Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum

Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!
Forum Catholique de la Résistance à la néo-FSSPX et à la Rome moderniste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lettre ouverte au clergé 22 janvier 2014 d'Axel Thienpont

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 23:36 (2014)    Sujet du message: Lettre ouverte au clergé 22 janvier 2014 d'Axel Thienpont Répondre en citant

http://www.sendspace.com/file/96rxk6




 
 
 
LETTRE   OUVERTE   AU   CLERGE                 22 janvier 2014    
 
    
Abbé Pfluger, "quand le libéral se dévoile"
Eminences,  Messieurs les abbés,


Selon l'abbé Roussel, le libéral jure avoir des principes, mais il y a un mais! "Mais aujourd'hui ils sont inapplicables!": Rome ne veut pas entendre la "veritas", elle ne le peut pas, donc "aujourd'hui, il faut la "caritas" sans la veritas!". Fin 2011, Rome a clos le dossier "dialogue doctrinal", donc il faut lui obéir et chercher coûte que coûte une reconnaissance canonique. Peu importe que cette reconnaissance canonique soit une reconnaissace par l'église conciliaire, que le Père Calmel appelle "pandemonium de l'antéchrist". Mais qu'est la "veritas" sinon la première des "caritas Christi"? Et qu'est la "caritas sans la veritas", sinon la "caritas antechristi"?

Que les choses soient claires, je n'ai nul besoin des fuites sur Internet (conférence de l'abbé Pfluger aux frères à Flavigny, Noël 2013), pour sentir le traître: déjà dès sa conférence à Reims il y a presqu'un an, l'abbé Pfluger avait semé la zizanie entre les "sédévacs pratiques", dont j'étais, et les "charitables", dont il se disait faire partie. On me traita même publiquement de Luther, alors que l'abbé Pfluger proclame ici vouloir réformer l'Eglise!

La "caritas" de ce triste sire se manifeste évidemment dans cette conférence de Flavigny. A part lui, tous sont idiots, et Mgr Fellay doit même en faire partie, mais comme idiot trop utile pour pouvoir être cité? On reconnaît l'esprit de Lucifer d'abord à 3 caractéristiques: les "bonnes" intentions déclarées la main sur le coeur, les fausses accusations et procès d'intention pour les autres, et enfin les sarcasmes. Les trois caractéristiques se retrouvent dans cette conférence, abstraction faite de tous ses sophismes ou contradictions, telles que de dire qu'"en face ils ne sont pas idiots", et quasi dans le même temps, "ils ne comprennent rien"...

On devrait en rire, si ce triste sire n'exerçait ses méfaits sur toute la FSSPX, à commencer par l'épuration "gaullienne" ou à la "Gauleiter" des meilleurs fils spirituels de Mgr Lefebvre. Dieu saura de toute façon rendre justice de ces ignobles iniquités. Mais je dicerne déjà d'autres méfaits de ce que les américains appellent le "branding", se faire admettre sans dire vraiment qui l'on est! A Reims dans la bouche de l'abbé Laguérie (Jacques), comme à Orléans dimanche dernier dans la bouche de l'abbé Cottard, j'ai entendu des paroles ambigües, répétées mot pour mot comme un néo-catéchisme: "Non aux bastions, il faut aider nos évêques à faire le bien, etc...". Nouveau leitmotiv de la FSSPX officielle, lavage de cerveaux des prêtres et séminaristes.

"Démolir les bastions" c'est ce que voulaient les conciliaires. Le vouloir aujourd'hui, c'est nier le cas de nécessité, cause du salut par la FSSPX suscitée par Dieu pour sauver les âmes, nécessairement hors juridiction conciliaire, puisque celle-ci noie les âmes dans la société libérale qu'elle adore. On nous dit réalisme, mais on prétend que la société pourrie et l'église qui lui lèche les bottes ne sont pas aussi nocifs qu'habiter à 20 km de Tchernobyl après l'explosion.....

Quant à Mgr Lefebvre, il a toujours dit vouloir aider les évêques et le pape à... dire le vrai, enseigner la doctrine, sinon se tenir le plus loin possible de leur influence perverse! Et on vient me parler en plus de "discours prudentiel", de "diplomatie", alors qu'il s'agit de lâcheté et de reddition pure et simple. Pire, on confère "autorité divine" à un pape soumis à l'égout collecteur de toutes les hérésies: exactement comme dans l'église conciliaire, l'obéissance aveugle aux hommes plutôt qu'à Dieu, la papolâtrie, coup de maître de Satan.

Alors laissez-moi vous dire ceci:

-        nous sommes tous des apostats! Mais attention: dire cela en constatant que notre époque est celle de ceux qui se bouchent les oreilles à la vérité, c'est être clairvoyant, car la Sainte Ecriture nous l'a annoncé, pour notre consolation spirituelle.

-        L'exemple seul nous reste: à commencer par celui de l'harmonie de l'ordre. Certes nous aimerions être plus pieux et apôtres, mais au lieu de n'y voir que faiblesse, et nous encourager, l'abbé Pfluger nous condamne, n'a pour la Tradition que fausses accusations et sarcasmes, mais excuse l'église conciliaire. Sa charité (soi-disant) ne s'exerce pas pour ceux qui se sont saignés les veines pour faire de la Tradition ce qu'elle est, mais consiste à nous livrer corps et âmes à l'ennemi, au prétexte d'aller le convertir, sans se préoccuper du désordre.

-        En fait il nous reste donc l'exemple concret de la charité entre nous, de notre unité dans la foi vécue dans la Tradition et non dans l'église conciliaire, en démontrant notre "nullam partem" avec la vie de péché environnante, d'attirer les brebis perdues vers nous et non aller au milieu des loups, sauf vocation missionnaire avec des grâces exceptionnelles dans l'histoire de l'Eglise. Le va-t-en-guerre, même charismatique, n'est pas un missionnaire, c'est soit un téméraire, soit un faux prophète, suivi par ceux qui n'ont que la foi du charbonnier, condamnée par St Pie X.

-        Mais quelle unité montrons-nous avec Mgr Fellay et des abbés pro-conciliaires, guidés non plus par le courage de la vérité, mais par la crainte d'être "excommuniés" par ce qui est probablement la seconde bête de l'apocalypse sortant de la terre romaine, qui nous demande d'adorer la première, sortie des eaux de la Tamise en 1717?

-        Ma foi n'exclut aucune hypothèse, sauf le "succès d'une apostasie", car à Dieu rien d'impossible à condition d'être fidèle d'abord à la veritas, et autant que faire se peut ensuite à la caritas. Même si le retour du pape à la Tradition est "humainement" impossible aujourd'hui, ma raison et l'histoire de l'Eglise me disent qu'il lui faudra des fidèles non pas attachés à la seule messe, mais bien plus, prêts à donner leur vie pour la doctrine.

-        Contrairement à l'abbé Pfluger qui dialectise entre "credidimus caritati" et "credidimus veritati", il n'y a pas de charité pastorale sans pureté doctrinale. C'est uniquement cette dernière qui a fait et fera les martyrs! Or le "credidimus caritati" de l'abbé Pfluger sert à mettre le "credidimus veritati" aux oubliettes: c'est une apostasie positive, celle dont l'apôtre de la Charité disait: "Celui qui dit aimer la vérité mais ne hait pas l'erreur, est un menteur".

-        Menteur, l'abbé Pfluger l'est, car qu'attend-il pour aller à Rome rédiger notre "reconnaissance" avec François et nous la proposer, au lieu de persécuter fidèles prêtres, séminaristes et laïcs, épurer la FSSPX de ses membres résistants pour la rendre "présentable" à Rome? Et pourquoi et à quoi veut-il "nous convertir nous", et pas le pape?

-        Avant d'être caritas, NSJC est veritas, dès 12 ans. Avant de donner la messe, il faut donner le baptême, et avant de donner le baptême, il faut adhérer au catéchisme. "Ouvrir" la messe aux "conciliaires", c'est risquer de donner la communion même à des non-baptisés! Venant de l'église conciliaire, je sais qu'elle ne me sauve pas, car pour elle le péché n'est pas grave, ce qui est le cas pour François et son admirateur l'abbé Pfluger, qui occultent la moitié de la phrase du Magnificat: "Il a fait miséricorde", oui mais "à ceux qui Le craignent"

Semper idem, je suis pour le pape catholique, mais contre toute "église" qui ne l'est pas: or tout pape conciliaire "bâtit" avec le soviet des évêques une église pas catholique, en continuité des sujets visibles de juridiction ordinaire, mais en rupture de Notre Eglise, objet du 9e article de mon Credo. Il y a bien une nouvelle Rome de l'antechrist, opposée à la Rome de NSJC, si l'on a le réalisme de distinguer philosophiquement comme théologiquement les sujets de la société dont ils se font les membres. Les sujets sont les mêmes, mais l'église conciliaire existe, est une réalité naturelle, extérieure à Notre Eglise vue comme société surnaturelle, dans la communion des saints (saints conciliaires exclus!).

S'il n'y a pas sédévacance, il y a pour le moins sédé-absentéisme doctrinal, et on ne se met pas sous la juridiction d'aveugles ou de fous. Pas de croisade pour le retour de la Tradition dans l'Eglise, car c'est une incohérence. Fidèle à Mgr Lefebvre, je prie pour le retour dans l'Eglise qui ne peut être que celle de la Tradition d'une part, de tout ce qui n'est pas catholique, éventuellement papes et évêques compris, d'autre part. Je ne juge pas, c'est la Tradition qui juge.

Vous comprendrez donc que je ne saurais plus apporter mon concours aux clercs de la néo-FSSPX, tant que les intentions de la FSSPX "officielle" seront doubles comme le diable, avec des taupes à son sommet, que mon devoir d'état m'ordonne de dénoncer et de combattre publiquement, puisque évêques, prêtres et religieux soumis à Menzingen se taisent sous la Terreur. "Ce sont les supérieurs qui font les inférieurs".

Devoir d'état auquel je me consacre exclusivement, au sein de la résistance à la néo-FSSPX, qui n'a rien de "pseudo" vu la publicité que l'abbé Pfluger en fait, et qu'il démontre a contrario être sa seule "référence", sa seule préoccupation, celle qu'il continue de persécuter urbi et orbi pour s'auto-justifier!

In Christo Rege per Mariam,  


                                              
                                                                                                                     
                                                                                                                      Axel Thienpont

père de famille converti par Mgr Lefebvre en 1987, et pour qui les sacres de 1988 furent une résurrection....
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Jan - 23:36 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Avila


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 168
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 27 Jan - 18:35 (2014)    Sujet du message: Lettre ouverte au clergé 22 janvier 2014 d'Axel Thienpont Répondre en citant

Félicitations, Monsieur, pour cette lettre courageuse, claire, nette, précise, vraie et charitable.

Vous dîtes fort bien ce que nous pensons tous et ce que pensent bien des prêtres sans oser le dire.

Juste une question. Quand vous écrivez  
Citation:
 A Reims dans la bouche de l'abbé Laguérie (Jacques), comme à Orléans dimanche dernier dans la bouche de l'abbé Cottard, j'ai entendu des paroles ambigües, répétées mot pour mot comme un néo-catéchisme: "Non aux bastions, il faut aider nos évêques à faire le bien, etc...".
de quels évêques parlent ces deux prêtres : des évêques de la Fraternité ou des évêques conciliaires ?




Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2014
Messages: 319
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 23:50 (2014)    Sujet du message: Lettre ouverte au clergé 22 janvier 2014 d'Axel Thienpont Répondre en citant

Bonne question!
Encore une ambiguité à lever.
Je ne vois pas la logique entre "démolir les bastions" et aider nos 3 évêques à bien faire! D'autant que ce ne sont pas nos trois évêques qui déterminent la position de la FSSPX, mais le Supérieur (1 seul évêque donc) et le chapitre général.

Par contre, nos abbés ont suivi des cours de recyclage et de branding, et trouvent que l'expansion de la FSSPX ne va pas assez vite: ils veulent donc tirer sur la plante pour la faire grandir, du côté de Rome s'entend.

"Il faut aider nos évêques à bien faire" se substitue à ce que Mgr Lefebvre disait "aider le pape et les évêques conciliaires à donner la doctrine, à ce qu'ils se réattribuent la Tradition!". Mais jamais Mgr Lefebvre n'aurait démoli les bastions qu'il a créés exprès pour sauver la foi!

La FSSPX jusqu'à fin 2011 a suivi la bonne voie en exigeant d'abord la doctrine, et ceci avant la messe! La messe d'ailleurs est en première partie la messe des catéchumènes, la prédication, le catéchisme.

La nouvelle orientation est de taire la doctrine, et de compter sur la seule messe pour convertir: c'est un leurre, et un risque de sacrilèges. On ne donne pas les perles aux pourceaux.... "Aider nos évêques à bien faire" signifie dans ce contexte, chercher les évêques conciliaires conservateurs qui accepteraient de passer accord avec nous pour des paroisses "d'indult", mais c'est se mettre dans la dépendance d'autorités conciliaires qui disent blanc un jour, noir le lendemain....
Bonjour les dégâts!
_________________
credidimus veritati


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:08 (2016)    Sujet du message: Lettre ouverte au clergé 22 janvier 2014 d'Axel Thienpont

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat! Index du Forum -> La Résistance -> Tout ce qui concerne la crise dans l'Église et dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com