholique l'avaient laissé pour instituer et se joindre à une autre (plutôt, il a dit qu'étant donné l'exhaustivité de leurs déviations, il semble comme si elles avaient).



Vous le falsifiez. Il a écrit et dit publiquement:
- "Ils ont quitté l'Eglise. Nous avons affaire à une contre-façon de 'Eglise".


Les sacres de 1988 sont une suppléance d'une nécessité universelle, celle d'avoie des évêques catholiques de façon certaine de foi catholique.


Les papes conciliaires sont papes de l'Eglise divine et humaine, mais partis dans une autre humaine mais pas divine, qu'ils ont pseudo-canonisée en 1983.


Vous vous refusez à cette "réalité", que vous appelez "métaphore"...


Or cette "métaphore" est précisément ce qui, sous apparence d'une "visibilité romaine" de l'Eglise,  rend celle-ci visblement pas catholique, et donc participe de la non-visibilité de l'Eglise du Christ dans ses oeuvres.


Affirmer donc que l'église conciliaire est l'Eglise visible, c'est participer à l'ecclésiovacantisme réel, la substitution de l'Eglise divine par une simple "église romaine humaine" , non divine dans ses 4 notes du Credo.


Mais je crois que l'accusation de ecclésiovacantisme relève de la même fausseté que celle de sédévacantisme.


C'est une accusation de ceux qui n'ont pas compris que Mgr Lefebvre et de Castro-Mayer ont tous deux colmpris que l'égliose conciliaire n'e pourrait jamais être l'Eglise.
_________________
onlr de Mgr Lefebvre


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:48 (2017)    Sujet du message: Mgr Williamson, vous avez dit esprit étroit?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com